Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 17:02

boite-800x600.jpgCe n’est jamais bien facile de trouver un jeu de plateau qui puisse faire l’unanimité lors d’une soirée. Les boîtes pleines à craquer d’un matériel somptueux et les candidats pleins d’élégance, de subtilité, d’ambiance ou de simulation historique ne manquent pourtant pas ,mais si vous voulez fédérer de complets débutants et de vieux routards, des jeunots et des parents, des amateurs d’ambiance avec de fourbes conspirateurs et des stratèges compulsifs autour d’un thème ultra célèbre tout en disposant de règles à la fois faciles à retenir mais qui offrent de la profondeur, plusieurs fins envisageables et de nombreuses possibilités tactiques pour un plaisir du jeu renouvelé à chaque partie, là le choix se restreint. Mais il y en a un qui en plus sent le souffre et vous propose de mener l’enquête :

 
LONDON 1888
 

«Un jour, avec le recul, les hommes diront que j’ai donné naissance au XXème siècle»

 Jack l’Eventreur, 1888
 

Vous aimez Maléfices et Crimes voir Keutulu by gaslight ? Vous avez envie de retrouver cet univers mais différemment ? Vous voulez varier les plaisirs ou vous disposez d’un peu de temps en attendant que tous vos joueurs soient arrivés ? LONDON 1888 est fait pour vous ! Ce jeu de plateau de Damien Maric illustré par Stephan Kot est arrivé dans les boutiques de blanc-800x600.jpgjeux il y a déjà un moment (en 2005) grâce à NEKOCORP. La boîte – vraiment très classe dans des tons noirs et ocres comme une tablette de chocolat à plus de 75 % de cacao, avec une illustration très évocatrice, contient outre la règle du jeu un plateau épais et de belle taille très agréable à l’œil, huit pions Personnages tout aussi agréables à regarder, trois pions Manifestants et deux pions Police (trois de plus n’auraient pas été de trop), ainsi que cinquante trois jetons en carton épais, soixante billets verts qui représentent des pounds et cent soixante cinq cartes fort bien conçues et qui présentent bien. Ah, et un bête D6. Il est en théorie jouable de 4 à 8 joueurs mais à la limite on peut s’en faire une petite partie vite fait même si l’on n’est que trois, adapté selon l’éditeur à partir de 12 ans mais vous pouvez tenter de le faire essayer à des plus jeunes si vous êtes calmes et que vous oubliez de lire les descriptions fort imagées des meurtres de Jack.

Enfin, il est censé se dérouler en 90 minutes et plus. Pour le plus, à la lumière de mes différents tests je confirme, puisque la plus épique partie à laquelle il m’a été donné de participer a frôlé les quatre heures. En revanche pour le 90 minutes c’est très théorique puisque dans certains cas extrêmes ça peut aller beaucoup plus vite (par exemple 7 minutes chronos pour la première partie d’avant-hier soir, mais ça relève d’une conjonction astrale qui ne se représente que tous les millénaires, et encore…). L’essentiel pour que ça « tourne bien », c’est – comme souvent – qu’il y en ait un dans la bande qui maîtrise vraiment bien les règles. Et en parlant des règles, si vous avez des doutes sur un point ou un autre, si vous voulez découvrir des variantes ou télécharger du matos en plus, il existe un superbe site dédié à London 1888 ( http://www.wipstudio.fr/london1888/ ). Et si vous voulez essayer, eh bien rendez-vous lors de la petite fête des 20 ans du Club Pythagore Provins !

Ah ! Pendant que j’y pense, il existe par ailleurs un autre jeu paru la même année sur le même thème: Mr JackUne ombre sur White Chapel) de B. Cathala (Du balai, Sans foi ni loi…) et le L. Maublanc (Cash and Guns) chez Neuroludic, mais je trouve que c’est moins ça côté esthétique, et puis surtout il ne se joue qu’à deux (un joueur joue Jack et l’autre  un enquêteur) avec en moyenne des parties de 30 minutes et un gros côté Cluedo. Vraiment un jeu apéritif et aux graphismes plus cartoons. Un excellent jeu dans cette catégorie semble-t-il néanmoins. Voici sa fiche sur Wikipédia :http://fr.wikipedia.org/wiki/Mr._Jack .

Sachez enfin qu’un livre enquête de Patricia Cornwell (Jack l'éventreur : affaire classée - Portrait d'un tueur ) et un autre de Sophie Herfort (Jack l’éventreur démasqué) ont relancé le mystère il y a peu, comme l’a bien montré le numéro de Babylone consacré à Jack l’Eventreur cet été sur France 2.
Sur cette page (http://programmes.france2.fr/babylone/index-fr.php), à la rubrique « en savoir plus », vous trouverez tous les liens pour en savoir vraiment plus !
Repost 0
Published by David - dans Comptes rendus
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 14:06
--le4.jpgCela fait un petit moment (par exemple, depuis l'annonce de la sortie avortée de Nexus) qu'on s'intéresse ici même aux différentes possibilités de mélanger les principes du jeu de rôles avec quelque chose d'autre afin de le rendre plus accesible sous la forme de jeu que l'on peut alors qualifier d'"hybrides" (avec jeu de cartes ou jeu de plateau ou jeu de gurines...).

J'ai donc été alerté cette semaine lorsque le célèbre Le Grümph (moitié de John Doe et auteur multitalents) a mis en ligne gratuitement un jeu de ce type nommé Titan & fils. D'après l'auteur, un projet éditorial pour ce jeu n'était pas viable (il faut en effet des cartes et des tuiles de jeu) et il préfère nous laisser télécharger tout ça gratuitement et nous laisser nous débrouiller avec du carton, de la colle et des ciseaux. Pour les bricoleurs, c'est là que ça se passe : http://legrumph.org/SP/Titan&Fils-lejeucomplet.zip

Or, la lecture de ce Titan & fils m'a favorablement impressionné et m'a ouvert tout plein de portes pour aller dans la direction des jeux hybrides (jdr et quelque chose d'autre). En même temps, certains aspects ne me convenaient que moyennement pour des raisons absolument subjectives.
Donc, quand on voit la généreuse activité de Le Grümph Miiiiiiiiiiiiiiignon (qui n'a pas eu peut de nous livrer aussi, dans la même semaine, un remarquable GVM2 dont il faurda bien aussi qu'on parle), on se dit qu'il serait bon qu'on se bouge nous aussi un tantinet donc hop : je viens de terminer mon premier Titan & fils-like. Ca s'appelle Aventures aux Pays de Nulle Part et c'est une version light et hybride de mon univers de jdr en développement (sous moteur diesel... Docteur Green ) Terra Incognita.

Ca tient sur une dizaine de pages de textes de présentation, de règles et d'annexes, 3 fiches à remplir et une quarantaine de cartes à imprimer (il n'y a pas de tuile ni de plateau, contrairement à Titan & fils l'original).

Je rendrai tout ça dispo sur mon blog sans doute la semaine prochaine. En attendant, je vais essayer de coincer quelques rôlistes (ou non, du coup) désoeuvrés à Provins le week end prochain histoire de tester ça un peu plus sérieusement.


Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:32
fig-at43.jpg(suite)...

Hybride

Autre victime du passage au plastique et à la grosse baston futuriste, Hybride. Toujours avant l’été et le grand Trauma (oups pardon), Boss Rackham nous annonçait le retour de ce bon petit jeu de plateau, tombé trop tôt au champs d’honneur des trucs qui se vendent mal : Hybride 2, le retour ! (« Les amateurs d’Hybrid seront contents d’apprendre que nous allons poursuivre cette démarche en proposant, à terme, une nouvelle version du jeu, plus ouverte sur Aarklash, permettant de jouer plus de factions, dans une logique de voies d’alliance. Le matériel de jeu de la première version restera valable pour la nouvelle qui est d’ailleurs écrite et actuellement en phase de tests. »)
 
Est-ce que ça ne sentait pas à plein nez le jeu en boîte pour noël prochain ça humm ? Allez, moi qui suis un grand nostalgique de Space Hulk première époque, je me disais que c’était plutôt une bonne nouvelle. Restait à espérer que le matériel soit compatible avec Cadwallon, que les supports soient plus lisibles que les plateaux de la première version ou même que ceux de Cad. (parce que ça quand même c’était un gros problème), et que surtout les figurines soient mieux réussies que celles des griffons qui aiment le porte-monstres-trésor qui étaient bien maigres, avec des chevilles de ballerines et des poses de danseurs de flamenco nantis d’une élégance de pingouins sur la banquise. Une énorme déception sur un thème en or pourtant ! Mais tout ça est peut-être tombé aux oubliettes de l’Inquisition…

Confrontation - l’Age des Batailles
 
Et pendant ce temps là, Confrontation ADR, C’est-à-dire Confrontation 4 arrive, avec (« un changement en profondeur de la façon dont sont organisées les armées afin de mieux gérer les problèmes d’équilibrages et d’intérêts de toutes les figurines, et le développement d’une gamme de figurines en plastique, montées et peintes, comme celle que nous proposons pour AT-43 »). Cette info-là, si je connais bien notre lectorat habituel (public chéri, je vous aimeeee !) ça ne devrait pas vous intéresser des masses, et pourtant ça risque d’avoir des conséquences directes sur le jeu de rôle avec figurines et concerner ceux qui trouvent qu’acquérir tous les petits bonhommes nécessaires pour jouer confortablement à Cadwallon est pour le moment hors de prix (c’est bien vrai), sans compter qu’il faudra encore les peindre après, avec nos petits doigts gourds et boudinés et tout ça ! Parce que pendant que vous regardiez ailleurs, on est entré sans prévenir dans une nouvelle ère du plastique, et le plastique c’est fantastique ! Mais ça vous le saviez déjà.
 
David contre Goliath, ou l’éternel débat plastique-métal
 
Les figs en plastique ce n’est pas nouveau vous allez me dire, GW fait ça (de mieux en mieux) de puis un moment. Pas faux, et j’aime bien leurs grappes plastique je dois dire, ça facilite les conversions et moi j’aime bien les conversions. Mais là on parle de plastique pré-peint comme pour les jeux Wizkids. Et du pré-peint aussi cher que le plomb, voir plus, ce qui est le cas pour la gamme AT-43 par rapport aux prix habituels des figs 28mm, là j’aime moins ! D’autant plus que non seulement c’est cher mais en plus c’est moche, même si on nous prétend le contraire (« Nous restons donc fidèles à l’exigence de qualité qui a toujours caractérisé Rackham en termes de figurines. Je prendrai l’exemple du futur golem nain que certains d’entre vous ont déjà pu voir sur des salons : cette référence serait impossible à produire en métal et elle le serait d’autant moins à un prix raisonnable, alors que nous allons vous la proposer montée et peinte, avec un niveau de modularité encore supérieur à celui de l’Aberration Prime, et qu’elle sera totalement articulable ! ») Comme mes lego alors ? Ok, je sors…
 
Et pis que ça, ça rompt l’unité fondamentale de ce loisir que GW appelle le « hobby », et dont Jervis Johnson écrivait avec raison dans un White Dwarf d’il y a quelques mois (rubrique Le porte-étendard) qu’il est constitué de plusieurs activités (collection, peinture, conversions, jeu…) qui sont autant de plaisir indissociables qui font sa richesse. Les aficionados de la première heure de Confrontation ne disent pas autre chose, qui pour l’instant accueillent très mal le passage au plastique. La figurine en plomb aurait-elle… du plomb dans l’aile ? Pouf pouf. Et avec tout ça Cry Havoc, le magazine des jeux Rackham, prévu pour la rentrée est repoussé (d’au moins ?) deux mois. Ah bon ça existe encore ça les magazines qui parlent (un peu) de JdR ? Ben oui (pour le moment)…
 
Cry Havoc : mais oui, un magazine bimensuel de qualité, c’est possible ! (mais c’est cher…)

cry-havoc.jpegCry Havoc, « Un magazine unique, étoffé et traduit (en) allemand, espagnol ou italien ». Pincez-moi, je rêve ! Et pourtant… à vos buzzeurs, quel est le dernier magazine professionnel de JdR français ? Réponse : Cry Havoc, parce qu’il y a du Cadwallon dedans. Oui je sais ça fait mal d’entendre ça, mais c’est pourtant vrai. Cry Havoc coûte cher (9.90 euros) et tout le contenu comme on le voit n’intéresse pas toujours tous les lecteurs, mais c’est de qualité, richement illustré et cela fait vivre des univers, permet à de jeunes auteurs de s’exprimer, sert de support commercial et de communication… tout ce qui nous manque aujourd’hui parce que les principales maisons d’édition francophones n’ont jamais su s’associer pour proposer quelque chose, et maintenant vu ce qu’il en reste, c’est pas près d’arriver… et pourtant, aujourd’hui que je suis en manque, entre rien du tout et un mag. avec pas mal de pubs à 10 euros, et ben finalement, qu’est-ce que 10 euros, pas vrai ?

*** : l’observateur attentif ne manquera pas de remarquer que les trois mêmes figs. de ruskofs, probablement les seules disponibles à l’époque, apparaissent quand même quinze fois, laissant loin derrière les trois gros singes en armures énergétiques – certainement destinés à devenir des Wolfens de l’espace ces gars là - qui n’apparaissent que six fois. De l’art de meubler avec pas grand chose… En revanche j’ai bien aimé les illustrations façon images d’actualité qui rappellent beaucoup le style de Retrofutur. Retrofutur, tiens encore un jeu qu’est mort par inadvertance. Quoique… : http://rfnews.ouvaton.org/

Repost 0
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 12:18

Seule concurrente un peu sérieuse de Games Workshop sur le marché français, la célèbre société au dragon rouge qui nous régale depuis 1997 de superbes figurines fantastiques en métal et, depuis quelques temps, propose aussi des figurines en plastiques moches et chères, vient d’être placée sous sauvegarde de justice suite à des difficultés financières, une procédure qui permet d’aider les entreprises connaissant des difficultés ponctuelles.

Comme le dit Fabien Lyraud dans un post sur le forum de Fantasy.fr (http://www.fantasy.fr/tribu/viewtopic.php?p=17919&sid=cb08c9a2ee4c5c07452c8194dec12785) que je reprends ici, « le passage du métal au plastique prépeint, même s'il permet de faire baisser les coups, semble mal vécu par les afficionados de Confrontation. Espérons que l'entreprise ne connait là qu'une mauvaise passe dont elle saura se tirer bien vite ». Je rajouterais bien que le pis n’est jamais sûr, c’est certain, mais qu’en même temps, comme dit le poète, la mort est la fin de toutes choses. C’est un peu de ça dont je vais vous parler dans cet article, après cette intro interminable. Par ailleurs, comme je suis éclectique dans ma tête (non, ça va, ça ne fait pas trop mal), je ne m’interdirai pas de parler de pas mal d’autres choses en passant. Enfin bon, vous allez voir.

couvcad.jpgCadwallon

Il y a six mois Jean Bey alias Boss Rackham, annonçait que sa société allait continuer à proposer des suppléments pour CadwallonBien qu’un certain nombre d’entre vous aient critiqué le choix d’un nombre important de sorties figurines destinées à Cadwallon au sein de Confrontation, le jeu de rôle a rencontré un vrai succès et il est donc important pour nous de continuer à vous offrir du contenu pour notre jeu de rôles tactique »). Des mots qui sonnaient doux à mes oreilles car la gamme Cadwallon  est selon moi, et de très loin, la meilleure chose qui soit arrivée au monde de l’édition de JdRs français depuis longtemps, je dirais depuis la sortie de la deuxième version de RDD en 1995. Autant dire que ça n’arrive pas tous les jours. Notons au passage pour ceux qui resteraient à convaincre que ce « Jeu de rôles Tactique » peut tout à fait se jouer comme un JdR classique. Cependant c’était bien là l’excellente idée de Rackham pour permettre que l’effort de production de la gamme de figurines pour le jeu soit soutenable : créer un jeu passerelle entre deux activité sœurs* et l’adosser à une autre gamme déjà existante et possédant une clientèle fidèle déjà constituée. Evidemment le malheur des uns a fait le bonheur des autres : ça a ralenti quelque peu le rythme des sorties pour les autres armées de Confrontation, mais ça a aussi permis au figurines de Cadwallon de bénéficier du savoir faire et de l’expérience accumulée d’une équipe de sculpteurs qui en font ce qui s’est fait de mieux en terme de figs françaises en 28 mm jusqu’à aujourd’hui.

J’attendais donc avec impatience la suite annoncée (« un troisième volume de Secrets ainsi qu'une campagne sont d’ores et déjà prévus. Le troisième volume de Secrets vous proposera une immersion au cœur des différentes guildes de Cadwallon. La campagne, les Enfants de la Fange est écrite – elle l’a été à l’occasion des tests du Manuel des joueurs. Il nous reste maintenant à la finaliser »), pour la rentrée me disais-je. Mais voilà, c’était il y a six mois, c’était il y a un siècle, et aujourd’hui tout est remis en question. Il faudra jusqu’à nouvel ordre se contenter du petit contenu gratuit disponible sur leur site (à vos imprimantes couleur) : http://www.rackham.fr/pdf_FR/Cadwallon_Ruines_marines.pdf ainsi que du précieux travail de la communauté « onligne » : http://www.cadwallon-online.fr/ Et peut-être un jour, qui sait ? J’ai bien survécu à la longue, très longue attente de la parution du Voile de Khali, alors après tout… une des probables raisons pour lesquelles on en est arrivé là se nomme AT-43. Touché coulé diront les moins au courant ou les plus farceurs… et ils n’auront peut-être pas tort. Mais je me rends compte que je ne vous en avais jamais parlé, alors allons-y !

 at43-couv.jpegAT-43 : la critique à laquelle vous avez failli échapper !

La sortie française d’AT-43 a été un gentil bide, ça je crois que tout le monde est au courant. Pas au point de couler Rackham d’entrée de jeu (sic) quand même, heureusement, mais au point de donner des sueurs froides à tout le monde (et certains ont fait remarquer que ça s’était vu en bourse, moi je ne peux pas dire, je ne suis pas Jean-Pierre Gaillard) et d’obliger l’équipe à accélérer le rythme sur ce jeu, pour sortir le livre «règles du jeu» et un premier Army Book dans la foulée, «complètement en speed et un peu n’importe comment» selon un des concepteurs. J’en profite ici pour proposer en deux mots mais pas plus une petite critique de ce fameux livre de règles, parce que je crois que ça ne vaut pas un article à part entière, même sur MeC** !

Alors : c’est un bouquin de 128 pages, couverture souple, tout en couleur avec de nombreuses illustrations, pour la plupart des photos de figs mises en scène***, et qui coûte dans les 25 euros. Bon, une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit l’essentiel : est-ce que ça vaut tripette ? En fait oui, parce que le système est bon, il est bien équilibré pour le moment, à la fois simple et suffisamment détaillé, adapté à cette échelle de jeu et au contexte des guerres du futur, où ça mitraille plus que ça ne tranche, et permet de simuler la chaîne de commandement et les combats de véhicules. J’ai bien l’impression que c’est meilleur que 40.000, ce qui ne serait pas impossible vu comment 40.000 a été dénaturé par ses deux dernières moutures, mais il va falloir juger ça sur le long terme. Ce qui est certain en tout cas, c’est que c’est totalement sur le même créneau que le jeu de Games, et les deux premières factions (U.N.A et Therians) sont des copier-coller de la Garde Impériale et des Nécrons. La seule question que je me pose c’est qu’est-ce qui est le plus moche, une figurine de Nécron ou une de Thérian ?

*: Personne n’a oublié que Donjon et Dragons est issu d’un système de jeux avec figurines j’espère.

** : MeC : Mondes en chantier. Ben oui !
Repost 0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 11:25
munch1.jpgJe vais essayer de ne pas prendre la fâcheuse habitude de ne dire que des conneries dans ces articles mais bon, quand même, on y va.

J'ai découvert une de ces petites conneries dont Internet regorge et que je ne connaissais pas encore : Sloganizer. C'est un site qui vous propose de rentrer un nom (de produit ou autre) et il vous pond automatiquement un slogan qui est sensé aller avec. Ceux qui veulent se rendent compte à quel point c'est débile vont .

Je me dis : tiens, je vais essayer avec Terra Incognita, le projet d'univers de jdr sur lequel je bosse plus ou moins régulièrement.

1er essai : "La Reine achète Terra Incognita". Super. C'est vraiment con, ce truc. J'étais alors à deux doigts de faire un truc raisonnable, du style éviter de perdre mon temps sur Internet avec des trucs débiles quand j'ai eu un éclair de non-lucidité et j'ai fait un deuxième test.

"Terra Incognita... et oubliez le reste."

Eh, c'est mieux ça, les gars. OK, ça fait un tantinet prétentieux mais c'est joliment surréaliste (vu que les Terra Incognita, par nature, on les connaît pas donc si, en plus, on oublie le reste... enfin, bref). Cela évoque irrésistiblement l'écriture automatique des surréalistes et les cadavres exquis, c'est bon !

Mais bon, je vous confirme : c'était une exception ; les dix essais suivants étant tous affligeants (je note quand même "Funky Terra Incognita" pour être sûr de ne pas l'utiliser un jour).
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 11:10
Aha, je vous ai bien eu, bande de gros dégoûtants.

Donc, non : pas d'elfettes dévêtues, de filles en bikini de cottes de mailles ni rien. Juste une petite bafouille de rien du tout pour signaler qu'après avoir en vain attendu des contributions de lecteur au pauvre look de ce blog (snif), j'ai sué du bournou avec mes deux mains gauches sous Photoshop pour refaire un peu la peinture de ces lieux.

Donc, hop, deux nouveaux bandeaux illustrent désormais la thméatique chantier + jeu de rôles + Histoire (clin d'oeil au Paris 1900 chouchou des lieux). Celui de tout en bas du blog a une résolution toute pourrite (cherchez pas, c'est Overblog qui limite la résolution) et puis, de toute façon, on scrolle jamais jusqu'en bas pour le voir. Donc, pour la peine, paf : je le recolle ici.

Bandeau-mondes-en-chantier3.jpg

Histoire de sauvegarder le Patrimoine, j'ai juste gardé un rappel de l'ancienne couleur jaune pipi dans le calendrier : ne pas trop dérouter le lecteur non plus.

Je finis ce petit mot pour ne rien dire en signalant que David émerge doucement de son traumatisme post-vacances et livre à nouveau des articles. Vous retrouverez donc bientôt sa plume acérée et son humour... euh... humoristique.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 08:59
gumshoe-logo-no-copie-1.png
Chose  imprudemment promise, chose due quand même : Mondes en chantier n'a qu'une parole. Enfin plutôt deux mais ce n'est pas pareil, c'est parce qu'il y a a aussi David qui écrit ses bafouilles sur ce blog.

De quoi il parle, lui ? Et bien de la petite aide de jeu pour le système Gumshoe dont je parlais dans la lecture critique des Esoterroristes précédemment.

Le résultat , c'est un petit PDF de 7 pages, pompeusement appelé Deadline !, qui propose des pistes pour gérer deux aspects à mon avis essentiels dans une bonne simulation d'enquête moderne : les fausses piste et le temps qui tourne en faveur des méchants. Bien évidemment, les deux éléments sont intimement liés : plus on perd de temps dans de fausses pistes plus vite le temps tourne en faveur des méchants. CQFD.

Donc, ça se télécharge ici ou en cliquant comme un gros malade sur les  images de cet article, ça se lit et, dans l'idéal, ça se commente/critique ici même. Merci, c'est juste pour rester digne.

Ah, juste un truc : faîtes pas trop attention mais un gars a essayé d'apprendre à se servir d'un logiciel de PAO à l'occasion de ce PDF. Il débute depuis Dimanche dernier donc faites comme si vous n'aviez rien vu...

pdf-copie-1.jpg
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Préfabriqués
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 11:35

esocover-copie-1.jpgBon, ayé, après en avoir parlé dans tous les sens, après avoir un quart de seconde failli craquer pour la version originale, j’ai enfin mis la main sur Esoterroristes. Compte rendu de lecture.

Au début, la magnifique couverture de Jee t’empêche d’ouvrir le livret tellement tu veux rester sur cette bonne impression mais bon t’as pas payé tes 17 euros juste pour le dessin donc tu te forces quand même. Justement, hop, transition : 17 euros pour un jeu, certes court et relativement peu illustré, mais complet, bien maquetté, bien imprimé, j’adore. Du coup, j’ai tout lu d’une traite ce qui est quand même relativement rare. Tenez, ça ne m’était plus arrivé depuis Imago de Multisim. Nan, arrêtez, je déconne.
 
Qu’est-ce qu’on a, alors, finalement, en 88 pages ? D’abord, on a un petit laïus réparti en plusieurs pages de conseils sur la philosophie du jeu et du système Gumshoe vis à vis du jeu d’enquêtes. C’est souvent bien vu et intéressant même si le côté cour de récré (« ouah, les autres, ils ont même pas eu l’idée avant nous et du coup ils font des jeux trop pourris ») énerve un brin sur la durée. On a un embryon de background sur de sombres histoires de Ordo Veritatis et de ésoterroristes. Evidemment, en exactement 8 pages, ça ne casse pas des pattes à un canard ésotérique mais, franchement, il y a de bonnes idées, ça suffit pour jouer tout de suite et finalement ça ne me déplaît pas malgré mon habituelle retenue devant l’occulte contemporain qui avait la fâcheuse tendance à mes yeux à être verbeux et prétentieux. Seul le bestiaire le plus court du monde (3 monstres !) fait un peu pauvre.
 
La création de personnages vaut surtout pour son impressionnante liste de 39 compétences d’investigation. Un travail de listage globalement utile mais un peu tiré par les cheveux des fois : « entomologie légale ? Ouais, ça fait 39 ! Plus qu’une et on a un compte rond ». En fait, ils ne l’ont jamais trouvé mais ce n’est pas faute d’avoir essayé… Le défaut de cette création de perso est son manque de « plug and play » qui tranche avec tout le reste du jeu. C’est une bête répartition de points dans les compétences. Les joueurs sombreront donc dans des abîmes de perplexité devant la liste proposée (52 en tout avec les compétences générales !) et les MJ s’arracheront les cheveux à expliquer les différences entre entomologie légale et anthropologie légale ou bien entre linguistique et analyse de texte… Tant qu’on était dans le caricatural, une poignée d’archétypes avec répartition de points pré-remplie aurait été idéale.

Bien évidemment, le gros du morceau est le système Gumshoe en lui-même. En ce qui concerne strictement ce système de résolution d’enquête (qui vit en marge du jeu lui-même et sera réutilisé dans le futur Keutulu), voici les éléments que j’apprécie et ceux qui m’ont quelque peu déçu :

Ce que j’aime dans le système Gumshoe :  

 - avoir voulu faire un système de jeu dédié aux enquêtes. Environ 80 % du temps de jeu autour des tables que je fréquente (les 20 % restants étant, bien évidemment, consacrés à la juste et morale extermination des coupables…). Il est donc vraiment dommage d’utiliser pour cela des systèmes de jeu qui, bien souvent, se consacrent plutôt au combat ou autre fine interaction.

- avoir réussi à remettre en cause le déroulement classique des enquêtes dans les jdr :
le but est ici d’éviter qu’un seul jet de dés, heureux ou malencontreux, décide de l’issue de celle-ci. Style jet de TOC ou d’Idée dans Keutulu.

- l’emploi d’un système de réserves. J’aime les réserves. Cela permet de garder un dispositif ludique en remplacement du jet de dé. Cela introduit une petite composante tactique : je dépense un peu ou beaucoup de ma réserve ?

Ce que je n’aime pas :


- le système est trop passif : en fait, les joueurs n’ont pas à dépenser une partie de leur réserve pour trouver les indices ; il suffit pour cela d’avoir un point en réserve et hop, le tour est joué. Les dépenses de réserves ne servent qu’à avoir des détails sans grande importance pour la résolution de l’enquête. Bonjour la tactique…


- le système ne gère pas les fausses pistes. Vous savez ? Quand vous êtes persuadé que le tueur habite à l’intersection des droites tracées à partir des différents points de ses crimes… et que c’est bien évidemment une théorie foireuse. Mais dans laquelle vous vous êtes investi pendant des journées entières. Là, dans le système tel qu’il se présente, le joueur sait tout de suite si il y a quelque chose à trouver ou non avec telle ou telle compétence. Bonjour le suspens…

- le système ne gère pas le temps qui tourne. 24 h chrono, vous connaissez ? Vous êtes Jack Bauer et vous n’avez plus que 2 heures, 38 minutes et 49 secondes avant que le méchant ne fasse exploser une bombe au milieu du mall le plus fréquenté du monde civilisé. Tic tac, tic tac… Bien sûr, rien n’empêche de simuler cela par le décompte arbitraire des heures par le MJ. Ou même de le jouer en live (1 heure de jeu = 1 heure d’enquête). Mais il est dommage qu’un système dédié ne gère pas cela. 
 
Résultat ? En véritable interacteur des synergies du jdr tout ça, hop, on se bouge le cul un tantinet et, dans le prochain article vous trouverez une petite aide de jeu PDF dans laquelle je propose 2/3 pistes pour rapprocher l’excellente base que constitue ce système de mes propres vues sur la question.
 
On finit par un scénario bien détaillé et plutôt pas mal (en tout cas, fort glauque) qui met en application le système et le background et, hop, au final, je suis bien content quand même de mon achat. Une fois de plus, le petit prix et le nombre raisonnable de pages permet d’acheter et lire du jdr presque sans y penser et de faire ensuite marcher les petites cellules grises des MJ. Pari gagné !
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Comptes rendus
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 08:59

kickass.jpgBon, OK, c'est bien beau de regarder les autres travailler et d'attendre que ça nous tombe tout cru dans le bec mais qu'est-ce qu'on fait pendant ce temps ? Un des intérêts majeurs du jdr, selon moi, c'est son aspect créatif et participatif. Alors zou. Pour David, désormais multi-papa chargé de famille, je ne me prononce pas mais, en ce qui me concerne, voici mon planning, extrêmement putatif, comme il se doit (cf. illustration ;- !), pour les prochains mois.

Commençons par Empire Galactique, par exemple. Enfin, j’aurais peut-être pas dû. A vrai dire, pas grand chose de réjouissant de ce côté là. Ma motivation en a pris un petit coup, la faute, sans doute, à un retour insuffisant du côté des téléchargeurs et un manque de temps disponible. Je vais donc un peu alléger la voilure. Côté Play by forum, je serais vraiment fâché de quitter mes excellents petits camarades de jeu et j’espère qu’une solution sera trouvée pour qu’un nouveau MJ prenne le relais. J’espère malgré tout me remettre au travail de scan et mise en page des PDF restants mais c’est quand même ingrat comme boulot. Allez, mo-ti-vé, mo-ti-vé, il faut…

On continue dans la dépression ludique en passant à Maléfices. Bon, j’y reviens pas trop : lire les articles et commentaires récents. Le travail et la mise en ligne de ce travail sont bloqués alors que j’ai un scénario prêt et deux autres qui sont déjà copieusement rédigés. Raaah. Bon, je les laisse au frigo aussi vu que la fine équipe de Mea Rouia ne tourne plus trop en ce moment pour finaliser tout ça L Comme je suis malgré tout un grand malade maléficieux, j’ai noirci au fil de l’été quelques pages de notes sur deux autres projets de scénarios, un se déroulant à Venise (‘fait un moment que j’y pense à celui-là) et l’autre qui serait plutôt alpestre (voire helvète, hein, SaSti ?). On verra bien leur destin plus tard à ceux-là. Dans la même veine mais de façon autrement plus enthousiasmante, je continue à avoir le plaisir de lire afin d’avis et conseils les futures parutions Crimes, notamment le fameux guide de Paris (miam !).

Finalement, je ferais peut-être mieux de me tourner vers les projets maisons. Pitêtre qu’ils avanceraient un peu plus vite, comme ça ! J’ai déjà parlé en ces pages du projet (de loin !) le plus avancé : Terra Incognita. Le jeu du 18ème siècle uchronique et utopique a été gonflé au début de l’été de son premier vrai scénario abouti : « L’isle aux Marmousets ». Je vais incessamment me mettre à la rédaction au propre de mes notes sur un second scénario : « Monsieur de Quatre Pattes ». Alors que « Marmousets » est un scénario des plus classiques pour ce jeu (comprendre : terra incognita/exploration/peuplade étrange/magie inconnue…), le futur scénario prendra son départ dans un environnement plus familier, le Paris de 1720. Pour le reste, y a du boulot, c’est un peu la folie. J’ai plein de bouts de fichiers avec de vrai morceaux du jeu dedans mais il faut maintenant rendre tout ça lisible par une tierce personne et ce n’est guère évident.
 
Dans la série « ce n’est vraiment pas très, très raisonnable », le projet TAZ prend aussi de la substance. Il s’agit d’un jeu que l’on pourrait qualifier de post-cyberpunk avec ce qui était bien dans le cyberpunk (c’est-à-dire pas les bras tronçonneuses et Johnny Silverhand…) mais remis au goût du jour au regard de la géopolitique, des sciences, des romans… et du jdr bien sûr ! Même si le système est bien avancé et l’univers prend petit à petit corps, ce projet far, far away en est surtout au stade de la documentation. Par exemple, pour ces prochains jours sur ma pile : « Une brève histoire de l’avenir » de Jacques Attali et, grâce à David, le dernier roman de Vernor Vinge. Je ferai de petites fiches de lecture ici même.
 
N’oublions pas, bien sûr, le suivi d’acquisitions plus récentes : notamment Kuro, dont je conçois même le dessein secret de devenir joueur si un certain MJ de ma connaissance se décide, et le système Gumshoe pour lequel j’achève de rédiger une courte aide de jeu que je placerai en ligne sur ce blog dans quelques jours.

Enfin, dans la série « sortons voir de vrais gens », David et moi serons à Provins les 29 et 30 Septembre pour fêter l’anniversaire du célèbre Club Pythagore. Vous pourrez ainsi directement nous envoyer tomates et autres fruits trop mûrs. Ou bien nous faire des bisous.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 10:24
crimes-logo.pngDonc voilà, tout est dans le titre, circulez !

Nan, je déconne, revenez, quoi.

D'abord, le lien qui va bien : http://www.ecuries-augias.com/

Donc, pour le moment, c'est surtout consacré à Crimes. Et tant mieux. Tout d'abord, le scénario L'oseille des Héritiers, dont on vous parlait pas plus tard que tout de suite, est bel et bien dispo en PDF gratuit sur le site. Non seulement ils tiennent leurs délais, mais en plus c'est gratuit. Pffff, et de quoi on va pouvoir se plaindre alors ? ;-!

En ce qui concerne le scénario, je suis désolé de décevoir les accrocs aux rumeurs nauséabondes sur le Paysage Ludique Français mais, non, on n'y trouvera pas d'explication sur les raisons de l'abandon du projet éditorial autour des petites fées 1900. Aha, j'suis trop drôle...

Hum. Non, plus sérieusement, ne l'ayant pas encore lu, je ne peux que dire qu'il fait 18 pages et qu'il est, comme d'habitude, superbement mis en page.

Surtout, si comme moi vous êtes resté un vieux fan de Maléfices, je vous conseille très fort le détour par le wiki dédié à Crimes (toujours accessible par la même adresse). Ca a l'air vide, comme ça, au 1er abord mais cliquez donc sur la partie "médiagraphie". Et bien, sous ce nom abscons, vous trouverez une formidable compilation de sources d'inspiration et de documentation pour Crimes (sans blague...) mais aussi pour tout jeu historique et fantastique se déroulant à la Belle Epoque. Suivez mon regard.

Il est d'ailleurs étonnant de constater qu'il n'existait rien de tel, en tout cas rien d'aussi complet, pratique et synthétique. En effet, pour des fiches plus détaillées sur certaines de ces inspis, je vous conseille de farfouiller le site Maléfices pour y dénicher les excellentes inspis signées Jean-Philippe Palanchini.

Conclusion : un site commun ou une partie de site commune sur le contexte et les inspis aurait été une sorte de Graal des amateurs de jeux 1900.

Tant pis, on surfera.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens