Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 12:12
Suite au décès brutal de François Nedelec, auteur, entre autres, de Empire Galactique, nous republions en guise de modeste hommage la petite notice biographique non-autorisée que nous avions rédigée il y a 3-4 ans.



"Avant d'être le créateur de jeu de rôles qui nous intéresse ici, François Nedelec est avant tout un passionné de jeu. C'est ainsi qu'il se retrouve, au début des années 1980, dans l'orbite du génial magazine Jeux et Stratégie où il participe à la conception des jeux proposés en encart. Bien sûr, jeune homme (il est né en 1954) passionné de jeux à cette période, il ne pouvait éviter la rencontre avec ces nouveaux jeux comme Dungeons & Dragons ou Traveller qui commençaient alors à arriver dans les cercles de jeux parisiens depuis l'autre rive de l'Atlantique. Bref, les jeux de rôles...

Le milieu du jeu de rôles français est alors (déjà ?) minuscule et François Nedelec rencontre alors des passionnés comme François Marcela-Froideval, Didier Guiserix et les autres "historiques" de Casus Belli. De même, l'offre en jeux de rôles français est également des plus restreintes puisqu'il n'existe alors pas de traductions et très peu de créations françaises (L'ultime épreuve et Légendes, sortis en 1983), d'ailleurs nettement orientées vers le passé plus ou moins fantastique.

Outre sa passion du jeu, François Nedelec a aussi la passion de la littérature de Science-Fiction . Sa rencontre avec le prestigieux Gerard Klein (non, pas celui-là, l'autre !), directeur de collection chez l'éditeur Robert Laffont, va permettre la naissance d'Empire Galactique et la définition de ses caractéristiques principales : un jeu de Science-Fiction dont le format (livres distribués en librairies traditionnelles et non boîte en boutiques spécialisées), la présentation (collaboration avec un illustrateur) et les règles (simples et largement expliquées) devront être adaptés au grand public.

On est alors en 1983. Après un an de travail collaboratif acharné avec le talentueux Manchu, la première édition des règles d'Empire Galactique sort en livre format "roman" abondamment illustré. L'année suivante, ce premier volume est soutenu par un second : Frontières de l'Empire, recueil de scénarios où l'auteur du jeu s'entoure de nombreux collaborateurs comme Duccio Vitale ou Jean-Charles et Sylvie Rodriguez (tous, auteurs de jeux eux-mêmes).

Bizarrement, le jeu, malgré l'absence de concurrents véritables, peine à trouver son public. La préférence marquée des amateurs de jeu de rôles pour le genre médiéval-fantastique ? Le "snobisme" relatif de ces premiers joueurs qui les poussent à se détourner d'un jeu grand public pour lui préférer d'obscurs jeux en VO ? L'explication est encore aujourd'hui difficile à trouver.

L'éditeur Robert Laffont reste en tout cas fidèle à François Nedelec et publie en 1986 son deuxième jeu de rôles : Avant Charlemagne. Celui-ci propose de jouer des aventures historiques légèrement teintées de fantastique à l'époque des Mérovingiens. Bien reçu par la critique, le jeu pâtit néanmoins aux yeux du public d'un thème un peu trop spécifique... Retenons tout de même que c'est dans ce jeu que François Nedelec pose les bases d'un système de jeu qui sera en grande partie transposé dans les prochains ouvrages dédiés à Empire Galactique.

En effet, en 1987, Robert Laffont décide de relancer Empire Galactique et de sortir de nouveaux suppléments (les fameuses Encyclopédies Galactiques en deux volumes) et même une seconde édition des règles de base et de certains scénarios de Frontières de l'Empire au format poche et à prix dérisoire. Hélas, une certaine confusion dans cette politique éditoriale (les règles des Encyclopédies et celles de la 2ème édition, sorties quasiment en même temps, ne sont qu'imparfaitement compatibles...) et la montée de la concurrence (le jeu de rôles Star Wars traduit en français en 1988 par Jeux Descartes) finissent par ruiner les dernières chances d'un jeu... qui aura tout de même eu le mérite d'être, par ses caractéristiques, sa diffusion et son prix modique, d'être le premier jeu de rôles découvert par de futurs passionnés (dont votre serviteur...).

Suite à ce relatif échec, François Nedelec abandonne le milieu du jeu de rôles et se dirige vers un nouveau type de jeux prometteurs : les jeux informatiques. Travaillant pour l'éditeur Coktel Vision, il va notamment réaliser une adpatation d'Empire Galactique parue en 1990 sous le nom habilement international de Galactic Empire (puis Advanced Galactic Empire en 1991) ! Après ce dernier regard vers l'Empire aux 25 000 mondes, François Nedelec se dirige vers des projets plus grand public chez l'éditeur Infogrames (Marco Polo, le jeu des Guignols de l'info...) et dans la division multimedia du géant Canal Plus. Aujourd'hui, le meilleur qualificatif pour décrire l'activité professionnelle de François Nedelec est sans doute : "game designer freelance".

En tout cas, cette liberté a permis à notre auteur de ne pas complètement couper avec l'univers du jeu de rôles. Dans les années 1990, il publie un Tarot d'Ambre chez l'éditeur de jeu de rôles Jeux Descartes qui traduit et distribue le jeu de rôles américains paru sur ce cycle littéraire. Surtout, en 2001, il participe à l'écriture d'un supplément pour un jeu de rôles de SF : Les Maganats pour les Métabarons.
"
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 11:32
Contrairement à ce que nous avions annoncé précédemment, une bien triste nouvelle nous oblige à sortir de la torpeur estivale pour reprendre, brièvement, le micro des Mondes en Chantier.

En effet, nous venons d'apprendre que François Nedelec, le créateur, entre autres, de Empire Galactique, est décédé il y a quelques jours de cela à l'âge de 55 ans, des suites d'une maladie foudroyante.

Si nous pensons, bien entendu, tout d'abord à sa famille, il ne peut néanmoins que nous venir à l'esprit que, comme pour le décès de Gary Gygax, cette nouvelle désolante laissera tous les rôlistes de plus de 30 ans un peu orphelins eux aussi.

Personnellement, elle me touche de beaucoup plus près. Comme on l'imagine, j'avais été en contacts réguliers avec François, pendant de longs mois, pour mettre sur orbite le projet de site dédié à Empire Galactique et, surtout, pour obtenir de lui et de ses collaborateurs de l'époque (Manchu, Pierre Zaplotny...) l'autorisation de mettre gratuitement et légalement à disposition des internautes de bonne volonté le fruit de leur travail.

Sans hagyographie excessive, je dois dire en ces instants que j'avais trouvé François particulièrement ouvert d'esprit face à ce projet (à l'heure où l'aigreur des rôlistes de sa génération fait parfois jaser...), très conciliant et, en même temps, intéressé et exigeant vis à vis de notre projet, réclamant d'en être tenu au courant et suggérant de temps à autre telle ou telle direction à suivre. Cela avait été à la fois un plaisir et une expérience formatrice que de collaborer, même brièvement, avec un créateur de sa trempe.

Très modestement (et il faut bien l'avouer, surpris au milieu de nos vacances), Mondes en Chantier va relayer dans ses prochains articles, en guise d'hommage, quelques documents déjà disponibles sur le site dédié afin de leur redonner un peu de lisibilité.

Plus sérieusement, ce décès brutal doit nous inciter à reprendre dès que possible le travail de mise à disposition d'Empire Galactique. Comme on le relira dans son interview, il s'agissait d'une vraie volonté de François et achever ce travail sera désormais motivé par le désir de faire perdurer son nom, sa mémoire et son travail au sein de la petite communauté rôlistique francophone.



En attendant, soyons en sûrs, dans l'Empire aux 25 000 Mondes, une étoile de plus, la plus éclatante de toutes, brille désormais au firmament.

Au revoir, François.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 14:29


Et à bientôt pour de nouvelles zaventures !
Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 13:20

Autant être honnête avec vous, cette série d’article sur les différentes façons de se constituer une belle collection de décors pour figurines n’est pas désintéressée. J’ambitionne en effet que le blog des Mondes en Chantier puisse intégrer le cercle distingué des blogurinistes. Jusqu’à présent nous avions la rubrique Du plomb dans la tête qui constituait un effort dans ce sens, mais il s’agissait plus d’article d’analyse sur les produits et les stratégies des différents éditeurs que d’aides de jeu ou de conseils pratiques. Il était temps de se remonter les manches pour montrer pâte verte !

 

Il est venu le temps des cathédrâââleuuuuuu !!!!!


Après l’article sur l’utilisation des décors d’aquarium j’ai ressenti le besoin de sortir la tête du bocal pour m’aérer un peu. Mon attention s’est alors portée sur les décors spécifiquement destinés au jeux avec figurines et la façon dont on peut les mélanger à d’autres éléments pour obtenir de superbes tables de jeu.


Pour commencer j’ai tout de suite vu grand, je me suis lancé dans la construction d’une cathédrale digne de ce nom. Pour en avoir une qui soit suffisamment grande pour être un peu impressionnante mais tout de même pas trop pour laisser de la place sur la table, je me suis tourné vers les photophores décoratifs (des églises, des temples et ainsi de suite) que l’on trouve à la période des fêtes de fin d’année. J’ai jeté mon dévolu sur une assez grande façade d’église.


Il y avait quelques trous dedans, en forme d’étoile par exemple sur un clocheton, que j’ai repris à l’enduit de rebouchage ou tout simplement avec du ruban adhésif. J’ai aussi ajouté quelques éléments en plastique (GW) ou métal (Rackham) issus de ma boîte à rabiots pour améliorer le niveau de détail. Restait à trouver l’arrière du bâtiment que je voulais caractéristique, c’est-à-dire avec des arcs portants. Je désespérais de trouver quelque chose qui convienne quand j’ai découvert la gamme des décors Pegasus Hobbies. J’ai vite deviné que je pourrais facilement construire une cathédrale gothique impressionnante en très peu de temps avec tout ça.


Je me suis donc rendu dans ma crèmerie habituelle et j’ai raflé tout ce qui était disponible dans cette gamme. J’ai ainsi pu constituer l’arrière de la cathédrale avec les arcs boutants qui vont bien, les gargouilles, et tout, et tout. Sur ma lancée j’ai construit un petit oratoire avec des éléments de décors pour 40k de GW que j’ai positionné sur l’arrière de la façade, histoire de pouvoir utiliser aussi l’intérieur du bâtiment. Puis j’ai entrepris de confectionner des toitures en ardoise pour couvrir le corps de la cathédrale, ce qui s’est fait sans difficultés particulières avec du carton et la technique des bandes superposées pour simuler les ardoises.



Il faudra avant la phase de peinture ajouter un peu de texture, sans doute avec de l’enduit Sable de chez Prince Auguste, puis après les couche de bleu qui vont bien donner un aspect luisant d’ardoise après la pluie avec un petit passage à l’Eau artificielle GW qui est parfaite pour cet usage.


Enfin, pour mettre tout à niveau je vais construire le parvis de la cathédrale avec du Stirodur dans lequel je découperai des marches et sur lequel je graverai un dallage.


Vingt dieux la belle église !


Toujours sur le principe du photophore transformé et toujours avec des pièces Pegasus Hobbies et une ou deux pièces GW issues de ma boîte à rabiots j’ai aussi facilement construit une petite église. Couleur tuffeau elle était quasiment prête  tel quel à être posée sur la table, si ce n’étaient les trous d’aération dans le toit. Je n’ai donc eu qu’à enduire celui-ci (en l’occurrence pour la première couche avec une petite dose de Roche liquide grise de chez Prince August étalée à la spatule) en prévision de la mise en place des ardoises que je réaliserai directement en les gravant dans la deuxième couche (normalement à base de Gel de mica – toujours chez Prince August – qui devrait avoir la structure appropriée). Evidemment il convenait aussi de trouver une porte pour la placer devant l’ouverture par laquelle on glisse normalement les bougies. Comme je n’avais rien de la taille qui convenait j’ai opté pour la célèbre méthode du balsa qui va me permettre très facilement de confectionner une porte cloutée du plus bel effet. Je tacherai de trouver deux gros anneaux pour qu’un éventuel malandrin poursuivi par le guet puisse venir y réclamer asile…



L’immobilier à petits prix


Pour compléter cet article sur les photophores je voulais aussi vous parler de la ribambelle de petites maisons sur laquelle j’ai pu mettre la main au fil des années, et que j’ai toutes plus ou moins transformées. Toujours les mêmes techniques : un peu de balsa, un peu d’enduit de rebouchage ou quelque chose comme ça, quelques petits éléments de décors en plastique de chez GW ou éventuellement en plomb de chez Rackham (que vous pouvez en ce moment récupérer à vils prix), quelques coups de pinceau pour les bases colorées plus quelques lavis GW, et le tour est joué ! Les rues de la ville prennent vie mais comme vous pouvez vous en rendre compte si vous visitez les sites des passionnés anglo-saxons, je suis encore à des années lumière du genre de délire qu’on peut atteindre si l’on est… disons, vraiment persévérant !


Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 13:06
Comme nous avons déjà eu l'occasion de le laisser entendre lors des précédents articles sis sur ce blog, David et moi, nous nous rendrons selon une tradition maintenant solidement établie à la convention de jeu de rôles du Club Pythagore de Provins les 5 et 6 Septembre prochains. Si vous voulez en savoir plus sur cette fameuse et historique (22ème édition !!) convention, je vous invite à relire l'article qui lui est consacré.


En ce qui nous concerne, la convention sera notamment l'occasion de réaliser une partie de démonstration (et de test, on n'a jamais trop de tests...) de Terra Incognita. Il s'agira d'un scénario inédit... mais qui ne le restera pas longtemps ! Tout de suite après la convention, vous pourrez à votre tour le trouver sur notre site. Toutefois, si vous voulez le découvrir en avant-première et en live, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire... Je serai également à la disposition des visiteurs de la convention pour répondre aux questions éventuelles sur Terra Incognita, son univers, ses règles, son avenir...

Mais nous ne nous en tiendrons pas là ! David va également maîtriser durant la convention. Il proposera un scénario (toujours inédit... règle d'or à Provins) pour un de ses jeux préférés, Rêve de Dragon. Miam ! Ce scénario, court et avec prétirés, sera joué l'après-midi du Samedi et, si besoin est, sur les interstices temporels embrûmés du Dimanche. Y participer est donc compatible avec le fait d'être également intéressé par Terra Incognita. Je dois biena vouer que cela m'arrange .

Enfin, nous viendrons également avec notre casquette Carnets de l'Assemblée et essaierons donc de vous informer également sur ce magazine consacré aux jeux de simulation (rôles en tête) et aux cultures de l'imaginaire.

Bref, un programme bien chargé pour ces deux jours de rentrée.

Si vous lisez ce blog et que vous comptez vous rendre à Provins, n'oubliez pas de nous contacter (ne serait-ce qu'en laissant un commentaire ici) afin que bous ne nous rations pas IRL comme on dit dans les milieux autorisés.
Repost 0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 10:51
Eh, je crois que tout est dans le titre. J'ai eu pas mal de temps libre ces dernières semaines et quelques trucs ont réussi à avancer subrepticement. J'aurai à nouveau du temps de dispo à la fin du mois d'Août. Mais, d'ici là, de belles et grosses vacances se dessinent voluptueusement à l'horizon. Le genre de vacances loin des PC, des blogs et autres wiki. Ouf, ça va faire du bien (aussi). Bref, avant de débrancher dans quelques jours, et l'ordi, et mon cerveau, je crois qu'il serait judicieux de faire, comme de coutume, un petit point sur l'avancement de divers projets. Après tout, c'est ça, un blog, non ?

Bien évidemment, on va commencer par faire un topo sur l'avancement de Terra Incognita. C'est quand même à l'heure actuelle ce qui est de loin le plus concret. Certes, il y a un peu de retard sur le planning annoncé précédemment. C'est la faute de l'imprimeur ... ah non, on me dit dans l'oreillette que ce n'est pas une excuse valable pour un jeu en PDF Plus sérieusement, deux choses expliquent ce léger retard. D'une part, le (gros) scénario qui devait être mis en ligne autour de Mai-Juin est retardé à début Septembre bien qu'il soit fini de chez fini, maquetté et tout. Il s'agit en effet de le garder inédit pour les Rencontres du Club Pythagore de Provins... donc un peu de patience. On vous reparle d'ailleurs de ce point précis dans l'article suivant. Ce retard n'est pas une si mauvaise chose dans la mesure où il a permis de reprendre le manuscrit et de l'étendre de quelques annexes bien senties qui ont fini par faire prendre du poids au livret qui fait finalement 70 pages quand même.

L'autre excuse porte plusieurs noms : flemme, perte de temps, vagabondage... bref, le livre complet de Terra Incognita ne sera PAS disponible à la rentrée de Septembre comme prévu. Toutefois, rien de dramatique, il ne tardera pas non plus et, en tout cas, sera assurément là avant la fin de l'année. On le fera suivre d'un 3ème scénario aux saveurs épicées actuellement en développement avec l'active complicité de David.

Un rappel pour suivre toute cette actualité, c'est là : http://www.paysdenullepart.fr/

L'autre travail qui occupe mes méninges reste TAZ, futur jeu futuriste (??). Bien loin de Eclipse Phase, TAZ s'intéressera à l'anticipation, un peu avant que le stade de la Singularité ne soit atteint, à un moment où, donc, les "future shocks" sont particulièrement violents pour une Humanité quelque peu désorientée. Une partie de mes lectures d'été sera consacrée à continuer d'examiner la doc disponible. Ces denriers temps, j'ai surtout fait avancer le système de jeu qui, grâce à une fulgurance de David, a pris un tour assez inattendu. Dans un dispositif assez novateur (me semble-t-il...) mais qui reste à peaufiner et à tester, les PJs seront évalués, en partie, sur la façon dont ils se situent dans la société. Notamment sur leur autonomie (= TAZ) face aux forces d'inertie de celle-ci. Hum. Oui, enfin, je vous expliquerai ça plus clairement après les vacances. Il me sera très important également d'essayer de développer de manière plus conséquente un de nos synopsis en stock afin de doter le jeu de son premier véritable scénario. Méthode plus qu'éprouvée pour faire grandir un jeu en devenir.

Au titre des autres projets, je n'oublie pas les Carnets de l'Assemblée qui publieront leur n°6 quelques temps après la rentrée. On devrait y lire un article et un scénario de ma plume. A confirmer. On peut bien sûr toujours se procurer le n°5 des Carnets : http://www.ikosa.net/lassemblee/fanzine/cda_BON_DE_COMMANDE.pdf

J'entends bien également participer à nouveau aux fameux concours de scénarios des Salons de la Cour d'Oberon. Ma participation précédente a été un demi-triomphe seulement puisque ma proposition de scénario a terminé à la première place ex-aequo. On va essayer de faire mieux pour le suivant qui arrive à échéance en Septembre. N'hésitez pas à nous rejoindre nombreux : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=1756.0
A vrai dire, pour le moment, je n'ai pas vraiment d'idée. Encore un Ombres & Lumières ? Peut-être. Ou un TAZ. Allez savoir...

Je voulais aussi vous annoncer une autre collaboration mais sa mise en ligne a pris du retard alors cela sera pour plus tard.

Je n'oublie pas évidemment la belle aventure d'Ikosa, le portail d'infos que j'espère bien alimenter dès que je reprendrai pied dans la triste et morne réalité quoitidienne.

Ah et puis avec Jean-Philippe, on a même bossé un (tout) petit peu sur un scénario Maléfices que l'on espère pouvoir enfin rendre disponible. Quand ? Un jour, un jour... Sur ce sterritoires incertains, je ne veux guère m'aventurer.

J'oublie sûrement des trucs mais voilà à quoi, en tout cas, je pense actuellement. Rendez-vous à la rentrée pour voir si, comme de bien entendu, le farniente, les plages ensoleillées et l'abus de crème glacée aura eu raison de tout ça.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 08:25
Bon, ce n'est pas encore la prise de la Bastille version rôlistes mais ça pourrait quand même être une sacrée avancée. Aujourd'hui, 14 Juillet, est le jour de lancement d'un tout nouveau portail dédié à l'actualité des jeux de rôles et apparentés ('gurines et tout ça) : Ikosa.


Là, je ne pense pas que l'on parle de pitch (quand même, non ?) mais je vous joins une petite déclaration d'intention des pilotes du projet :

 

Ikosa est une plateforme d’actualité ludique ouverte à tous les éditeurs de Jeux de Simulation au sens large du terme : jeux de rôles, jeux de plateau, jeux de cartes, figurines, wargames, etc…

Ikosa se veut être le carrefour de toutes les annonces de sorties en terme de publication ludique, tout éditeur confondu. Nous voulons offrir un point de ralliement fédérateur qui vient en amont de l’habituelle attente des joueurs devant leurs rayons de boutiques spécialisées. Edifier, en quelque sorte, une passerelle claire et rapide entre les éditeurs et les joueurs.

Le site va même plus loin en offrant un contenu rédactionnel lié (interviews, chroniques, previews, exclusivités, podcast, …).

Ikosa évoluera très vite en offrant un calendrier de parution prévisionnel, un agenda de manifestations événementielles (en ouvrant ses inscriptions à des associations, clubs et organisateurs), des fiches éditeurs, gammes de jeux, etc…


Alors vous, je sais pas mais moi, qu'est-ce que je peux perdre comme temps quand je me mets en tête de faire le tour de l'info rôliste disponible sur le web : GROG, forums où qu'on cause, sites d'éditeurs, blogs d'auteurs... il faut que je farfouille un moment dans mes favoris, fasse chou blanc sur des sites où il n'y a pas forcément du neuf, me tape des discussions sur forum où l'info est présente mais plus que diluée (normal, ce n'est pas leur rôle)... bref, grosse chute de productivité et souvent frustration. Je fonde beaucoup d'espoir sur Ikosa pour etre ce portail d'infos quotidiennes dont j'ai besoin.

Et comme le dire, c'est bien mais que le faire (y compris l'eau ferrugineuse), c'est mieux, les petits gars d'Ikosa peuvent bien entendu compter sur ceux de Mondes en Chantier pour leur faire remonter un maximum d'infos fraîches.

Longue vie à Ikosa !
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 10:36
Comme le veut la tradition en cette saison, nous vous relayons ci-dessous l'annonce de la prochaine convention de jeux de rôles de nos amis du Club Pythagore de Provins. Juste l'annonce. Nos précisions et commentaires dans un prochain billet.


Le Club Pythagore de Provins organise ses 22èmes Rencontres,

une des conventions de jdr les plus anciennes de France.

 

Sa 5 & Dim 6 septembre 2009,

à Provins (77 – moins d’1 h de Paris)

 

La convention se déroulera, comme l’année dernière dans la Salle Basse, près de l’entrée des souterrains. La ville haute de Provins est inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO, profitez de la convention pour en faire une petite visite !

 

Les samedi après-midi, samedi soir et, si vous le désirez, une partie du dimanche seront consacrés aux parties de jeux de rôles.

 

Les Rencontres font traditionnellement la part belle aux jeux de création francophone et à l’inédit. Si vous êtes des nôtres, vous pourrez donc jouer à Agone (ce jeu fête ses 10 ans cette année !), Essentia, Hurlements, La Méthode du Dr Chestel , Maléfices, Rêve de Dragon…  mais il y aura aussi des parties de trois jeux encore inédits Le Masque et l'Épée, Terra Incognita et Détectives.

 

Ces trois jeux seront menés par leurs auteurs, François Van Hille (Masque et Épée), Julien Clément (Terra Incognita), Laurent Royer et Jacques Seignolles (Détectives).

 

Les auteurs Daniel Danjean (Chestel) et Guillaume Gourvil (Essentia) seront aussi des nôtres.

 

Tous les scénarios menés pour les jeux cités seront inédits. N’hésitez pas à vous manifester auprès des organisateurs si vous désirez mener vous-même un scénario voire un jeu encore inédit.

 

Le dimanche midi sera consacré à un buffet gastronomique pris en salle basse dans une ambiance conviviale.

 

Posibilités d’hébergement pour la nuit de samedi à dimanche.

 

Toutes les précisions nécessaires se trouvent sur le site du Club Pythagore de Provins.

 

Repost 0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 13:38
Mes petits camarades du club Vae Soli et les gars de l’association Anjoute organisaient l'autre week-end un tournoi de jeux d’Histoire et de stratégie dans les salles du Musée des blindés à Saumur, à l’occasion de l’animation « BLINDÉS, 7ème ART ET JEUX D'HISTOIRE ».

Ce n’est pas une mauvaise idée de faire se rencontrer les petits et les grands soldats, dommage en revanche que les prix d’entrée étaient complètement dissuasifs. Au programme, entre autres choses, on trouvait du Flames of War et du 4Ok.

Décidément, dans la catégorie Figurines, ça bouge à Saumur !









Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 08:46
Eh, ça fait longtemps qu'on n'avait pas mis une petite allusion au rap dans nos titres et nos exergues. Oublie finement réparé sur ce coup là...

Bref, toute cette kolossale finesse pour vous présenter une partie du programme de l'Abbaye de Fontevraud pour cet été qui nous tient particulièrement à coeur à Mondes en Chantier.

Commençons d'abord par la base de la base des fois que nous aurions, je n'ose l'imaginer, des lecteurs incultes (aha, on t'a percé à jour, ami lecteur de passage ). Fontevraud est une magnifique abbaye royale aujourd'hui classée au patrimoine mondiale de l'Humanité par l'UNESCO. Elle se trouve dans la vallée de la Loire non loin de la bonne ville de Saumur et d'innombrables autres visites potentielles. Si vous ne connaissez pas encore, il est peut-être encore temps de l'inscrire dans votre programme de visites estivales. Pour vous renseigner, c'est là : http://www.abbaye-fontevraud.com/v3/home/

Non contente de nous offrir à la visite son abbatiale, son cloître et autres joyaux architecturaux,  Fontevraud a également pris l'habitude chaque été d'organiser une importante manifestation culturelle. Cette année, le sujet a légèrement fait tilt chez les MeC : "Voyages et mondes imaginaires".

Ohoooo. En effet, cela pourrait diablement le faire pour Terra Incognita, univers ludique dans lequel le voyage et l'exploration d emondes incongrus est le thème premier.

Cette première impression a d'ailleurs été largement confirmée quand on a découvert qui était l'invité d'honneur de la manifestation : François Place. Ce dernier, si vous ne le connaissez pas (non plus ?? décidément... ), est un auteur et illustrateur pour petits et grands qui excelle dans les récits de voyages imaginaires, façon carnet de route illustré de nombreaux dessins pris "sur le vif" par l'observateur de passage.


Ne connaissant pas la politique de l'auteur quant à la diffusion de ses dessins, nous nous bornerons à reprendre ici les illus fournies dans le dossier de presse. Vous pourrez ainsi au moins vous faire une idée de l'excellence du style, mise en couleurs comprise. Pour approfondir, il vous faut vous procurer les albums. Là, par exemple.

Vous connaissez sûrement un enfant à qui les offrir pour les lui piquer aussitôt, non ? "Lâche ça, t'es trop petit, tu vas mettre du chocolat partout, non mais !"

La série d'albums la plus fameuse de François Place est celle des Atlas d'Orbae : chaque lettre de l'alphabet y est l'objet de la création d'un pays imaginaire dont la forme générale du territoire est celle de la lettre en question. Un travail de création colossal qui s'étale tout de même sur trois albums. L'exposition de Fontevraud de cette année vous propose donc d'admirer 70 planches originales tirées de cette série. Le dossier de presse, toujours :

L’ATLAS IMAGINAIRE, 2/06-25/10 Sur 300 mètres carrés, chacun peut admirer les quelque 70 dessins originaux tirés de L’Atlas des géographes d’Orbae. Véritables cartes géographiques, mettant en image des contrées inconnues, ces œuvres dressent le portait de mondes imaginaires habités d’animaux fantastiques et de peuplades hautes en couleurs. Une exposition à l’image de cet illustrateur, réputé pour sa maîtrise du trait, connu pour ses compositions fouillées, à l’instar des enluminures du Moyen-âge.


Et ce n'est pas tout ! François Place va également animer un atelier de création, écriture et dessin, autour de son travail, à l'abbaye du 06/07 au 10/07. Mondes en Chantier y aura un envoyé spécial en la personne du local de l'étape, j'ai nommé David (bon là, il fait le Giro pour se préparer mais il revient bientôt pour le prologue). David, qui connaît bien mieux que moi l'oeuvre de François Place, vous reparlera de tout ça bientôt sur le blog.

De plus, on ne perd pas de vue l'idée de recycler toutes ces bonnes choes pour Terra Incognita. On avait l'idée, un temps donné, de décalquer le thème de l'Atlas d'Orbae dans un audacieux scénario-campagne pour TI. C'est un peu ambitieux et donc remisé par devers nous pour le moment. Par contre, si cela convient aux exigences de l'atelier, David a mission d'y travailler let d'y affiner e contexte du 3ème grand scénario pour TI, à paraître avant la fin de l'année. Chuuut !
Repost 0
Published by Narbeuh & David - dans Réunions de chantier
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens