Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 12:31

 

logo MDJOui enfin bon, seulement la fin du Monde du Jeu donc, il y a peut-être pas de quoi en faire un blockbuster hollywoodien mais quand même déjà il y a de quoi faire un article de MeC, après une petite semaine de repos ^^

 

Alors, déjà, il faut savoir que, pour nous, c'était le 1er Monde du Jeu donc ne nous demandez pas d'éléments de comparaison avec les éditions précédentes. Globalement, cela nous a semblé être un très bon salon, témoignant d'une grosse activité de tous ces passionnés que sont éditeurs, auteurs, journalistes et innombrables associatifs gravitant autour de notre loisir. On pourra juste regretter l'absence de Sans-Détours malgré leur grosse actualité éditoriale et des Ecuries d'Augias, pourtant porteurs de la gamme française la plus ancienne en activité (eh ouais : Crimes) et d'une souscription pour l'intrigant Montségur 1244.

 

En ce qui nous concerne, nous les MeC, nous avons été presque totalement absorbés par l'activité foisonnante autour du stand de nos amis de chez Casus, des gens confondants de générosité et de gentillesse (achetez Casus, c'est de la bonne !) qui poussent l'ouverture d'esprit jusqu'à accueillir à leur table nos protos papiers et nos flyers Di6dent. Chapeau bas, messieurs !

 

Entre les explications du projet Di6dent ("pour le moment ce n'est qu'en PDF mais..."), les excuses envers les fans de Casus ("non, nous n'y sommes pour rien dans cette fantastique résurrection, c'est à côté..."), quelques coups de main à la caisse des copaings qui vendaient leurs n°2 comme des petits pains... bref, on a eu que très peu de temps pour se promener dans les allées, saluer les auteurs et éditeurs, leur acheter leurs nouveautés... Bref, le Monde du Jeu, c'est soit exposant, soit visiteur, les deux, c'est impossible ;-!

 

David a quand même réussi à faire tourner son appareil photo numérique dernier cri (ça veut dire que tu as le temps de pousser un dernier cri avant qu'il ne marche plus faute de batteries, en fait :-) ) et on vous livre quelques uns de ces clichés avec nos commentaires.

 

mdjstandUn bien beau stand.

 

mdjstand2

Qui a dit que le jdr était un milieu de pourris ? Peace, brothers, peace !

 

mdjbamboosLes Atomic Bamboos ont de bons goûts pour la lecture. Pour s'habiller, c'est autre chose ^^


mdjbambooscasusDeux numéros de Casus à peine et déjà les femmes à leurs pieds. Y sont forts ces Casus...


mdjchampagne

Après les femmes, l'alcool. Et du champagne en plus ! Ca va mal finir cette histoire...

 

mdjguiserix

Didier : "Stéphane, je suis ton père !"

 

mdjconf

Un MeC biclassé Di6dent fait croire qu'il a des choses à dire dans une prestigieuse conférence.

 

mdjagatha

Un Di6dent biclassé éditeur essaye de nous vendre le concept de Sweet Agahtha (soutenez l'intiative sur la Boîte à Heuhh !).

 

mdjtropheeLe tableau de chasse des MeCs le premier soir. Maigre, certes, mais seulement faute de temps et de dispo...

 

mdjjeeJe me serais bien fait dédicacer mon superbe exemplaire de L'affaire Armitage par Jee mais il n'avait visiblement déjà plus d'yeux ni de dos, le pôv.

 

mdjcosplayA l'année prochaine, drôles de jeunes gens pas communs (c'est pour ça qu'on vous aime) !!

 

To be continued...


 

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 16:53

Mec au MdJ, oui. Mais MeC aux RdCPdP aussi. C'est clair, non ?

 

Nan, je déconne.^^

 

bobfait-lapubdesrencontresduclubpythagore.JPG

 

 

Aaaah, tout de suite, avec le Bob le Chien qui va bien, c'est tout de suite plus clair ! Donc, je reprends : Mondes en Chantier sera bel et bien présent, selon une tradition maintenant bien établie, aux Rencontres organisées par le Club Pythagore de Provins. Nous y présenterons entre autres Terra Incognita (avec un scénario inédit, évidemment) mais aussi Di6dent et peut-être d'autres projets ultra-top-secret-déjà-j'en-ai-trop-dit.

 

Place au communiqué officiel :

 

 

 

Chers amis et amies rôlistes,

Les 2 et 3 octobre 2010 se tiennent les 23e rencontres du Club Pythagore de Provins !
Le concept est simple : un week-end pour découvrir de nouveaux jeux et de nouveaux scénarii pour les jeux de rôle que l’on aime !
Cette année, sur les deux jours, une grande diversité de jeux est offerte ! Les auteurs ont répondu à l’appel de Pythagore pour venir présenter leurs jeux, et la plupart des scénarii proposés sont inédits !

Sans plus attendre, voici le programme :
  * Détective, en présence d’un des auteurs
  * Cat’s, en présence de l’auteur
  * Maléfices (deux tables)
  * Forains, en présence de son auteur
  * Capharnaüm, en présence d’un des auteurs
  * Talislanta,
  * Essentia, en présence de l’auteur
  * Sombre, en présence de l’auteur

Le dimanche :
  * Terra incognita : en présence de l’auteur
  * La méthode du Dr Chestel (deux tables), dont une table menée par l’auteur
  * Cat’s, en présence de l’auteur
  * Forains, en présence de l’auteur
  * Sombre, en présence de l’auteur
  * Hurlements,
  * Anima
  * Les ombres d’Esteren, en présence d’un des auteurs (sous réserve)

Début des parties du samedi à 13h30. Début des parties le dimanche à 10h30.

Un buffet a lieu le samedi soir de 19h à 21h (pour ne pas trop empiéter sur les parties), permettant aux auteurs de présenter leur jeu à tous les participants des rencontres : ambiance conviviale et rôlistique assurée !

Inscriptions et renseignements supplémentaires : http://www.clubpythagore.fr
Organisation de co-voiturage sur le forum du club : http://www.clubpythagore.fr/forum

Parlez-en autour de vous !

 

tour-cesar-provins-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 18:51

 

logo_MDJ.jpg

Tout est dans le titre.

 

Nan, je déconne.^^

 

Bon, je traduis : Mondes en Chantier sera présent samedi et dimanche prochains au Monde du Jeu, le principal salon français dédié aux jeux de rôles et plus si affinités.

 

Alors, non, nous n'aurons pas là-bas un beau et grand stand derrière lequel nous déploierons fièrement notre bannière Qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste... euh, non, laissez tomber, ça c'est autre chose.

 

Plus modestement, nous serons parmi les visiteurs attentifs des allées et des stands du salon, à l'affût des nouveautés annoncées par les éditeurs et, nous l'espérons, de quelques belles rencontres.

 

Surtout, nous viendrons sous la casaque du fameux projet Di6dent qui sera dévoilé totalement à l'occasion du Monde du Jeu. Nous serons pour l'occasion assez aisés à repérer et vous pourrez venir nous poser les questions qui vous brûlent les lèvres à propos de ce nouveau magazine rôliste. Pensez aussi à emporter avec vous une clef USB pour récupérer le fichier PDF du n°0.

 

Enfin, l'intérêt principal de ce post, c'est de vous inviter à nous dire en commentaires si vous aussi vous pensez faire un tour au MdJ le week end prochain. Si c'est le cas, on essaiera de faire en sorte de pouvoir se faire un petit coucou, OK ?

 

affiche_monde_du_jeu_2010.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 06:32

Elfyr met un Dragon dans son moteur (petit retour sur les XIemes Rencontres Ludiques du Dragon Libournais 

 

Open in new window

 

Une convention qui a le vent en poulpe

 

Samedi 17 avril, 7h00, le réveil sonne. Allez on se motive, direction Libourne, ville ludique où les Dragons m’attendent.

La bat mobile se charge de joueurs aux yeux rouges de sommeil et c’est parti ! Arrivée sous un grand soleil et déjà des visages connus : embrassade sur le parking, hé toi comment va depuis la dernière conv’ ?!

A l’entrée, les rôlistes et autres joueurs discutent et récupèrent le numéro de leur table. Nous sommes accueillis avec sourire et dynamisme, et surtout par un Cthulhu immense en plein forme ! Ah oui je ne vous ai pas dit, le thème de la conv c’est « l’horreur », enfin moi en tant que cultiste (Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn), je me suis tout de suite sentie à la maison !

 

IMGP4429

 

La grande famille

 

Direction le bar avant de rejoindre nos tables, ravitaillement thé et café obligatoire ! Un espace détente (avec panneau immense bien terrifiant) permet de se retrouver et de se détendre. Les habitués évoquent déjà les souvenirs et recherchent leurs compères des années précédentes et les petits nouveaux  comme moi se mêlent rapidement aux discussions comme s'ils avaient toujours fait partie de la famille.

Aux Rencontres Ludiques il n'y a volontairement pas de stands de vente ou d'éditeurs, les gens viennent avant tout pour jouer. 

Ma partie de Cthulhu commence vers 14h00, mon master habite près de Marseille. En attendant, je joue les berserkers sur une partie d’Yggdrasil menée par l’auteur himself !

Les tables sont ainsi très nombreuses et ce malgré la gréve de la SNCF qui a failli faire dérailler l’événement (Courage les gars, continuez à lutter !). Les absents sont comptabilisés et les tables réorganisées rapidement !

 

Dragon libournais 17 avril (102)

 

Demandez le programme !

 

Les veinards qui ont fait le déplacement ont pu jouer pendant ces deux jours à :

 

- Manga no Densetsu par Eilléa Ticemon (Auteur du jeu)

- Shadowrun 4

- L'Appel de Cthulhu V6

- Earthdawn

- Unknown Armies (que de fumbles à cette table !)

- Qin

- Ins/MV, une bi-table avec les deux maitres sur la même table qui fut l'une des parties les plus animées et les plus surprenantes, surtout lorsque les joueurs ont découvert qu'ils n'étaient ni ange ni démon mais de la 3eme force...

- Cirkus

- Yggdrasil par Christophe « Valhalla » Valla (co-auteur du jeu)

- Tenga, par Jerome Larré (auteur du jeu), qui a fait forte impression.

- Une partie d'initiation de Trinité qui a ravi les joueurs débutant.

- L'Appel de Cthulhu : ambiance décalée et surtout inattendue pour une grande réussite au niveau ambiance...

- Donjons Louforcs, le deuxième jeu présenté par  Eilléa Ticemon (Auteur du jeu), dans lequel les joueurs jouent les monstres des donjons !!! Énorme ambiance où les fous rires s'enchaînent, surtout lors de la  danse du caribou...

- Rêve de Dragon

- Mississippi "the Tales of a Spooky South", maitrisé par son auteur Christophe "Tirodem" Gérard, avec un excellent scénario (vainqueur du concours) qui sent bon le blues et le vaudou ! J’ai testé et approuvé ce jeu qui dès sa sortie dans les bonnes épiceries rejoindra ma collection !

- Multi-table " Dragons "

- Warhammer v1 avec un scénario autour de la fête de la saucisse !!! (Ah ça, il y en avait aussi de l’ambiance à cette table)

 

Dragon libournais 17 avril (115) 

 

Me raconte pas de salades !

  

A la buvette des petits malins ont lancé une opération salade ! Les demandes de salades se multiplient de façon exponentielle… Enfin une convention où le sandwich n’est pas obligatoire (et qui est pleine de filles du coup bizarrement) et où les crêpes sont délicieuses…Slurp !

 

Dragon libournais 17 avril (73)

 

Retour Plateau 

 

Mais le Dragon Libournais accueillait également les joueurs de jeu de plateau : Mémoire 44, Space Hulk, Catane, Cyclades, un monde sans fin, Cuba, Hocus Pocus, etc. et un tournoi de Smallword (nouvelle version du jeu Vinci). Entre les Tritons volants, les Hobbits sur leur dragon et les Trolls marchands, les joueurs s'en sont donnés à cœur joie !!! Les forces de Dordogne étaient venues en nombre afin de graver une fois de plus leurs noms sur les tournois de jeux de plateaux des rencontres ludiques mais hélas pour eux, le trophée reste cette année à Libourne !

Pour les férus de JCC, un tournoi de Magic a eu également lieu.

 

Dragon libournais 17 avril (129) 

 

Super Mario

 

Le samedi soir a été marqué par deux animations de grande qualité : la soirée Prototest (5 prototypes, une vingtaine de personnes) a permis de tester entre autres "les Bateliers" retenu pour la présélection du concours de Boulogne. J’adore tester des proto mais je participe au  huis-clos INS/MV qui a lieu dans une autre salle, à une centaine de mètres, et les joueurs sont menés jusqu'à celle-ci pendant que leur est conté le briefing. Ambiance décalée et satirique comme il se soit autour d'une maison hanté pas si classique que cela !! Je ne spoilerai pas le scénario mais l’organisation était bien huilée et la possibilité nous était offerte de créer nos propres personnages à l’avance : eh bien tout le monde s’est lâché ! Mon petit coup de cœur est allé à Mario un Italien plombier du Vatican, mafieux vénitien et vil séducteur !

 

Dragon libournais 17 avril (197) 

 

On the road again...

 

Enfin, chaque soir, les joueurs et masters ont été récompensés. Les lots étaient nombreux et je suis repartie avec un jeu de rôle et un jeu de plateau ! Obligée de quitter promptement la convention du Dragon Libournais le dimanche soir pour sauter dans un train et partir pour de nouvelles aventures, je n’ai même pas eu le temps de dire à l’année prochaine à tous les joueurs qui, je n’en doute pas, recroiseront mon chemin !

 

boblibourneanciendieu 

Repost 0
Published by Elfyr, Kelstar Korene & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 14:00

Vous vous êtes rendus compte de rien, fidèles lecteurs de MeC, grâce à la diligence de David mais me voici présentement de retour de vacances en Espagne. Bon, je ne vais pas vous embêter avec de sombres histoires de complot Chthonien visant à me faire rater un avion dans le sud de l'Espagne à l'aide d'un volcan en Islande (n'importe quoi ces scénaristes ! tant qu'ils se permettront de telles invraisemblances, on ne pourra jamais prendre le monde de la Vraie VieTM au sérieux...). Je vais plutôt vous entretenir de la seule question qui vaille d'être posée : le jeu de rôles, c'est comment en Espagne ?

 

Loin d'être une enquête exhaustive sur le sujet, ce qui suit n'est que la compilation de quelques remarques faites à l'occasion de mes rencontres fortuites avec l'univers du jeu de rôles en Espagne. En vacances de geekitude, j'avais sciemment (et courageusement !) décidé de ne pas aller à sa rencontre (genre liste d'adresses de boutiques et tout...) mais, dans le même temps, je décidais aussi de rentrer dans toute boutique susceptible d'accueillir des jeux de rôles que le Dieu du tourisme aurait la facétie de placer sur ma route.

 

Au bilan, l'impression est un peu étrange, trop paradoxale pour être vraie, sans doute.

 

Du côté de boutiques, c'est un peu la misère. Je n'ai vu aucune boutique spécialisée et, vérification par Internet faite, celles-ci semblent en effet être plus que rares. Il semble que, en Espagne, les jeux de rôles soient toujours présentés en annexes des magasins de comics (en fait comics US mais aussi mangas, BD européennes...) qui eux sont fort nombreux. C'est marrant d'ailleurs, ça. Même dans les grands magasins type FNAC, les BD sont systématiquement présentées mélangées avec des jeux de société, de cartes ou, donc, plus rarement, de jeux de rôles.Bien sûr, ça existe aussi en France (je pense par exemple à l'excellent Antre des Dragons à Bordeaux) mais c'est en général plutôt 50/50 alors que là, le jdr est vraiment une sorte de "produit dérivé" au même titre que les figurines de collection ou les Tshirts.

 

Dans les boutiques de comics que j'ai visitées, il n'y avait pas toujours des jeux de rôles et, quand il y en avait, ils étaient peu mis en valeur. Dans une (à Cordoue), il fallait même pousser plusieurs comics mis en évidence pour accéder aux rayonnages consacrés aux jdr. Disons qu'il n'y avait jamais plus d'une vingtaine, peut-être une trentaine de références de jdr maximum. Pour la plupart, il s'agit de traductions de grands classiques anglo-saxons : D&D, Warhammer, Shadowrun... Il ya  deux ou trois trucs sur lesquels j'ai un doute (je ne connais pas toutes les productions US et donc a fortiori leurs traductions espagnoles...) mais la seule création originale que j'ai, semble-t-il, eu en main c'est un supplément pour le jeu du Capitan Alatriste. Hélas pas l'écran que j'aurais pourtant bien fait mien en guise de souvenir geek Au final un maigre bilan.

 

Du côté des kiosques, la situation ne semble guère être plus florissante en Espagne que chez nous. Je n'ai pas vu lors de mes rapides inspections de magazine consacré, en totalité ou en partie, à notre loisir préféré.

 

Et puis, au détour d'une rue de Séville, au milieu des effluves de fleur d'oranger et de chocolate con churros, je tombe sur ça.

 

convsev1.jpg 

Et puis encore une.

 

convsev2.jpg

 

Et encore une autre. On croirait l'annonce d'un concert évènement de Madonna tant il y en a partout par paquet de 3 ou 4. Pourtant, c'est juste l'annonce d'une convention de rôlistes andalous. Le dessin est classe, les affiches innombrables et, quand on regarde bien, elles portent les logos, parmi les sponsors, de tous les pouvoirs publics locaux. Un peu comme si une conv' française était aidée par la municipalité, le conseil général et le conseil régional. On croît rêver.

 

Par curiosité, vous pouvez visiter le site de cette mirifique conv' qui va avoir lieu ces jours-ci : http://yotambienjuego.wordpress.com/

 

A la gare de Séville, j'ai aussi croisé ça :

 

garesev-copie-1.jpg

 

Et une centaine de leurs copains dans le même genre. Bon, pour être honnête, je suis presque sûr qu'il s'agissait en fait de jeunes gens se rendant costumés et armés à une conv' de comics et/ou manga et non à une conv' de jdr ou un jdr grandeur nature mais ça montre au moins que les Espagnols ont le goût de la fantaisie.

Repost 0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 17:39
Non, non, je ne parle pas des posts plutôt espacés sur ce blog depuis quelques semaines, je vous parle de Eclipse, une des conventions de jeux de rôles se tenant à Rennes. Et bien, cette année, contrairement à la précédente, nous y serons !

eclipse-8-affiche.jpg

La convention Eclipse, organisée par le club de la Lune Rousse, se tient depuis 8 ans déjà au mois de Mars. Il se trouve que ce mois est traditionnellement hautement chargé en boulot pour moi comme pour David. Non seulement il n'est pas toujours facile de s'absenter tout un week end pour jeter des dés, pousser de petits morceaux de plomb et manger des Granola durant cette période. Mais, surtout, de fourbes réunions et autres contraintes pénibles peuvent sortir quasiment à tout moment du bois où elles nous attendaient terrées, prêtes à frapper là où ça fait mal. D'où une quasi impossibilité de s'organiser sérieusement des semaines en avance. Mais là, c'est bon, on y est, quasiment plus rien ne peut faire obstacle à notre expédition donc, contrairement à ce qui s'était passé l'année dernière, Rennes, nous voici !!!!

Alors, ceci expliquant cela, c'est en parfaits dilettantes que nous allons nous rendre à Eclipse 8. Nous aurions aimé y défendre Terra Incognita, nos amis des Carnets de l'Assemblée, d'Ikosa ou parler d'autres projets qui nous tiennent à coeur mais, en fait, non. Participation longtemps incertaine, peu de temps pour préparer = grosse glande. Donc, nous allons aller à Eclipse essentiellement pour jouer et bavarder. David va peut-être mener un petit Rêve de Dragon mais même ça, c'est encore sujet à conditionnel comme disent les excellents journalistes de la télévision. On essaiera de faire mieux l'année prochaine...

Il y a de bonnes choses de prévues lors de cette Eclipse 8 (qui s'étale cette année du vendredi soir 26 mars au dimanche soir 28 mars). Nous nous étions déjà rendus à Eclipse 6 et avions eu l'occasion de rencontrer quelques signatures du jeu de rôles francophone actuel. Les parties étaient aussi très prometteuses (démo d'une nouveauté de l'époque et une rareté quasiment antique) mais quelques soucis d'organisation (inscriptions, heure de début de partie, bruit...) avaient gâché l'ensemble. Espérons que tout se passera bien car avec du Tenga, de l'Yggdrasill, du Sombre (3 ? 4 ? on ne sait plus...) avec leurs auteurs respectifs, les nouveaux projets top secret de Monsieur Le Grümph et bien d'autres encore, il y a de quoi faire.

Je vous laisse découvrir tout cela sur le site de la Lune Rousse : http://www.ascreb.org/clubs/jdr/convention/edito.php

Si jamais, ami lecteur, tu t'y rends aussi, n'hésite pas à laisser un petit commentaire que l'on s'y reconnaisse ! IRL quoi comme disent les jeunes...
Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 17:45

Le samedi 14 et dimanche 15 Novembre derniers, le collectif « Terminus Ludi » et la Maison de Quartier Francisco Ferrer de Rennes organisaient la 5e édition du Festival des Jeux de Simulation - Terminus Ludi V à Rennes. Revenant sur ses terres bretonnes, la glorieuse équipe des Mondes en Chantier participait à l’événement…


Reconstitution d’un groupuscule dissout*


Pendant toute une période (avant et après l’épisode dit du Club Damoclès), j’ai fait partie du club rennais Enfer et contre tout, qui organise depuis quelques années un festival du jeu,  Terminus Ludi. Nous nous sommes donc pour une journée, Narbeuh et moi, embarqués en bulle volante dans le temps, pour retrouver certes de vieux amis qui ont fait leur chemin dans le Paysage Ludique Français, mais pour regoûter aussi à une part de l’esprit associatif des années 80's. Les clubs et les conventions c’est l’idéal pour briser l'anonymat d’un monde qui se virtualise, pour que des échanges s'établissent et de ce fait pour que tous puissent prendre conscience de ce qu'est l'esprit associatif : le goût de se retrouver pour participer et faire des choses ensemble. Ces moments de retrouvailles festives et chaleureuses amènent les joueurs à comprendre qu'ils sont eux aussi des acteurs indispensables à la survie de notre loisir commun.


Ren ar c'hoari**

 

Pendant ces deux jours il y en avait vraiment pour tous les goûts : des jeux de société et de plateau sur table (organisés par l’association A-Rennes des Jeux) en passant par des parties de jeux de rôle (Barbarians of Lemuria (très Pulp, j’aime le pulp !), Tranchons & Traquons, le Petit Peuple, D&D 4 (très baston de plateau, j’aime la baston !) BOL of Mars avec Kobayashi en Vedette américaine (je L'ai vu en vrai ! Il était à la buvette et son nom était écrit sur sa tasse), Paranoia, Plagues, le marathon de la maîtrise de Le Grumph : BOL dans les Folandes,  Métal Rêve de Dragon 5e âge et D&D 4 - très baston de plateau, j’aime la baston !), Nightprowler 2 (ya du bon spécialiste de Nightprowler à Enfer), RDD maîtrisé de main de maître par LE Michel Poupart (l'autre main brandissait fièrement à la face du monde un exemplaire de l'Arkenstone, le plus ancien fanzine rôliste encore en activité) et quelques autres qui voudront bien m’excuser de ne pas les avoir cités… animées par l’association Enfer et contre tout, Vox Ludi, Territoires Ludiques et d’autres.

 


Mais les amateurs de figouzes –dont je suis - n’étaient pas oubliés puisque des parties de jeux de figurines dont « Le seigneur des anneaux, Warhammer 40.000, Cambrai to Sinaï et Anima Tactics » et des ateliers de peinture de figurines étaient aussi proposés…

 


L’aspect Grandeur Nature de notre loisir était aussi bien présent, et on pouvait trouver des informations sur les soirées-enquêtes et sur le jeu du « TrollBall » (Bonjour Les Morriganes !).


20 ans après…


Pour un public plus posé et propre sur lui, des tables de jeux de société, de stratégie et de cartes classiques permettaient aux adultes de passer un moment au calme pendant que leur bruyante et joyeuse progéniture se défoulait dans le dojo où étaient disposés à leur attention moult jeux en bois surdimensionnés, ou assistaient à des tours de magies et à des contes médiévaux. A moins qu’ils n’aient préféré les jeux en réseau…


Une fois la nuit venue a commencé la Convention de jeux avec des parties de jeux de rôle et des soirées-enquêtes. Dans le cadre de la « Nuit du Huis Clos », plusieurs soirées-enquête se sont ainsi déroulées selon différentes époques, organisées par les associations DX production, La Fantastique Comédie, La compagnie de la colline de l’Ours (je lance un appel à toutes les voitures : qui peut me dire si ces gens-là sont Dinardais, ou pas ?) et Risques et Périls.

 

En ce qui nous concerne nous avons assisté à une bien intéressante petite conférence sur la façon de construire ses scénarios, puis nous sommes allés en jouer un, de scénario, un certain Grenade Thermale un scénario original pour du Rêve de Dragon mais au 5ème Age et motorisé sous système Metal (celui du très prochain Bloodlust 2) : http://legrumph.org/SP/RDD-GrenadeThermale.pdf ), que nous avons de notre mieux essayé d’animer de moult coups d’escopette (j’en entends un dans le fond de la salle qui dit « ça devient une habitude ! » Mais non, mais non…) sous la baguette du maestro John Le Grumph http://legrumph.org/blogger.html qui, donc, ne perd pas de temps, et a déjà mis le scénario en question (hélas resté pour nous inachevé) sur son blog en version maquettée, illustrée et tout.


Finalement, après avoir passé un excellent moment et serré quelques mains l’émotion dans le cœur la buée sur les lunettes, au milieu de la nuit, nous sommes repartis comme deux vrais cowboys vers des horizons lointains, en se disant qu’on a tous pris 20 ans dans la gueule, mais regonflés à bloc !

 

N'hésitez pas à compléter nos pauvres photos prises sur le vif (vous en trouverez quelques autres sur notre Facebook) par le très complet reportage photo réalisé par Valérie et présenté sur le blog de la demoiselle :

http://valerie.dagrain.numerimoire.net/2009-TLV/Photos-Le-Festival-Des-Jeux/index.html


Et en exclusivité mondiale, le résumé en mode Bob le Chien des meilleurs moments de roleplay des MeCs dans la nuit du samedi au dimanche :

 

* et dissout c’est pas cher…

** « la règle du jeu »… tentative de jeu de mot bilingue.

Repost 0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 15:53

Le Palais International des Congrès de Nantes est un cadre magnifique pour accueillir les Utopiales.

  null



Naoned


Nantes, capitale de la Bretagne ducale, est la sixième plus grande ville en France (500 000 habitants), récemment classé numéro un pour la qualité de vie en Europe par TIME magazine. Elle possède un patrimoine culturel particulièrement riche avec son château médiéval, sa cathédrale, ses musées, sa Galerie d'art et ses bâtiments historiques. Près du château, le quartier historique du Bouffay (dont la fondation remonte à la plus haute antiquité) a conservé tout son charme. Ses façades à colombages, certaines datant du XVe siècle, replongent les promeneurs dans le passé. Le XVIIIe siècle fut l'âge d'or des Nantais, car la ville était alors le principal port de commerce avec les colonies, et ses navires ramenaient des îles des cargaisons d'épices, de café, de sucre, de coton et d’indigo. Les plus riches armateurs construisaient des bâtiments sur l'île Feydeau, dont beaucoup ont depuis été convertis en pubs, cafés et restaurants. Les passants peuvent apprécier leurs façades magnifiques.


Nantes est une ville de contraste, entre tradition et modernité. C'est la ville de la créativité, dans laquelle chaque tendance artistique peut donner sa pleine expression avec ses théâtres, concerts, opéra, festivals et projets culturels tels que l'île de machines mettant en vedette un éléphant mécanique géant qui marche dans la ville.


L'accès à Nantes est très facile en train – deux heures de Paris par TGV, et le lieu du festival est à 5 minutes à pied de la gare. Tous ces avantages ajoutés à la lecture du compte-rendu qui suit font que vous n’aurez aucune excuse de ne pas vous trouver exacts au rendez-vous des Utopiales 2010 !


On y va, on rafle tout et on repart !


Pendant la journée du samedi je me suis promené dans tous les coins du Palais des Congrès, tout en essayant de ne rater aucune conférence !


A l’étage, sur le stand du club Présences d’Esprits et d’AOC il y avait un petit jeu à 1 euro qui proposait de lancer 1D100 pour déterminer un lot. Lancer 1D1OO ? A moi ils me disent ça ? Ah ah ah, pauvres fous ! Roule roule roule, paf, critique ! Gros lot, je choisi mon cadeau et je repars avec une belle affiche dédicacée.


Le sous-sol avait été investi par les GNistes, avec de très chouettes décors SteamPunks. A peine avais-je fait trois pas dans cette direction que j’étais abordé par une charmante Steampunkeuse qui se proposait de me faire résoudre une Scène de crime. Une sombre histoire de trahison et de meurtre sur fond de guerre entre les elfes, les nains et les orcs. Elémentaire ma chère punkette, c’est le demi-frère Nuril avec le chandelier dans la bibliothèque. Suffit de demander.

 


J’ai pu aussi profiter de deux magnifiques expositions : la première sur Dinotopia (qui parle beaucoup à mon âme de joueur de HEX en ce moment) et la deuxième sur le travail d’un illustrateur ami du petit peuple et bien connu de ceux qui connaissent, Jean-Baptiste Monge.


J’ai effectué un petit passage par la salle réservée aux jeux avec figurines pour évaluer les nouveautés Rackham et notamment un Heavy Battletank “Vlad” (il parait que c'est le seul exemplaire actuellement dispo en Bretagne et en France, et vous savez quoi ? je l'ai touché ! avec mes petites mains pleines de doigts boudinés. vous vous rendez compte ? je l'ai touché ! J'ai mis une fig. à côté pour l'échelle, c'est très légèrement sous dimensionné), mais aussi l’Army Box Lion et sa Chimère, légende vivante du Lion (commentaire d’une visiteuse visiblement peu au fait des normes de la High Fantasy : « Mais pourquoi elle a les nichons à l’air, c’est pas un peu sexiste ça ? » Un peu ? Muaaahahahaha !) .

 


Je me suis aussi accordé une petite récré à la table proposant de remplacer les figs par des playmo (succès assurés chez les petites têtes blondes) et j’ai pu admirer le savoir faire local en matière de décors, évaluer le contenu de la boite de Rush N’ Crush (pas complètement convaincu par le matériel proposé) et de celle des Trois Mousquetaires (là par contre totalement convaincu) et entamer une discussion entre connaisseurs sur le nouveau Space Hulk.

 



c'hoari an dro


J’ai pu aussi me procurer sur place un petit guide très bien fait : Le petit guide du rôliste Nantais (toutes les villes devraient en prendre de la graine !) et je vais donc en profiter pour faire en votre compagnie un petit tour d’horizon de l’activité ludique à Nantes.


Arès est une jeune association qui est basée à la faculté des sciences et organise diverses activités à la maison des jeux. Dés d’Rôles d’Univers fonctionne aussi avec la Maison des jeux de Nantes, mais existe depuis plus de dix ans et les mardis et jeudis soirs ainsi que le troisième samedi de chaque mois du jeu de rôles, du jeu de figurines, des jeux de plateau, apéritifs et des ateliers de maquettes et de peinture. Axis Ludis qui est aussi à la Maison des Jeux est une association créée en 2000 par des passionnés de jeux de toutes sortes qui a pour but est de promouvoir le jeu de rôle. Ses membres participent régulièrement à des animations lors de festivals et de salons et proposent des séances de démonstrations et des parties découvertes. Taverne Production est elle une association issue d’un forum de discussion local, dont le but est de promouvoir (je cite) « le jeu de rôles à la bonne franquette » et ceux sont eux qui organise le colloque Bob le rôliste et publient le Bob’ Zine.


A noter aussi la présence aux Utopiales de deux associations de GN, Azdl, l’Antre du Dragon Des Légendes, et Mondes Parallèles qui propose aussi des murder party.


Qui plus est, Vous trouverez à Nantes trois belles boutiques : Abayak, rue des vieilles douves, qui n’a pas encore eu l’honneur de ma visite mais ça ne saurait tarder (vous êtes prévenus !), Sortilèges, rue des Trois croissants à l’équipe bien sympathique, et Le Temple du Jeu (une boutique très bien achalandée) rue de l’Héronnière.


Et je ne pouvais pas conclure cet article sur la capitale nantaise sans saluer le club de Stratèges et Maléfices* (producteurs de grosbills depuis 1981) qui constituent la vieille garde, en quelques sorte l’équivalent des rennais D’Enfer et Contre Tout dont je vous parlerai bientôt dans un petit compte rendu de Terminus Ludi.

 


* : Vous vous attendiez à quoi ?!

Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 18:48


Tous les objets flottés finissent au fond de la rade  des bouteilles lointaines. Ce n’est pas toujours une pêche miraculeuse mais quelques fois, on y trouve des messages de grand millésime jetés à la mer. Les mots glissés par le goulot ont une qualité particulière. Ils ont traversé les océans, ils ont été secoués et ballottés, ils ont évité tous les naufrages. Ils méritent l’hommage univoque de la population. L’auteur inconnu qui a mis son génie dans une bouteille et choisi de le confier à la mer sera salué par une lecture publique le jour de l’encre mouillée.


Je suis marin, un peu artiste… (air connu)


Saint Malo, c’est la ville des Etonnants Voyageurs en quête de Terra Incognita. Se rendre là-bas c’est toujours un voyage rêvé. Disons que tu arrives de la gare, tu es venu par le train. Au bout du grand trait, entre les billes de bois et les quilles de bateaux, tu vas « Intra ». Sous la Porte St Vincent ça pue la vieille pisse. Tu remontes vers les jardins de l’évêché entre les vitrines et les devantures, entre les immeubles de grosses pierres aux grandes fenêtres. De temps en temps tu lèves le nez, il y a des gouels sur les cheminées, tu te demandes si le temps ne va pas s’abernaudir. Le truc c’est qu’ « Intra » tu ne vois les nuages que lorsqu’ils sont au-dessus de ta tête. Tu passes rue Sainte Barbe où il y a des troquets de marins et tu te retrouves de l’autre côté du rocher.


Quand tu descends par la rue du Chat Noir les pavés glissent vers les remparts. Passée la porte basse tu trouves le vent de face. Sur ta gauche il y a l’estuaire et la côte des élégantes : Dinard, St Enogat, St Lunaire, St Cast. Sur ta droite, la forme ronde du grand Bé et derrière les drapeaux de Fort National. Quelques marches et tu es sur la plage.


Ce que j’aime c’est avoir les mains enfoncées dans le sable que la mer vient de quitter. Sentir la flotte qui rentre dans les chaussures et qui alourdit le bas du jean. Le bruit du ressac, la mer qui monte sur le sable le soir, les algues vertes qui rendent les rochers glissants, les têtes des brise-lames blanchies de guano, l’écume de mer et les bulles le long du quai.


Troquet des Bulles


Vous l’avez compris, je suis entre deux festivals de la Bande Dessinée. Je viens d’aller à Saint Malo et j’attends déjà avec impatience celui d’Angers (début décembre) qui est un peu son petit frère (même dans les affiches il y a une filiation).


Cette année, dans le petit port indépendant qui résiste encore et toujours à l’envahisseur (quoi que de façon très relative pendant la saison touristique, de mars à décembre) il y avait une exposition consacrée aux 50 ans d’Astérix à la Tour Bidouane (très bonne synthèse sur l’excellent site Auracan : http://www.auracan.com/Indiscretions/indis.php ). Pauvre Astérix, il semble manquer de potion magique depuis quelques albums. Et dire que je tiens tout près un nouvel épisode de ses aventures scénarisé par moi-même : « La grande Muraille ». Le monde ne sait pas ce qu’il rate !


Il y avait aussi la projo d’une série animée d’Héroïc Fantasy, « Wafku » (Dofus style, rien de terrible à mon goût), à l’amphithéâtre Maupertuis qui, pour les connaisseurs, en plus d’être un mathématicien et astronome Malouin du début du XVIIIème (que vous retrouverez immanquablement un jour dans un scénario de Terra Incognita) est aussi le nom du terrier de Goupil dans le Roman de Renard. Ce qui me fait penser, une idée en amenant une autre, que c’est aussi le nom du cotre de Surcouf emblématique de la Cité Corsaire. Tout se tient !


Le loup, le renard et la belette, ah non, pardon, le boucq ! (air connu)


Du renard au Boucq il n’y avait qu’un pas, vite franchi pour me rendre à la conférence consacrée à la BD vue par cet auteur dont perso, je suis très fan. Mention spéciale au site internet de Ouest-France pour son titre : Boucq, émissaire de la BD à Quai des Bulles (bande de déconneurs) : http://www.rennes.maville.com/actu/actudet_-Boucq-emissaire-de-la-BD-a-Quai-des-bulles-_dep-1126575_actu.Htm


A part ça beaucoup beaucoup de monde comme d’habitude, peut-être encore plus d’ailleurs que d’habitude maintenant que le TGV arrive directement de Paris avec plein de japonais à bord. Enormément de stands marchands, BD neuves et d’occasion mais à des prix de folie, peu d’auteurs en dédicaces mais des files de malades capables d’attendre debout dans l’allée trois heures et plus dans une chaleur étouffante, quelques décors rigolos dont un lapin crétin géant.


Et le plus important : c’est Etienne Davodeau (un auteur angevin que j’avais croisé il y a très longtemps lorsqu’il était étudiant à Rennes et venait présenter son fanzine au festival, que j’ai eu le plaisir de rencontrer un peu plus longuement l’année dernière pour une présentation de son travail et qui est un authentique vrai mec bien) qui a remporté le prix Ouest-France / Quai des Bulles avec le tome 1 de sa Lulu, femme nue. Ca fait plaisir !

 


Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:28
Aha, retour aux sources, cure de jouvence et toutes ces choses ! Le week end prochain, les p'tits gars des Mondes en Chantier reviennent dans leur fief rennais. Faut dire que ça bouge bien là-bas désormais. En plus de la convention Eclipse, il y a aussi Terminus Ludi qui en est à sa 5ème édition. Et donc nous y serons.

Terminus Ludi est un festival multi-jeux. On y trouvera évidemment du jeu de rôles mais aussi tous les autres genres de jeux de société, de jeux traditionnels, de cartes, en bois, pour les enfants, des murder-party et plein d'autres choses trop longues à détailler ici. Allez donc consulter le site internet du festival :http://www.terminusludi.fr/

Au niveau pratique, ça se passe donc à Rennes lors du week end des 14 et 15 novembre (le prochain, quoi) à la Maison de quartier Francisco Ferrer (sud ouest de la ville). C'est tout gratuit. Qu'on se le dise !

Alors voilà-t-y pas qu'on apprend en plus que les parties de jeu de rôles sont loin d'être prises d'assaut, qu'il reste des places et tout ? Il y aura pourtant des invités d'honneur dont Kobayashi, le hérault francophone du jeu Barbarians of Lemuria ainsi que le multicartes-couteau suisse-Rémy Bricat du jeu de rôles francophone, Le Grümph, qu'on ne présente plus. Il y aura aussi des parties de Paranoïa, Simulacres, Nightprowler et d'autres. Et puis, si rien de tout cela ne vous tente, vous pouvez inscrire vos propres parties.

Pour tout cela, rendez-vous sur le blog de Etienne qui vous expliquera comment vous inscrire : http://folandes.blogspot.com/2009/10/convention-de-jeu-de-role-terminus-ludi.html

Peut-être à Samedi alors ?

Repost 0

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens