Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 13:52

Le Chroniqueur de la Presse rôliste est un être étrange dont la silhouette voutée rôde entre les linéaires de votre Maison de la Presse favorite. En permanence. C’est son unique but. C’est un rôdeur de niveau olympique qui a été sélectionné par sa Rédaction parce qu’il a réalisé les minima en compétition. C’est bien simple, en admettant que Patrick Hernandez ait un jour enregistré «Born to be a rôdeur » il aurait figuré sur la pochette de l’album. Lorsque vous venez à le croiser il rôde parfois depuis l’ouverture mais il sait gérer son effort et il serait capable au besoin de rôder comme ça jusqu’à la fermeture, avec des réserves de furtivité suffisantes pour un dernier tour de rôdage le dimanche matin en cas d’ouverture exceptionnelle.

Et si, comme s’en indignait il y a peu Narbeuh sur ce Blog, je me suis en quelque sorte accaparé tout ce qui concerne la critique de la Presse Rôlistique pour le compte des Mondes en Chantier, c’est justement parce que j’ai quelques antécédents en la matière. Je suis l’un d’entre eux. Pour preuve : je rôdais déjà à l’aube des années ’90, alors que certain(e)s parmi vous tétaient encore le lait maternel…

 

L’âge d’or du JdR

Quel est l’âge d’or de la science-fiction ? Quatorze ans, répondit un jour Isaac Asimov. On pourrait en dire quasiment autant du Jeu de Rôles, en rajoutant peut-être quatre années pour correspondre à ces vacances incroyablement longues qui suivent l’obtention du bac et qui précèdent la très lointaine rentrée universitaire. Si l’on prend en compte l’insouciance, l’énergie et l’incroyable temps libre (si précieux quand on y repense) dont on dispose à ce moment là, cela apparaît plus que justifié pour un loisir qui en est grand consommateur. Mais c’est aussi totalement faux si l’on considère que, pour notre passion comme pour beaucoup d’autres, il existe bien des périodes privilégiées qu’il est légitime de nommer âges d’or. Au pluriel car de tels moments de grâce ne sont pas uniques. Je pense à ça parce qu’un des fidèles lecteurs de ce blog nous a déposé voici quelques temps un commentaire enflammé disant en substance que cet âge d’or n’a peut-être pas encore eu lieu et qu’il commence aujourd’hui. En ce qui me concerne il a commencé il y a déjà belle lurette…

 

Souvenirs souvenirs !

C’est probablement parce que j’ai eu mon bac au début des années 90 que je signais, dans le mythique fanzine God Save Goblins (mis en page avec un Atari ST et imprimé avec une imprimante à aiguilles par Fred – salut Fred !), sous le pseudonyme de Cafard le gnob, la rubrique intitulée La bave au menton. J’y abordais par exemple la lecture des magazines à la plage ou la chronique de  leur mort annoncée. Comme vous le constaterez dans ce qui va suivre, outre que j’y faisais déjà sans vergogne des promesses que je n’avais nullement l’intention de tenir, on retrouve dans ces textes de nombreux éléments qui composaient le paysage quotidien de la fin des années ’80 (par exemple des écrans même pas plasma, reliques technologiques d’un proche passé dans un film d’anticipation qui aurait mal vieilli) : le Minitel, prodige technologique français promis à un brillant avenir, quelques échos de chansons de variété qui ne passent plus même sur Nostalgie, des éditeurs dont personne ne se souvient ou qui ont mal fini, des personnalités du microcosme rôlistique d’alors qui ne sont pas enterrées au Panthéon, la célèbre appellation de Gros bill (à raison d’au minimum une occurrence par article), et jusqu’à d’anciens pilotes de F1 qui n’ont pas pris le même virage. Parce que les blogs ça sert aussi (et surtout) à s’épancher sur sa vie et son œuvre tout en faisant œuvre d’édification, je reproduis ici ces précieux incunables.


Time Machine on !


Lire Graal à la plage (bahou bahou…)

N’allez pas croire que mon OPA destinée à prendre le contrôle de GSG m’ait monopolisé au point que je ne puisse pas, ce mois-ci encore, répandre ma prose corrosive un peu partout comme à mon habitude !

Vous étiez certainement très occupés à vous bronzer le nombril tout cet été et vous vous dîtes probablement que ça va vous servir d’excuse pour arriver peinards à la rentrée et tout vous faire raconter par ceux qui ont suivi ? Eh bien vous avez raison, et c’est moi qui m’en charge.

Voici donc quelques faits marquants des vacances d’été :

D’abord, la lecture par votre serviteur du Graal n°26, paru en juin mais arrivé chez mon buraliste en juillet – buraliste que j’ai bien entendu châtié comme il se devait, d’autant plus qu’il n’y était pour rien. Pas terrible le nouveau Graal. Au début on croirait un catalogue des productions Chaosium. Remarquez financièrement il vaut sans doute mieux faire ça avec Chaosium plutôt qu’avec les éditions Flamberge si on veut pouvoir se payer la couleur ! La suite n’est guère meilleure. Voici quelques exemples en vrac.

Les impros : (Extrait d’un scénario proposé) « Senna, la femme du sorcier, se croit seule et ôte ses vêtements devant les PJs. Elle entre dans son lit, nue et très désirable (faites enrager les PJs). L’amant de Senna (NDLR : Prost ?) la rejoint sous les draps, d’où quelques scènes d’un érotisme torride. Survient une bande de Gros Bills décidés à tout casser. Les Gros Bills tapent sur tout ce qui bouge, et même sur ce qui ne bouge pas… ».

Voilà un scénario qui me paraît bien alléchant, on en voudrait des subtils comme ça tous les jours tiens !

Le dossier sur les démons : un assemblage de bien jolies photos extraites de feuilletons Télé ou de films (Monstres et Merveilles entre autres) mais à par ça quel est le propos ? Un article aussi profond qu’un puits sans fond qui mène directement aux enfers…

Le clan de la caverne des trolls : Chaosium à toutes les sauces, il y en a même un qui a eu l’idée de nommer Greg Stafford « Grand Bienfaiteur de la race Troll ». Ca doit lui faire plaisir !

De l’inédit : un reportage sur Batman !

Un superbe scénario Cthulhu dont l’intrigue principale se déroule dans l’anus d’un monstre (Juju, si tu cherches encore l’inspiration pour ton scénar’ Cthulhu ne cherche plus, je t’envoie les photocop’ !).

Et le meilleur pour la fin : « Le billet tumeur » dudit Bouffon. Le brave garçon nous y explique que tous les organisateurs de GN sont des voleurs et qu’il se fait toujours avoir. A la Rédaction on pense que c’est seulement parce qu’il est un peu con. Il essaye ensuite de nous faire pleurer sur la dépouille d’un pauvre club, victime d’une OPA meurtrière, tout en se foutant quand même un peu de leur gueule parce qu’on ne la lui ferait pas. Très charitable. Pour finir il crache un peu sur Chroniques d’Outre Mondes, histoire de faire comme tout le monde. Attitude très courageuse mais qui n’était guère en vogue il n’y a ne serait-ce qu’un an ou deux… Pour finir, un point tout de même pour le Bouffon : c’est vrai que le Barbare fait pas mal semblant d’être méchant.

Je termine par la devise de Graal : « Graal change, Graal dérange ». Moi je voudrais surtout qu’il s’arrange parce que pour le moment c’est pas terrible. Ouf ça y est, j’ai souffert, mais je l’ai lu !

 

Le coup du lapin

Eh oui ! La revoilà, votre rubrique apériodique de critique sauvage. « Chouette », se disent les gros bills (ceux que je n’aime pas mais pour qui j’écris quand même). Mais attention, votre serviteur innove : en effet, dorénavant il ne donnera plus dans la destruction aveugle mais dans la critique constructive, bien qu’acerbe et sans concessions.

Et pour commencer, je voudrais vous parler d’un des ex-meilleurs journaux de jeu de rôles : Chroniques d’Outre Mondes. J’ai actuellement entre les mains le numéro 19. Il n’a vraiment rien d’intéressant si ce n’est une superbe couverture qui veut sans doute masquer le vide intérieur.

Mais que s’est-il passé me direz-vous. Pourquoi ce magazine qui était auparavant si intéressant est-il devenu tout-à-coup si dénué d’intérêt ? Eh bien pour une raison très simple : parce que la grande masse des rôlistes sont des gens très sages et très posés qui aiment bien l’aventure, mais seulement sur papier, et que le ton polémique de Chroniques dérangeait beaucoup. D’où une désaffection qui a contraint l’ancienne équipe de rédaction à céder leur journal à une société d’édition qui fait dans le minitel rose.

Et c’est là que les problèmes ont commencé : les nouveaux responsables nous ont sorti un numéro 16 « lapins » épais comme un sandwich SNCF, sans doute pour nous annoncer qu’ils s’apprêtaient à nous en poser un avec le numéro 17 avant de nous proposer un numéro 18 couvert de publicité pour leur minitel rose avec 7 mois de retard.

Vous je ne sais pas, mais moi ça me désole de voir Chroniques dans cet état. Surtout que leurs collègues de la presse rôliste ne semblent pas vouloir aider l’ancienne équipe à remettre leur magazine sur pieds. J’ai même cru entendre un certain Barbare plaisanter à propos de duels à mort qu’il n’aurait pas le droit d’organiser. On se demande d’ailleurs pour qui il parierait… Mais voilà que je recommence. Il vaut sans doute mieux que j’arrête là et que je crie simplement (mais ça vient du fond du cœur) « Doc Destroy, défends-toi, fous-y un coup d’calibre ! »


Time Machine off !


On s’était dit rendez-vous dans 20 ans

 

Voilà, si j’ai rouvert une fois de plus la malle aux souvenirs c’est que parmi d’autres fanzines - dont certains n’ont même jamais vu le jour, GSG est un des ancêtres de ce blog. Comme vous le rappelait notre ancien texte d’accueil, les conditions ont changé, la technologie a évolué, mais l’esprit reste le même !

Du coup, en admettant que vous soyez toujours là, je vais vous parler de Dragon Rouge 3, qui  vient de sortir. Il est toujours très orienté Donjon, avec son dossier consacré aux secrets des drakéides (ils pondraient des œufs…), son plan de jeu en poster central et son scénario inédit (« L’héritage du dragon » - probablement un œuf) mais la première partie news et événementiel permet une ouverture sur d’autres univers. L’article qui aborde le volet JdRs de Warhammer 40K participe à l’énorme teasing de ce jeu très attendu en version française. On y parle aussi entre autres du double retour du Grand Ancien (c’est la saison des tentacules ton oncle). On y croise un scénario Shaolin et Wudang et on y trouve une petite BD (toujours bien ça la petite BD dans un mag’ de JdRs, presque un passage obligé) et une aide de jeu sur l’utilisation de la musique pendant les parties (classique mais de bon aloi, pas la musique, l’article), plus un billet d’humeur un peu foireux sur le MJ maîtrisé par ses joueurs newbies (je crois que c’est à la Convention du Club Pythagore qu’on se faisait la remarque que les joueurs débutants sont souvent plus spontanés voir plus affutés que les vieux routiers).

 

Réincarnation

Tout cela a un étrange arrière goût pas dégueu de Old Casus… Des preuves de ce que j’avance ? Déjà une rapide analyse iconique nous permet de repérer 4 crapoux signés Guisserix. C’est un début. Ajoutons à cela une analyse sémantique un peu plus subtile qui recense pas mal d’intertitres dans la grande tradition et donc bien datés (« L’aventure c’est l’aventure » dans l’article sur Dungeons et Dragons, « La Loi, c’est moi ! » ou « Vers l’infini, et au-delà ! » dans celui sur Dark Heresy, « Quand on arrive en ville » dans le scénario L’héritage du Dragon). Décidément, nostalgie quand tu nous tiens.

 

Jusqu’ici ça va…

Oh sinon, tant que j’y suis, le White Dwarf numéro 174 d’octobre 2008 est sorti. Pile à la date prévue. Comme d’habitude. Je sais bien, vous allez me dire ça mon gars c’est pas une nouvelle, et franchement ça m’en touche une sans faire bouger l’autre. Probablement, mais je le mentionne quand même parce qu’après la stase du site Internet, les rumeurs de partout sur la mauvaise santé de GW et la nouvelle ENORME augmentation des prix (cette fois-ci vraiment, mais alors vraiment rédhibitoire, juré !) on pouvait légitimement se poser des questions. Attaquée de tous bords par des saloperies de petits bouts de plastoc prépeints à la truelle, la statue du Commander Space Marine serait-elle un colosse aux pieds d’argile ? La finance internationale aussi avait l’air solide et puis d’un coup pouf, fumble cacahuète, si je puis m’exprimer ainsi. C’est à ne plus croire en rien. Alors qui sait ?

Partager cet article

Repost 0
Published by David - dans Presse rôliste
commenter cet article

commentaires

Soshi 10/02/2009 14:30

j'aurais dit pareil ... mais fallait bien que j'essaye!bonne chance pour terre incognita

soshi 06/02/2009 21:59

bonjour aux honorables rolistes !merci, honorables...  vous m'avez permis un voyage dans le temps.oui, en voyant la couverture de Graal N°26 , bas j'ai faillis avoir ma larme à l'oeil.merde, mon premier magazine de jeu de role.L'argent de poche mise de côté pour me l'acheter.merci Ps: si jamais vous disposez du Graal HS "vaisseau monde", je serais preneur! je l'ai perdu il y a des années, et pourtant sa m'arrive d'y repenser.

Narbeuh 07/02/2009 11:08


Ouaip, je l'ai "Le Vaisseau monde". Il doit être... euh... avec mon exemplaire de Féérie quelque part ;-! Mais, désolé, je le garde.


Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens