Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 14:36

Deux jeux de rôle au contexte médiéval et urbain viennent de sortir à peu d’intervalle : Nightprowler 2, la nouvelle version du jeu de l’équipe à Croc (à l’époque), et Cadwallon, le jeu de figs qui contient du jeu de rôle et réciproquement, le nouveau jeu du Dragon Rouge. Devant ces deux livre cartonnés d’une épaisseur respectable et d’un prix non négligeable, une question (au moins) s’impose : c’est quoi le mieux ? Petit comparatif point par point pour se faire une idée.

La couverture : commençons par le commencement, la couverture de NP2 (de Boris Courdesses) est superbe, et elle a été salué unanimement comme la plus belle couverture depuis un bon moment (depuis RDD2 je dirais moi – ah, Florence Magnin !). Elle représente les toits d’une ville mystérieuse et médiévale fantastique (si si, on aperçoit un dragon) la nuit, et c’est beau, les toits d’une ville, la nuit. En plus ya des petits zigouigouis en imprimé en espèce de plastifié qui brille à certains endroits, ça donne un effet vachement mystérieux comme des brumes veloutées qui envelopperaient lentement le théâtre d’un drame nocturne et funambulesque. Le souffle de l’aventure est déjà là.

Or oui mais donc voilà, la couverture de Cadwallon est presque encore plus belle. Signée Paul Bonner, elle représente une bande de Francs-Ligueurs sortants de l’un de ces égouts qui, dans toute bonne ville médiévale fantastique qui se respecte, sont autant d’autoroute pour l’enfer. Ils semblent surpris de tomber sur on n’ose imaginer quel comité d’accueil (la Milice ? le Guet d’Ankh-Morpok ? Raymond Domenech ?) et forment une belle brochette très représentative des personnages emblématique de cet univers : et surtout un gros poilu de wolfen, la marque de fabrique du Rackham des début, il y a 10 ans. Et au final, mais c’est très subjectif, je dirais : Cad d’une courte tête devant NP2 pour la couvrante.

Le Background ou univers de jeu : l'idée de la bande à Croc, pour la première version de NP, était clairement de fonctionner avec des clichés, comme le font d'ailleurs pas mal de (mauvaises) séries d'heroïc fantasy . Bon alors il y a de grands barbares nordiques à la tignasse blonde, des petits bruns vindicatifs mais souple comme tout qui passent leur temps à se curer les ongles avec des couteaux drôlement pointus en disant "té, comment tu parles à ma sœur", des gars avec des turbans, des cimeterres et des airs fourbes et cruels, des africains exotiques, oh et puis pour la grande majorité, des gars normaux, comme nous, blancs quoi. Ah, et puis des nains, des elfes (mais pas trop) des hommes chats et des hommes rats, et puis entre eux c'est pas le grand amour. Voilà voilà… NP2 reprend les mêmes, mais avec la drôle d'idée d'essayer d'approfondir tout ça, ce qui nous donne des pages et des pages d'historique chiant, de descriptions de peuplades bidons, de géographie inutile, et pour tout dire, de tout un tas de détails anecdotiques dont on a rien, mais alors rien à foutre pour jouer des voleurs urbains (base quand même du dispositif de NP). Au final le comparatif s'avère sur ce sujet assez largement favorable à Cadwallon qui, certes, reprend les bases de l’univers de Aarklash, bien connu des figurinistes mais qui n’oublie pas son sujet en consacrant pas moins de 90 pages de background (sur les 100 du bouquin) à la seule cité franche de Cadwallon, sujet du jeu. A la rigueur, le problème serait presque ici de ne pas connaître assez le reste du monde si on n’est pas déjà fan des jeux de Rackham mais ce manque est bien moins gênant que le problème inverse.

A suivre…
Repost 0
Published by David - dans Comptes rendus
commenter cet article
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 19:20

Bon, OK, je sais, ce n’est guère une façon très polie d’inaugurer la nouvelle saison de Mondes en Chantier mais là vraiment, ce titre ne pouvait on ne peut mieux évoquer ce que je ressens aujourd’hui au regard des nouvelles de notre petit paysage rôlistique national.

Si vous ne le savez pas encore, je vous l’apprends : Casus est mort-vivant. Je veux dire par là qu’il est vivant (un n°39 sortira fin Octobre)… mais en fait il est déjà mort (il n’y aura pas de n°40).

A cette nouvelle consternante, on ajoutera que le Black Box n°3 est repoussé sine die car Black Book, son éditeur a, je vous le donne en mille… des difficultés financières. Alors qu’ils ont vendu tout leur stock de Pavillon Noir : c’est dire la viabilité commerciale du jdr en France ces temps-ci ! Bref, BB perdait de l’argent sur ses deux premiers numéros et l’éditeur ne pourra pas se permettre de continuer comme ça bien longtemps.

On a l’air fin à Mondes en Chantier avec notre article d’il y a quelques mois annonçant un paysage idyllique de la presse rôlistique avec désormais un bon titre chaque mois…

Les adeptes du « tout électronique » (qui sont aussi souvent ceux du « tout gratuit ») rétorqueront qu’il n’y a plus besoin d’un Casus ou d’un Black Box puisque on a quand on veut et gratos les infos du GROG, les scénarios de la Scénariothèque, les interviews du Kube… (voir illustration de l’article : comprenne qui pourra !)

Les sites que je viens de citer sont tous tout à fait excellents et indispensables… mais cela ne remplacera jamais un magazine papier disponible en kiosque. JAMAIS.

Outre le problème pratique (pas facile de lire un site web dans le train ou sur la plage, par exemple...), il y a bien sûr le grave problème du manque de visibilité du jeu de rôle auprès du grand public.

Sans jouer les pleureuses, CB a eu un rôle important à jouer dans ma découverte du jdr. Pas en lui-même si vous voulez car j'ai découvert notre loisir préféré par d'autres voies mais c'est en lisant mes premiers numéros de CB que j'ai acquis, si j'ose dire, une certaine "culture rôliste" (Gros Bill, Pex... tous ces trucs là sans lesquels il est quasi impossible de suivre une discussion entre rôlistes) et bien sûr une ouverture sur les autres jeux, ceux que je ne connaissais pas encore. Tout ça, ça risque de salement manquer si personne ne prend le relais.

Bien sûr, on peut toujours rêver d’un nouveau repreneur… mais qui ? Asmodée qui a déjà racheté Jeux Descartes, autre symbole d’un certain « age d’or » du jdr en France ? Sûrement pas dans la mesure où on apprend justement (les choses sont bien faites !) que le dernier des gros éditeurs du marché réduit la voilure en matière de jeu de rôle : le nouveau jeu de Croc (les Hérauts d’Elosie) repoussé aux calendes grecques, la gamme COPS qui s’arrêtera dans deux bouquins (et non 4 comme prévu), un supplément INS/MV repoussé… ad nauseam.

Pour terminer sur une note un peu optimiste, je me doute que l'équipe de Black Book n'a pas vocation à jouer les vautours mais puisqu'il faut bien positiver un peu, on peut peut-être imaginer que la disparition de Casus va donner un peu d'air à Black Box en lui apportant les quelques lecteurs qui ont fait défaut sur les deux premiers numéros.

En tout cas, on croise les doigts...
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Presse rôliste
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 11:43
Abonnement individuel au réseau de satellites MEO Orbital Air
 
Orbital Air a récemment reçu la gestion d'un immense parc de satellites publics... privatisés pour des raisons de restriction budgétaire. En échange de l'entretien de ces satellites, de la gestion progressive de leur destruction dans l'atmosphère et de quelques images cédées à bon prix aux organisations scientifiques publiques, Orbital Air peut gérer ce parc de satellites comme il le veut.
Attention : il ne s'agit pas de satellites géostationnaires de communication comme Orbital Air en possède déjà des milliers ! Il s'agit de satellites MEO-stationnaires (Middle Earth Orbit) utilisés pour l'observation scientifique, les prévisions météorologiques...
Aujourd'hui, grâce à la générosité d'Orbital Air, chacun pourra obtenir sur son ordinateur ou même sa Télécom des images d'une précision époustouflante de son propre jardin (les enfants y jouent-ils tranquilement pendant que vous êtes au travail ?) ou de son futur lieu de vacances (la piscine est-elle suffisamment grande ?).
Bien sûr, certains professionnels ingénieux pourront imaginer de nombreuses autres utilisations de ces images satellites...
 
Notes : les satellites MEO ne sont pas fixes par rapport à la surface terrestre donc, même si Orbital Air en gère un grand nombre, il n'est pas certain que l'abonné puisse obtenir une image de l'endroit qu'il souhaite au moment où il le souhaite... de plus, pour respecter le droit à l'image, chacun peut, sur simple demande auprès d'Orbital Air, empêcher que des images de sa propriété privée soient diffusées par ce média.
En termes de jeu, à chaque demande d'image satellite d'un abonné à ce système, le MJ jettera un D100 sur la table ci-dessous :
 
D100
Résultat
01-60
Image disponible dans un délai de quelques secondes.
61-90
Image actuellement indisponible dans l'heure suivante (70 % de chances qu'elle soit disponible l'heure d'après puis 80 %...).
91-100
Image définitivement indisponible pour des motifs de droit à l'image.
 
Prix : encore en période de test et réservé donc aux "happy few", l'abonnement mensuel au réseau satellitaire est fixé dans un premier temps à 5 000 Eb/mois plus des frais de 500 Eb par image obtenue.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Préfabriqués
commenter cet article
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 11:25

Note : avec cette plante « prête à consommer », nous inaugurons la nouvelle rubrique des « préfabriqués », c’est-à-dire en langage Mondes en Chantier : des mini-aides de jeu au format blog.

 
 
Nom : la Navette
 

Type : légumineuse

 

Util. : comestible (et même très nourrissante)

 

Milieu : pousse dans le sable du bord de mer, sur les petites grèves peu fréquentées par l’homme, en toutes saisons

 

Rareté : Commune* pour la navette neutre, Fréquente* pour la navette salée / la première ne se vend pas alors que la seconde est servie comme spécialité à environ 2 deniers l’assiette dans les auberges et Maisons des Voyageurs des régions où elle pousse.

 

Potentiel : Correctement préparée, on peut en tirer 2 SUST la livre

 

Préparation : à la vapeur, à l’étouffée ou même grillée...

 

Description : ce légume, qui pousse comme les carottes, n’est pas sans rappeler le navet de nos contrées. Il en existe deux types ; celle qui pousse dans les endroits qui sont, au gré des marées, recouverts d’eau de mer et qui sont très savoureuses avec un bon goût salé et celles qui poussent au sec qui ont les mêmes vertus nourrissantes mais qui n’ont absolument aucun goût (cela fait un peu l’effet de manger du papier). Evidemment, l’appartenance à l’une ou l’autre des espèces dépend du coefficient des marées et, lorsque ce coefficient grandit, on voit les populations du bord de mer aller, à chaque marée, faire l’aller-retour entre leur village et la grève pour récolter les navettes nouvellement salées ; c’est ce que les gens du cru appellent « aller faire la navette ».

 

Pour des Voyageurs, la Navette peut être une précieuse source de Sustentation sans trop de contraintes. Encore que certaines grèves regorgent de Vaseux, Sirènes et autres horreurs de bord de mer…

 

Pour le Gardien des Rêves, la Navette et l’habitude de « faire la Navette » peut être un moyen simple de typer la population locale lors de l’improvisation d’un petit Voyage au bord de mer ou sur une île.


 

* Rappelons que vous pouvez utiliser notre système Voyage pour modifier les règles de RDD de façon plus simple ; ici, trouver une version Commune de la Navette demandera un jet de Survie à +1 alors que la version salée et savoureuse demandera un même jet à 0.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Préfabriqués
commenter cet article
3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 18:50

Cela faisait un petit moment qu'on en parlait, parfois même avec une certaine véhémence comme à Provins dernièrement... mais ça y est le voici !

De quoi ? Et bien le site communautaire dédié à Maléfices, c'est-à-dire un site 100 % amateur enfin distinct de l'officiel malefices.com et de ses... euh... pesanteurs. Il est destiné à accueillir tous les scénarios, aides de jeu, articles et autres inspirations concernant le Jeu Qui Sent le Souffre que voudront bien lui concocter toutes les bonnes âmes qui, c'est bien connu, l'intéressent !

Pour le moment, on commence avec peu de choses, certes, mais un "petit quelque chose" de bonne taille : mon fameux scénario gagnant du concours 2005 et joué en avant-première aux rencontres de Provins, relu et augmenté par toute la fine équipe des JTP (lire l'édito de JP Palanchini sur le site) pour faire maintenant largement l'équivalent en volume et aides de jeu des productions habituelles pour Maléfices. Enjoy, c'est du gratuit !

Et la suite ? Bah, pour le moment, j'avoue ne pas trop savoir de quoi elle sera faite.  Du côté des JTP, nous avons plein de bonnes choses dans nos cartons mais le mode de fonctionnement du site est encore à définir... Je vous en tiendrai informé ici même dès que possible.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 11:40

L'autre jour sur le forum de la Cour d'Obéron, un jeune godelureau s'inquiétait du décalage qui pouvait survenir autour d'une table de jeu de rôles entre ceux qui étaient en attente de "roleplay" et les autres.

Même si l'accueil fut un peu "frais", l'angoisse est bien légitime. D'autant que la question posée (certes de façon un peu confuse) me semble centrale dans la pratique du jdr et n'a guère à voir avec le "roleplay" : le jeu de rôles est un loisir social et, contrairement au jeu vidéo ou au ping-pong, il nécessite de réunir autour d'une table une demi-douzaine d'individus avec chacun leurs attentes, leurs désirs... pour les faire jouer à la même chose ! D'où les déceptions que l'on a tous connu et que l'on connaîtra encore (puisque donc c'est constitutif du jdr) lorsque la partie "ne prend pas" comme on dit.

Bien sûr, il n'y a aucune recette véritable pour résoudre ce problème car il est lui-même aussi complexe que le sont de façon plus générale les relations humaines. Ainsi, une table ne réunissant que des "bourrins fun" pourra être déçue de sa partie et une autre mélangeant deux "bourrins fun" et deux "roleplay trop daaark" pourra se tailler des souvenirs impérissables.

Pour autant, et plus pour le fun que pour proposer une solution, il serait utile de définir avant la partie un CGR, "code génétique rôliste", pour chaque participant où chacun, en toute hônneteté, se répartit en pourcentage entre les 4 grandes tendances de jeu généralement constatées autour des tables, c'est-à-dire selon mon expérience :

1. L'artiste incompris : il aime écrire des pages de background à son personnage, il travaille la voix et le vocabulaire de son alter ego, aime déclencher des cas de conscience ou des joutes oratoires avec les autres personnages... bref, roleplay avant tout.

2. La calculette frénétique : il a lu et relu les règles, il calcule en permanence les effets de seuil pour optimiser son personnage, il prépare sur des fiches à part les tactiques de combat ou de magie de son personnage en calculant à l'avance les scores nécessaires... bref, un joueur qui aime surtout les règles et les dés.

3. Le cruciverbiste refoulé : pour lui, il faut "aller au bout" et "faire avancer le scénar", enquête, énigme, plan à tiroirs... tous les éléments du scénario sont propices pour lui à des petits jeux d'esprit... bref, un joueur qui aime surtout résoudre le problème logique que lui pose le scénario.

4. Le déconneur passif : pour lui, le jeu de rôles est un moment de détente absolue, on y écoute un gars (étrangement appelé MJ) raconter une belle histoire que l'on peut ponctuer de blagues nulles et de jeux de mots foireux tout en mangeant des gâteaux et des pizzas, de temps en temps, on demande aussi à lancer des dés bizarres et là c'est l'occasion de hurler de plaisir si ils font un bon score... bref, détente et pas de prise de tête pour ce joueur.

Ainsi, pour prévenir un malheureux futur maître du jeu ou camarade joueur, je crois que je me définirais ainsi selon ce CGR :

1. L'artiste incompris : 10 %
2. La calculette frénétique : 20 %
3. Le cruciverbiste refoulé : 50 % (oui, j'ai honte...)
4. Le déconneur passif : 20 %

Après tout est une question d'équilibre autour de la table de jeu...

N'hésitez pas à laisser votre propre CGR en commentaire sur ce blog !

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 18:01

Alors, quoi de neuf dans l'Empire Galactique depuis la mise en ligne du tome I de l'Encyclopédie Galactique ?

Bah, tout d'abord, et sans grande surprise, je me suis mis doucement mais sûrement à la mise e, forme de la suite qui sera finalement... le tome II de l'Encyclo et non un scénario comme envisagé un temps. Il semble en effet qu'il y ait déjà plusieurs bons scénarios en ligne alors que le background est encore bien incomplet. Donc, place (dès que possible...) à la présentation de l'Espace et surtout du fameux Triche-Lumière !

Mais la bonne nouvelle, c'est aussi que la réflexion et la création sur EG reprennent vie grâce à l'apport d equelques sympathiques recrues pleines de talent ! En effet, les discussions (constructives bien sûr !) sur le background et les règles du jeu ont repris de plus bel. Notamment sur les Exotiques (les extra-terrestres si vous préférez...) d'où le choix de l'illu mais sur plein d'autres choses également.

Comme tout est toujours un peu le bordel en matière de jdr sur la Toile, elles sont éparpillées et le plus souvent dédoublées entre deux lieux de discussion que je vais donc rappeler ici :

Un forum dédié sur le site de la FFJDR : http://forums.ffjdr.org/viewforum.php?f=26

La partie "Questions sur Empire Galactique" de mon play by forum EG :

http://membres.lycos.fr/narbeuh/forum/viewforum.php?f=6

N'hésitez pas à venir nous rejoindre !

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 16:40

C’était, croyait-on, un monde de bonheur et de félicité rôliste : deux magazines gros, gras et de qualité, des tons et des rubriques différents, une date de parution judicieusement alternée chaque mois pour deux bimestriels… bref, le graal.

Et puis, patatatra. Tout a commencé avec l’affaire tragi-comique du retard de Black Box n°3. Problème d’imprimeur : une, deux, trois semaines de retard… puis finalement, on apprend que le n°3 sera décalé sur la date de sortie prévue pour le n°4 : vers le 25 Juin. Au moins, le décalage d’un mois avec le Casus Belli sera respecté mais c’est assez décevant et toujours un peu inquiétant pour un titre aussi jeune. Croisons les doigts.

Pour s’occuper sur la plage ou sur les terrasses sous le chaud soleil de ces jours de début Juin, on a donc du se rabattre sur le Casus n°38 paru (avec également un peu de retard…) le 10 Juin. Et là, gasp. Drôle de sensation en prenant, réflexe pavlovien, la revue dans son habituel rayonnage « Adolescents » (anecdote pure geek…) : l’est tout mince. On ouvre, on feuillette : re-gasp. 66 pages. A une vache près, 20 de moins que les précédents numéros. Qui en contenaient déjà 20 de mois que les premiers numéros. En passant à la caisse, on se retrouve en terrain connu : même prix que la version avec 20 pages en plus. Re-re-gasp !

Viens le temps de la lecture autour d’un petit crème (forcément…) : on cherche fébrilement des infos sur la réduction de pages… et rien. Pas un mot dans l’edito (on y apprend le départ de la rédac’ chef quand même…). Et puis une confirmation : dans les 20 pages supprimées, il y avait les news (une seule page !) et les critiques colonnes. Vague sentiment de s’être fait avoir par le réflexe pavlovien…

Grâce au forum Pandapirate, on en sait un peu plus… mais à peine. On est rassuré (sic) de voir que les pigistes qui fréquentent les lieux découvrent l’affaire en même temps que les lecteurs et, en guise de compensation, ont l’extrême gentillesse et conscience professionnelle de nous livrer les textes des critiques qui avaient été écrites pour ce numéro : http://www.hu-mu.com/

Pour le reste, c’est bien flou. Quel sera l’avenir de Casus ? L’absence de bulletin d’abonnement est-il un mauvais présage ? Le départ de la rédac’ chef peut-il justifier le bordel de ce numéro ? Espérons que tout cela soit un simple coup de chaud sur la presse rôliste et non un effet canicule…

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Presse rôliste
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 11:36
Plus de 3000 ventes du livre de base en moins d'une semaine... voici les chiffres assez stupéfiants annoncés par Rackham à propos de leur premier jeu de rôles, le fameux Cadwallon (dont on vous a déjà parlé ici même).

Le chiffre de 3000 est intéressant car c'est en général celui qu'on avance pour une très bonne vente de jdr en France... en une année !! Bref, on tient peut-être LE blockbuster francophone qui va tout à la fois tailler des croupières à D&D et Warhammer et, surtout, relancer l'activité commerciale du jdr en France. Cross the fingers, cross the fingers...

Si, comme moi, vous hésitez encore ou n'avez pas eu la possibilité de vous saisir du machin, je vous conseille un tour sur le (magnifique !!) site de Rackham. Vous pourrez y télécharger des dessins, la fiche de perso mais aussi un scénario de 9 pages et même un extrait du livre de 14 pages (l'équipement). Vous pourrez ainsi juger sur pièces. Et quelles pièces ! Rackham a eu moins le mérite, déjà, d'avoir réuni une fameuse bande de graphistes et dessinateurs.


Pour le reste, vous pouvez compter sur David qui est en train de baver sur son exemplaire (et l'écran, petit veinard !) pour vous en faire un compte-rendu détaillé et, apparemment, des plus enthousiastes.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 10:42
Première interview pour les Mondes en Chantier ! Posons quelques questions à un héros de la cause de Rêve de Dragon : LE Michel Poupart !

De quand datent exactement tes débuts dans le fanzinat, et quels sont les titres que tu as proposés ou auxquels tu as participé ?     
Tout à commencé en 88 ou 89, quand je me suis joint à l'équipe du bulletin de la Guilde de Bretagne des jeux de Simulation et d'Histoire. J'y ai placé quelques nouvelles et deux ou trois scénarios, (du D&D et du Star Wars à l'époque) .

J'ai ensuite été un des co-fondateurs du Goblins Wildlife found - Sauvez les Gobelins -, association à vocation humoristique qui a édité trois numéros du légendaire "Organe du Gobelin". Le premier numéro est étrangement sorti - sur une idée de Patrick Héderman - sous la forme d'un porte-clés. Les autres étaient principalement remplis par des chansons "détournées" et par les redoutables aventures du Terminatroll, (un troll renvoyé dans le passé pour tuer Bilbo Baggins et récupérer l'anneau unique).
Enfin, je suis passé à mes productions maison : L'Arkenstone, (dont le numéro 0 date de 1992 !), et l'éphémère Bulle Volante, un petit zine 100% dédié à Rêve de Dragon. 14 ans plus tard, l'aventure de l'Arkenstone continue encore.           

 A quoi joues-tu en ce moment ?      
 A la suite de différentes histoires peu ragoûtantes, les différents clubs dont j'étais membre se sont dispersés dans la nature. J'arrive encore à faire une partie à la maison de temps en temps avec quelques vieux de la vieille. Je teste en priorité mes campagnes pour Rêve de Dragon mais je ne suis pas le seul maître de jeu présent. L'année 2005 a été principalement consacrée à 2 campagnes de Torg Turbo 2 - un jeu idiot trouvé sur Internet par mes petits camarades de jeu. Les deux parties ont - tant mieux - explosées en plein vol en raison du manque de finition du système de jeu. De nouvelles campagnes sont donc prévues pour cet été. En ce qui me concerne, je recycle mes vieux scénarios "donjon", (j'en ai plus de 200 en stock), avec un autre système trouvé sur Internet : C&S Essence. De plus, je prévois de lancer quelques aventures dans l'univers de Fading Suns. Un jeu bien meilleur que la navrante nouvelle mouture de Star Wars.

Est-ce que l'idée de « la Bulle Volante », fanzine exclusivement consacré à la deuxième édition de Rêve de Dragon, t'es venue dans ton bain ?      
 Non, en lisant "Du voyage et des Voyageurs", (désolé, mon exemplaire de ce collector onirique n'est pas à vendre). 

Depuis que tu es devenu patron de presse avec les éditions GWF (sauvez les gobelins), est-ce que tu es assujetti à l'impôt sur les grandes fortunes ?      
 Ha ! Si j'étais riche !!! Bon, être fanéditeur vous apporte sans doute la gloire, mais JAMAIS la fortune, hélas…

A Mondes en Chantier, on est complètement désespérés : voilà maintenant bien longtemps qu'il n'y a plus d'actualité pour la deuxième édition de RDD, et il ne semble toujours pas être question d'une troisième édition de ce jeu que beaucoup considèrent comme le meilleur JdR français de tous les temps. Est-ce que tu peux - Grand Maître - te coller une serviette à carreaux sur la tête, psalmodier dans une langue secrète et impie, lever des mains tremblantes sur ta boule de cristal, et nous révéler comment vois-tu l'avenir dans ce domaine ?
 Hum, en tant que prophète des Rêves je ne peux répondre à cette question que par une autre : Pourquoi n'envoyez vous pas des messages par centaines sur le site de la Chimère aux Milles Rêves pour obliger messire Gerfaud à répondre un peu plus vite aux demandes angoissées de ses fidèles ?

 Où peut-on se procurer l'Arkenstone ?         
A cette adresse :         
 Arkenstone c/o Michel Poupart, 13 rue de l'Eglise, 22120 Yffiniac, Breizh.
 arkenzine@yahoo.fr

 Les numéros 12,13,14 et 15 sont disponibles, (3 euros la pièce + 0,5 euro de frais de port). Les meilleurs articles des numéros précédents sont regroupés dans les hors série n° 1 et 2. Les HS 3 et 4 sont des compilations de nouvelles, de scénarios et de campagnes pour Rêve de Dragon - ils contiennent tous du "matériel" inédit, (les HS sont vendus 5 euros la pièce + 1 euro de frais de port).
    

Merci qui ? Merci Michel !!!!!!!!

Repost 0
Published by David - dans Quel chantier !
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens