Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 08:34

Quelle est la seule chose qui pouvait décemment faire sortir les Mondes en Chantier de leur période glaciaire, hein ?

 

(...)

 

Bah oui, Würm, forcément ! ^^

 

Comme vous le savez si vous suivez attentivement ce blog malgré nos honteuses défections de ces denriers mois, j'ai eu l'honneur de voir mon scénario Rouge massacre choisi pour ouvrir une nouvelle série de suppléments pour le jeu préhistorique de Manu Roudier, La Voix des ancêtres, des recueils de scénarios très variés (et aussi des conseils, quelques aides de jeu, etc.) permettant de tirer le meilleur des immenses possibilités de ce jeu de rôle des temps lointains.

 

Le 1er livret, intitulé Les Contes des porteurs de bois, intégralement illustré par l’auteur (couverture couleur, intérieur N&B), est sorti depuis peu. Vous y trouverez donc quatre scénarios inédits, dont deux issus du concours de scénarios organisé conjointement entre les éditions Icare et La Cour d’Obéron. http://couroberon.com/Salon/index.php

 

J'ai enfin reçu mes exemplaires d'auteur et même, chose incroyable, j'ai même pris le temps de faire des photos de tout ça. Je me suis motivé car le jeu n'est pas encore très connu ni très bien distribué (il faut dire que les suppl&éments ont été financés par crowdfunding donc bon...) mais il le mérite largement. Si ça peut vous donner envie, c'est pari gagné pour moi :-)

 

DSCN5564

 

Je me suis d'abord offert une petite photo de famille : le livre de base, l'écran, les deux premiers La voix des ancêtres et même les dés spéciaux. Pour ceux qui aiment le suivi, vous n'avez plus cette excuse pour ne pas craquer pour Würm. ;-)

 

DSCN5567

 

C'est donc mon scénario que Manu Roudier a choisi de porter en couverture. Il bénificie donc de cette chouette illustration couleurs. La classe ! :-)

 

DSCN5568

 

Rouge massacre est un scénario très ouvert. Un peu sand box comme on dit maintenant. Il ne faut pas espérer y trouver une intrigue toute faite que de petits Sherlock Holmes néanderthaliens s'emploieront à démêler autour de la table de jeu. Un contexte basé sur le mysère, sa découverte progressive et, surtout, les interactions sociales qui vont en découler m'a semblé plus approprié pour un contexte comme celui de Würm.

 

DSCN5569

 

Je me suis fait aussi plaisir en imaginant un cadre très librement inspiré de sites préhistoriques de mon très cher Périgord (que j'espère bien revoir dans quelques semaines d'ailleurs :-))

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fd/Roque_Saint-Christophe2.jpg

 

Comme vous le constatez, c'est notamment le cas avec l'abri troglodytique de la Roque Saint-Christophe. Une idée de visite pour les vacances ? http://www.roque-st-christophe.com/

 

DSCN5570

 

L'avantage d'un jdr conçu par un auteur de BD, c'est quand même qu'il ne vous plaint plaint pas les illus, hein ? http://roudier-neandertal.blogspot.fr/

 

DSCN5571

 

Le matos rédigé d'avance et la réussite de la campagne de foulancement ont permis de prévoir dans la foulée le deuxième opus de La voix des ancêtres. Ce livret s'intitule Contes des dévoreurs d'hommes. Il renferme trois scénarios et une aide de jeu, tous inédits, autour de la thématique horrifique ou rituelle de l'anthropophagie ! Miam, miam. Euh non, enfin, vous voyez ce que je veux dire, hein ?

 

DSCN5565

 

Avec le livret #1, vous aurez aussi l'écran. C'est un 4 volets A4 en carton rigide (dit « blindé » par les connaisseurs), décoré côté joueurs d’une grande illustration originale par Manu Roudier himself (...)

 

DSCN5566

 

(...) , et regroupant côté meneur tous les tableaux les plus utiles en cours de jeu, classés par type d’activité pour s’y retrouver le plus facilement possible. Classique et de bon goût.

 

DSCN5563

 

Pour finir, le petit détail qui fait plaisir : les dés spéciaux pour Würm. Bon, pour être honnête, ce n'est pas hyper indispensapbe pour mettre en oeuvre le système de jeu mais ça apporte un petit plus niveau ambiance.

 

Si tout cela vous fait de l'oeil, vous pouvez vous procurer ce beau matos sur la boutique en ligne de Icare, l'éditeur de Würm : http://www.editions-icare.com/index.php/boutiquejdr/9/wurm

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 18:21

Ah ça oui, ils sont forts chez Di6dent. Et pas qu'en maths. La preuve : on a décidé voilà quelques semaines de cela de ressortir notre numéro zéro. Une sorte de #0 bis, quoi.

 

Pour rappel, un #0, dans le petit (de plus en plus petit...) monde de la presse écrite, c'est un galop d'essai, un numéro généralement pas en vente ou en tout cas pas au format habituel et qui sert à la fois à étalonner la ligne éditoriale, roder la rédaction et, surtout, à se faire connaître du public.

 

C'est pour tout cela que l'aventure Di6dent débutait donc à l'été 2010 par la rédaction d'un #0. agination réduite, des rubriques pas encore toutes bien en place mais quand même un vrai numéro avec son théma clin d'oeil sur presse et jdr et tout. Par contre, le #0 n'était dispo qu'en PDF (gratuitement) pour attirer l'oeil des rôlistes sur la future sortie de notre #1.

 

Du coup, pour nous et les lecteurs collectionneurs, il manquait un petit quelque chose sur nos étagères : le #0 en papier ! Hop, aussitôt dit, aussitôt fait (ou presque...). On a revu des trucs, ajouté des bonus rigolos et voilà une édition papier de ce #0 bis. A vrai dire, en l'état, son tirage très limité risque de rendre sa possession difficile. Ce #0 bis n'est dispo en papier que ors de nos déplacements en convention ou ce genre de choses. Par contre, ce nouveau #0 avec ses bonus reste téléchargeable librement en PDF pour vous faire une idée de notre travail.

 

http://www.rapidejdr.fr/product/87392/DI6DENT-%230---le-jdr-enfant-maudit-de-la-presse-?manufacturers_id=3506&language=fr&filters=0_0_0_0_40030

 

Allez, désolé de vous faire baver si vous êtes collectionneur mais c'est parti pour un feuilletage de mon exemplaire papier (et toc !).

 

DSCN3830

 

La couv' reste une de mes préférées de toutes celles imaginées par Ju (avec celle du #5). Remaquez la problématique du théma bien dissidente et tout (nous étions jeunes et rebelles ^^).

 

DSCN3832

 

J'avais livré pour ce #0 un panorama consacré à la presse rôliste. Le 1er d'une longue série qui se poursuivra prochainement dans le théma du #10 (sortie en janvier 2014)

 

DSCN3831

 

On y a ajouté un encadré bonus pour le mettre à jour car il s'en est passé des trucs depuis 2010 dans notre petit milieu !

 

DSCN3833

 

Là, avec David, nous avions eu l'idée d'interroger quelques acteurs du milieu fanzine rôliste de ces dernières années et de voir ce qu'ils étaient devenus. On avait notamment contacté Romain (d'Huissier) qui, depuis, est devenu un soutien régulier de Di6dent. La boucle, tout ça.

 

DSCN3834

 

Là, c'est un article collectif autour de l'utilisation de la presse en jeu (notamment les coupures de presse et tout). C'est une marque de fabrique des thémas de Di6dent : un traitement à la fois hors et en jeu.

 

DSCN3835

 

Un scénario de ma plume dans une ambiance série TV X files ou ce genre de choses. Une expérience qui a compté pour moi car elle m'a aidé à progresser sur l'écriture de scénarios non-littéraires avec listes à cocher et ce genre de choses. Ca se retrouve un peu plus tard dans Terra Incognita, forcément.

 

DSCN3836

 

Je profite de cet article pour rappeler l'emplacement sur notre site un peu bordelos (message subliminal : si tu aimes Di6dent et que tu as du temps et des idées pour t'occuper d'un site web, fais nous signe, copain !) des coupures de presse qui permettent de jouer ce scénario presque sans préparation : http://site.di6dent.fr/?p=34

 

DSCN3837

 

Un chouette bonus signé Laurent Devernay : un setting Fiasco pour jouer des bouclages calamiteux dans un organe de presse rôliste. Joke ! ^^

 

DSCN3838

 

Un autre gros bonus : il m'a semblé amusant de livrer un panorama entier sur l'année de naissance de Di6dent, 2010. Oui, deux panoramas dans ce numéro.

 

DSCN3839

 

Encore un bonus avec l'éphémère retour d'une rubrique controversée : l'interview foutraque du Y a pas que le jdr dans la vie !. Evidemment, c'est notre rédac' chef préféré, Ju, qui s'y colle. Le pauvre.

 

DSCN3840

 

Elle est belle cette double page ou pas ? Et oui, tout compris, on va fêter nos douzes numéros de Di6dent, sans un retard significatif ni compte en banque dans le rouge ni rien (soupir nostalgique).

 

Pourvu que ça dure !

 

Et déjà donc dès janvier 2014 avec notre #10 qui s'annonce, excusez-moi de notre immodestie, vraiment pas mal ;-!

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 15:15

Alors, comme promis, un petit outtabox pour vous montrer à quoi ressemble l'une des dernières publications des XII Singes : 6 Trésors Légendaires, le deuxième opus de la collection 6.

 

Pour les distraits, rappelons qu'il s'agit d'un recueil de 6 scénarios de 6 auteurs différents liés par un thème commun. Ici... les trésors légendaires (il y en a qui ne suivent pas au fond !). Ou plus exactement, les chasses aux trésors légendaires. Pour l'anecdote, quand on m'a proposé de participer auu projet, on m'a dit : "tu sais : comme dans Uncharted".

 

Hum. Je ne sais pas si ça vous aide à situer mais moi pas du tout : je ne savais même pas ce que pouvait bien être Uncharted. Bon, depuis, je me suis renseigné : il s'agit d'une série de jeux vidéo à succès mettant en scène un chercheur de trésor soumis à chaque fois à "quelques" complications dûes à la nature de ce qu'il cherche, à la concurrence, etc. Bon, bah, Indiana Jones, quoi. C'est une histoire de décalage générationnel mais les références semblent à peu près similaires.

 

Allez, c'est parti pour les photos.

 

DSCN0217 (Copier)

 

En couv', une jolie composition signée Maxime Plasse. Le chasseur de trésors est, par défaut, un beau gosse qui prend l'air mystérieux en réfléchissant à tout ce qu'il va bien pouvoir tirer de sa prochaine visite d'un temple précolombien. Dire qu'en vrai ça va être les PJ...

 

DSCN0218 (Copier)

 

Voici ma contribution à moi que j'ai. Par goût plus que par esprit de contradiction, le trip archéologie à la machette sous climat tropical ne m'inspirait pas trop. J'en ai donc profité pour explorer sur le mode ludique une de mes obsessions qui est la fascination pour la métropole napolitaine. D'où le titre "Vois Naples et puis meurs". L'histoire millénaire, les vestiges plus ou moins bien entretenus, la Mafia, le Vésuve, les superstitions... tout ceci m'a toujours attiré et me semble représenter un fort potentiel ludique. J'ai donc essayé de mettre en forme quelques souvenirs de voyage et quelques notes de lectures pour tisser ce cadre contemporain mais néanmoins en prise avec un passé plus ou moins glorieux.

 

DSCN0219 (Copier)

 

Les scénarios de la collection 6 obéissent à des règles de rédaction très strictes qui visent à les rendre les plus directement accessibles aux MJ : la préparation doit être minimale et on doit pouvoir se retrouver facilement dans le texte en cours de jeu. D'où les actes, les scènes, les liens à indiquer entre celles-ci, etc. C'est bien sûr contraignant à l'écriture mais cela me semble de bons principes qui vont dans le sens d'une dé-novellisation des scénarios de jdr qui, comme vous les avez si vous me lisez régulièrement, m'est chère.

 

DSCN0220 (Copier)

 

A part mon scénario, vous en trouverez donc 5 autres signés par des références du jdr francophone comme Yno (qu'on ne présente plus), Stéphane Gallot (Môssieur Casus Belli), Olivier Caïra (qui a su allier recherche universitaire et jdr), Fabien Fernandez (Nécropolice ou encore le futur Islendigar) et Jean-Romaric Rio (un des auteurs de BIA). Il y en a pour tous les goûts.

 

De plus, comme vous l'indique la photo ci-dessus, le recueil est accompagné d'un petit système de jeu inspiré du D6 system (popularisé en son temps par le Star Wars de WEG), ici réduit à sa plus simple expression

 

DSCN0221 (Copier)

 

A la fin du livret, vous avez donc les caractéristiques techniques du scénario traduites en D6 system light. Ca ne prend pas beaucoup de place et ça permet au livret d'être "stand alone" : si vous accrochez au thème et que vous n'êtes pas braqué sur tel ou tel système, vous avez là tout le nécessaire pour des dizaines d'heures de jeu pour un investissement de moins de 20 euros.

 

DSCN0222 (Copier)

 

Du coup, il fallait aussi une fiche de PJ spéciale : et hop !

 

DSCN0223 (Copier)

 

Voilà, sur le 4ème de couv', vous avez le prix et une idée des finitions du bouquin.

 

Au final, personnellement, je suis très satisfait d'avoir eu l'opportunité de participer à ce projet. On a un bouquin très sympa, vendu à prix serré (quoi qu'en disent ceux qui sont manifestement coupés des réalités du marché...) et qui entre bien dans le cadre de l'effort fait par certains éditeurs (et en particulier, donc, les XII Singes) pour renouveler les formats du jdr en offrant aux différents profils de rôlistes (plutôt "casual" ici) des produits qui leur correspondent. En espérant , donc, que la collection 6 puisse continuer et prospérer.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 17:59

Il en sort de partout, mon Dieu ! Lisez-les vite et surtout, surtout... achetez-les, bon sang ! :-)

 

Voilà, c'est sur ce cri du coeur que nous pasons sans plus de transition à la découverte de quelques pages de ce nouveau numéro de Di6dent.

 

Pour les distraits, je rappelle que ce numéro marque l'entrée dans la saison 2 du mook avec la disparition de quelques rubriques et l'apparition d'un paquet de nouvelles. Comme il y a très peu de MeC dans ce #6 (je vous prie de me croire qu'on va méchamment se venger sur le #7, niark, niark), j'ai axé cet outtabox sur ces nouvelles rubriques.

 

SAM 7498 (Copier)

Alors, ami lecteur, sauras-tu reconnaître quel rédacteur de Di6dent a servi de modèle à cette oeuvre ? ^^

 

SAM 7499 (Copier)

 

Oh, un 6D6. Non, môssieur, un 2D6.

 

Autant vous dire qu'il nous a fallu plusieurs réunions de Redac6on avant d'arriver à d'aussi audacieuses réformes.

 

SAM 7500 (Copier)

 

Des bêtises, il en faut. D'un côté, on supprime le Y a pas que le jdr dans la vie. Du coup, paf, je me rattrape en proposant les conférences scientifiques du Professeur TAC0. Enfin de la vraie jeuderologie ! ^^


SAM 7501 (Copier)

 

Autre nouveauté : l'ITW d'un ancien rôliste ou éventuellement d'un toujours rôliste mais désormais connu (aussi) pour autre chose. Le jdr est formateur. A condition d'en sortir ;-!

 

SAM 7502 (Copier)

 

Voilà un autre truc pour les vieux : "Le syndrome du Panda". Déjà, la preuve, si vous comprenez l'allusion du titre, indubitablement, VOUS êtes vieux, désolé !

 

Pour le reste, sachez qu'il s'agit de la chronique d'un jeu (un peu) ancien qui aurait pu mais en fait non.

 

SAM 7503 (Copier)

 

Là, c'est plus pour les djeunz : Kobayashi nous propose la chronique d'un jeu qui, selon lui, mériterait une VF d'urgence. Il nous explique pourquoi.

 

SAM 7504 (Copier)

 

Deux rubriques nouvelles sur une seule photo : trop fort ! Monsieur Heuhh de la Boîte à nous parle des storygames. La Redac6on vous présente, à droite, dans chaque numéro une classe de prestige de rôlistes : des rôlistes pas comme les autres, quoi.

 

SAM 7505 (Copier)

 

Et hop, raise dead réussi sur Eric Nieudan. De quoi ça parle ? On vous laisse la surprise mais vous pouvez faire confiance : noblesse oblige !

 

SAM 7506 (Copier)

 

Un théma donc un truc qui n'a rien de nouveau. Certes, mais c'est là un de mes rares textes du numéro alors oui, c'est important ! En l'occurence, il s'agit d'un panorama des jdr "à licence".

 

SAM 7507 (Copier)

 

Encore coup double ! A gauche, la table aléatoire du numéro. A droite, notre premier Vox Populi, une rubrique qui propose à nos lecteurs de débattre sur des sujets d'actualité liés au jdr. Rendez-vous sur le forum ou notre page Facebook. Pour ce premier opus, que penser de l'absence de Monde du Jeu ou équivalent ?

 

SAM 7508 (Copier)

 

Et pour finir, le scoop du prochain théma : le jdr à travers les âges. Enfin, déjà de 7 à 77 ans. ^^

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 11:52

Certes, certes, certes, nous sommes fin octobre. Mais dans nos coeurs et dans nos têtes, c'est encore l'été. La peuve : nous allons seulement maintenant revenir en détail sur le HS estival de Di6dent. Un spécial scénarios ayant réussi à subrepticement s'intercaler entre le #5 et le #6 (saison régulière).

 

Je n'ai récupéré mon exemplaire auteur seulement il y aquelques jours et voici donc le moment du 1er feuilletage : outtabox !

 

SAM 7491 (Copier)

 

Ju a apparemment passé une partie de l'été sur une plage avec un crabe, un dé et une 'gurine. Oui, oui, oui, c'est cela même...

 

SAM 7492 (Copier)

 

Très bien, allongez-vous. Et alors, cher Julien de Jaeger, vous l'expliquez comment cette fascination pour les bananes, hein ?

 

SAM 7494 (Copier)

 

Ah, et ça marche aussi avec les betteraves ? Je vois, je vois...

 

Ah oui au fait, il s'agit des illustrations pour deux aides de jeu (les seules de ce recueil de scénarios) consacrées à l'écriture et à la mise en oeuvre des scénarios de jdr.

 

SAM 7495 (Copier)

 

Graoouuu ! Un scénario pour Würm signé de Julien Heylbroeck. Cela permet aussi de signaler que Julien a choisi de ranger les scénarios dans l'ordre chronologique de leur contexte. Du coup, la préhistoire, c'est au début, et toc.

 

SAM 7496 (Copier)

 

Oh mais que vois-je ? Un scénario pour Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part. Chouette ! Et en plus, il est signé Xaramis. Valab' ! :-)

 

SAM 7497 (Copier)

 

Le monsieur qui fait peur illustre ma propre contribution scénaristique à ce recueil. Il s'agit d'un très gros scénario pour Cthulhu (et ouais), l'appel de ou la trace de, peu importe. Il met en scène des surréalistes, l'Expo coloniale, un zoo humain, etc.

 

Très vite, la même chose mais avec le #6.

 

Ah et à la question : "à quand un autre HS ?" et bien disons qu'on y réfléchit mais que rien n'est décidé pour le moment.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 09:53

Voilà comment on est tous. Au début, les trucs sont tout nouveau, tout beau, ça nous émoustille et on ne tient plus quand on le tient dans nos petites mains avides.

 

Puis, avec le temps, le truc devient régulier, presque une habitude et on se surprend à bailler "Tiens, mon Di6dent papier ? Cool." Et on oublie d'en faire un outtabox en bonne et due forme.

 

Comme c'est lamentable de se blaser comme ça, on se bouge et donc hop, zou et tout : outtabox Di6dent #5 version papier, en vente dans toutes les bonnes boutiques spécialisées et en ligne.

 

Rappel, une adresse pour se rencarder sur tout ça (abonnement, vente du PDF, etc.) :http://di6dent.fr/

 

SAM_4954--Copier-.JPG

 

Et une superbe couv' signée Julien de Jaeger, une !

 

SAM_4955--Copier-.JPG

 

Ma dernière contribution à la rubrique Retro (2006, pour finir). La rubrique allait finir fatalement par s'essouffler. Elle sera remplacée à partir du #6 par d'autres choses dans le ton rétrospective et historique (mais pas nostalgie, toujours pas, désolé !). Et puis elle reviendra peut-être dans le #12, allez savoir !

 

SAM_4956--Copier-.JPG

 

Dans le cadre du panorama de ce théma consacré au voyage immobile, je signe un article ambiance "agence de voyages". De quoi ? Bah, vous verrz bien en le lisant ;-!

 

SAM_4961--Copier-.JPG

 

Dans ce numéro, David s'est lui glissé dans les ombres qui chuchotent en italien dans le noir pour vous parler, à froid, de Shade.

 

SAM_4963--Copier-.JPG

 

Et ouais, Di6dent a été le premier à parler sérieusement du projet jdr qui fait le buzz en ce moment : la VF du jdr nippon Ryuutama (638 % financés sur Ulule !). Preview et interview du maître d'oeuvre, Brand.

 

SAM_4964--Copier-.JPG

 

Et comme l'homme qui aime les tripes et les tenga est vraiment partout, il signe aussi ce set pour Fiasco : toutes les tables nécessaires pour créer la structure d'un récit dans le milieu du catch.

 

SAM_4966--Copier-.JPG

 

Et enfin, un autre scénario officiel pour un jeu sorti récemment, ici la version Ynoesque du Adventure Party des XII Singes. Le scénario est signé Laurent Devernay. Que des stars, quoi. A ce propos, j'ai pas pris la photo parce que les gros monstres me font un petit peu peur mais notons aussi le Old School consacré à Mutant Chronicles signé Julien Heylbroeck.

 

Alors, bien ou pas ?

 

Note : un article complémentaire ciblant tout particulièrement l'abondant contenu consacré à Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part se trouve sur le site web dédié au jeu, ici : http://www.paysdenullepart.fr/?p=580

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 18:14

Pour ce message, on revient vers l'essence du outtabox pur et dur. Enfin, sans boîte quand même Mais je veux dire par là que je vais vous présenter des photos toutes fraîches d'un jeu de rôle que je n'ai pas encore lu. Donc pas de critique acerbe, de commentaire enamouré ou de comparaison édifiante, juste des photos.

 

En fait, n'habitant pas près d'une boutique de jdr et n'ayant pas encore les habitudes d'un cyberconsommateur pour ce qui concerne les jeux de rôles (boutiques powaaaa !), j'ai habituellement les nouveautés en ma possession plusieurs semaines après leur sortie et qu'elles aient fait le buzz sur les forums, blogs et pages Facebook. Du coup, quand j'en viens à mon outtabox, je me sens obligé d'ajouter un petit quelque chose, une valeur ajoutée quelconque pour que le post ait encore un intérêt.

 

Là, j'ai eu la chance d'avoir très précocement le 1er jeu (après la fameuse Bible du Meujeuh) publié par Footbridge Editions : Teocali. Comme je n'ai pas encore trop vu d'infos/photos dessus sur la Toile, je vous joins 2/3 photos du contenu, si ça peut vous aider à craquer...

 

SAM 3238 (Copier)

 

A ce propos, ce jeu à l'ambiance maya/aztèque possède bien des atouts matériels. Il s'agit certes d'un petit format (comme JD ou XII Singes) sous couverture souple mais le livre est épais (240 pages) et lourd (= papier de qualité supérieure), très bien fini et, surtout... 100 % couleurs ! Le tout pour seulement 30 euros. Francvhement, si le thème vous intrigue en cette année 2012, allez-y, faîtes-vous plaisir...

 

... une dernière fois.

 

SAM 3239 (Copier)

 

Une maquette agréable, un fond de couleur qui ne parasite pas trop la lecture.

 

SAM 3240 (Copier)

 

Les illus ne sont pas innombrables mais le fait que le bouquin soit tout en couleurs permet de bien les valoriser.

 

SAM 3241 (Copier)

 

La fiche de perso et un plan de l'île imaginaire où l'action se déroule. Les deux sont fournies sur des supports cartonnés détachables pour être photocopiés et/ou disposés au centre de la table.

 

Bon, ça part bien, j'en fais une lecture détaillée, peut-être un essai et je vous en reparle ici et, avant cela, dans le Fix.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:49

Oulah mais j'ai un retard phénoménal moi au niveau de mes ouvertures de boîtes/livres et même des compte-rendu de lectures qui s'en suivent. Ca, c'est typiquement la faute des indés avec leurs petits livrets tout maigrichons vendus à vil prix : du coup, on achète tout ce qu'on trouve, on lit ça vite fait et on oublie de le référencer dans ce bon vieux blog.

 

Allez, hop, on commence à écluser le stock avec un demi-outtabox, demi-compte-rendu de A Dirty World, un jeu court et en anglais, dans la veine des films et romans Noir. Oui, c'est une des marottes des maîtres de céans.

 

ADW utilise comme base de système une version pas mal épurée du One Roll Engine, le système assez génial (il faut bien le dire...) de Reign, notamment : http://mondesenchantier.over-blog.com/article-outtabox-reign-enchiridion-edition-71546242.html

 

Ce système qui doit son nom au fait qu'un seul lancer d'une poignée de D10 vous donne une grande finesse de qualités de résultats ne convainct pas outre-mesure ici. En effet, comme je le disais plus haut, c'est une utilisation très light de l'ORE. Ce qu'on demande surtout à ce système dans ADW, c'est de nous dire "je gagne" ou "je perds". Il n'est pas fait d'usages réels des qualités et donc on aurait quasiment pu remplacer ça par un jet d'un D100 voire un pile ou face que ça n'aurait pas changé grand chose. Enfin, si : ça aurait pas mal simplifié. Pour être juste, on notera quand même la présence d'une annexe consacrée à la création d'intrigues Noir avec le jet d'une seule poignée de dés. Ouais, bon : assez anecdotique quand même.

 

Le coeur de ADW est en fait constitué d'un système accolé à l'ORE mais qui est quasiment indépendant (il pourrait être adapté sans peine à un autre moteur de résolution). Celui-ci se propose de gérer très finement l'évolution du mental du PJ en faisant découler toutes ses chances de réussite de celui-ci. Bien Noir dans l'esprit. Le mental est donc divisé en nombreuses caractéristiques (courage, corruption, générosité...) opposées en paire antagonistes, un peu à la manière du vétéran Pendragon (voir photo de la fiche de perso à la fin de l'article). On note leur évolution par des cases à noircir ou à gommer.

 

Cette évolution se fait essentiellement selon deux voies : d'une part, les choix du joueur en fonction de son interprétation (par exemple, "je choisis de céder à la corruption, etc), d'autre part, après un conflit réussi ou raté (c'est là où l'ORE intervient) contre le mental d'un PNJ ou d'un autre PJ. Cela ouvre donc la porte à la gestion de manipulations mentales où les PJ tentent de prendre l'ascendant sur les PNJ (ou l'inverse) en les faisant se comporter selon leurs voeux. Bon, bien sûr, si vous préfréez leur coller une bonne bastos dans la tête, c'est possible aussi (hop, retour à l'ORE plus classique).

 

Comme on le voit, le système est très bien adapté à l'ambiance Noir mais, faute de test, je ne peux jurer qu'il soit très efficace. En effet, on est là vraiment dans le cadre du "system does matter" (le système est central, en quelque sorte). Du coup, il faut continuellement avoirr ecours aux règles, sans cesse noircir et gommer des cases dès qu'il se passe quelque chose ou qu'on fait faire quelque chose à son alter ego. Pas toujours très pratique (ni Patrick, d'ailleurs). Il pourrait d'ailleurs être judicieux de prévoir autre chose comme compteurs : des jetons ou un trombone qu'on déplace sur une échelle car là, en l'état, je ne donne pas cher de la feuille de perso aptès 2 ou 3 h de jeu.

 

Bon, OK, mais à part le système ?

 

Bah rien. Pour ne pas déroger à une règle solidement établie chez les indés et autres narrativistes chébrans, il n'y a rien d'autre que des règles et quelques (rares) conseils : pas de background (procurez-vous plutôt Hellywood), pas de scénar'. Dommage et surtout : en quoi est-ce antinomique ? On peut tout à fait avoir un système novateur et qui matter un max ET du background, non ? Surtout que là, ce n'est pas du sans MJ ou ce genre d'expérimentrations de narration partagée.

 

Bon, le point positif de ce parti-pris, c'est qu'au final on a un petit livret (70 pages A5), pas cher (environ 15 euros) qui permet de rendre tout ça très accessible.

 

On finit par quelques photos "outtabox".


SAM 0990 (Copier)

 

Une couverture dont on ne sait si on doit la trouver classe ou kitsch. En tout cas, elle a un petit quelque chose de Blade Runner, vous ne trouvez pas ?

 

SAM 0993 (Copier)

 

Photos NB vieillies, Film Noir... le 4ème de couv' est plus explicite. Marlowe, nous voilà !

 

SAM 0991 (Copier)

 

Les illus intérieures sont toutes des photos NB artificiellement viellies mais c'est vraiment bien foutu : bonne ambiance. La mise en page est... euh... minimaliste. Comme on le voit, le texte est assez aéré.

 

SAM 0994 (Copier)

 

Tout pareil.

 

SAM 0992 (Copier)

La fiche de personnage est un peu laide et fait un peu peur. En même temps, "system does matter" comme dirait l'autre.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:00

Pour agrémenter les quelques photos qui composent le coeur de ce Outtabox consacré à Wasteland, je me permets de vous coller le texte que j'ai rédigé sur le sujet pour le Fix d'il y a 2 ou 3 semaines.

 

Le quoi ??

 

Non mais là, c'est plus possible, vous le faîtes exprès ! ^^

 

Allez, je répète : le FIX ! C'est la lettre d'information hebdomadaire de Di6dent. Toutes les news de la sphère rôliste gentiment récoltées par la Redac6on dans ta boîte mail en début de chaque semaine sous forme d'un court PDF. Et ce pour pas un rond. 

 

Alors si toi aussi, ami de MeC, tu veux participer à cette cyber-expérience, pense à aller t'abonner (un simple mail, en fait...) ici :

 

http://site.di6dent.fr/

 

abo fix

 

Bon, bref, en attendant, voici ce que je disais dedans à propos du jeu des kobbolds et des bretons réunis :

 

 

"Wasteland est la première production du Département des Sombres Projets, un collectif d'auteurs collaborant avec l'éditeur Titam. Le jeu provient d'une idée originale de Jawad et Ismaël Saura. Elle a su (raggamuffin ?) séduire et attirée à elle des plumes reconnues comme Sébastien Célerin, JB Lullien ou encore Jérôme V. Cet attelage donne un ouvrage de très belle facture, très pro, aussi bien dans son fond que dans sa forme, impeccable.

Le livre de base de Watseland se présente sous la forme d'un gros ouvrage de 286 pages doté d'une reliure en béton armé (au moins...) et d'une splendide couverture signée Nicolas Fructus. Ce même talentueux dessinateur œuvre également dans le cahier couleurs qui enrichit l'ouvrage pour le reste entièrement en noir et blanc. L'idée de réunir les illustrations couleurs pleine page de l'artiste dans un seul cahier est évidemment une question de coût mais on peut regretter qu'elles perdent un peu de sens loin du texte. A vrai dire, certaines n'étant même pas légendées, on ne sait ce qu'elles sont sensées représenter. Dommage. Le reste de l'ouvrage est donc noir et blanc mais sa maquette efficace et lisible lui donne tout à fait belle allure.

L'univers de Wasteland est du genre médiéval-fantastique à tendance post-apocalyptique. Ce mélange détonnant semble être un des préférés des rôlistes francophones quand on songe aux précédents Dark Earth, Empires & Dynasties (pas tout à fait post-apo mais le résultat est le même) ou encore Hawkmoon (qui n'est pas français mais auquel l'édition française par Oriflam a donné toutes ses lettres de noblesse). De fait, ce type de cross over permet de réutiliser les repères fondamentaux partagés par nombre de rôlistes (grosses épées, monstres ou, ici dans Wasteland, nains et kobbolds) tout en les saupoudrant de références au passé technologique qui, en général, sert surtout à justifier la présence d'artefacts et de pouvoirs étranges (sinon magiques...).

On peut se demander quelle originalité ce nouveau jeu apporte à un style déjà bien balisé. D'une part, Wasteland fait bien le boulot. Les races non-humaines s'intègrent bien au contexte post-apo (les hommes-rats qui peuplent les ruines des anciennes cités, les nains spécialisés dans la technologie d'avant l'apocalypse...), il y a des règles pour gérer la technologie (l'Artifex), les professions disponibles pour les PJ sont bien trouvées, etc.

D'autre part, Wasteland a décidé de s'ancrer dans un contexte restreint qui correspond en fait à l'ancien univers arthurien : Grande et surtout Petite Bretagne ainsi que les terres alentours. Le retour maintes fois prophétisé du grand roi depuis sa retraite d'Avalon s'accorde ainsi avec l'ambiance post-cataclysme de l'univers du jeu. A vrai dire, cet apport reste encore un peu flou, sans doute par faute de place. Ainsi, la description des sites figurant sur la carte reste encore assez évasive. Tout ceci gagnera probablement à être développé dans les futurs suppléments de la gamme. Dès à présent, un écran du MJ est disponible. L'illustration est splendide et donne un aspect plus « sauvage » à l'ambiance du jeu. Le livret qui l'accompagne ne comporte pas de scénario mais, justement, des précisions sur la nouvelle dynastie arthurienne.

En ce qui concerne les scénarios, pas de panique ! Il y en a déjà deux dans le livre de base. Celui-ci, définitivement, est prévu pour pouvoir commencer à jouer rapidement puisqu'on y trouve également la description détaillée d'un espace restreint, le Comté de Lambrefeux, qui sert de cadre de jeu aux premiers pas des Voyageurs, les aventuriers de Wasteland.

Finissons par le système de jeu. Il est simple et fonctionnel. Sa principale originalité réside dans la gestion bienvenue de la prise de risque à travers le choix par le joueur d'un D10 ou d'un D20 qui ne lui donneront pas les mêmes chances de réussite... ou d'échec critique ! Cela simule un monde dans lequel le danger rôde et où il faut en effet faire preuve de témérité pour sortir des abris et se lancer à l'aventure. A vous de voir si vous oserez !"

 

 

Maintenant, comme promis, les photos sans lesquelles un Outtabox seraient un peu comme un Milan sans Remo.

 

SAM 0979 (Copier)

 

Une bien belle couverture signée de Nicolas Fructus (Kadath, Cadwallon...). En même temps, je me demande à la lecture si elle reflète tant que ça l'ambiance du jeu...

 

SAM 0982 (Copier)

 

Des illus du cahier central, du même Fructus. C'est beau mais cela perd en efficacité si loin du texte qui concerne ces personnages.

 

SAM 0983 (Copier)

 

Là, c'est bien pire. Il n'y a pas de légende. Euh, koikecé ?

 

SAM 0984 (Copier)

 

Magnifique carte de l'univers de jeu qui se concentre donc sur la Bretagne et la Normandie. Ce scandale ! Cherbourg a bel et bien été rasée des Terres Gâchées. Dès que j'ai un moment, je vais réparer tout ça avec une aide de jeu, un scénar ou une lettre d'insultes, je ne sais pas encore. ^^

 

SAM 0985 (Copier)

 

L'intérieur est noir et blanc du coup mais qui s'en plaindrait ? Comme on le voit, la mise en page est agréable et lisible et les illus en tons de gris s'accordent bien, je trouve, à l'ambiance post apo. Et à l'ambiance bretonne encore mieux (spéciale dédicace à tous ceux qui sont en vacances à Dinard ou ailleurs lors de cet été pourri).

 

SAM 0980 (Copier)

 

Y a un truc avec ce genre très particulier medfan post-apo. Les rôlistes semblent adorer cela. Je crois que cette planche d'illus nous donnent une piste de réflexion sur le sujet : des grosses épées ET des gros guns. Pourquoi choisir ?

 

SAM 0981 (Copier)

 

 La fiche de perso n'est pas très sexy, je trouve. Elle est assez intimidante alors que le système de jeu, à la lecture, ne m'a pas semblé si complexe. Le syndrome Cadwallon ?

 

Bon, quoi qu'il en soit, voilà un jeu que les deux MeC ont désormais dans leur ludothèque. Du coup, il m'étonnerait que vous n'en entendiez pas à nouveau parler de notre part. Ici ou ailleurs.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 08:47

Ceux qui suivent ce blog savent peut-être déjà que l’horreur et moi ça fait deux (ou trois même s'il y a un truc qui est au dedans de moi...) et là, paf, ni une, ni deux, je me suis acheté le petit livret de découverte de Within, le jdr de Benoît Attinost (et Brand) qui fait peur. Le jdr, pas Benoît. Ni Brand. Suivez un peu, merde.

 

Qu'est-ce qui m'a pris ? Bah, déjà, pour moi, c'est du fantastique contemporain avec une petite touche à la Twin Peaks, pas de l'horreur genre zombies et tueur à la tronçonneuse. J'aime plus mieux. Et puis, surtout, le concept est top.

 

Attention, roulements de tambours, blagues en escadrille : alors ce Within mais qu'est-ce qu'il y a-t-il dedans (arf, arf) ? Partons ensemble à la découverte (arf, arf) de ce petit livret bien sympathique.

 

Donc, l'idée, d'abord, c'est celle d'une démo comme dans les jeux vidéo. Pour 10 euros, vous avez un joli petit livret avec le condensé jouable des règles et de l'univers (très succinct par contre sur ce point mais cela permet de jouer le scénario sans problème et puis bon ça ne fait que 80 pages donc...) et surtout un bon gros scénario avec les prétirés, les aides de jeu qui vont bien et tout.

 

Voilà donc, déjà, là, j'adore. J'aime les Carnets de Crimes pour la même chose : 10 euros et hop, tu as directement ce qui faut pour jouer sans avoir à acheter, lire ou trimbaler une gamme égale à 10 bottins. 

 

En plus, il y a la qualité. Brand sait faire des règles et celles-là m'ont tout de suite plu à la lecture. Il faut tester et je vous en reparle dès que possible mais, en gros, pour situer, je rêverais d'un truc aussi simple et néanmoins riche de potentialités ludiques et narratives pour motoriser des parties de Maléfices. Après tout, pourquoi pas un hack ? A méditer...

 

Maléfices, justement. Rien à voir en termes d'univers mais Benoît Attinost est fan du jeu et lui a donné plusieurs très bons scénarios en revue ou sur le net. Ca se sent dans la présentation du scénar' qui occupe la majeure partie de ce livret : rédaction soignée et très détaillée (un peu old school lui reprocheront les fâcheux...), petits encarts avec conseils au MJ et surtout belles et grosses aides de jeu (trucs à remettre aux joueurs, dossiers de personnage...). Moi, ça m'a tout de suite donné envie de faire jouer.

 

Bon, rubrique Outtabox oblige, quelques photos du bouzin pour finir.

 

SAM 0986 (Copier)

J'accroche pas du tout à la couv' mais les illus intérieures de Willy Favre (aussi) sont vraiment top.

 

SAM 0987 (Copier)

 

C'est bien qu'est-ce que je disais, non ? ^^ Maquette agréable, par ailleurs.

 

SAM 0988 (Copier)

Le scénario au texte très dense. Bien écrit.

 

SAM 0989 (Copier)

Les dossiers de personnages à la fin. Les caractéristiques chiffrées sont plus que discrètes. Il faut dire que le système est sans dé, ça aide.

 

Le plus joli, ce sont les indices à remettre aux joueurs mais je n'ai pas pu les mettre pour cause de spoiler. :-(

 

Donc, évidemment, qui dit livre de découverte dit suite de la gamme. Si l'expérience vous plaît, hop, faut participer à la souscritpion dont vous trouverez le bulletin dans le livret ou en ligne :

http://ecuries-augias.com/site-ecuries-augias/jeux-within/75-souscription-within.html

 

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens