Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 17:37
Il y a quelques semaines de cela je planchais avec enthousiasme sur une aide de jeu pour le futur supplément de la gamme Crimes, le très prometteur (avis 100 % subjectif, donc) "Paris, Ombres et Lumières". Il s'agit d'un guide très complet sur le Paris 1900 revu à la sauce rôlistique et fantastique. J'ai envie de dire : "convient pour tout jeu de rôle historique et fanatstique situé dans la France de la Belle Epoque". Si vous voyez ce que je veux dire... Pour ce supplément, je me suis chargé de quelques pages qui présentent des instantanés à utiliser par le Meneur pour alimenter ses descriptions de la ville en cours de jeu avec des "petits détails qui font vrai" et auxquels on ne pense pas forcément si on n'en a pas la liste sous les yeux.

Et bien, je regerette désormais d'avoir du faire ce petit travail sans avoir eu la chance de me mettre sous les yeux les formidables vues du Paris des années 1900 admirées lors de ma visite de l'exposition dont je vous entretenais dans mon billet du 1er Janvier : "Paris en couleurs...des frères Lumière à Martin Parr". Cette exposition est visible à l'Hôtel de Ville de Paris jusqu'en Mars.
be-couleurs1.jpg
Qu'ont-elles de formidables ? Bah : elles sont en couleurs. En vraies couleurs. Pas en colorisation kitsch. On appelle ça un autochrome et ça existe dès 1907. Comme pour le film couleurs, ça va mettre des décennies avant que l'usage s'en généralise et pourtant, quelle qualité ! C'est bien simple : on s'y croirait. La couleur, à mon goût, nous permet de nous affranchir totalement de la distance temporelle qu'introduit à tous les coups le noir et blanc jauni et granuleux. Quand ces gens là vous regardent dans les yeux, bordel, on a l'impression qu'on vient de franchir 100 ans en une fraction de seconde. Ou que ce sont eux, les fantômes du passé, qui viennent vous tirer les orteils depuis leur support gélatiné. Bref, c'est l'immersion assurée.
be-couleurs2.jpg
Pour une fois, j'allais voir cette exposition sans arrière-pensée rôlistique car je pensais que les photos datant des frères Lumière (voir titre de l'expo) seraient en nombre ridicule mais que nenni ! A vue de nez, je dirais qu'un bon quart de toute cette grande et belle exposition (les années 50 m'ont bien plût aussi : aaaah, Nestor Burma, Maigret...) est composée de photos de la Belle Epoque. Bon, c'est vrai : plutôt 1914 que 1900 (et pour cause...) mais c'est du kif. Dans tous les sens du terme. Pour les Maléficieux, les Crimeux, les Tentaculeux "à la lumière du gaz", c'est du tout bon.
be-couleurs4.jpg
Ah oui, j'oubliais : c'est gratuit. Et ouais : c'est la fête, j'vous dis. Alors allez-y dès que possible et sinon allez faire un tour sur le site de la Mairie. Vous y trouverez notamment des indications sur les techniques de l'autochrome.
be-couleurs3.jpg
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 16:06
(... la suite)

Tu te crois au safari, connasse ?

 

mage-knight-skyguard-griffon.jpgVoilà bien le genre d’opinion qu’il est assez difficile d’exprimer sur le Forum officiel de Rackham, les petits caporaux modérateurs supprimant systématiquement toute intervention jugée non-conforme. La palme à mon ami Willow-pouet, un des plus purs héros de cette nation. Certains grands-anciens de ce forum naguère dynamique et aujourd’hui en mort cérébrale vont jusqu’à prétendre qu’ils ont été désinscrits en masse pour double appartenance à un forum ou simple appartenance à une guilde dissidente et s’étonnent de voir fleurir des utilisateurs tout nouveaux qui ont l’air d’avoir appris leur discours par cœur. Ambiance.

 

Un exemple ? La marque au dragon rouge (ou est-ce FFG, l’affaire n’est pas claire) vient tout juste de mettre en ligne une vidéo
(http://www.fantasyflightgames.com/confrontation/support.html) qui annonce la sortie de CAR. Outre que cette vidéo ressemble beaucoup à un trailer de jeu vidéo, elle est largement trompeuse. La très grande part des figurines (peintes de belle façon) qui y figurent sont des modèles en plomb et non en plastique (il faut dire que pour faire masse avec ce qui est disponible en ce moment comme références c’est coton). Eh bien cet événement ( ?) suscite un déluge de réactions enthousiasmées et même quasi extatiques de la part de tout un tas de newbies sortis d’on ne sait où, des thuriféraires qui incendient sans barguigner les quelques habitués qui essayent de faire poliment remarquer que là, vraiment, quand même, y’a abus. Toujours dans le domaine de la tolérance et de l’amitié entre les peuples, les derniers forumeux qui restent sur le Forum officiel de Rackham se sont mis depuis quelques temps à  s’en prendre aux «anciens» joueurs de Confrontation, aux cris de «à mort les vieux» (je signale amicalement à mon camarade BenRix qu’il pourrait bien passer rapidement dans la catégorie des jeunes à la santé fragile s’il ne se calme pas un peu). C’est beau l’enthousiasme de la jeunesse, mais l’expérience (sic) prouve que dans le domaine des activités ludiques, c’est aussi très volatile, et lorsqu’ils seront passés à autre chose tandis que les vieux cons se seront mis à Hell Dorado, qui va acheter les produits Rackham, hum ? Je pose la question. Les américains ? Ah oui. Tiens, ça expliquerait bien les cartes de référence uniquement en anglais ça.

 

Quand on tire, on raconte pas sa vie

 

Alors évidemment, la garde rapprochée du boss (les Dragons Rouges), enfin ceux qui restent, c’est-à-dire pas les peintres qui ont été virés ou les sculpteurs qui les avaient précédés dans la charrette lorsque la fonderie a été fermée) qui entendent et lisent quotidiennement toutes ces critiques se sont recroquevillés dans une attitude obsidionale et pour toute communication font preuve d’un mutisme éloquent. Mais, comme disent les cow-boys, quand on tire (dans le dos en plus), on ne raconte pas sa vie, n’est-ce pas ? Un coup de revolver dans le dos, c’est exactement comme cela que cette trahison a été ressentie par beaucoup. Mais comme disent aussi les cow-boys, qui a vécu par le colt périra par le colt, et s’il y a bien une logique qui ne fait pas de cadeaux, c’est la logique commerciale. Et c’est elle qui va conduire à sa perte cette société placée pour quelques temps encore sous la procédure dite de «sauvegarde de justice» et qui a vu ses actions plonger avec le feu à l’arrière-train. Chez les revendeurs le malaise est sensible. Pour certaines boutiques les produits Rackham pouvaient, avant leur catastrophique perte de vitesse depuis un an, représenter jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires. Beaucoup pratiquent maintenant des soldes de 30 (pour les plus lents) à 50 voir 70 et même à Paris 90 (!) %. A ce prix-là, autant dire qu’on les jette sur le trottoir. Beaucoup se demandent aussi quand ils vont enfin pouvoir se débarrasser de tout se stock immobilisé qui n’arrête pas de perdre de la valeur pour pouvoir enfin récupérer la place pour quelque chose de plus rentable. Quelques uns, comme à Rennes, se retranche derrière un charitable «on ne tire pas sur les ambulances». D’autres, comme à Nantes, très proches et à l’écoute de la base (leurs clients il faut dire), n’hésitent pas à balancer. A Angers si le sujet est évoqué les réponses vont, selon les moments et les boutiques d’un prudent «euh, mouf mouf, grumph grumph, on n’est pas trop au courant» à un optimiste «maintenant AT-43 commence à marcher pas trop mal après des débuts vraiment catastrophiques et une année galère». A Bordeaux il y en a qui ne font plus cette marque là. A Paris devant l’Œuf Cube j’ai vu des gens cracher par terre si on prononce juste le mot Rackham. A Tours on conseille prudemment de compléter sa collection avant que les références ne deviennent introuvables. Plusieurs gros clubs ont décidé de boycotter purement et simplement CAR en avançant les raisons que je cite plus haut*8.

 

Full Metal Tabletop

 

J’en vois qui se disent, mon Dieu, pourquoi tant de haine, est-ce bien mérité, et au fond, tout cela n’est-il pas et ne devrait-il pas rester qu’un jeu ? Je reconnais bien là leur âme de bonne sœur, mais il ne faudrait pas perdre de vue que beaucoup de joueurs assidus ont énormément investi dans Confrontation depuis 10 ans, tant sur le plan symbolique et affectif qu’en terme d’implication personnelle, en temps passé à la peinture ou à l’animation dans les clubs ou les guildes, sans même parler des fortunes englouties qui feraient passer les trésors des galions espagnols pour la cagnotte en plastique de ma fille aînée. Et c’est tout cela qui a fait le succès de Rackham, de toutes les façons qu’on prenne les choses. Même les indications fournies par les clients, aussi bien pour l’amélioration des règles, des concepts ou même du marketing ont toujours été extrêmement efficaces, mais depuis le début de l’année 2007 un fossé s’est creusé, beaucoup de gens ont claqué la porte et n’iront pas à l’enterrement. D’autres ont décidé de faire un peu de nécromancie et se disent qu’ils peuvent très bien se passer du Dragon Rouge pour faire vivre Confrontation. Un de ces passionnés (collègue d’Over-Blog) a par exemple mis en ligne sa version du jeu intitulée l'Âge des Escarmouches, un système de règles inspiré de Confrontation, mais complètement repensé, disponible à l’adresse suivante : http://escarmouche.over-blog.fr/ On trouve d’ailleurs le même genre de choses avec GW depuis belle lurette. Space Marine (Epic), par exemple, était un jeu de GW qui marchait relativement bien et une communauté de joueur conséquente s'était formée. Tout d'un coup, les concepteurs ont du jeu ont décrété qu'il ne reflétait pas suffisamment la chaine de commandement patati patata, et on retiré le jeu de la vente pour ressortir quelques temps après Epic 40 000 ! Le jeu se basait sur un système peu réaliste et sur des concepts beaucoup trop abstraits pour être réalistes, le jeu fut officiellement abandonné quelques mois après sa sortie. Et bien savez-vous ce qu'une partie de la communauté d'Epic a fait ? Elle s'est structurée peu à peu et un site assez connu a commencé à sortir des erratas et autres règles. Aujourd'hui, ils ont dû développer déjà 4 ou 5 versions de leur jeu Netepic, qui non seulement reprend les règles fondamentales de Space Marine, mais a été largement amélioré, à tel point qu'aujourd'hui une partie moyenne de Netépic vaut largement plus qu'une bonne partie de 40K. Quand aux figurines qui n'étaient pas produites, il est des plus facile de les trouver, souvent moulées et à un prix raisonnable – hum hum, si on est un jeune délinquant bien entendu…

 

C’est à la fin de la guerre qu’on compte les morts

Et l’Histoire est écrite par les vainqueurs. Alors comme tout espoir n’est jamais totalement perdu, n’enterrons quand même pas trop vite Rackham, qui pourrait bien nous réserver encore quelques surprises. D’ailleurs les toutes dernière previews en provenance des USA et la reprise en main de la communication institutionnelle par le Boss qui va mouiller sa chemise (voir le forum officiel) vont dans ce sens. Pour le moment les dés sont en train de rouler, bien malin qui peut dire sur quelle face ils s’arrêteront. On sait juste que ce sont des dés en plastique.

*8 : Ravage, en revanche, fait le boulot. Rien à leur reprocher, deux gros articles en deux numéro, un premier qui avait un ton très volontariste (vive le changement, vive l’avenir, et que fleurissent mille printemps) et un deuxième qu’on sent quand même bien plus prudent, même si le soutien est toujours de mise.

Repost 0
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 10:55

20015-G.jpgDans le futur des jeux de guerre avec figurines, il n’y a que, euh… la guerre ! Comme souvent, c’est un vétéran (assez «trigger happy» dans son genre, il faut bien le dire…) qui a tiré le premier : Croc. Mais avant que ça ne commence à défourailler dans tous les coins, revenons sur les épisodes précédents.

Choisis ton camp camarade !

Depuis déjà presque 9 mois, avec l’annonce de la reconversion de Rackham dans le jouet en plastique pré-peint, et simultanément les premiers soupçons de gros soucis financiers les concernant, la plupart de ceux qui suivent un peu l’actualité dans le domaine des petits soldats ont compris que la rupture était désormais inévitable entre les tenants du plomb et ceux du plastique. Et au-delà de ça, entre les figurinistes purs et durs et les gameurs gogoconsomateurs. Mais aujourd’hui que le bébé pointe son nez on ose à peine le regarder ! Bon ok, ce n’est pas le premier de son espèce, mais bon sang, qu’il est laid ! Il paraît qu’il s’appelle Confrontation, l’Age du Rag’narok (CAR), mais il paraît aussi que contrairement à son illustre prédécesseur, ce n’est plus un jeu d’escarmouche. Alors, grosse surprise ? Pas vraiment.

Il faut dire que les bonhommes à collectionner (ou pas) en plastique plus ou moins mou et plus ou moins mal barbouillé d’avance avaient fait leur entrée depuis déjà un bon moment (Wizkids, D&D Mini et compagnie) quand les choses se sont emballées. Mais avec le passage du fleuron de la figurine fantastique en plomb moulée à la louche à l’ancienne dans le camp du plastique pré peint, la rupture est consommée et ce revirement de tendance laisse à beaucoup comme un goût de trahison dans la bouche.

Le plus étonnant dans tout ça, c’est encore que pendant que l’équipe dirigeante de Rackham était occupée à basculer du côté obscur, en envoyant se faire foutre dans les grandes largeurs tous leurs fans et tous leurs anciens meilleurs clients, le Grand Ennemi d’hier s’est mis à jouer les gentils. En effet, GW, ex cible préférée de tous les ennemis du grand capital s’est rappelée qu’ils avaient inventé*1 un truc de leur côté : le zhobby. Alors leur Porte-Etendard, Jervis Johnson, s’est mis à dire des trucs du genre «(…) certains d’entre vous (dirons) qu’ils n’ont rien à faire de la peinture et qu’ils se contentent très bien de figurines non peintes pour jouer, ou de morceaux de cartons, ou de pions en bois, ou je ne sais quoi encore*2. Un tel argument me paraît d’une pertinence douteuse, car je suis sûr que si une chose unit tous les hobbyistes de ce monde, c’est le désir de posséder de belles figurines Citadel*3 peintes avec talent. D’aucuns, pour une raison ou pour une autre*4, n’ont pas la volonté d’atteindre cet objectif et se replient sur de tels ersatz. Cependant, s’ils pouvaient avoir sur-le-champ une armée peinte de main de maître, ils ne se feraient pas prier pour remplacer leurs misérables substituts», et à citer deux camarades de fumette, John StallardLa peinture est comme l’air qui nous entoure, on n’y, fait pas attention mais elle nous est indispensable») et Alan Merrett («Notre Hobby est un passe-temps artistique émaillé de plaisirs ludiques») *5. Bref, ça sent la grosse chambre, et je crois qu’on peut dire que nos amis les anglais ont sorti les barbelés. Ah, et puis aussi une nouvelle gamme de peinture nommée Fondation, censée faciliter grandement le travail des peintres du dimanche (au propre comme au figuré) dont il faut bien dire qu’elle est prodigieuse. A se demander pourquoi on n’avait pas eu ça avant.

Où ça, qui ça, quoi ça, quand ça, combien sont-ils ?!?

D’autres sociétés sont en train de prendre le même virage, malheureusement serait-on tenté d’écrire. Reaper par exemple, qui lance une gamme nommée Legendary Encounters. Légendaire, ça m’a tout l’air d’être le mot. Privateer Press aussi, qui va sortir un jeu pré-peint sur le thème des monstres et des gros robots japonais genre Godzilla contre Goldorak
(
http://www.privateerpress.com/monsterpocalypse/default.html).
Mais il s’agit de diversification, pas de reconversion puisque cela se fera en parallèle de leurs excellentes gammes classiques. Du moins jusqu’à nouvel ordre. Dans ce contexte, même l’avenir du géant GW pose question !

Cette fois-ci ça va chier !

Tout le monde connaît Croc et on ne compte plus ses faits d’armes. Dans le domaine de la figurine il s’était illustré il y a quelques années en agressant sauvagement au détour d’un Ravage les nazes qui viennent jouer avec des armées même pas peintes, ou juste basées en blanc à la bombe (un petit peu les ancêtres des gameurs adeptes du pré peint si vous voulez). Or il se trouve que cet individu louche est l’un des deux concepteurs d’Hell Dorado, le jeu d’escarmouche qui monte et qui compte bien fouler de ses semelles de plomb la dépouille de Confrontation et accueillir sur son sein maternel tous ses adeptes désorientés. Et c’est une nouvelle fois dans Ravage, en deuxième de couverture s’il vous plait, et pile en face d’un édito illustré par la couverture de Confrontation, L’âge du Rag’Narok qu’il accomplit sa forfaiture. Ce tacle au niveau des genoux prend la forme d’une page de pub pour Hell Dorado qui proclame en titre : «Profitez de la trêve des confiseurs, refusez la Confrontation !» Je crois que le message est clair les petits gars, les mouches on changé d’âne et le chèque de fin d’année de mémé sera mieux dans la poche d’une équipe sympathique et d’une société qui produit de belles figurines en France, plutôt que dans celle d’un gars*6 qui vient en un temps record de se mettre tout le microcosme à dos, et dont les playmobils© sont en train d’arriver à pied, par la chine, peut être à temps pour la noël s’ils ont le vent dans le dos.

Bouddha, bouddha, bouddha !

On a beau être un pauvre débile attardé et immature, on peut quand même s’accorder deux secondes de pause entre deux parties de petits bonhommes pour retrouver un brin de conscience vaguement politique et citoyenne, voire tout simplement pour se demander si on ne serait pas en train de nous prendre pour des dindes (c’est la période) ? En ce qui me concerne, il y a quand même plusieurs choses qui ne me passent pas le nœud de la gorge, comme à beaucoup de joueurs français d’ailleurs, si j’en crois les conversations sur les salons, dans les boutiques ou sur les forums. Par exemple, est-il bien éthique d’acheter chinois ? Mais aussi : comment comprendre qu’on nous vende du plastique au prix du plomb ? Et même – pourquoi se gêner – 50% plus cher que le plomb ? Ou encore, même si au point où on en est ça devient anecdotique : comment se fait-il que Rackham se permette de suspendre (voir pis) la parution de Cry Havoc sans informer les abonnés ? Et puis il y a le point clef : la qualité du produit final. Si on se fie aux visuels mis en avant ça a l’air d’être du tout bon, mais il y a embrouille, et même grosse embrouille, puisque non seulement la peinture (réalisée par les peintres du studio) des modèles mais également le matériau utilisé pour les mouler (de la résine et non du plastique) sont différents du véritable produit afin de le rendre plus attractif. Circonstance aggravante, toutes les comparaisons entre les anciens modèles en plomb et les futurs modèles en plastique qui nous sont proposées sont conçues pour tromper le client ! Par exemple (merci à Raven d’avoir été vigilant pour nous tous sur ce coup là), la comparaison que vous pouvez voir en illustration et qui a beaucoup circulé est une supercherie car la figurine plastique est comparée à la version 1 d'Abel qui date de plus de 8 ans. Une nouvelle version d'Abel est sortie avec la boite d'état major : elle est beaucoup plus fine est plus réussie que la version plastique. Ensuite la photo ne montre pas les lignes de moulage de la figurine pré-peinte*7, qui sont plutôt grossières (ça se voit mieux de dos).

(à suivre...)

*1: enfin quand je dis inventé, faut s’entendre. Quand on connaît GW, on sait que ça veut dire pompé à droite et à gauche et remis ça à leur sauce avec la puissance de communication qu’ont les grosses machines commerciales.
*2: Euh, au hasard, des figurines en plastique pré-peintes Jervis ?

*3: tant qu’à faire.

*4: comme par exemple, c’est des larves ?

*5: White Dwarf 159, juillet 2007, page 82 à 84.

*6 : certains appellent cet ancien de GW «Mister Bey» et d’autres «l’autre andouille». Enfin ceux qui sont polis l’appellent comme ça. Les choses ne se sont pas arrangées depuis les propos méprisants qu’on lui prête (sur le Forum de Créafigs) concernant les «gaglus». Quel genre de monstre est-ce là, le gaglu, vous demandez-vous peut-être. Abréviation toute aussi originaire de GW que son présumé locuteur, le gars-glue est ce fan-boy collant qui traîne dans toutes les boutiques qui se respectent, prêt à tout pour obtenir la dernière info de geek, un stage même non rémunéré et je suis même prêt à payer, ou pourquoi pas – un jour lointain – le nirvana : être embauché pour «faire de sa passion un métier».

*7 : D’ailleurs on ne dit plus «pré-peinte» chez Rackham, mais «peinte». Nuance ?

Repost 0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 18:02
Je ne vous le cache pas, j'avais vaguement escompté vous mijoter une petite blagounette autour de Black Box 3 pour les traditionnels voeux de bonne année. Bon, finalement, comme les plus lucides d'entre vous l'avaient sûrement pronostiqué... BB3 n'est pas là (ni le 28, ni le 29....). Selon l'éditeur, suite à des problèmes d'imprimeur (sa grand-mère est morte...), il faut plutôt guetter vos maisons d ela presse à la mi-Janvier.

Donc, tant pis, hopopop, action/réaction, tout ça, on s'adapte en trois temps, trois mouvements...

voeux2008.jpg
L'illustration magnifique, authentiquement en couleurs (l'une des premières de l'histoire de la photographie !), que nous utilisons ici pour notre carte de voeux provient d'une merveilleuse exposition visible actuellement à la Mairie de Paris. Je vous en parle plus en détails d'ici quelques jours. D'ici là, encore une fois, David et moi vous souhaitons à tous une excellente année 2008 !

Repost 0
Published by Narbeuh et David - dans Quel chantier !
commenter cet article
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 06:59
panda-christmas.jpgHein ? Ayé ? On est enfin le 28 ? Ou le 29 si il y a du verglas ?

Chouette ! On va enfin pouvoir refeuilleter un magazine de jeu de rôles trop cher sur papier glacé, baver sur les nouveautés qu'on achètera pas, dire du mal des aides de jeu trop pas multijeux, ne pas lire les scénarios tout en râlant parce qu'il n'y en a pas pour Jorune ou Avant Charlemagne... bref, se faire plaisir entre rôlistes comme au bon vieux temps de Old Casus :-))

Ah, mince :-((  C'est pas Black Box 3, alors ?

En fait, mon petit neveu vient de me glisser à l'instant qu'il s'agit plutôt aujourd'hui du passage d'un gros homme à l'hygiène de vie douteuse, au ridicule bonnet XXL du Commandant Cousteau, se déplaçant plus vite que la lumlière sur un traîneau non-homologué et tentant de corrompre la jeunesse (avec, semble-t-il, une indéniable réussite...) en la convertissant au plus vil consumérisme.

Bah, on s'en contentera pour aujourd'hui. Alors :

Joyeux Noel à tous les lecteurs de Mondes en Chantier !!
Repost 0
Published by Narbeuh et David - dans Quel chantier !
commenter cet article
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 17:10
poup--es-mousquetaires.jpgNous vous avions déjà parlé ici même du 1er jet d'un article passionnant écrit par l'excellent Xaramis (vous placez "excellent Xaramis" au Scrabble, vous rafflez la partie...) sur les jeux de rôles de style "cape et d'épée", style que le plus mousquetaire de tous les rôlistes affectionne bien sûr tout particulièrement.

Comme le Monsieur est plutôt du style perfectionniste (la preuve : regardez avec quel soin minutieux il paufine la première ébauche de Ombres & Lumières ;-! ), il a donc repris son 1er jet, l'a complété grâce à quelques remarques faîtes par d'autres rôlistes, s'esta djoint l'aide d'un autre talentueux Oberonniste pour la mise en page : Moustrap...

... et hop, c'est tout de suite Hollywood ! On a alors un magnifique PDF de 17 pages fort joliment mis en page et même illustré, soyons fous. L'article commence par une définition du genre puis enchaîne avec l'établissement d'une typologie des jeu de rôles existants selon l'intensité et la franchise de leur rapport au genre qui nous intéresse ici. A noter que Xaramis intègre tous les jeux dont il a connaissance : pro, amateurs, Vo, VF... Le gros du PDF est ensuite consacré à une série de notices courtes mais pointues et critiques sur les jeux intégrés à la typologie. 

Enfin, l'article se termine par une série de conseils de l'auteur pour mettre du KPDP (ouais, moi aussi, j'suis jeune !) dans son jeu. Oho, je m'en vais relire ça à tête reposée et avec un bon surligneur afin d'intégrer tout ça à Terre Incognita. Ce dernier ne sera sans doute pas un membre "de la famille au sens strict" mais à coup sûr un "cousin proche". Eh ouais, désolé Xaramis, mais bientôt, il faudra réviser ton article pour le mettre à jour ;-!

C'est sur la Cour d'Oberon que cela se passe ; à cette adresse :
http://couroberon.com/auteur/kpdp.pdf

N'oubliez pas de laisser un petit commentaire à l'auteur sur le forum du même site !
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 16:35
Hey, jeune ami rôliste, tu ne te sens pas capable d'attendre sereinement le 28 (ou le 29...) Décembre pour avoir le plaisir de bouquiner  enfin un magazine de jdeu de rôles ?

Bah, déjà, t'es comme moi. Pauv' geek, va !

Mais bon, Onc' Narbeuh est bienveillant avec ceux qui prennent comme lui le mauvais chemin de l'immaturité permanente, il a des solutions, pour vous les djeunes. Assieds toi, reprends un carambar et écoute cette belle histoire.

couv-n1-carnetsassembl--e.jpgIl existe quelque part une contrée ignorée de tous les buralistes, jamais explorée même par les tenanciers de relais et autres maisons de la presse.

Ce beau pays vierge se révèle à toi avec la formule magique que, bonne âme, je consens à te communiquer ici sur Mondes en Chantier : Internet + impression numérique + ton bon vieux facteur (bon, OK, et quelques sou-sous aussi...).

Avec ça, tu as le chemin pour arriver jusqu'aux Carnets de l'Assemblée. La sympathique assoc' nordiste publie en effet le premier numéro de son zine (après un coup d'essai sous forme de n°0).  70 pages bourrées de news, critiques, aides de jeu, scénarios... le tout bien mis en page, très correctement illustré, en partie en couleurs, en partie en noir et blanc. Bref, un vrai magazine.

Pour 2,5 euros, on peut avoir le zine en PDF mais là on se retrouve avec les insurmontables problèmes du PDF dont on vous serine ici-même à la moindre occasion. Pour 6 euros (et 1.5 euros de frais de port), on peut aussi recevoir le zine très bien imprimé sur un papier au grain agréable dans sa boîte aux lettres.

6 + 1.5 = 7.5 euros. Franchement, pour un zine spécialisé, ce n'est pas du vol (voir le prix de New Casus et BB). Ouais l'aut', mais il fait que 70 pages ton pauv' zine ! Bah, si tu préfères, tu lis TéléZ, c'est moins cher, hein ? Mais ça parle aussi vachement moins de jdr quand même... Et puis les gars qui font ça, ils t'arnaquent tellement qu'ils gagnent évidemment pas un centime sur le truc et envisagent même de ne pas pouvoir longtemps tenir le coup/coût de l'impression papier.

En tout cas, à Mondes en Chantier, on soutient ce genre d'inititiative courageuse et on va donc essayer de réserver de temps à autre un ou deux gros articles au zine. Si même avec ça, vous n'achetez pas, c'est vraiment que vous n'avez aucun goût ;-!

Ah au fait, vous avez vu la couv' du n°1 : dossier Belle Epoque avec critiques et scénarios pour Maléfices et Crimes. Nous sommes faits pour nous entendre nous autres !

Pour le sommaire et le bond e commande, c'est par là que ça se tient : http://www.lassemblee.org/
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Presse rôliste
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 17:46
couvktulu.jpgCa faisait un p'tit moment qu'ils daignaient nous laisser tranquilles et là, paf, voilà qu'ils remettent ça. Quoi ça ? Le 7ème Cercle. Après m'avoir fait acheter de l'Esoterroristes et du Kuro, après avoir contraint David à craquer pour du Capharnaum, voilà que ce même dangereux gang essaye impunément de rebraquer nos portefeuilles. Normalement, en Janvier, la traduction française du nouveau jeu Gumshoe de chez Pelgrane Press sort en grandes pompes (au moins de la taille 480 vu le bestiau qui les chaussent) : Chtulhu. Habile traduction de Trail of Chtlulhu. Nan, nan, je ne me moque pas. Au contraire, même. Brûlons un cierge à la mémoire des innombrables vannes de rôlistes fatigués qui ne seront pas échangées autour de la table sur le coup de 3 ou 4 heures du mat'. Des exemples ? Non, non, je ne vais pas empêcher David de se faire plaisir dans les commentaires de cet article ;-!

Alors, ce nouveau Keutulu sera donc doté d'un système Gumshoe légèrement modifié afin de prendre en compte les impératifs d'une bonne vieille partie de l'Appel. Bon, pour les jets de TOC et de Bibliothèque, le système Gumshoe prévoit ça déjà mais pour les tirs à la tommy gun sur éponges tentaculaires, les dérapages en Ford T sur bave chtonienne, il a bien fallu le modifier avec quelques éléments un peu plus orientés action, voire même "pulp" comme l'affirment les concepteurs. Il y aura ainsi une vision plutôt Indiana Jones des années 30 ou une vision plus canonique. Pourquoi pas ?

Il a aussi et surtout fallu adapter le (trop ?) fameux système de Santé Mentale. L'idée retenue semble là aussi très bonne : il existe désormais deux types de SAN. Une disons plutôt superficielle qui diminue lorsqu'on lit des grimoires trop malsains et que l'on voit des angles trop pas euclidiens... mais que l'on peut recouvrir entre deux scénars. Et une sévère, une brutale qui diminue quand on se fait baffer par un Profond ou qu'on voit Nyarlatomachin s'incarner sur notre pauvre Terre. C'est celle-ci qui peut vous mener droit à l'asile. Toujours dans le bon goût, le background des persos est enfin intégré à ce système et les persos auront donc des recours et des échapatoires à la folie grâce à leurs passions, convictions... (en VO, des "pillars of sanity") et des proches (les "sources of stability"). Voyez un peu ci-dessous la fiche de perso de la VO pour jauger de tout ça :

ktulu-fiche.jpg

ktulujee.jpgAu niveau de la forme, elle devrait visiblement obéir aux standards 7ème Cercle (remember Qin et Capharnaum). A savoir :
couverture dure, cousue collée, papier épais (115 g),  près de 300 pages, intérieur en bichromie, nombreuses illus dont au moins 70 (!!) signées de notre Jee national (= Jérôme Huguenin) déjà à l'oeuvre sur Esoterroristes, Kuro... J'aime beaucoup ce que fait Jee, comme on le sait sur ce blog depuis longtemps, mais là, non, vraiment, ce n'est plus possible, Monsieur Huguenin : c'est vraiment trop, trop la classe ! Pour l'essentiel des photos montages avec inétgration de dessins, le tout en couleurs sépia, cela le fait vraiment très bien et donne déjà très envie de vous plonger dans l'ambiance des années 30 lovecraftiennes. Voyez un peu ci-contre à quel point (AMTTTTTHA, moi qui ne sait faire que des bonhommes bâtons) ce mélange est réussi.

Ah d'ailleurs, ça me fait une transition. L'ambiance ! Pulp ou moins pulp (selon qu'on secoue bien ou pas ??), ce sera de l'année 30. Les autres époques (essentiellement : "By Gaslight", c'est-à-dire victorien ou bien contemporain) ne sont pas couvertes par ce livre de base, ni pour le moment dans le planning de parutions prévuées (essentiellement un écran et des scénarios pour le moment). Bon, un peu dommage pour moi, on ne se refait pas mais j'avoue un faible pour l'ambiance By Gaslight ou même pourquoi pas pour une ambiance Années Folles comme dans le mythique supplément du même nom. Néanmoins, tout n'est pas perdu sur ce point ! En ce moment même, la rumeur circule qu'un accord a été trouvé pour qu'un éditeur français encore inconnu traduise les suppléments Chaosium dans notre beau pays.

Alors, wait and see. Comme disent les Profonds.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Bruits de chantier
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 17:09
gargouille.jpgBon, c'est vrai, du côté des Editions du Club Pythagore, c'était un peu le silence radio après la sortie du supplément Catéschisme. Pas de planning, pas de message sur leur forum, pas de mise à jour du site depuis... depuis... oh, presque depuis le dernier numéro de Black Box (en fait, vous l'avez vu, je me dépêche de placer mon stock de vannes sur BB avant que ce ne soit, heureusement, plus de saison).
Par rapport à la virile vitalité des Crimeux, cela l'affichait mal dans le petit monde des jeux 1900. En plus, faisez gaffe les gars : Les Héritiers, le jeu des fées 1900, pourrait finalement être repris par le Studio Deadcrows. Va falloir se pousser pour faire un peu de place.

Donc, bref, on s'inquiétait mais finalement il y a encore de l'actualité. Donc de la vie.

D'abord, l'excellent site SciFi Universe nous livre une inertview vidéo de 22 mn de Daniel Dugourd. Carrément. Et demain un passage au 20 h de PPD ?? C'est là que ça se tient : http://www.scifi-universe.com/fiche_actu.asp?id=6146

C'est plutôt intéressant mais ceux qui ont un vieux modem 56 k ou qui n'ont pas que ça à faire non plus peuvent me faire confiance. J'ai tout bien écouté et... Nibe. Pas un scoop, pas une info sur le futur planning des ECP. Juste le fait qu'un prochain scénario devrait sortir... sans doute courant 2008. Ou pas ?

Alors, pour ceux qui craignent d'être à cours, heureusement, il y a la Suisse. Non, pas pour demander l'asile politique ni pour aller s'y gaver de fromage et de chocolat. Pour y trouver des scénarios inédits ! STC, avec les conseils de notre ami SaSti, nous propose son premier scénario en téléchargement libre : http://www.orbistertius.ch/crbst_20.html

Je ne vais pas vous dire tout le bien que j'en pense puisque je ne l'ai pas encore lu. Toutefois, voici ce qu'on peut déjà en dire. Nommé "L'accusateur", il se déroule en 1881, ce qui est une période assez peu explorée pa rle jeu. De plus, c'est un format plutôt court (12 pages dont 1 de contexte). Ce qui, vu sa rareté, est là aussi plutôt le bienvenu. Attention toutefois ! STC rajoute là dessus une copieuse louche d'aides de jeu en tous genres (plans, journaux...) qui montre aussi que le scénario est bien fouillé, tout à fait dans la tradition maléficieuse. Pour finir et sans trop déflorer quoi que ce soit, c'est du fantastique très "light".

Je vous en dis plus quand j'ai lu. Et puis, d'ici là, l'auteur hélvète nous aura peut-être livré de nouvelles publications ?
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 15:16

Vous jouez encore aux Jeux de Rôles vous ? C’est que probablement il doit vous manquer une case, et qu’en plus vous n’avez rien de mieux à faire que de coincer la bulle, plutôt que de vous lever tôt pour relancer la croissance qui va mal.

Si vous êtes un tant soit peu observateurs vous l’aurez peut-être remarqué : nous approchons à toute vitesse de la période commerciale dénommée «Fêtons noël !» A cette occasion vous allez peut-être voir arriver dans vos chaussons quelques albums cartonnés vendus à un prix absolument abusif par les grossistes de la culture de masse*. Alors autant que ça serve la cause ! Je me propose ici de vous en présenter quelques uns bien sympas qui pourront vous servir de sources d’inspiration pour vos parties de jeux de rôles se déroulant à la Belle Epoque.
 
Le club Green Manor

green.jpgA tout saigneur toute horreur, commençons par l’impitoyable série de Bodart et Vehlmann : Green Manor. Excellentissime, elle est publiée par Dupuis et compte pour le moment trois volumes (Assassins et gentlemen, De l’inconvénient d’être mort, Fantaisies meurtrières). Le point commun de tous les épisodes se trouve être une sorte de Club Crime avant la lettre. Baptisé Green Manor justement, il rassemble tout ce que Londres compte de notables dérangés, de distingués assassins et de fils de bonne famille sans foi ni loi qui pour se divertir et passer le temps élaborent en esprit toutes les façons possibles de faire passer leurs prochains de vie à trépas, et parfois passent à l’action. C’est le cadre idéal pour des PJs de Crimes qui voudraient passer le Channel, ou pour des joueurs de Maléfices qui voudraient s’aérer en découvrant une ambiance plus cruelle (mais néanmoins So British) que celle du Club Pythagore. Ca pourrait même le faire pour une petite partie de ce bon vieux (et pour le moment inégalé) Cthulhu by Gaslight, en rajoutant une louche d’horreur.
GREEN-03-F-02.jpg

Un Méridien vaut mieux que deux tu l’auras

Passons à quelque chose de plus baroque encore, et même franchement uchronique. La série intitulée Le Méridien des brumes (quel beau titre !) nous balade en dirigeable à travers l’Afrique dans une année 1898 franchement parallèle et nous ramène de temps en temps dans un Londres complètement Steampunk où l’on peut rencontrer tous les personnages célèbres de l’époque, qu’ils soient réels ou fantastiques. C’est vraiment une bonne série que nous propose chez Dargaud le duo Antonio ParrasErik Juszezak, et mon seul regret c’est qu’il ne compte que deux tomes (Aubes pourpres et Saba). Ces aventures-là pourraient plutôt concerner des personnages du jeu publié il y a déjà des années par Casus Belli Aventures Extraordinaires et Machinations Infernales.

mdesbrumest1-1.jpg
 
Allez, il y en a un peu plus, je vous le mets quand même : en plus de cela il me semble indispensable de lire ou relire le formidable (vraiment) roman Steampunk coécrit par William Gibson et Bruce Sterling qui a lancé le genre : La machine à différences. En plus ça vous fera une petite pause entre deux BDs.
lp27231.jpg
 
C’est grave Docteur ?
 
Une autre série dont l’humour décalé est véritablement savoureux conviendrait très bien aux joueurs d’AE&MI : celle des aventures du Docteur Mystère chez ERKO. Racontées par lui-même aux célèbres artistes Castelli & Filippucci, elle est assez librement inspirée du roman du même nom écrit par Paul D’Ivoi (de son vrai nom Paul Deleutre) en 1899 et publié dans la collection Les Voyages Excentriques par l’éditeur parisien Boivin & Cie. Il y a un je ne sais quoi** dans ces pages qui me rappelle les aventures de Jack Burton. Voyez ça et dîtes moi si vous savez d’où ça peut venir.

DocteurMystereVeritablesSouvenirsDu2-13012005.jpeg
 
Peinture, Sculpture, Nourriture ?
 
Tant que j’y suis je fais mon cultivé en vous parlant aussi d’une sortie très intéressante exposition que vous pourrez faire pour vous désengourdir les jambes après avoir lu tout ça, toujours dans l’idée de vous inspirer un grand coup. Il s’agit de l’exposition proposée au Petit-Palais*** jusqu’au 27 janvier consacrée au sculpteur tourmenté Jean Carriès, dont son biographe notait que dans son atelier il faisait «macérer ses drogues, des liquides, des fruits aigris ou toxiques, jetés à l’aventure pour obtenir le hasardeux mystère». Détail qui tue pour vous convaincre que vous ne pouvez pas rater ça : l’article que Libération du lundi 19 novembre 2007 consacre à cette exposition  note que «La nuit, certains gardiens refusent de passer dans les salles si elles ne sont pas éclairées». On n’est pas très loin d’une ambiance à la Cthulhu. Il faut avouer que ses métamorphoses ont quelque chose de dérangeant, un peu de Jérôme Bosch d’ailleurs. Quand je vois ça je me dis que le style de Gilles Lautussier qui a assuré une grande partie des illustrations de Maléfices à travers les années et vient de signer le nouvel écran de ce jeu (dont vous trouverez bientôt la critique dans notre rubrique Les dossiers de l’écran – restez scotchés comme dirait le Capitaine Haddock) restitue aussi très bien cette ambiance. D’ailleurs saviez-vous que sa nouvelle activité professionnelle est… la sculpture !

m-Jean-Joseph-Marie-Carri-s---Sculpture-Masque-d-horreur-1891-1892.jpeg

* : la bonne blague racontée par Luz dans le dernier Bo-Doï : quelle est la différence entre une librairie BD des années 70 et une grande surface d’aujourd’hui ? Dans la librairie des années 70 il n’y avait presque rien mais tout était bien ; dans la grande surface d’aujourd’hui il y a presque tout mais rien n’est bien.
** : en français dans le texte
*** : www.petitpalais.fr

Repost 0
Published by David - dans Quel chantier !
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens