Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 10:50
La sortie récente de la deuxième édition du livre de règle d’Infinity est l’occasion de vous proposer une revue de détail du révolutionnaire jeu d’escarmouche avec des figurines futuristes créé par les espagnols de Corvus Belli.


On va faire un carton !

[Transfering data]


Comme la précédente, cette deuxième mouture se présente sous couverture cartonnée rigide et bien épaisse. Entièrement en couleurs sur un papier glacé très agréable, richement illustrée, elle est mise en page de fort belle façon. C’est probablement le livre de règle de jeu avec figurines le plus luxueux à ce jour. Le tout pour 35 euros – soit 5 de plus que la précédente. Cependant si vous possédez déjà la première version il est impératif de ne pas acheter celle-ci ! En effet, il ne s’agit pas d’une deuxième version mais bien d’une 1.5 qui n’apporte que très peu de choses nouvelles* – et tout le contenu récent est disponible en téléchargement sur le site d’Infinity. Quasiment aucune nouvelle illustration, finalement peu de photos de figurines (habitué au standard des concurrents on s’attend à la traditionnelle galerie en couleurs  présentant toutes les figurines disponibles…). Heureusement il y a quelques nouvelles règles et modifications qui arrivent après de nombreux test et retours de la part des joueurs et améliorent notablement le jeu en lui donnant un nouveau souffle.


La Sphère Humaine ne tourne pas rond.

[Firewall: Active]


Voici le pitch (ça vous manquait ça les pitchs hein ?).


Nous voici cent soixante-quinze années dans le futur, l’Humanité est parvenu à survivre en dépit d’elle-même, mais pour combien de temps encore ?

La race humaine a atteint les étoiles. A travers les trous de ver, d’énormes vaisseaux commerciaux de propriété internationale, les Circulaires, sautent d’un système à un autre, sur une route-boucle préétablie. Elles sont contrôlées par O-12, un organisme international qui est la seconde génération de l’ONU, mais bénéficiant d’une plus grande capacité de décision et d’action. Une seule Intelligence Artificielle, aide l’O-12 à maintenir un équilibre fragile, c’est l’ALEPH. Extrêmement puissante, (ce n’est pas de la petite bière) elle est présente dans toute la Sphère humaine et indispensable pour les grandes puissances.

Les anciennes nations se sont regroupées en grands blocs fédéraux internationaux. De nouveaux États qui se sont réparti les systèmes solaires propices à la vie humaine. Ces nouvelles entités, beaucoup plus puissantes que les anciennes, se développent sous l’impulsion des vieux moteurs de l’histoire humaine : obtenir plus d’espace vital, de ressources et de pouvoir. Toutes veulent la même chose, rendant difficile une coexistence pacifique. Les confrontations et conflits sont monnaie courante, qu’ils soient ouverts ou secrets, de haute ou de basse intensité, longs ou brefs… En ces périodes de troubles, le métier de soldat n’a jamais été aussi sollicité.


Et quand le gouvernement intersidéral n’a plus aucun espoir, c’est alors qu’il fait appel à un homme, le… euh, pardon, je me trompe de pitch là !


« C’est un petit réseau du nom de Maya... » (air connu)

[Accessing Maya: Online]


L’accent est mis sur la technologie des réseaux. Maya, l’immense base de données du réseau de communication et de divertissement de la Sphère Humaine est la force vitale de l’Humanité, l’élément primordial de cette civilisation. Avec un seul et simple clic, on peut s'y déplacer à la vitesse de la pensée par delà des millions des canaux qui offrent tout ce qu'on peut souhaiter mais aussi quelques mauvaises surprises.


Puisqu'on parle de réseau, sur notre bon vieux word wide web voici quelques contenus intéressants pour le joueur d'Infinity** :

http://www.infinitylejeu.org/spip.php?rubrique1&var_mode=calcul ; ou en anglais pour plus d'info http://www.infinitythegame.com/eng/default.asp ; une présentation des règles en français http://www.infinitythegame.com/fotos/060811112808_RVBeta_InfinityFR.pdf ; une galerie de figurines http://www.infinitythegame.com/eng/galeria.asp ; un logiciel pour construire vos listes d'armées http://ora.miarroba.com/ ; une feuille de référence à utiliser pendant le jeu  http://www.infinitylejeu.org/IMG/pdf/feuille_reference.pdf ; et des scénarios  http://www.infinitylejeu.org/spip.php?rubrique24&var_mode=calcul (merci à Ranrik du forum Le Troll qui peut... pour cette compilation !) et tout un tas de choses à imprimer sur le site du Bureau Aegis : http://www.infinitylejeu.org/spip.php?rubrique22 (dont la chronologie de l'univers du jeu au format pdf : http://www.infinitylejeu.org/IMG/pdf/CRONOFR.pdf )ainsi que le lien de la boutique en ligne de Corvus Bellihttp://www.corvusbelli.com/en/02_tienda.asp et le forum officiel en français : http://forum.infinitylejeu.org/index.php


Anatomie du guerrier moderne.

[Anti-Hack Protocols: Scanning]


Le look des armes et armures d'Infinity est très fortement inspiré par les manga. Le jeu propose une quantité proprement hallucinante d’armes en tous genres et de tactiques associées. Tout pour plaire aux poètes qui, comme moi, ont rêvé des heures à la lecture du Compendium of Modern Firarms de Talsorian***. Mais au fond la véritable révolution pour utiliser tout ça c'est qu'ici on joue de façon alternée avec action et réaction (on appelle cela les ORA ou Ordres de Réaction Rapide) plutôt que d'attendre sagement son tour de riposter.


Vous allez me dire, oui comme dans Firefight**** finalement. Certes bande de petits insolents, mais dans Infinity selon le nombre d'ordres dont on dispose pour activer ses figurines on peut les dépenser sur plusieurs  successivement, ou tous sur la même ! Pour les mécanismes de résolution des tirs, des dégâts et tout le toutim ce n'est pas très différent de WH40K en revanche mais avec des D20. Dernier détail : c'est un jeu d'escarmouche, on joue donc avec peu de figurines (de l'ordre d'un bonne dizaine en général mais en même temps elles coûtent les yeux des fesses alors c'est peut-(être pas plus mal pour votre compte en banque) et toutes les pertes font mal, très mal.


Allez, un petit truc pour briller en société : exception faite d’Ariadna, les munitions dans Infinity sont des « Electrotermal ammo », des « Munitions Electrothermiques » qui ont remplacé la poudre par un gel compact super conducteur. Quand vous appuyez sur la gâchette, un circuit électrique provoque un choc dans le gel, le transformant en plasma ionisé, qui expulse la balle comme le faisait la poudre. Le gel ne nécessite pas d’oxygène pour fonctionner, ce qui permet de tirer dans le vide spatial. Chaque munition a une jaquette de gel compact qui disparaît durant le tir, ce qui fait que les « Munitions Electrothermiques » ne produisent pas de douilles. Le saviez-vous ?

(à suivre...)

* : jugez vous-même, voici la liste des nouveautés. De nouvelles règles de Déploiement et d’Initiative fournissant des options plus stratégiques pour le combat (avec ces nouvelles règles, la Compétence Spéciale Strategos apparaît pour les esprits les plus brillants de la Sphère Humaine). Une nouvelle sorte de Munition Spéciale : la Double Action (DA), qui améliore les armes MULTI. Une nouvelle arme pour les Observateurs d’Artillerie : la Pulsation Flash. De nouvelles règles pour les différentes Zones de Visibilité, les Viseurs Multispectraux et la Compétence Spéciale Sixième Sens. Les listes d'armées ont également été révisées et le CAP (le Coût d'Armes d'Appui) de quelques troupes a été ajusté pour équilibrer leur rôle en jeu tandis que d'autres obtiennent de nouvelles armes et des options d'équipement. Et voilà.


** : à noter pour ce qui est des liens vers le site offciel que celui-ci est hors-service depuis la mi décembre à la suite d'un problème avec le serveur. Espérons que ça s'arrange...


*** : Que voulez-vous, après toutes ces années passées à découvrir sans cesse de nouveaux jeux et à décortiquer toutes les règles possibles, j'en suis resté à cette règle publiée par Alternative Armies ( http://www.alternative-armies.com/ ) qui a d'ailleurs connu une traduction en français et que les auteurs de ce blog avaient aussi adaptée pour Cyberpunk avec des figurines Future Warriors – mais ceci est une autre histoire... Fouillez dans vos Casus Belli de la fin de l'année 1991, vous devriez retrouver ça...


**** : http://www.puolenkuunpelit.com/kauppa/product_info.php?products_id=10713&language=fi&kill_sid=true

Repost 0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 17:31
C'est le week-end-end dernier, soit un peu plus tard dans l'année que d'habitude, qu'avait lieu le traditionnel salon du jeu organisé par la Fédération Ludique de l'Ouest : l'Aventura. La magnifique salle des Greniers St Jean a vu affluer lors de cette édition 2008 plus de 700 personnes sur deux jours, et de nombreuses associations (dont Les Arts Ludiques et une assoc' de GN) participaient à l'événement. Au rayon du moins bien ,l'accueil des jeunes enfants était un peu délaissé cette année, mais au rayon du mieux, il y avait plus de (belles) tables pour les jeux de figurines. En parlant de belles tables il y avait d'ailleurs deux superbes tables d'Alkemy qui accueillaient des parties d'initiation animée par un animateur très sympathique.


Par ailleurs, comme l'an passé, deux boutiques locales tenaient leurs stands dans deux coins opposés de la salle : Sortilèges et La Guilde des Joueurs. On pouvait y feuilleter le nouveau Cthulhu et y découvrir les minables premières figurines pour World of Warcraft. Vraiment des grosses bouses. Vous n'allez quand même pas jouer à ça les mecs ? De toute façon, je vous le demande, si on a un peu de fierté, peut-on envisager la Figurine autrement que peinte par ses propres soins ?


A ce sujet, Sortilèges organisait toute la journée du dimanche un concours de « speed painting » (peindre un Space Marine ou un soldat du Seigneur des anneaux en 15 minutes).
N'étant pas du genre à nous dérober devant l'épreuve, une partie de ma petite famille (en l'occurrence ma fille ainée – 3 ans et demi - et moi – euh... plus !) a décidé de relever le gant, pendant que l'autre partie mangeait des barres chocolatées. Cette initiative fut payante puisque j'ai remporté notre round avec un soldat de Minas Tirith (troisième en partant de la droite, étagère du haut) peint avec de la peinture diluée au café (rien d'autre sous la main)...


... tandis que Zaza désorganisait la concurrence à grand renfort de moulinets d'un pinceau chargé de peinture qui tache, des coups de pied dans la table et de multiples questions stridentes, chourages de pots et inondations auxquels j'ai eu tout loisir de m'habituer à l'entrainement.  Elle a dans le même temps signé un archer de Minas Tirith qui risque de passer quelques temps au trou pour uniforme dépareillé. Ensuite ce fut l'attente, angoissante, round après round, jusqu'au délibéré final qui vit ma réalisation au coude à coude avec un Space Marine bien torché (le deuxième à droite). Finalement le jury trancha en ma faveur : c'est bien la première fois qu'un mec avec une lance et une armure de plate dégomme un mec avec un bolter et une armure énergétique !

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 14:52

Attention ! La lecture de cet article peut donner le saturnisme !

Ex fan de Rackham, oui toi l’ancien fan boy, comme tu peignais bien les p’tits bonshommes. Ex fan de Rackham où sont tes années folles, que sont devenues toutes tes idoles ? Disparus Cadwallon, Confrontation, disparus Cry Havoc, et Ragnarok. Idem Hybride.


Partie 2 : On se passera de ton avis, on se contentera de ton fric


Les clients ont toujours tort

Mais la société Rackham n’est pas là pour nous faire plaisir me direz-vous (discours souvent entendu aussi pour GW qui est en quelque sorte le modèle), elle est là pour faire des profits. Certes, mais l’identification au groupe est aussi, toujours selon Mucchielli : "d’une part la caractérisation par chacun de son identité sociale par la référence au groupe (par son appartenance), et d’autre part la considération comme " sienne " des réalisations du groupe, comme " siens " ses succès et échecs". Voilà pourquoi beaucoup ont eu tendance (je crois que c’est bien fini maintenant que nous avons touché le fond de la désillusion) à considérer que ce que produisait le Dragon Rouge leur appartenait aussi un peu. Ce n’était pas que du plomb en blisters, c’était une potentialité en devenir, une base de réalisation de soi dans une pratique artistique et ludique.
Mais Rackham nous a manqué de respect. Or la perception de respect et de considération a un impact critique sur le sentiment d’appartenance. Il est donc impossible de développer un sentiment d’appartenance élevé et de mobiliser les personnes si elles ne se sentent pas considérées, respectées et valorisées, ce qui fait que le forum est en coma dépassé et qu’il n’y aura pas (je prends les paris) de communauté de joueurs pour Cadr.

Les Dragons ne se cachent pas pour mourir

Quelqu’un peut-il d’ailleurs me dire ce que cette société naguère fleuron Français du secteur a sorti de ne serait-ce que correct récemment ? Il n’y a à la limite que la gamme des scorpions qui tire son épingle du jeu, ça doit tenir au style SF des figurines. Et pourtant les magazines pro restent sur une réserve bienvenue, parce qu’on ne tire pas sur une ambulance et toutes ces choses.
Seul Zac Belado* a fini par cracher le morceau dans la rubrique TGN page 86 du magazine Ravage d’août-septembre 2008 : lui aussi ne s’est « pas privé de déverser sur Rackham une partie de (sa) colère et de (sa) frustration ». Et d’ajouter : « Bien qu’il soit compréhensible que l’on puisse l’avoir mauvaise de s’être fait rouler dans la farine il est cependant moins aisé de comprendre la nature réelle du problème …(car)… RIEN ne nous empêche (…) de continuer à jouer aux jeux que nous aimons. Les figurines sont toujours là et les joueurs les ont pour la plupart toujours en leur possession, prêtes à servir. Alors qu’est-ce qui empêche les fans de Conf ancienne version de continuer à jouer au jeu qu’ils aiment ? On ne me fera tout de même pas croire que Jean Bey a fait du porte à porte pour piquer tous les exemplaires restant des règles de Conf, et fondre toutes les anciennes figurines (…) Seulement nous ne le faisons pas, nous nous contentons juste d’attendre notre prochaine came… »
Ce n’est pourtant pas faut, même si c’est un peu désespérant !  Alors que faire ? Refuser de passer à la version Cadr ? Certes, mais cela ne me semble pas suffisant : je crois que si la communauté des joueurs se respecte (et veut se faire respecter) en tant que Communauté, il convient de boycotter purement et simplement tous les produits Rackham. N’est-ce pas déjà ce qui est en train de se passer de façon informelle d’ailleurs ? On le dirait bien au vu des retours en magasins, mais l’avenir nous le dira.

Ah si tu pouvais fermer ta gueule, ça nous ferait des vacances… (Air connu aussi)

Toujours est-il que, pendant ce temps là, sur le forum officiel ça sent la reprise en main. Passant d’une technique démocratique qui n’avait pas l’air de très bien fonctionner (la désinformation mêlée à la communication commerciale, le tout drapée dans une probité candide), l’équipe Rackham en revient à la bonne vieille méthode des dictatures en matière de gestion de la communication : la censure. On fait le ménage en grand dans la partie nouveautés et on sucre tout ce qui faisait vilain dans le tableau.  Seul problème : à force de verrouiller tous les sujets il n’y a plus rien à modérer, du coup les modérateurs eux-mêmes se trouvant en chômage technique on finit par déserter à leur tour et c’est le Boss Rackham qui est obligé de venir jouer les modos ! Hallucinant.

« Alors j’ai vu le troll lancer une pique pointue… » (Air connu mais pas par les mêmes)

On voit qu’en matière de gestion de forum le ridicule finit par tuer ! Oh ça pourrait passer pour une légitime chasse aux trolls qui ne respectent pas la netiquette avec un léger surdosage qui stérilise à la fin le forum qu’on entendait préserver mais je crois que c’est bien plus grave que ça… Mais d’ailleurs, quelle pouvait bien être la teneur des séditieux propos qui se sont vus proprement (ou salement, ce n’est pas forcément antinomique) karshëriser ? Et bien en résumé : de l’indépendance d’esprit de la distanciation critique, de l’humour, le refus de l’ordre établi… Intolérable effectivement ! Pour le reste, c’est-à-dire la politique commerciale de Rackham : elle ne les tuera peut-être pas économiquement parlant, mais elle les discrédite définitivement. En ce moment c’est le gag permanent. Leurs annonces font rire des deux côtés de l’Atlantique (mais à force de rire FFG s’est lassé et vient d’annoncer qu’ils ne distribueront plus leurs produits). La blague du jour : ils vont produire des jouets en plastiques articulés avec les armes à clipser et tout et tout. Pour le premier avril, Rackham vous laisse le choix dans la date.

* Le gars de Tabletop Gaming News
Repost 0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 08:25
Attention ! La lecture de cet article peut donner le saturnisme !

Ex fan de Rackham, oui toi l’ancien fan boy, comme tu peignais bien les p’tits bonshommes. Ex fan de Rackham où sont tes années folles, que sont devenues toutes tes idoles ? Disparus Cadwallon, Confrontation, disparus Cry Havoc, et Ragnarok. Idem Hybride.

Partie 1 : Modérateurs atrabilaires

« Ferme ta gueule de merde toi l’enculé ! » (Air connu)

http://www.dailymotion.com/video/x60yso_mais-ferme-ta-gueule-de-merde-toi-l_shortfilms

Le forum de Confrontation a pendant longtemps été l’un des forums de jeux les plus fréquentés, le point de rendez-vous de milliers de joueurs. Il est aujourd’hui presque mort, victime du sabordage en règle qui a emporté dans les abîmes du regret tout ce que le Dragon Rouge avait enfanté avant d’être dévoré par les forces de l’entropie et de devenir un Dragon Zombi, l’ombre maléfique de lui-même.
Évidemment les participants n’ont pas manqué de protester vivement, et quelques uns, arrivant après la grande bataille finale et désespérée en ce dernier trimestre 2008, ont encore essayé de ranimer la flamme de la polémique. Heureusement, pour canaliser le mécontentement populaire, Rackham a ses modérateurs. Ah, le joli mot de « modérateur ». Rien qu’à l’entendre, c’est bien simple, on se croirait en Suisse (salut Sasti !). Il évoque l’impartialité, le savoir-vivre, une certaine sagesse. En résumé : des braves gens. Il faut se méfier des braves gens, tu leur passes une mitraillette et ils flinguent tout le monde avec le sentiment d’œuvrer pour le bien public.

Moderator

Modérateur ! Quand on voit la fonction que ce terme désigne sur certains forums, on est tenté de crier au détournement sémantique. Comment contester pourtant, a priori, si l’on est quelqu’un de raisonnable, le bien fondé de leur présence pour éviter que les échanges entre forumeux ne se transforment en jungle cacophonique. Les modérateurs sont garants du respect de la « Charte ». Et dans sa grande sagesse la Charte dit souvent quelque chose comme :
«Afin de préserver la cordialité de cet espace de discussion, et conformément à la charte qui en régit le fonctionnement, les intervenants, quels qu’ils soient, sont tenus de respecter leurs interlocuteurs et d’éviter tout comportement ou déclaration susceptible de nuire au bon déroulement des débats.
Tout participant dont les propos seraient jugés inconvenants, injurieux ou discriminatoires de quelque manière que ce soit s’exposerait aussitôt à une annulation de son compte. Les modérateurs de ce forum sont les garants de sa convivialité et, à ce titre, sont habilités à exclure tout contrevenant aux règles élémentaires précédemment citées».
Comme c’est beau ! Mais qui modère les modérateurs ? On peut se poser la question car ceux-ci sont en effet pour certains loin d’être modérés dans leurs propos, et ceux du Dragon Zombi sont généralement immodérés dans leur admiration des produits Rackham. Ce sont les nervis du business des jouets pour adultes chargés d’installer la domination du marketing dans nos têtes. En bon petits soldats ils voudraient transformer nos petits forums français qui résistent encore et toujours au politiquement correct et élèvent la zizanie au rang de patrimoine national en forums commerciaux aseptisés à l’américaine. C’est plus fort que moi, à chaque fois je me sens pousser la moustache et je me transforme en troll* ! Car dans ces conditions quel mal y a-t-il à aider un forum à trouver son point Dumas** ?

A consommer sans aucune modération

Tous les forums de jeux de figurines connaissent un jour la critique virulente et parfois sans fondement. Même le site d’Hell Dorado – dont l’équipe est pourtant ultra attentive aux remarques des fans - a eu ses épisodes grognons après la sortie d’une ou deux figouzes moins réussies que les autres (épisodes vite réprimés à grand coup de pompes rhétoriques dans le cul virtuel mais nullement censurés) et encore dernièrement alors que l’équipe du jeu a annoncé un nouveau mois de retard pour la vague de sortie suivante. L’important c’est de respecter la liberté d’expression. En la matière le Warhammer Forum (forum amateur il est vrai) est un modèle du genre, avec un niveau de débat proprement hallucinant par moments. Voyez par exemple cet extrait d’une conversation sur l’avenir financier de GW :
« Pour faire court, pour une entreprise ce qui compte n'est pas le CA par région mais combien cette région contribue au profit. Un CA divisé par 10 mais avec une amélioration du taux de profit est bien plus intéressant et augmente la valeur du capital. L'Europe continentale et l'UK représentent l'immense majorité de ce profit avec une marge (EBIT) autour des 14% (alors que les US sont plus près de -5% + 5% selon les années). En clair, tu fais l'erreur de mélanger CA, EBE et EBITDA. Son Gross Gearing s'est détérioré avec le versement des dividendes financés par une ligne bancaire. Son BFN n'est pas génial mais s'améliore. »***

Opération Grossbite****

C’est cette liberté d’expression que piétine l’équipe Rackham en nous renvoyant une image de pauvres loosers de gaglus***** qui ne comprennent rien aux exigences du Marché. Le choc de la désillusion est grand ! Nous étions des seigneurs, nous avions le sentiment d’appartenir à une élite. Même le dernier des derniers peintres du dimanche avait l’impression de faire partie de la même famille que les artistes dont les réalisations nourrissent les suppléments de Ravage et font les beaux jours des concours. Mais ce temps là est révolu.
Je crois connaître deux trois choses pour ce qui est de la Communication Internet et il m’arrive même de les enseigner (ah, quel beau métier professeur !). Selon moi la notion clef est ici le sentiment «d’appartenance». Appartenance que ce brave monsieur Mucchielli définit ainsi : "Sentir le groupe dans lequel on se trouve et se sentir soi-même de ce groupe englobe un ensemble d’attitudes individuelles et de sentiments, désignés par le mot " appartenance ". L’appartenance n’est pas le fait de se " trouver avec ou dans ce groupe " puisqu’on peut s’y trouver sans le vouloir ; elle implique une identification personnelle par référence au groupe (identité sociale), des attaches affectives, l’adoption de ses valeurs, de ses normes, de ses habitudes, le sentiment de solidarité avec ceux qui en font aussi partie, leur considération sympathique". C’était exactement ça la communauté des fans de Rackham. D’où l’émoi suscité par la dégradation des relations entre la Conf’fédération et la maison mère, puis la réprobation lorsque le choix du passage au prépeint a entrainé le licenciement de peintres et sculpteurs (alors même que la société était considérée comme La référence française en matière de figurines, l’antithèse du prépeint et que l’opinion des fans penchait à 80% contre le prépeint), et le sentiment d’avoir été bafoués, reniés, maudits.

(à suivre...)

* voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet_et_Usenet)

** Pour les connaisseurs le point Dumas est bien plus grave que le point Godwin puisqu’alors que le point Godwin ne concerne que les comparaisons au régime nazi, le point Dumas est atteint lorsque l’un des participants à un forum de jeux indique aux autres qu’ils feraient bien d’aller se faire psychanalyser à la télé.

*** Authentique !

**** La ligue de vertu qui surveille ce blog ainsi que le correcteur orthographique de Word me suggèrent de plutôt écrire : Opération Grossiste. C’est à peine moins vulgaire.

***** Pour la signification de Gaglu, voir les notes de bas de page d'un vieil article de MeC : http://mondesenchantier.over-blog.com/article-15243903.html
Repost 0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 10:27

La Fête du jeu de la ville de Saumur a eu lieu du 10 au 15 juin 2008, de 10h à 18h salle Beaurepaire. L’entrée était libre et gratuite et cet heureux événement était organisé par les ludothèques de la ville. Il y avait de nombreuses choses au programme, et pour ce qui nous concerne ici des tournois de Warhammer Battle et de Magic ainsi qu’une démonstration du wargamme de GW : SdA.

Cela faisait 6 ou 7 ans que je n’avais pas disputé un tournoi de WHB. La formule adoptée par les organisateurs (le club Vae Soli de Saumur) proposait trois parties : une partie à deux contre deux le matin, puis l’après-midi une partie contre son partenaire du matin puis contre un adversaire déterminé par le classement.

Je dois dire que la partie du matin s’est déroulée comme sur des roulettes, mon binôme (qui a d’ailleurs par la suite remporté le tournoi avec ses ogres) a maitrisé de bout en bout et nous n’avons jamais eu l’ombre d’un doute sur l’issue de la partie, même si j’ai été frappé de la « malédiction du quart de pouce » qu’en grand seigneur j’ai toujours concédé aux petits jeunes accrocheurs (un HE et un Bret) que nous affrontions.

En revanche les deux suivantes ont été nettement moins faciles. Victime du syndrome de la lance molle contre mon adversaire ogre je me suis fait croquer tout cru. Puis, après une mauvaise estimation des charges contre une bande d’hommes bêtes et une phase de magie dévastatrice de la part des deux sorciers cornus, je me suis fait proprement (c’est une image) écraser. Bref, j’étais ravi de ma journée, merci Vae Soli !


Vae Soli : voilà un nom qui convient parfaitement pour un club de wargammeurs, surtout si on y joue à Hell Dorado (si ce n’est pas encore le cas je vais arranger ça…) ! Faut avouer que le wargame en solitaire ce n’est pas folichon (j’ai testé, figurez-vous qu’il existe quelques systèmes de jeu très confidentiels et venus tout droit des usa qui permettent de simuler un adversaire virtuel. C’est chiant comme la mort). En plus ça fait sérieux et historique Vae soli, ce qui est donc propre à attirer les vieux croutons de DBM et à rassurer la ménagère. Pour mémoire cette locution latine qui signifie "Malheur à l'homme seul !" se trouve dans les Paroles de l'Ecclésiaste, chapitre IV verset 10, et elle caractérise la position malheureuse de l'homme isolé, abandonné à lui-même. Bref tout moi depuis que je n’avais plus de club. Dommage avec tout ce que j’ai de décors et de plomb en réserve. Je vais m’inscrire fissa pour l’année prochaine, et avec la sortie des EN pour WHB je vais leur proposer un projet de groupe : « l’escadre noire de Saumur » (MeC jamais à cours d’une idée) dont nous aurons peut-être l’occasion de reparler sur ce blog, dans cette même rubrique. D’ici là je vous laisse avec les photos de l’événement, merci encore à mes adversaires et aux organisateurs, et à l’année prochaine (peut-être plus compétitif, qui sait ?).

Repost 0
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 09:58

Exclusivité MeC, le système Feu3 : Vert, passer. Orange, accélérer. Rouge, passer très vite !

Allez je cède à la pression populaire et je re-signe chez Mondes en Chantier, pour vous parler des règles quand même. J’aime les systèmes avec des doubles ou triple lectures de résultats, et directement sur les dés alors là je nage dans le bonheur. Bon j’ai un truc à dire sur les D6, surtout sur ceux dont les coins ne sont pas rognés : ça roule mal. Ce propos liminaire étant dit, ouvrons le moteur : nous y trouvons 4 Attributs : Sagesse (utilisé pour la magie), Réflexes (pour l’initiative), Combat (mouvement et frappe), Défense (armure de la figurine). Classique.  Une capacité de mouvement (marche / course / charge). Une valeur de taille histoire de savoir qui peut se cacher derrière quoi, et surtout derrière qui****. Et enfin une grille de dégâts utilisables avec les fameux dés spéciaux (blancs, jaunes, rouges, le fameux D3 system®©) – bonne idée ça les dés spéciaux, de plus en plus exploitée d’ailleurs. Comme le nom du système l’indique chaque dé donne trois informations : une couleur qui représente l’état de santé ; un chiffre qui indique la qualité du jet ; un symbole qui indique les dégâts infligés. Selon la couleur du dé, la répartition des chiffres et des symboles n’est pas la même. Les dés disposent de trois couleurs : chaque couleur de dé correspond à un état de santé. Les chiffres et les symboles présents sur les faces sont différents selon la couleur des dés. Si votre figurine est indemne, vous jetterez des dés blancs, si elle est en blessure grave des dés jaunes et des dés rouges si elle est en blessure critique.

Ils disposent aussi de trois symboles différents : épée, hache, masse. Combinés par deux, ces symboles vous permettront de déterminer les dommages infligés lors d’une attaque ou d’un tir réussi grâce au tableau de dégâts.

Ajoutez à cela tout un tas de capacités spéciales (peut-être pas autant que dans Hell Dorado quand même…) qui permettent de comboter comme des oufs.

Ensuite c’est du tour par tour comme chez mémé, avec activation des figs, et là tu coures, du jettes des sorts ou tu tapes, et si tu tapes, hop, phase de dévoilement de cartes de combat (Attaque Rapide, Attaque Normale, Attaque Brutale, Parade, Inactif (bluff ou personnage immobile) ; si tu jettes des sorts c’est bien aussi mais tu dois aller chercher tes réserves de mana sur le terrain (bornes Jin et pierres alchimiques – d’où le nom), donc tu cours quand même plutôt que de rester planqué comme un petit lâche derrière les gros.


Au final un petit système bien vu, rapide avec une résolution en un jet et qui se retient facilement, des prétextes foireux pour se foutre sur la gueule comme d’hab. et surtout, SURTOUT, des «settings», c’est-à-dire les photos des figurines mises en scène dans un chouette décor qui servent pour les illustrations des boîtes de base, qui vont en faire craquer plus d’un, même si, en ce qui me concerne, je m’arrêterai aux chats, les autres factions ne me faisant pas flasher. Allez, à vos pinceaux, prêts, peignez !

**** : je présente ici à nouveau toutes mes excuses au joueur dont le personnage de Prêtre a été victime d’une erreur de tir à l’arbalète de ma part lors de la partie de Empire of the Petal Throne de la Convention Eclipse du mois dernier à Rennes. C’était un accident mec !

Repost 0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 14:23
Il y a quelques semaines les éditions Kraken nous ont proposé leur premier jeu : Alkemy, et quatre boîtes de base sont arrivées simultanément dans toutes les bonnes boutiques. Je guettais celle des matous depuis un moment et je m’en vais vous donner mon avis sur les figurines qu’elle contient et sur les règles du jeu qui vont avec…

C’est dans la boîte !

Ce petit article s’inscrit dans le genre que le jargon nomme « sortie de boîte » (out of the box). Il faut donc considérer qu’il s’agit des premières réactions d’un client, certes très pointu puisqu’il a joué à à peu près tout ce qui s’est fait en jeux de figurines disponible en France depuis un quart de siècle, mais qui ne fait pas de sentiment : il ne veut pas entendre parler du syndrome du petit poucet, du petit contre les gros, ni de l’indulgence de bon ton qu’il conviendrait d’avoir avec les débutants. Il ne fait pas de détail le client (surtout le client au détail d’ailleurs). Il est comme tout le monde maintenant, quand il voit un nouveau jeu se pointer il se demande si ça vaut bien la peine d’investir de petites sommes rondelettes pour se monter une belle armée / faction / bande / brochette (rayez les mentions inutiles) et se retrouver avec le tout sur les bras dans trois mois quand l’éditeur se sera volatilisé comme tant d’autres avant lui, ou pis, sera passé au plastique pré peint. Autant dire que miser comme je l’ai fait 25 euros sur une boîte de base d’Alkemy tient du pari Pascalien.

Chat par exemple !

 

Alors, après un long feuilleton pour Geeks* où il était question de savoir si elles allaient être un peu plus molles (ou plus dures) que les tirages non-peintes de Tanhauser, moins détaillées que les tirages en résine (ou pas) qu’il nous avait été donné d’admirer sur les salons et pendant les conventions, que valent ces figurines en plastique finalement ? Elles sont plutôt pas mal en fait. Elles sont correctement proportionnées (sauf les têtes), sans grosses erreurs (sauf peut être les papattes des matous mais bon …), assez détaillées mais sans trop ça ne sera jamais des figurines de concours pour autant, certaines parties des figurines n’étant pas finies ou négligées – regardez sous les capes), les lignes de moulure sont bien positionnées et les différentes parties des modèles de la boîte des gros chats en tout cas se mettent en place très facilement et de façon habile (sauf pour une). Cela se monte à la cyanolite (le plastique ne fond pas à son contact), mais reste très fragile (pas uniquement aux points de montage, partout : le plastique est fin et cassant) et surtout très léger (on entre là dans l’aspect psychologie du figuériste, vaste programme ! Allez, avec des aimants en dessous on retrouve presque le poids qui va bien). En revanche elles sont en nombre fort réduit (5) pour une boîte de base pour ce prix là (25 euros pour ceux qui ne suivent pas). J’aurais bien vu au moins deux troupiers de plus, plutôt que le ridicule ruban gradué en carton. Ah oui, ce n’était peut-être pas le même prix… Si vous êtes comme moi bercé par la wave des années 80 lorsqu’on mélangeait les figurines de toutes provenances sans distinction de marque ou de taille de socle**, juste pour jouer avec celles qui nous plaisaient, vous pourrez rajouter deux gros chats à votre groupe, histoire de le muscler un peu, en faisant appel au Guerrier Yao 1 d’Heraklyn dans la gamme du Retour des dieux ou, encore plus costaud, le Silat de chez Warcrow.

Bon en tout cas le reste du matériel fourni (4 ou 5 cartes de profil, 1 carte de formules, 1 livret de règles, 6 dés spéciaux du D³ system, 5 cartes de combats, une planche de 21 pions) est de fort belle qualité ! Ok, c’est toujours moins cher que la boîte de base type Hell Dorado d’en face, mais ça reste du plastique aussi…

Quelqu’un aurait-il l’aimable obligeance de me rappeler la raison pour laquelle on se fout sur la gueule gentlemen ? Et accessoirement : que font ce chat et cette grenouille ici ?

J’ai lu quelque part qu’Alkemy serait en quelque sorte le premier jeu de figurines pacifiste puisqu’on peut y gagner une partie sans dessouder personne, et pour dire quasiment sans coup férir. Tu t’empares habilement de quelques bornes Jin en te faufilant discrètement entre les buissons et hop, tu gagnes ! J’aime autant vous dire tout de suite que je trouve ça bien con (je vais encore me faire des amis) : un jeu de guerre avec figurines c’est fait pour pousser des bouts de plomb qui vont s’en aller (c’est une abstraction) foutre gaiement sur la gueule de leurs adversaires, sous un prétexte ou un autre, et le plus souvent en s’assumant, c’est-à-dire sans l’ombre d’un prétexte ou d’une raison valable. Et c’est très bien comme ça !

Mais ce n’est pas l’essentiel de mon propos. Ce qui m’a bien plus fait rigoler c’est le flupmff, le flukff, le plufff, ah merde ! j’y arrive jamais, l’univers du jeu quoi. Si je résume on a un monde qui ressemble… globalement à l’Eurasie, avec l’Australie en bas à droite. Le tout peuplé par des grosses grenouilles avec des plumes comme les indiens ( la nation Aurlok), des chinois bien chinois avec des trucs drôlement coupants (l’empire de la Triade de Jade), des chats humanoïdes qui sont censés être des poètes et viennent d’une république très vénitienne mais un peu plus sud que nord (la république khalimane), et des médiévaux tout mutés dans les marais putrides qui DOIVENT toujours se trouver quelque part sur la carte, sinon c’est péno (le royaume d’Avalon). Bon ok, des cartes d’univers d’héroïc-fantasy qui ressemblent plus ou moins à notre bonne vieille terre, on en a vu plus d’une***, et des mélanges improbables de races plus ou moins inspirées on n’en parle même pas, mais là quand même, à la poursuite des pierres alchimiques, Avalon la trompette, kerkastel ma bro, youyouyou les chants de guerre aurloks, leurs totems et le grand canyon, la garde dragon et la garde cobra (et la garde gerboise qui a été anéantie lors de son premier combat ?), et les Derw’ishs qui font valser tout le monde à grand coup d’épée dans la tronche, c’est l’overdose d’inspiration, c’est mon jubilé, c’est trop, j’arrête les figurines !

(à suivre... ou pas, du coup !)

* : geek c’est notre mot. Au moins un par article. Geek et geek et geek, ail ail ail.

** : C’était avant l’invention des socles en plastique qui ont rejeté les figueux hors du jardin d’Eden. C’était hier, c’était il y a mille ans…

*** : puisqu’on parle de l’Australie, ça ne vous rappelle pas une carte de Bloodlust ?
Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 16:06
(... la suite)

Tu te crois au safari, connasse ?

 

mage-knight-skyguard-griffon.jpgVoilà bien le genre d’opinion qu’il est assez difficile d’exprimer sur le Forum officiel de Rackham, les petits caporaux modérateurs supprimant systématiquement toute intervention jugée non-conforme. La palme à mon ami Willow-pouet, un des plus purs héros de cette nation. Certains grands-anciens de ce forum naguère dynamique et aujourd’hui en mort cérébrale vont jusqu’à prétendre qu’ils ont été désinscrits en masse pour double appartenance à un forum ou simple appartenance à une guilde dissidente et s’étonnent de voir fleurir des utilisateurs tout nouveaux qui ont l’air d’avoir appris leur discours par cœur. Ambiance.

 

Un exemple ? La marque au dragon rouge (ou est-ce FFG, l’affaire n’est pas claire) vient tout juste de mettre en ligne une vidéo
(http://www.fantasyflightgames.com/confrontation/support.html) qui annonce la sortie de CAR. Outre que cette vidéo ressemble beaucoup à un trailer de jeu vidéo, elle est largement trompeuse. La très grande part des figurines (peintes de belle façon) qui y figurent sont des modèles en plomb et non en plastique (il faut dire que pour faire masse avec ce qui est disponible en ce moment comme références c’est coton). Eh bien cet événement ( ?) suscite un déluge de réactions enthousiasmées et même quasi extatiques de la part de tout un tas de newbies sortis d’on ne sait où, des thuriféraires qui incendient sans barguigner les quelques habitués qui essayent de faire poliment remarquer que là, vraiment, quand même, y’a abus. Toujours dans le domaine de la tolérance et de l’amitié entre les peuples, les derniers forumeux qui restent sur le Forum officiel de Rackham se sont mis depuis quelques temps à  s’en prendre aux «anciens» joueurs de Confrontation, aux cris de «à mort les vieux» (je signale amicalement à mon camarade BenRix qu’il pourrait bien passer rapidement dans la catégorie des jeunes à la santé fragile s’il ne se calme pas un peu). C’est beau l’enthousiasme de la jeunesse, mais l’expérience (sic) prouve que dans le domaine des activités ludiques, c’est aussi très volatile, et lorsqu’ils seront passés à autre chose tandis que les vieux cons se seront mis à Hell Dorado, qui va acheter les produits Rackham, hum ? Je pose la question. Les américains ? Ah oui. Tiens, ça expliquerait bien les cartes de référence uniquement en anglais ça.

 

Quand on tire, on raconte pas sa vie

 

Alors évidemment, la garde rapprochée du boss (les Dragons Rouges), enfin ceux qui restent, c’est-à-dire pas les peintres qui ont été virés ou les sculpteurs qui les avaient précédés dans la charrette lorsque la fonderie a été fermée) qui entendent et lisent quotidiennement toutes ces critiques se sont recroquevillés dans une attitude obsidionale et pour toute communication font preuve d’un mutisme éloquent. Mais, comme disent les cow-boys, quand on tire (dans le dos en plus), on ne raconte pas sa vie, n’est-ce pas ? Un coup de revolver dans le dos, c’est exactement comme cela que cette trahison a été ressentie par beaucoup. Mais comme disent aussi les cow-boys, qui a vécu par le colt périra par le colt, et s’il y a bien une logique qui ne fait pas de cadeaux, c’est la logique commerciale. Et c’est elle qui va conduire à sa perte cette société placée pour quelques temps encore sous la procédure dite de «sauvegarde de justice» et qui a vu ses actions plonger avec le feu à l’arrière-train. Chez les revendeurs le malaise est sensible. Pour certaines boutiques les produits Rackham pouvaient, avant leur catastrophique perte de vitesse depuis un an, représenter jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires. Beaucoup pratiquent maintenant des soldes de 30 (pour les plus lents) à 50 voir 70 et même à Paris 90 (!) %. A ce prix-là, autant dire qu’on les jette sur le trottoir. Beaucoup se demandent aussi quand ils vont enfin pouvoir se débarrasser de tout se stock immobilisé qui n’arrête pas de perdre de la valeur pour pouvoir enfin récupérer la place pour quelque chose de plus rentable. Quelques uns, comme à Rennes, se retranche derrière un charitable «on ne tire pas sur les ambulances». D’autres, comme à Nantes, très proches et à l’écoute de la base (leurs clients il faut dire), n’hésitent pas à balancer. A Angers si le sujet est évoqué les réponses vont, selon les moments et les boutiques d’un prudent «euh, mouf mouf, grumph grumph, on n’est pas trop au courant» à un optimiste «maintenant AT-43 commence à marcher pas trop mal après des débuts vraiment catastrophiques et une année galère». A Bordeaux il y en a qui ne font plus cette marque là. A Paris devant l’Œuf Cube j’ai vu des gens cracher par terre si on prononce juste le mot Rackham. A Tours on conseille prudemment de compléter sa collection avant que les références ne deviennent introuvables. Plusieurs gros clubs ont décidé de boycotter purement et simplement CAR en avançant les raisons que je cite plus haut*8.

 

Full Metal Tabletop

 

J’en vois qui se disent, mon Dieu, pourquoi tant de haine, est-ce bien mérité, et au fond, tout cela n’est-il pas et ne devrait-il pas rester qu’un jeu ? Je reconnais bien là leur âme de bonne sœur, mais il ne faudrait pas perdre de vue que beaucoup de joueurs assidus ont énormément investi dans Confrontation depuis 10 ans, tant sur le plan symbolique et affectif qu’en terme d’implication personnelle, en temps passé à la peinture ou à l’animation dans les clubs ou les guildes, sans même parler des fortunes englouties qui feraient passer les trésors des galions espagnols pour la cagnotte en plastique de ma fille aînée. Et c’est tout cela qui a fait le succès de Rackham, de toutes les façons qu’on prenne les choses. Même les indications fournies par les clients, aussi bien pour l’amélioration des règles, des concepts ou même du marketing ont toujours été extrêmement efficaces, mais depuis le début de l’année 2007 un fossé s’est creusé, beaucoup de gens ont claqué la porte et n’iront pas à l’enterrement. D’autres ont décidé de faire un peu de nécromancie et se disent qu’ils peuvent très bien se passer du Dragon Rouge pour faire vivre Confrontation. Un de ces passionnés (collègue d’Over-Blog) a par exemple mis en ligne sa version du jeu intitulée l'Âge des Escarmouches, un système de règles inspiré de Confrontation, mais complètement repensé, disponible à l’adresse suivante : http://escarmouche.over-blog.fr/ On trouve d’ailleurs le même genre de choses avec GW depuis belle lurette. Space Marine (Epic), par exemple, était un jeu de GW qui marchait relativement bien et une communauté de joueur conséquente s'était formée. Tout d'un coup, les concepteurs ont du jeu ont décrété qu'il ne reflétait pas suffisamment la chaine de commandement patati patata, et on retiré le jeu de la vente pour ressortir quelques temps après Epic 40 000 ! Le jeu se basait sur un système peu réaliste et sur des concepts beaucoup trop abstraits pour être réalistes, le jeu fut officiellement abandonné quelques mois après sa sortie. Et bien savez-vous ce qu'une partie de la communauté d'Epic a fait ? Elle s'est structurée peu à peu et un site assez connu a commencé à sortir des erratas et autres règles. Aujourd'hui, ils ont dû développer déjà 4 ou 5 versions de leur jeu Netepic, qui non seulement reprend les règles fondamentales de Space Marine, mais a été largement amélioré, à tel point qu'aujourd'hui une partie moyenne de Netépic vaut largement plus qu'une bonne partie de 40K. Quand aux figurines qui n'étaient pas produites, il est des plus facile de les trouver, souvent moulées et à un prix raisonnable – hum hum, si on est un jeune délinquant bien entendu…

 

C’est à la fin de la guerre qu’on compte les morts

Et l’Histoire est écrite par les vainqueurs. Alors comme tout espoir n’est jamais totalement perdu, n’enterrons quand même pas trop vite Rackham, qui pourrait bien nous réserver encore quelques surprises. D’ailleurs les toutes dernière previews en provenance des USA et la reprise en main de la communication institutionnelle par le Boss qui va mouiller sa chemise (voir le forum officiel) vont dans ce sens. Pour le moment les dés sont en train de rouler, bien malin qui peut dire sur quelle face ils s’arrêteront. On sait juste que ce sont des dés en plastique.

*8 : Ravage, en revanche, fait le boulot. Rien à leur reprocher, deux gros articles en deux numéro, un premier qui avait un ton très volontariste (vive le changement, vive l’avenir, et que fleurissent mille printemps) et un deuxième qu’on sent quand même bien plus prudent, même si le soutien est toujours de mise.

Repost 0
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 10:55

20015-G.jpgDans le futur des jeux de guerre avec figurines, il n’y a que, euh… la guerre ! Comme souvent, c’est un vétéran (assez «trigger happy» dans son genre, il faut bien le dire…) qui a tiré le premier : Croc. Mais avant que ça ne commence à défourailler dans tous les coins, revenons sur les épisodes précédents.

Choisis ton camp camarade !

Depuis déjà presque 9 mois, avec l’annonce de la reconversion de Rackham dans le jouet en plastique pré-peint, et simultanément les premiers soupçons de gros soucis financiers les concernant, la plupart de ceux qui suivent un peu l’actualité dans le domaine des petits soldats ont compris que la rupture était désormais inévitable entre les tenants du plomb et ceux du plastique. Et au-delà de ça, entre les figurinistes purs et durs et les gameurs gogoconsomateurs. Mais aujourd’hui que le bébé pointe son nez on ose à peine le regarder ! Bon ok, ce n’est pas le premier de son espèce, mais bon sang, qu’il est laid ! Il paraît qu’il s’appelle Confrontation, l’Age du Rag’narok (CAR), mais il paraît aussi que contrairement à son illustre prédécesseur, ce n’est plus un jeu d’escarmouche. Alors, grosse surprise ? Pas vraiment.

Il faut dire que les bonhommes à collectionner (ou pas) en plastique plus ou moins mou et plus ou moins mal barbouillé d’avance avaient fait leur entrée depuis déjà un bon moment (Wizkids, D&D Mini et compagnie) quand les choses se sont emballées. Mais avec le passage du fleuron de la figurine fantastique en plomb moulée à la louche à l’ancienne dans le camp du plastique pré peint, la rupture est consommée et ce revirement de tendance laisse à beaucoup comme un goût de trahison dans la bouche.

Le plus étonnant dans tout ça, c’est encore que pendant que l’équipe dirigeante de Rackham était occupée à basculer du côté obscur, en envoyant se faire foutre dans les grandes largeurs tous leurs fans et tous leurs anciens meilleurs clients, le Grand Ennemi d’hier s’est mis à jouer les gentils. En effet, GW, ex cible préférée de tous les ennemis du grand capital s’est rappelée qu’ils avaient inventé*1 un truc de leur côté : le zhobby. Alors leur Porte-Etendard, Jervis Johnson, s’est mis à dire des trucs du genre «(…) certains d’entre vous (dirons) qu’ils n’ont rien à faire de la peinture et qu’ils se contentent très bien de figurines non peintes pour jouer, ou de morceaux de cartons, ou de pions en bois, ou je ne sais quoi encore*2. Un tel argument me paraît d’une pertinence douteuse, car je suis sûr que si une chose unit tous les hobbyistes de ce monde, c’est le désir de posséder de belles figurines Citadel*3 peintes avec talent. D’aucuns, pour une raison ou pour une autre*4, n’ont pas la volonté d’atteindre cet objectif et se replient sur de tels ersatz. Cependant, s’ils pouvaient avoir sur-le-champ une armée peinte de main de maître, ils ne se feraient pas prier pour remplacer leurs misérables substituts», et à citer deux camarades de fumette, John StallardLa peinture est comme l’air qui nous entoure, on n’y, fait pas attention mais elle nous est indispensable») et Alan Merrett («Notre Hobby est un passe-temps artistique émaillé de plaisirs ludiques») *5. Bref, ça sent la grosse chambre, et je crois qu’on peut dire que nos amis les anglais ont sorti les barbelés. Ah, et puis aussi une nouvelle gamme de peinture nommée Fondation, censée faciliter grandement le travail des peintres du dimanche (au propre comme au figuré) dont il faut bien dire qu’elle est prodigieuse. A se demander pourquoi on n’avait pas eu ça avant.

Où ça, qui ça, quoi ça, quand ça, combien sont-ils ?!?

D’autres sociétés sont en train de prendre le même virage, malheureusement serait-on tenté d’écrire. Reaper par exemple, qui lance une gamme nommée Legendary Encounters. Légendaire, ça m’a tout l’air d’être le mot. Privateer Press aussi, qui va sortir un jeu pré-peint sur le thème des monstres et des gros robots japonais genre Godzilla contre Goldorak
(
http://www.privateerpress.com/monsterpocalypse/default.html).
Mais il s’agit de diversification, pas de reconversion puisque cela se fera en parallèle de leurs excellentes gammes classiques. Du moins jusqu’à nouvel ordre. Dans ce contexte, même l’avenir du géant GW pose question !

Cette fois-ci ça va chier !

Tout le monde connaît Croc et on ne compte plus ses faits d’armes. Dans le domaine de la figurine il s’était illustré il y a quelques années en agressant sauvagement au détour d’un Ravage les nazes qui viennent jouer avec des armées même pas peintes, ou juste basées en blanc à la bombe (un petit peu les ancêtres des gameurs adeptes du pré peint si vous voulez). Or il se trouve que cet individu louche est l’un des deux concepteurs d’Hell Dorado, le jeu d’escarmouche qui monte et qui compte bien fouler de ses semelles de plomb la dépouille de Confrontation et accueillir sur son sein maternel tous ses adeptes désorientés. Et c’est une nouvelle fois dans Ravage, en deuxième de couverture s’il vous plait, et pile en face d’un édito illustré par la couverture de Confrontation, L’âge du Rag’Narok qu’il accomplit sa forfaiture. Ce tacle au niveau des genoux prend la forme d’une page de pub pour Hell Dorado qui proclame en titre : «Profitez de la trêve des confiseurs, refusez la Confrontation !» Je crois que le message est clair les petits gars, les mouches on changé d’âne et le chèque de fin d’année de mémé sera mieux dans la poche d’une équipe sympathique et d’une société qui produit de belles figurines en France, plutôt que dans celle d’un gars*6 qui vient en un temps record de se mettre tout le microcosme à dos, et dont les playmobils© sont en train d’arriver à pied, par la chine, peut être à temps pour la noël s’ils ont le vent dans le dos.

Bouddha, bouddha, bouddha !

On a beau être un pauvre débile attardé et immature, on peut quand même s’accorder deux secondes de pause entre deux parties de petits bonhommes pour retrouver un brin de conscience vaguement politique et citoyenne, voire tout simplement pour se demander si on ne serait pas en train de nous prendre pour des dindes (c’est la période) ? En ce qui me concerne, il y a quand même plusieurs choses qui ne me passent pas le nœud de la gorge, comme à beaucoup de joueurs français d’ailleurs, si j’en crois les conversations sur les salons, dans les boutiques ou sur les forums. Par exemple, est-il bien éthique d’acheter chinois ? Mais aussi : comment comprendre qu’on nous vende du plastique au prix du plomb ? Et même – pourquoi se gêner – 50% plus cher que le plomb ? Ou encore, même si au point où on en est ça devient anecdotique : comment se fait-il que Rackham se permette de suspendre (voir pis) la parution de Cry Havoc sans informer les abonnés ? Et puis il y a le point clef : la qualité du produit final. Si on se fie aux visuels mis en avant ça a l’air d’être du tout bon, mais il y a embrouille, et même grosse embrouille, puisque non seulement la peinture (réalisée par les peintres du studio) des modèles mais également le matériau utilisé pour les mouler (de la résine et non du plastique) sont différents du véritable produit afin de le rendre plus attractif. Circonstance aggravante, toutes les comparaisons entre les anciens modèles en plomb et les futurs modèles en plastique qui nous sont proposées sont conçues pour tromper le client ! Par exemple (merci à Raven d’avoir été vigilant pour nous tous sur ce coup là), la comparaison que vous pouvez voir en illustration et qui a beaucoup circulé est une supercherie car la figurine plastique est comparée à la version 1 d'Abel qui date de plus de 8 ans. Une nouvelle version d'Abel est sortie avec la boite d'état major : elle est beaucoup plus fine est plus réussie que la version plastique. Ensuite la photo ne montre pas les lignes de moulage de la figurine pré-peinte*7, qui sont plutôt grossières (ça se voit mieux de dos).

(à suivre...)

*1: enfin quand je dis inventé, faut s’entendre. Quand on connaît GW, on sait que ça veut dire pompé à droite et à gauche et remis ça à leur sauce avec la puissance de communication qu’ont les grosses machines commerciales.
*2: Euh, au hasard, des figurines en plastique pré-peintes Jervis ?

*3: tant qu’à faire.

*4: comme par exemple, c’est des larves ?

*5: White Dwarf 159, juillet 2007, page 82 à 84.

*6 : certains appellent cet ancien de GW «Mister Bey» et d’autres «l’autre andouille». Enfin ceux qui sont polis l’appellent comme ça. Les choses ne se sont pas arrangées depuis les propos méprisants qu’on lui prête (sur le Forum de Créafigs) concernant les «gaglus». Quel genre de monstre est-ce là, le gaglu, vous demandez-vous peut-être. Abréviation toute aussi originaire de GW que son présumé locuteur, le gars-glue est ce fan-boy collant qui traîne dans toutes les boutiques qui se respectent, prêt à tout pour obtenir la dernière info de geek, un stage même non rémunéré et je suis même prêt à payer, ou pourquoi pas – un jour lointain – le nirvana : être embauché pour «faire de sa passion un métier».

*7 : D’ailleurs on ne dit plus «pré-peinte» chez Rackham, mais «peinte». Nuance ?

Repost 0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:32
fig-at43.jpg(suite)...

Hybride

Autre victime du passage au plastique et à la grosse baston futuriste, Hybride. Toujours avant l’été et le grand Trauma (oups pardon), Boss Rackham nous annonçait le retour de ce bon petit jeu de plateau, tombé trop tôt au champs d’honneur des trucs qui se vendent mal : Hybride 2, le retour ! (« Les amateurs d’Hybrid seront contents d’apprendre que nous allons poursuivre cette démarche en proposant, à terme, une nouvelle version du jeu, plus ouverte sur Aarklash, permettant de jouer plus de factions, dans une logique de voies d’alliance. Le matériel de jeu de la première version restera valable pour la nouvelle qui est d’ailleurs écrite et actuellement en phase de tests. »)
 
Est-ce que ça ne sentait pas à plein nez le jeu en boîte pour noël prochain ça humm ? Allez, moi qui suis un grand nostalgique de Space Hulk première époque, je me disais que c’était plutôt une bonne nouvelle. Restait à espérer que le matériel soit compatible avec Cadwallon, que les supports soient plus lisibles que les plateaux de la première version ou même que ceux de Cad. (parce que ça quand même c’était un gros problème), et que surtout les figurines soient mieux réussies que celles des griffons qui aiment le porte-monstres-trésor qui étaient bien maigres, avec des chevilles de ballerines et des poses de danseurs de flamenco nantis d’une élégance de pingouins sur la banquise. Une énorme déception sur un thème en or pourtant ! Mais tout ça est peut-être tombé aux oubliettes de l’Inquisition…

Confrontation - l’Age des Batailles
 
Et pendant ce temps là, Confrontation ADR, C’est-à-dire Confrontation 4 arrive, avec (« un changement en profondeur de la façon dont sont organisées les armées afin de mieux gérer les problèmes d’équilibrages et d’intérêts de toutes les figurines, et le développement d’une gamme de figurines en plastique, montées et peintes, comme celle que nous proposons pour AT-43 »). Cette info-là, si je connais bien notre lectorat habituel (public chéri, je vous aimeeee !) ça ne devrait pas vous intéresser des masses, et pourtant ça risque d’avoir des conséquences directes sur le jeu de rôle avec figurines et concerner ceux qui trouvent qu’acquérir tous les petits bonhommes nécessaires pour jouer confortablement à Cadwallon est pour le moment hors de prix (c’est bien vrai), sans compter qu’il faudra encore les peindre après, avec nos petits doigts gourds et boudinés et tout ça ! Parce que pendant que vous regardiez ailleurs, on est entré sans prévenir dans une nouvelle ère du plastique, et le plastique c’est fantastique ! Mais ça vous le saviez déjà.
 
David contre Goliath, ou l’éternel débat plastique-métal
 
Les figs en plastique ce n’est pas nouveau vous allez me dire, GW fait ça (de mieux en mieux) de puis un moment. Pas faux, et j’aime bien leurs grappes plastique je dois dire, ça facilite les conversions et moi j’aime bien les conversions. Mais là on parle de plastique pré-peint comme pour les jeux Wizkids. Et du pré-peint aussi cher que le plomb, voir plus, ce qui est le cas pour la gamme AT-43 par rapport aux prix habituels des figs 28mm, là j’aime moins ! D’autant plus que non seulement c’est cher mais en plus c’est moche, même si on nous prétend le contraire (« Nous restons donc fidèles à l’exigence de qualité qui a toujours caractérisé Rackham en termes de figurines. Je prendrai l’exemple du futur golem nain que certains d’entre vous ont déjà pu voir sur des salons : cette référence serait impossible à produire en métal et elle le serait d’autant moins à un prix raisonnable, alors que nous allons vous la proposer montée et peinte, avec un niveau de modularité encore supérieur à celui de l’Aberration Prime, et qu’elle sera totalement articulable ! ») Comme mes lego alors ? Ok, je sors…
 
Et pis que ça, ça rompt l’unité fondamentale de ce loisir que GW appelle le « hobby », et dont Jervis Johnson écrivait avec raison dans un White Dwarf d’il y a quelques mois (rubrique Le porte-étendard) qu’il est constitué de plusieurs activités (collection, peinture, conversions, jeu…) qui sont autant de plaisir indissociables qui font sa richesse. Les aficionados de la première heure de Confrontation ne disent pas autre chose, qui pour l’instant accueillent très mal le passage au plastique. La figurine en plomb aurait-elle… du plomb dans l’aile ? Pouf pouf. Et avec tout ça Cry Havoc, le magazine des jeux Rackham, prévu pour la rentrée est repoussé (d’au moins ?) deux mois. Ah bon ça existe encore ça les magazines qui parlent (un peu) de JdR ? Ben oui (pour le moment)…
 
Cry Havoc : mais oui, un magazine bimensuel de qualité, c’est possible ! (mais c’est cher…)

cry-havoc.jpegCry Havoc, « Un magazine unique, étoffé et traduit (en) allemand, espagnol ou italien ». Pincez-moi, je rêve ! Et pourtant… à vos buzzeurs, quel est le dernier magazine professionnel de JdR français ? Réponse : Cry Havoc, parce qu’il y a du Cadwallon dedans. Oui je sais ça fait mal d’entendre ça, mais c’est pourtant vrai. Cry Havoc coûte cher (9.90 euros) et tout le contenu comme on le voit n’intéresse pas toujours tous les lecteurs, mais c’est de qualité, richement illustré et cela fait vivre des univers, permet à de jeunes auteurs de s’exprimer, sert de support commercial et de communication… tout ce qui nous manque aujourd’hui parce que les principales maisons d’édition francophones n’ont jamais su s’associer pour proposer quelque chose, et maintenant vu ce qu’il en reste, c’est pas près d’arriver… et pourtant, aujourd’hui que je suis en manque, entre rien du tout et un mag. avec pas mal de pubs à 10 euros, et ben finalement, qu’est-ce que 10 euros, pas vrai ?

*** : l’observateur attentif ne manquera pas de remarquer que les trois mêmes figs. de ruskofs, probablement les seules disponibles à l’époque, apparaissent quand même quinze fois, laissant loin derrière les trois gros singes en armures énergétiques – certainement destinés à devenir des Wolfens de l’espace ces gars là - qui n’apparaissent que six fois. De l’art de meubler avec pas grand chose… En revanche j’ai bien aimé les illustrations façon images d’actualité qui rappellent beaucoup le style de Retrofutur. Retrofutur, tiens encore un jeu qu’est mort par inadvertance. Quoique… : http://rfnews.ouvaton.org/

Repost 0

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens