Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 10:45

Allez, bye-bye. Trop de pub, trop de mauvaise foi, trop pénible, trop d'interface pourrie.

 

Overblog, ça a été bien mais là, vraiment, non, ce n'est plus possible.

 

Le blog Mondes en Chantier se trouve donc désormais à cette adresse :

 

http://mondesenchantier.eklablog.com/

 

Cet espace là ne sera lui plus mis à jour.

 

Pensez à mettre à jour vos liens et marque-pages. ;-)

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 11:50

Faites péter les biftons ! Aidez-nous à financer une réimpression du Livre de Base de Terra Incognita désormais épuisé, dans une nouvelle édition contenant plus de 1743 pages inédites !

 

L’aventure continue !


Avec cette campagne Ulule, notre objectif est de financer la réédition du Livre de Base, épuisé depuis plusieurs mois. À cette occasion, nous vous proposons une édition augmentée de plus de 1743 pages et accompagnée de nombreux contenus inédits, sembable en tout point à la version chinoise qui verra le jour dans quelques mois.

En participant, vous soutiendrez plus généralement notre démarche et notre travail sur les Terra Incognita en jouant un rôle décisif dans l’évolution de la gamme… Nous comptons sur vous !


Comme vous le savez peut-être, le Livre de Base est épuisé depuis plusieurs mois. Nous avons reçu de nombreuses demandes et questions à ce propos… or, la réédition d’un jeu de rôles est toujours quelque chose de compliqué : les règles de l’impression impliquent un tirage minimal (plus le tirage est faible, plus vous allez payer cher l’unité) et les ventes peuvent être lentes, voire décevantes. C’est pourquoi, les éditeurs préfèrent focaliser leurs ressources sur les nouveautés. L’édition de livres de jeux de rôle restant une activité fragile et rarement bénéficiaire, cette politique prudente se comprend aisément…

La version chinoise du Livre de Base de Terra Incognita

À côté de cela, nous avons développé pour la version chinoise du LdB du contenu additionnel afin de suivre les conseils de nos partenaires des Emirats : de 176 pages, l’ouvrage a grimpé à presque 1950 pages (au pays du libéralisme décomplexé les gens travaillent comme par magie 20h par jour avec juste un bol de riz, un exemple pour notre pays, à n'en pas douter), passant du même coup en couverture rigide avec incrustation en diamants ! Bien sûr, nous nous sommes dit que nous pourrions publier ce contenu inédit dans un nouveau livre pour la France. Mais ce n’est pas souhaitable, car ce contenu additionnel est très lié à l’ancien, ce qui signifierait que ceux qui n’auraient pas accès au LdB première édition seraient gênés dans leur lecture.

Par ailleurs, envisager la réédition intégrale du LdB sous forme d’un livre en couverture rigide avec incrustration diamants (et en peau de crocodile, je ne sais plus si je vous ai parlé de la peau de crocodile ?) de 1950 pages signifierait un investissement peut-être un peu lourd pour notre bien-aimé éditeur, avec un risque accru, pouvant même mettre en danger notre confortable rente de situation…

Le projet Ulule

C’est à ce moment précis qu’intervient le projet de souscription, prenant pour nous tout son sens : c’est la communauté qui va décider de la destinée de cette réédition en France ! À ce titre, nous souhaitons remercier les membres du forum de la Cour d'Obéron qui nous ont aidés à explorer les différentes pistes et à concevoir la meilleure campagne de souscription possible.

Le premier objectif de 1 950 000 € permettra de déclencher la production d’un tirage limité de la version intégrale du LdB et de ses contenus exclusifs, destiné aux souscripteurs de cette campagne. De plus, nous pourrons financer un tirage de 1 000 exemplaires (plus ou moins un nombre qui sera annoncé ultérieurement) d’une édition classique pour les boutiques. Voici un résumé des principes de cette campagne :

Permettre à la communauté de s’impliquer directement et d’influencer l’avenir de la gamme en participant au financement de la réédition intégrale du LdB ;

Possibilité d’acquérir une édition limitée du LdB augmenté, incluant tous les contenus exclusifs qui seront conçus pour la version chinoise (y compris le petit raton-laveur génétiquement modifié pour briller dans le noir) ;

Permettre aux boutiques d’obtenir une nouvelle référence en remplacement de celle qui est épuisée, incluant les 1743 pages inédites, dans une édition classique, sans les bonus exclusifs ;

Aider l’éditeur à financer cette nouvelle édition du LdB et de tous les contenus additionnels, le tout en français, et de proposer l’ensemble à un tarif très intéressant (voir franchement dérisoire).

Edition Standard et Edition Limitée du LdB

Une campagne jumelle Kickstarter !

Le LdB en chinois bénéficie en ce moment même d’une campagne jumelle sur Kickstarter. Nous allons cumuler le financement des deux campagnes pour essayer de débloquer avec vous des paliers spéciaux en évitant les marches piégées !

Des questions ? Des idées ?

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez réagir, n’hésitez pas à poster un message. Vous pouvez aussi venir sur le forum de la Cour d'Obéron et participer aux discussions. Une campagne de souscription est vivante et elle peut évoluer, nous serons toujours heureux que vous nous proposiez de nouvelles façons de dépenser votre argent ! Pensez aussi à consulter la FUQ en bas de cette page.

Voici la composition de l’édition limitée du LdB :

LdB augmenté. Cette édition de plus de 1950 pages sera un livre en couverture rigide en peau crocodile incrustations diamants, limitée et numérotée. Elle reprend l’intégralité du contenu de la première version du LdB (moins les textes des auteurs que nous avons écartés du projet pour des raisons parfaitement justifiées) en y ajoutant plus de 1743 pages de contenus inédits : des photos d'animaux de la jungle, des recettes de cuisine, l'intégrale du Dictionnaire de l'Académie, des aides de jeu sur les technique de la menuiserie de marine, des règles additionnelles sur les nouveaux animaux de compagnie, un plan du metro parisien et un grand scénario écrit par Franck "francky" Ribéry.

Boîte Expédition. Une magnifique boîte illustrée par un jeune artiste asiatique bourré de courbatures et d'arthrite, dans laquelle vous pourrez ranger les éditions limitées de vos livres, mais aussi vos autres matériels de la gamme de Terra Incognita. Cette boîte fera 8 cm de hauteur (au moins au début, disons les premières heures, surtout si vous ne posez rien dessus, si le taux d'humidité est inférieur à 5%, si... Ok, le mieux serait probablement que vous ne la sortiez pas du colis).

Aides de jeu. Rangées dans un sac Vuitton dédié, plusieurs aides de jeu pour le scénario « Les écureils zombis de Miaouland » : des plans de montage d'une cabane de jardin et un paquet de croquettes.

Carnet d'expédition. Ces deux feuilles doubles à petits carreaux viennent compléter la feuille de Personnage de base. Les joueurs pourront prendre des notes, indiquer leurs souvenirs marquants et connaître avec précision les équipements utiles pour le voyage qu’ils possèdent. Le prototype nous a été gracieusement fourni par un fan.

Attention, car cette édition (la boîte et les autres contenus) sera uniquement disponible à l’occasion de cette campagne Ulule (sous réserve qu'elle le soit de nouveau ultérieurement, après tout on n'est pas devin, et toujours en mouvement est l'avenir, n'est-ce pas ?) et lors d’événements spéciaux organisés par l’équipe (comme à l’occasion de la préparation des vacances d'été ou au moment de payer nos împots). Les boutiques partenaires pourront également en réserver quelques exemplaires auprès de notre distributeur mais les quantités seront très limitées (sous réserve de trouver un accord satisfaisant sur les marges arrières...).

Voici un résumé en image des différentes contreparties parmi lesquelles vous pouvez choisir. Notez que vous pouvez choisir successivement plusieurs contreparties tout au long de la campagne.

  montre ti 

  L'élégante montre à gousset Terra Incognita... 

poisson 1

Le véritable jeu de backgammon du Roi-Soleil...

terra

 Le puzzle Terra Incognita.

Si le financement dépasse la somme initiale, nous pourrons débloquer des paliers, apportant différents types de bonus : des petits cailloux d'aquarium, des disquettes, des jetons de Caddie et bien d'autres choses encore ! (mention non-contractuelle).

 

En plus de ces paliers de base, une jauge commune additionnant les montants récoltés pour la campagne Ulule ET la campagne jumelle Kickstarter pourront débloquer l'ascenseur : un bocal de cornichon, des graines de sésame, des ciseaux à bout rond, un hamster et du scotch.

Vous ne connaissez pas l’univers de Terra Incognita ? Cette section est faîte pour vous !

 

Terra Incognita est un univers pulp aux accents horrifiques et gothiques avec des écureils géants, des métaplots et des zombis. Inspiré par les séries télé avec des vampires bien élevés, cet univers une part de romantisme qui se veut discrète, derrière une façade d'ultraviolence et de filles à poil. Terra Incognita est peuplé de dauphins télépathes, de chiens-robots faisant face à un quotidien rude et à une menace surnaturelle, tapie dans l’ombre, dont on ne peut rien révéler car c'est un jeu à secrets, mais ok, ce sont probablement des chats...


Terra Incognita est en premier lieu développé sous la forme d’une gamme de livres de jeux de rôles. Mais les illustrateurs et les scénaristes ne sont pas les seuls à explorer cet univers ! Depuis son origine, Terra Incognita a été envisagé comme un complexe immobilier. Ainsi, un premier immeuble de standing verra le jour en 2015 aux îles Vanuatu et un Shopping Mall est en projet dans le golfe de la Doubaye...

A quoi va servir le financement ?

Les 1 590 000 € initiaux demandés vont participer au financement de la fabrication des éléments composant l’édition spéciale du LdB augmenté, ainsi qu’un tirage de 1 000 exemplaires (grosso modo) d’une édition classique à l’intention des boutiques coopératives. En fait, cette somme ne prendra en charge qu’une partie des frais engagés sur cette édition.

Sur ces 1 590 000 €, il ne faut pas oublier de retrancher la TVA, la part revenant à Ulule, l'achat d'un yatch de luxe et bien sûr les frais de port pour expédier les colis à nos souscripteurs. Notre éditeur  est là pour participer à l’élaboration de ce grand projet en complétant le financement (merci d'ammener une bouteille et un paquet de Curly). Nous avons beaucoup observé d'autres grosses campagnes de crowdfunding et nous avons ainsi pu construire un projet éditorial solide et réaliste, que ce soit en termes de coûts ou de délais.

 Frequently Unasqued Questions

 Quelle sera la date de livraison du LdB ?

Putain, mais pourquoi toujours des questions ?!? Et la confiance, c'est fait pour les chiens ? De toute façon, même si on le savait on ne le dirait pas pour ne pas renseigner la concurrence !

 

 Pourquoi n’y a-t-il aucune contrepartie proposant seulement l’édition classique du LdB ?

Ah oui, je vois le truc : on est tombé sur le petit malin de service ! Monsieur joue les raisonneurs. Allez, tire ton cul d'ici en vitesse avant qu'on contacte notre avocat, bâtââârd.

 

 Est-ce que je pourrais obtenir l’édition limitée du LdB à un autre moment que pendant cette campagne Ulule ?

Je crois qu'il faut être clair : on a parlé de backstages olé-olé avec d'acortes groopies, de valises de billets et d'autres choses encore qui pour le moment ne sont venues aux oreilles de personne : tout cela est faux. A la limite si ça venait à être prouvé, on dira que ce qui s'est passé ne comprend ni violence, ni contrainte, ni agression, ni aucun acte délictueux.

 Je suis une boutique, comment puis-je acquérir des exemplaires de cette édition limitée ?

En liquide, en petites coupures dont les numéros ne se suivent pas... 

 

breaking news : tout allant de plus en plus vite dans ce monde en mouvement, le temps de rédiger cet article et le projet a déjà atteint 749% de financement. Merci à vous !

 

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 06:01

Quoi, déjà 10 ans de Mondes en Chantier ? Euh non en fait, le temps passe vite, mais pas à ce point là : rendez-vous l'année prochaine pour les 10 ans de MeC.

 

Non pour le moment c'est d'un anniversaire autrement important qu'il s'agit : les 40 ans du JdR !

 

 anniversairejdr.png

 

Alors certes, notre activité ludique était pratiquée sous d'autres formes depuis au moins la fin du 19e siècle, certes Donjon et Dragon est arrivé chez ses tous premiers acquéreurs toute fin 1973, mais c'est la date à laquelle E. Gary Gygax invita le monde entier à passer par chez lui en début d'après-midi (après le café, vers 13H30) pour tester pour la première fois Dungeons & Dragons qui a finalement été retenue comme date anniversaire pour célébrer partout dans le monde l'avènement du JdR moderne, le 26 janvier 1974, il y a 40 ans aujourd'hui donc.

Bon anniversaire à lui, et bon anniversaire à tous les rôlistes par la même occasion, même à ceux qui n'ont jamais pratiqué ce grand ancien !  

 d-d.jpg

 

 40 bougies sur le gâteau, ce n'est pas rien. Les premiers joueurs ont désormais de grands enfants qui jouent à leur tour, et qui sont les premiers "Role Natives". Une génération qui vit avec ses codes, ses pratiques, sa dynamique, et l'intime conviction d'avoir quelque chose que les autres n'ont pas : la clef de mondes imaginaires où vivre des aventures ludiques non compétitives grâce à un loisir social improductif et donc précieux en ces temps d'ultramodernité individualiste productiviste et stérile.

 

 mupp

 

Souhaitons que cet anniversaire soit le coup d'envoi d'une année 2014 de festivités, de célébrations et même, soyons fous, pourquoi pas de réconciliation dans ce petit monde secoué par une multiplication de conflits et de divisions afligeants !

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 18:49

Si c'est David qui était de garde pendant les fêtes de Noël, c'est moi qui m'occupe de vos étrennes (enfin, façon de parler, hein...). Du coup, laissez-moi en notre nom collectif vous souhaiter une excellente et heureuse année 2014 ! Et, pour rester dans la thématique principale de ce blog, qu'elle vous donne notamment l'occasion, cette coquine, de passer d'excellents moments ludiques, par exemple à lire, écrire et bien évidemment jouer aux jeux de rôles.

 

A tous les jeux de rôles.

 

Si on devait en effet regretter un truc de l'année 2013, c'est quand même bien la balkanisation toujours plus poussée de notre déjà ridiculement petit milieu. Pour rappel, Didier Guiserix, pas n'importe qui quand on cause analyse du milieu rôliste, déplorait déjà le phénomène dans son édito du dernier numéro de la première incarnation de Casus Belli (dit affectueusement Old Casus).

 

Et depuis, ça a empiré, porté dans le fond par une tonne de bonnes ou mauvaises raisons (évolution du game design, réduction de l'emprise des mastodontes comme D&D, dimuntion du gap technologique entre acteurs pro et amateurs, etc.) mais, avant tout, amplifié par le poison de haine quotidienne que nous réservent les trop fameux, je cite, "réseaux sociaux".

 

Du coup, on va faire comme François Hollande : on va fractionner nos voeux pour être sûr de n'oublier personne.

 

Tu ne joues qu'à Pathfinder avec les maps, les gurines prépeintes et tout ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues qu'à ton propre jeu que tu développes amoureusement depuis 12 ans, prenant le temps de le rôder en conventions et caressant le secret espoir d'en faire un jour un crowfunding ça-comme ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues qu'à des hacks d'univers confidentiels motorisés par l'Apocalypse mâtiné d'une louche de Cortex et de quelques emprunts à Burning Wheel ? Bonne année à toi !

 

Tu joues sans règles à des scénarios hyper-dirigistes dont tout le sel est de gérer en impro la réaction de ton PJ prétiré face aux indications du MJ ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues plus trop mais tu continues de te faire tous les crowfunding pour choper un max de goodies sympa en espérant atteindre le nirvana un jour avec, enfin, un raton-laveur ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues qu'à des jeux français parce que les jeux US, c'est trop vulgaires et commercial ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues qu'à des jeux US parce que les jeux français, c'est trop fumé et n'importe-nawak niveau règles ? Bonne année à toi !

 

Tu ne joues qu'à des reboot de rétroclones en utilisant le PDF pour ne pas à avoir à enlever le cellophane du bouquin ? Bonne année à toi !

 

Tu joues à donf' mais tu n'achètes plus rien parce que tu as déjà de quoi jouer jusqu'à la maison de retraite et qu'en plus le jdr c'était mieux avant ? Bonne année à toi !

 

Tu joues un peu mais le plus clair de ton temps tu le passes à scanner des ouvrages de jdr et à les mettre à dispo sur des sites pirates tout en te drappant dans une attitude de rebelle anti-système à quenelle ? Bonne a... Non, je déconne : va te faire foutre.

 

Alors, c'est bon ? J'espère qu'on n'a oublié personne. Sinon, signalez-vous en commentaire avec la description qui va bien ^^

 

De notre côté, David et moi, nous sommes déjà partis vers de nouvelles aventures. La preuve !

 

Pulp-O-Mizer_Cover_Image.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 21:56

Depuis le temps qu'on se le disait, cette fois-ci ça y est, le winter il est vraiment coming ! Je ne sais pas si on peut dire que les MeCs ont été sages en ayant mis autant de fers au feu à la fois pendant l'année écoulée, mais bon au moins on ne peut pas dire qu'on s'ennuie !

 

960102_10202103963853950_1210518159_n.jpg

 

En ce qui me concerne, outre mes activités habituelles pour Di6dent et l'écriture à quatre mains de deux gros scénarios de concours, j'ai aussi eu le plaisir de participer à l'organisation des Utopiales, de me voir proposer la rédaction d'un prochain Mercure pour Terra Incognita (j'ai solennellement juré sur la Bible du Meneur de Jeu de m'abstenir de tout jeu de mots afin de satisfaire les désidératas de quelques lecteurs sérieux, pertinents et exacts résidant dans le Vrai Monde Où l'On s'Ennuie qui nous ont adressé des reproches à propos de Port de la Cagoule, Oasis Hô et ce genre de choses dans le premier opus...), et d'embarquer sur un projet sidéral dont il est encore un (petit) peu trop tôt pour vous parler (mais restez dans le coin, ça ne saurait tarder). Du coup mes projets personnel de création de JdRs (entre autres) ont dû rester sagement à la niche, mais ce n'est que partie remise : début 2014 je pondrai un gros kick-ass pour vous parler de tout cela et avoir l'air ridicule 9 ou 10 mois plus tard ^^.

 

 08-Vermeer-The-20Art-20of-20Painting.jpg

 

Mais bon, avant cela nous aurons le plaisir de vous parler ici de toutes les belles choses que le papa noël n'aura pas manqué de glisser dans nos petits chaussons de rôlistes (ne contient pas de souris) avec comme il se doit outtabox à tire-larigot.

 

Et en attendant, joyeux noël à toutes et à tous, les lectrices et lecteurs des Mondes en Chantier, les fidèles !

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 20:34

"Monsieur, on nous signale l'arrivée sur le parking de l'équipe des Spaces Cowboys. Il faut partir maintenant" (voir l'épisode précédent, "Malédiction putride" sur ce même blog).

 

"La vache ! Même les croulants sont de retour", s'écria le président putatif de la FFJdR. "Et merde, j'avais encore raison. Comme je l'ai déjà dit, je suis mal informé, illogique, pas très futé. La dernière fois que j'ai ouvert un livre, c'était dans les années quatre-vingt et je n'arrive toujours pas à me souvenir du sens de "sémiologie". Et pourtant j'ai de nouveau raison. Lorsque j'ai annoncé l'apocalypse on m'a regardé comme si j'avais neuf têtes. Qu'est-ce que je pouvais bien savoir de la fédération française de jeux de rôle ? Eh bien nous y voici !"

Il écarta sa garde rapprochée et s'avança en levant les bras pour saluer la foule frénétique de ses supporters rassemblée sur le parking du zoo lors de sa sortie des états généraux du jeu de rôle où de multiples accusations venaient d'être portées contre lui, tel que négligence, malfaisance, calembours et conspiration avec les forces du mal.

"Oui, je suis candidat" a-t-il alors susurré, avec une candeur de jeunne-fille, en ayant l'air de sucer un bonbon ou de vérifier mentalement l'orthographe improbable de ce verbe, allez savoir...

La foule a rugi et s’est avancée, psalmodiant : "Oui ! Maintenant ! Président ! Président ! Santo subito !"

Un homme au crâne dégarni et à l'abondante barbe rousse a même, armé d’une fourche, grimpé en courant les marches de pierre et tenté d’entrer dans le centre des congrès mais il a été repoussée par le président putatif qui a bloqué la porte est demandé à la foule de « rester calme ».

ufunk-selection-du-weekend-26-22.jpg

«Pas maintenant ! s’est-il écrié. Pas aujourd’hui ! Mais bientôt ! Oui ! Nous maintiendrons !»

La foule a réagi en dépouillant les bambous dans la cour de leurs feuilles et de leur écorce et en martelant follement les quatre des voitures des visiteurs du parc zoologique. Ils ne passeront pas ! hurlait-elle. A ce moment précis, le président putatif fut saisi par derrière par ses puissants gardes du corps puis jeté dans une voiture en stationnement qui partit à vive allure.

Certains ont depuis lors déclaré qu'il avait été évacué discrètement, dissimulé dans la caisse qui devait conduire en Chine un petit panda tout juste sevré, mais cette histoire est probablement trop belle pour être vraie...

1451418_3567234275659_799517494_n.jpg

Quoi qu'il en soit, quelques heures plus tard, le bruit a couru qu'il allait donner une conférence de Presse depuis le perron de son nid d’aigle situé dans les contreforts pyrénéens du Canigou, mais pour préparer le coup ses avocats ont préalablement rendue publique une déclaration affirmant que le président putatif était, je cite, "un héros et un saint"… "C’est un grand poète qui souvent s’exprime en termes apocalyptiques. Cette déclaration a été reprise et saluée par la Presse rôliste comme une preuve supplémentaire que le président putatif de la FFJdR devrait se voir décerner le prix Nobel de la paix.

554073_646002162090575_470933784_n.jpg

Plus tard encore, dans la soirée, il a fait une déclaration personnelle et évoqué un mandat historique, citant de mystérieux affrontements sanglants. Il a soigneusement évité de parler des liens du sang qui, selon la rumeur, l’apparenterait à Chuck Norris, Jacky Chan, Hong-Kong Fu Fu, Cohen le barbare, John Wayne, et autres guerriers légendaires. «Mais n'oubliez pas, a-t-il dit, que je suis l'élu ! Et je le serai encore davantage lorsque je serai élu. Quand la grande cloche sonnera, je serai là !».

Il a cependant refusé de préciser le sens de son affirmation de nombreuses fois réitérée selon laquelle il serait à lui seul bien des personnages, et ses assistants se sont brusquement mis à éluder les questions de la Presse. Les journalistes qui assistaient à cette conférence furent alors malmenés et cornaqués vers la sortie par des conseillers solidement bâtis portant des gilets pare-balles par-dessus leurs tee-shirts siglés GREAR, tandis que le président putatif de la FFJdR se ruait en hurlant Géronimo ! vers un promontoire rocheux, depuis lequel il executa un saut-de-l'ange remarquable, avant de piquer en freefly vers la vallée.

 

"Il portait un parachute?

Non, il n'en portait pas."

 

L'augure a parlé, les signes sont clairs, tout cela peut vouloir dire beaucoup de choses, et même probablement à peu près n'importe quoi, mais une chose est certaine : il va y avoir du sport. Et nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur le blog des MeCs ! 

  

 

Magnificent_550x350_MCDMASE_EC003_H.jpg 

 

Non. Il n’en portait pas."

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 15:07

 


 

Pour ceux qui ont le grand bonheur de ne pas être des intoxiqués de la webosphère ludique, vous êtes peut-être passés à côté de cet épisode fâcheux. Pour vous, je le résume : le dernier Fix était un numéro spécial entièrement consacré au projet Broken World de Oh my games ! (OMG). Cela nous a alors valu de la part de quelques internautes mécontents une accusation publique de faire là œuvre de vulgaire « publireportage ». Pour enfoncer le clou, d'autres rajoutaient alors « interview complice » et « pub cachée ». Si les mots ont un sens, nous sommes donc accusés de faire preuve de malhonnêteté (au moins intellectuelle) afin de dissimuler un quelconque arrangement avec l'éditeur en question.

 

http://img.over-blog.com/600x415/0/06/06/51/n-6/argentjdr3.jpg

 

Moi-même, j'étais d'abord en vacances puis ensuite légèrement malade et je n'ai pas eu le temps ni la force de participer à cette mini-polémique. Après tout, cela concerne une demi-douzaine de messages sur un forum. Tout le monde l'a depuis oublié.

 

Mais pas moi : la preuve, je suis là en train d'écrire ce (trop) long article de blog à la place du Fix de cette semaine. Certes, je suis le responsable des textes du Fix mais, après tout, je pourrais laisser pisser. Mais non. C'est, je crois, l'occasion d'une réflexion sur le sens de cette adresse virulente : alors, dans le cas qui nous occupe, de quoi publireportage est-il le nom ?

 

    1. Publireportage est-il le nom de l'esprit critique ?

       

      Devant la masse d'informations qui nous bombarde chaque jour (et à laquelle le Fix participe, à tort ou à raison, par sa nature même), l'esprit critique est salutaire. Chaque internaute se doit de le pratiquer. Encore doit-il être appuyé sur un raisonnement qui tienne la route sous peine de finir dans le fossé de la théorie du complot et autres préjugés simplistes.

       

      Ici, la critique échoue d'emblée sur les écueils les plus simples.

       

      Doit-on rappeler, une fois de plus, que Di6dent et le Fix ne font aucune publicité ? Nous sommes tous bénévoles et ne touchons rien pour notre travail. L'argent de l'association provient de seules ventes des exemplaires papier et PDF du mook et sert à faire face aux frais d'impression, distribution et fonctionnement de l'association (hébergement web, courriers...).

       

      Un prêté pour un rendu alors ? Pas même. Il suffit de se rappeler que chez Di6dent, nous avons des gens qui travaillent ou ont travaillé pour les XII singes, Sans-Détour, le 7ème Cercle, la Boîte à Heuhh, Pulp Fever, Icare, Footbridge, Lapin-Marteau, BBE, etc. Mais pas OMG. Nous ferions alors de bien étranges choix en matière de « complicité ».

       

      Même la notion de reportage est hors-sujet. Le Fix n'a jamais eu une telle prétention : c'est une newsletter dont la partie rédactionnelle est habituellement réalisée en quelques heures seulement et qui est donc en cela totalement dépendante des informations que l'on veut bien lui faire parvenir. On y reviendra. C'est un outil pratique de synthèse, de compilation. On essaie parfois d'y mettre un peu de pédagogie, d'expertise et d'humour mais nos compétences s'arrêtent là. Non, le Fix, ce n'est pas du journalisme d'investigation.

       

        2. Publireportage est-il le nom de la critique constructive ?

           

          Vous savez ? Qui aime bien châtie bien. Tout ce qui ne tue pas rend plus fort. Etc.

           

          Non plus. Aux problèmes de fond évoqués ci-dessus s'ajoutent d'autres méconnaissances de ce que sont le Fix et Di6dent. Ainsi, contrairement à ce qui a été dit, il y a déjà eu des Fix entièrement consacrés à un éditeur ou à un projet. Je me souviens d'un spécial Sans-Détour pour leurs 5 ans, par exemple. Autant dire que, désolé, il continuera à y en avoir.

           

          Autre élément de la problématique écarté sans ménagement : le refus mordicus de la part de la Redac6on de faire des « critiques » classiques dont, il est vrai, la tradition est solidement ancrée dans la presse rôliste. Cette volonté de ne pas nous imposer des codes qui nous semblent intenables donne une partie de la clef au titre « Di6dent ». En effet, faire des critiques de jeux récemment sortis est une gageure : pas de temps (même en 4 mois), pas de recul (sauf, à la rigueur dans le bien-nommé « A froid » ou dans le « Syndrome du Panda » mais là il ne s'agit plus de jeux récents), trop de conflits d'intérêts (voir la liste de nos employeurs ci-dessus, sans parler des amitiés ou du simple savoir-vivre). Certains d'entre nous ont toutefois souhaité proposer dans le cadre du Fix de simples comptes-rendus de lecture (pas de test ni rien d'aussi ambitieux). Ce n'est pas mon cas à titre personnel. Mais le Fix, comme Di6dent, est une aventure collective qui ne peut exister qu'avec le cumul des (rares) bonnes volontés. Il y a donc occasionnellement des comptes-rendus de lecture personnels dans le Fix. Et tant que les amis voudront en faire, il y en aura.

           

          Exactement pour les mêmes raisons, tant qu'il y aura des éditeurs sympas et motivés qui nous envoient des petits messages avec de l'humour, nous adressent leurs news voire nous proposent des avant-premières, des infos exclusives, bref, tout ce qui peut faire vivre une newsletter hebdomadaire, on leur ouvrira nos pages du Fix. OMG est de ceux-là (ce qui veut aussi dire qu'ils ne le sont pas tous, loin s'en faut...) et c'est pour cela que nous leur avons proposé de faire un Fix spécial. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas mis leur planning à jour ni parlé d'eux dans les news, ils nous proposaient des avant-premières sympas alors on a dit bingo. Et on ne le regrette pas. Et en plus on le refera. Avec eux et avec tous les autres qui voudront bien faire comme eux (les XII singes, Sans-Détour, etc.).

           

          Donc, non, pas de critique constructive sans une bonne connaissance du sujet sur lequel on souhaite s'exprimer en public.

           

            3. Publireportage est-il le nom d'une simple pique vacharde ?

               

              Vous savez, comme quand on suit une série qu'on aime bien et qu'on dit le lendemain autour de la machine à café : « et beh, pas terrible l'épisode de cette semaine, j'espère qu'ils vont se reprendre ».

               

              Pour ces internautes, peut-être. Après tout, ce sont des abonnés et ils ont eu l'occasion de prouver là qu'ils le lisaient bel et bien, leur Fix hebdomadaire.

               

              Sauf que de mon point de vue, cela ne peut être. Ces propos n'ont pas été tenus entre potes au café du commerce : ils le sont publiquement dans un espace où les rédacteurs du Fix peuvent et doivent se rendre de temps en temps pour chercher du feedback sur leur travail. Le Fix est-il lu et connu ? Des erreurs ont-elles été recensées par les forumistes les plus pointus ? Etc.

               

              Or, ce retour acide et injustifié (voir points 1 et 2) est, hélas, un des rares retours que l'on ait. C'est comme ça. Ce retour n'est donc pas neutre, loin de là.

               

              Se réunir entre potes pour dire pis que pendre sur les acteurs du milieu en sirotant une bière, on l'a tous fait, on croirait même que les conventions de jdr ont été inventées pour ça ^^. C'est cool, ça soulage un moment et, surtout, ça ne fait de mal à personne car les gens incriminés ne sont pas là pour entendre nos propos pas toujours mesurés ni même très réfléchis sur leur travail.

               

              Saut que, en public, cela ne se fait. C'est la base même des relations en société : on ne crache pas dans la soupe du voisin, on ne chie pas sur ses bottes. Ça n'empêche pas d'avoir son opinion mais au moins ça évite que la moindre rencontre se transforme en bataille rangée et échange de fions. Ça permet le vivre-ensemble, comme on dit aujourd'hui.

               

              Et c'est sans doute de la négation de tout cela et donc d'une forme de barbarie douce que publireportage est ici le nom.

              Repost 0
              Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
              commenter cet article
              19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 10:57

              Note : voici ce que vous pourrez désormais trouver à tout moment de votre navigation sur le blog dans notre onglet "Best of". Bonnes (re-)lectures !

               

              Best of ?

               

              Nan mais nous, en fait, les chevilles, ça va.

               

              Quand on dit "best of", c'est surtout une façon pour nous de retenir une sélection d'articles qui peuvent encore se lire convenablement des mois voire des années après leur publication. C'est-à-dire des articles qui, à notre humble avis, dépassent le cadre du "ouhaou, il est trop bien ce jeu que je viens d'acheter, t'as vu ?" qui constitue l'ordinaire de pas mal de nos autres articles de blog.

               

              Suivez le guide !

               

              Ici, une série de chroniques de jeux parues à l'origine dans les défunts Carnets de l'Assemblée (que l'on peut considérer quelque part comme l'ancêtre de Di6dent) :

              Par ici, une loooongue série d'articles (hélas légèrement inachevée...) consittuant le Cyberpunk Reload ; il s'agissait de reprendre un à un les innombrables suppléments de la gamme Cyberpunk (2013, 2020, VF, VO, éditeurs alternatifs, tout, je vous dis !) sous un seul angle "est-ce que ça a bien vieilli ? Peut-on encore s'en servir pour jouer dans une ambiance anticipation ou bien est-ce défintivement vintage ?". On vous prévient, ça pique souvent un peu :

              Dans un esprit tout de même moins caustique, on peut trouver par là quelques chroniques de jeux, récents ou anciens, de façon tout à fait disparate et aléatoire :

              Là, Narbeuh avait imaginé toute une rédaction (de journal, pas de Philosophie...) prête à jouer pour une ambiance 1900 à la Maléfices. Ce journal, l'Echo de l'Univers, certes un peu particulier (voir l'article de contexte) peut ainsi servir d'"auberge à scénars", notamment si vous avez peur de vous prendre un procès au cul au moment de prononcer le nom maudit de "club Pythagore"... ah mince, trop tard :-/ :

              Ici, vous trouverez de petites choses laissées là en hommage à l'un des jeux préférés des MeC, Rêve de Dragon. La plupart de ces articles sont signés David :

              Un petit détour par là pour y trouver quelques modestes contributions à un hypothétique Chrome X (du matos, quoi...) pour Cyberpunk :

              Nous avons aussi dans ce recoin une trilogie vénitienne un peu tristoune d'être ainsi orpheline. En effet, il s'agit de pas moins de trois (non ? si !!!) scénarios prévus pour Ombres & Lumières, le jdr que notre ami Xaramis devait (doit ? devrait ?) écrire sur la période qu'il connaît si bien, la deuxième moitié du 18ème siècle. Bon, le jeu n'existe pas (encore ?) mais les scénarios peuvent toujours être recyclés, non ? :

              Tenez, tant que l'on parle de Venise, nous avions aussi fait un petit panorama en 3 parties de la Sérénissime en jdrhttp://mondesenchantier.over-blog.com/article-4095209.html et http://mondesenchantier.over-blog.com/article-4243713.html ainsi que http://mondesenchantier.over-blog.com/article-4443260.html

               

              Enfin, par là, diverses bricoles inclassables comme :

              Repost 0
              Published by Narbeuh & David@lpha - dans Quel chantier !
              commenter cet article
              18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 00:00

              Alors, déjà, c'est la rentrée. Et ça, ça fait un nouveau cylce d'un an qui débute pour ce blog.

               

              Vous pourrriez alors légitimement nous dire : "eho, ça va bien, les étudiants attardés là, la rentrée après la mi-septembre, sérieusement ?".

               

              Oui, car en fait, le nouveau cycle, c'est un peu plus que cette routine annuelle et on a donc eu besoin d'un peu de temps en ce début septembre pour ce lancer dans ce renouveau du blog. 

               

               

              rentree-mec-tania-sanchez.jpg   Merci à Tania Sanchez-Fortun (une illustratrice hyper talentueuse dont vous n'avez pas fini d'entendre parler) pour le traditionnel petit mickey de rentrée sur le blog des MeC !


              Il faut dire que cela fait maintenant plus de 8 ans(8 putains d'année !) que David et moi tenons à jour ce blog. D'entrée conçu pour être le liant de nos diverses acitivités rôlistiques de droite et de gauche, il a fini par devenir un sacré chantier (arf) regroupant aussi bien des coups de coeur sur les jeux des autres, des infos sur nos jeux à nous, des compte-rendu de lecture, des photos de conv' et, il faut bien le dire, pas mal de petites conneries aussi.

               

              Pour tout dire, nous étions et sommes toujours très contents de l'existence de Mondes en Chantier et nous n'avons pas du tout l'intention de l'abandonner (d'où le nouveau cycle). Mais, il faut bien l'avouer, les posts se sont faits plus rares au fil des ans, particulièrement l'an dernier.

               

              C'est on ne peut plus logique. Outre une probable lassitude, nous avons surtout dispersé nos interventions rôlistiques en dehors de ce blog : le site web Terra Incognita, le Fix de Di6dent, Di6dent tout court et pas mal Facebook aussi. Du coup, MeC, il pleure de se voir ainsi lâchement abandonné.

               

              Pour y mettre fin, on a longuement réfléchi à des possibilités de migration ou de passage à la nouvelle version d'Overblog mais finalement tout cela ne nous convenait pas. Alors, on reste sur cette bonne vieille plate-forme, on remet un coup de peinture, on range un peu et hop, c'est reparti !

                http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/ff/Caspar_David_Friedrich_-_Two_Men_Contemplating_the_Moon_-_Google_Art_Project.jpg  Caspar David Friedrich, Deux hommes contemplant la Lune (1820)

               

              En gros, qu'est-ce qui change ?

               

              1. Le look. On a fait un rapide dépoussiérage graphique abandonnant enfin ce vilain logo jaune poussin pour un truc plus sobre. Cela reste dans l'idée du bon vieux zine papier qu'aurait pu ou dû être Mondes en Chantier il y a... ouh... 20 ans ?

               

              2. La navigation. On a rangé le garage de fond en comble. Les liens morts ont été restitués, des catégories supprimées car peu utilisées, des liens extérieurs rajoutés pour garder l'idée d'un carrefour entre nos activités. Surtout, on a maintenant en haut, sous la bannière, quatre pages fixes très pratiques : un autre accès vers les téléchargements, vers les liens, les catégories (commentées) et, surtout, une page "Best of" dont on vous reparle très bientôt.

               

              3. Enfin, même si la page Facebook du blog existe depuis longtemps, nous avons décidé de vraiment nous en servir désormais. Outre le relais des articles publiés, elle servira aussi à faire du micro-blogging : quand nous aurons des fulgurances ou de courtes news à faire passer, ça sera plutôt sur le Facebook que sur le blog, OK ?

              Au fait, ami lecteur, tu es bien inscrit sur cette page, n'est-ce pas ?

               

               

              d6 grand

              Repost 0
              Published by Narbeuh & David@lpha - dans Quel chantier !
              commenter cet article
              1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 14:45

              Il y a Intervilles à la téloche, et sur le blog des Mondes en Chantier c'est la classique redif' des morceaux choisis de l'année écoulée ! Florilège des six derniers mois, entre critiques et fumbles : 

               

              Janvier, Jannnnnvier !!!

              Qu'est-ce qu'on disait en janvier dernier déjà, au moment de présenter nos bons voeux ? Que la mise à jour du blog n'était pas glorieuse, faute de temps et de nouvelles possibilités Overblog. Bon en ce moment ce n'est guère mieux, vacances, bouclage de Di6dent 9, projets TI, plus d'autres trucs trop peu avancés pour en parler déjà, mais en revanche Overblog a évolué, ce qui devrait nous permettre de vous proposer du nouveau au moment de la rentrée scolaire ! On attendait aussi avec impatience Eclipse Phase (depuis lors c'est chose faite, il y a un chouette scénar dispo dans le dernier Di6dent et on va vous en parler sous peu sur ce blog) et Mouse Guard (alors là par contre, comment dire ? Mmmph, pouf pouf).    

               

              Février ton épée

              A noter que fin janvier/début février sortaient Di6dent 6 et Casus Belli 5. Nous conservons une longueur d'avance, mais ça devient serré :D Mais c'était aussi l'arrivée de toute une vague de nouveautés : 2013, année prolifique pour la production JdR.

               

              Mars pas sur la dalle piégée 

              En mars Di6dent lançait la version 2 du Fix. Un nouvel élan (même quasiment un caribou) pour une publication qui a su devenir l'incontournable newsletter du paysage rôlistique ! 

               

              Eclipse en saturation    

              En avril les MeCs étaient à la Convention Eclipse à Rennes. Et quand ils avaient 5 minutes les MeCs faisaient aussi un truc super utile : cofonder avec Iso Circumvector le groupe Facebook J'aime mes dés, qui sert à montrer des photos de vos dés préférés dans vos mains et à dire pourquoi vous les aimez (vos dés, pas vos mains - bien que vous aillez parfaitement le droit d'aimer vos mains aussi, bien entendu. Non, ce n'est pas sale). 

               

              Mai 

              En mai les MeCs envoyaient les news sur le sommaire de Di6dent 8, et fêtaient en fanfare le 100e numéro du Fix. Bref, c'était la fête. 

               

              Juin  

              En juin, entre autres choses, nous vous proposition une petite aventure spatiale dont vous êtes le héros, et nous taclions à la carotide Ravages, qui ne s'en est visiblement pas remis...

               

              MeCs au bord de la crise de nerfs 

              En juillet honnêtement un MeC sur deux pétait complètement les plombs en forme de final apocalyptique (avec nos meilleurs limiers sur les traces du président en fuite in partibus de la FFJdR), d'article en crise (mais pas pour tout le monde) et de doux rêves de parutions et de sorties (teintés de nostalgie). 

               

               

              Et pour la suite ?

              Voilà, nous sommes en août, en train de sprinter sur différents textes et illustrations. Du coup pour la suite, eh bien il devrait y avoir du Terra Incognita au programme, un nouveau numéro "normal" de Di6dent mais aussi un HS "zéro bis", des nouvelles des Utopiales, la participation à un concours de scénario, des scandales invraisemblables, de l'amour, du rêve, du frisson et du café froid. Modulo Pi la différence, bien entendu... 

               

               

               

               

               

              Repost 0
              Published by David@lpha - dans Quel chantier !
              commenter cet article

              Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

              • : Mondes en chantier
              • Mondes en chantier
              • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
              • Contact

              Notre page Facebook

               

              d6-grand.jpg

              Recherche

              Téléchargements

              Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


              http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
              Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

              http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
              Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

              http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
              http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
              Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
              http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
              Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

              Mea Rouia, un gros scénario exotique
              pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

              Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


              Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


              Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


              Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

              Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

              Le site dédié à Terra Incognita

              http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

              Articles Récents

              Le portail Di6dent

              http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

               

              Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

              Téléchargez tout Empire Galactique !

              Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

              Un autre univers de créations

              Quoi ? Tu es une fille ??

              Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

              Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

              http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

              On reste en tout cas entre gens de bon goût.

              capture-site-petit-copie-1.jpg

              Liens