Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:14

bisounoursdorContinuons notre série des Bisounours d'or 2009. Comme il s'agit maintenant d'une série d'articles bien installée, je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’il s'agit d'une liste de coups de cœur, des choses que l'on a pris plaisir à lire, jouer, voir ou écouter durant l'année écoulée. Tout cela reste très informel, sans aucun souci de copinage ou de publicité. La seule prétention de cette série des Bisounours d'or est de vous permettre de découvrir vous aussi ces pépites et, grâce à elle, d'y prendre plaisir, nous l'espérons, à votre tour.


Un le matin juste pour se sentir bien


Comme nous sommes post synchronisés à la façon d’une série américaine traduite en russe par des pirates chinois, chaque article de cette série précise si les Bisounours sont attribués par moi-même ou par Narbeuh (Yes Boss ?). Ainsi, vous saurez à qui expédier les mails admiratifs si vous êtes bluffés par notre capacité de discernement ;-!


Poursuivons dans les trucs bien casse-binette avec, cette fois-ci, les Bisounours d'or des meilleurs jeux de rôles de l'année écoulée. Un truc parfait pour se fâcher avec l’autre bonne moitié des acteurs du (petit mais teigneux) milieu...


Et le gagnant est... les jeux de rôles en grand format !

Aha, trop fort, vous pensiez que j'allais me griller avec tout le monde ou bien ? Quel talent, Michel si tu nous écoutes, que nous saluons t’au passage et tout ça....


Mais dis donc, il est pas gonflé, lui. Il chronique Kuro Tensei (qu’est quand même pas bien épais) dans les Carnets de l'Assemblée et après il va défendre des gros bouquins, c'est ça ?


Et ouais. Rien ne m’arrête. King of the Hill ! Master of the world!!! (y compris la Suisse…)

 

Un bisou à onze heures pour un peu de bonheur


dark_heresy.jpgJe n’ai pas encore eu l'occasion* de vous dire en ces mêmes pages  tout le bien que je pense d'une production de grand format parue pourtant il y a déjà plus d’un an (comme le temps passe) chez Bibliothèque Interdite : Dark Heresy. Pour son univers éprouvé (mais jamais encore adapté en jeu de rôles), pour son système dédié bien adapté, pour son aspect graphique très réussi grâce au savoir faire de GW en la matière, Dark Heresy reste un (le ?) coup de cœur de l'année 2008.


En termes éditoriaux, Dark Heresy est ce qu’on appelle un Block Buster. Outre le livre de base, un écran, de nombreux suppléments, une campagne sont devenus très rapidement disponibles. Enorme. Cela peut, bien sûr, vite devenir le point faible d'un tel jeu, particulièrement frustrant lorsqu'on a peu de temps pour tout faire jouer, ou pas les moyens d’acquérir tous les suppléments franchement pas donnés d’une gamme pléthorique. C'est encore plus vrai pour ce qui s’annonce ensuite puisque cette année 2010 devrait voir arriver la petite sœur : Rogue Trader, pas encore traduit en français pour le moment.


L'univers est original mais on se retrouve en terrain connu, très connu même puisqu’installé sur plus de 20 ans et ne nécessite donc pas beaucoup de descriptions mais toute une passionnante redécouverte de ses éléments constitutifs et distinctifs adapté en JdR.


Un à midi ça fait plaisir aussi


Autre nouveau venu incontournable de l’année 2009 que je n’ai pas encore eu l’honneur et l’avantage de vous présenter*, le diptyque en cinémascope des pirates dans l’espâââce composé d'un ouvrage dédié aux joueurs et d'un autre au MJ, j’ai nommé : Metal Adventure !


metal_adventures.jpgLe gros point fort de ce jeu est de traiter un sujet (Les pirates de l’Espace, je viens de le dire – suivez un peu ! – dans un Dernier Millénaire improbable et violent, qui fait partie du patrimoine commun de toute une génération de rôlistes : Capitaine Flam, Albator et Cobra sont dans un vaisseau…) qui a un côté irrésistiblement funky comme on disait à une époque. Et d’ailleurs, à grand renforts de citations drolatiques et de trouvailles sur base de brouettes de D6, les auteurs déploient tout au long des deux ouvrages une vraie volonté de nous rendre la lecture des règles, leur assimilation et ensuite le gameplay le plus fun possible, entre Metal Faktor et du Panache. Et comme le scénario proposé ne constitue que le premier des sept chapitres de la campagne officielle de Metal Adventure, El Barco Del Sol, qui sera publiée tout au long de la gamme, il y a fort à parier que le jeu d’Arnaud Cuidet s’installe pour longtemps dans le PRF.


Si ce Bisounours d'or ne va pas, finalement, au seul Metal Adventures mais aux grands formats, c'est en fait qu'en les derniers jours de l'année 2009 je me suis laissé aller à une bluette inattendue (ah, cœur de berserkr !) pour un autre jdr de grand format : Yggdrasill. Je parlerai sûrement plus en détails en ces pages ou ailleurs de certaines caractéristiques de ce très bon jeu mais voici déjà succinctement les remarques qui lui valent de se trouver là aux côtés de Metal Adventures.


Yggdrasill est un livre de 224 pages (208 pages en bichromie, 16 pages en quadrichromie), à couverture rigide, une nouvelle destination de plus au sein de l’agence de voyages ludiques qu’est en train de devenir Le 7ème Cercle.


Son gros point fort de  est de traiter un sujet qui peut, par ailleurs, passionner ou laisser froid (voire congelé, arf, arf) mais qui est objectivement parfaitement adapté au traitement dans un grand format. Dans Yggdrasill, on joue des hommes du Nord aux prises avec les mystères, humains ou surnaturels, des scandinaves d'avant-hier. On a là un sujet à la fois suffisamment familier (Thorgal en BD, Vickings au cinéma, Hrolf Kraki en littérature…) mais vaste pour justifier de nombreuses pages de descriptions détaillées mais jamais pénibles ou sentant trop ostensiblement le cours d’histoire pour classe de troisième (la genèse et la mythologie nordiques, la vie quotidienne des différents peuples de la Scandia, les Héros de Midgardr, le surnaturel nordique…) et en même temps suffisamment spécifique et typé pour justifier de ne pas se contenter d'un simple scénario ou campagne one-shot avec un jeu existant (Gurps, Runequest).


Les auteurs déploient en outre tout au long de l'ouvrage une vraie volonté de plug and play qui correspond parfaitement aux exigences comme aux possibilités de ce grand format. Ils utilisent un système intuitif. Le jeu est complet et bien construit, facilitant un début sans complications excessives ou tâtonnements et des possibilités de développement d’envergure.


Et Le 7ème Cercle en plus de nous proposer une édition de base de qualité avec couverture rigide, reliure solide et des pages en papier glacé, réussit même à diffuser une édition collector avec des bonus (flyers, fil marque page et cartes) pour le même prix qu’une édition classique ! Manque plus que la boîte et les gurines en carton à découper ;-!


Et un le soir ça évite les cauchemars


On pourrait encore ajouter à cette liste le Grimoire du Magnamund, un supplément compilation de plusieurs suppléments américains pour Loup Solitaire proposé cette année par Le Grimoire (dont je vous parlerai prochainement en long en large et pas trop de travers j’espère étant donné que je m’étais déjà intéressé de près au jeu de base et que j’avais, lors de ma jeunesse folle, terminé tous les Livres dont Vous êtes le Héros auxquels le jeu, bien évidement, se réfère...) ou encore Aventures dans le Monde Intérieur, le jeu Historico-Fantastique Victorien et Vernien de La Boîte à Polpette (que, lui, je n’ai pas acheté parce qu’il est tombé au même moment** qu’Hollow Earth Expedition dont je vous reparlerai quand j'aurai enfin trouvé le temps de le décortiquer en profondeur. En profondeur. Ouarf !). Ce sont, là aussi, deux formats relativement longs. Toutefois, notons que, près d’un an après sa sortie, Aventures dans le Monde Intérieur n’a toujours pas eu le droit au minimum à un écran.


Je rajouterais donc plus volontiers à cette liste Hollow Earth Expedition et son supplément indispensable Les Secrets de la Surface sortis cette année en français et proposé par les éditions Sans-Détour. Un peu cher, tout à fait prêts à jouer avec personnages prétirés et des indices matériels de qualité à distribuer aux joueurs, il appartient au même esprit d'un jeu de rôles à l’ancienne, un peu trop cher, qui demande du temps pour le lire et du temps pour le faire jouer.


On pourrait encore ajouter à cette liste l’énorme pavé d’Eclipse Phase (dont je crois qu’on commence seulement à percevoir l’aspect novateur à tous points de vue et l’incroyable qualité du bousin…), mais bon on se contentera pour cette fois des jeux en français.


Il ne faut pas conclure de cela que les grands formats sont désormais l'alpha et l'oméga ou les lendemains qui chantent du jeu de rôles mais ils marquent indubitablement le retour d’une vieille tendance qui se confirme en l'année 2009 et qui permet de façon tout à fait bienvenue de renouer avec les standards éditoriaux du genre. Pourvu que ça se prolonge !


* : mais ça ne saurait tarder ! Vous pouvez vous attendre à un portrait croisé Dark Heresy versus Metal adventure, comme à la grande époque des matchs au sommet sur Mondes en Chantier.

** : qu’est-ce que ça peut être stupide cette habitude de faire des sorties de jeux sur des thèmes très proche en un temps restreint. De même quand il existait encore une presse rôliste en kiosque avec les sorties de tous les magazines la même semaine…

Repost 0
Published by David - dans Quel chantier !
commenter cet article
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 08:33
kickass.jpgIl me fallait un titre qui claque encore plus que celui d'il y a un an : http://mondesenchantier.over-blog.com/article-27057212.html  C'est chose faite ! 

Là aussi, comme l'an dernier, j'ai un peu tardé avant de publier le traditionnel billet nombrilo-introspectif sur l'état d'avancement de mes divers projets liés au jeu de rôles. Pourtant, cela fait longtemps que je suis convaincu par l'utilité (toute personnelle, bien sûr !) d'une telle habitude mais il y a toujours la peur du bilan après relecture du billet d'il y a un an ou je ne sais quoi qui retarde sa publication à la toute fin du mois de Janvier.

Bon, bah, quand même, ça va. L'essentiel de ce qui avait été annoncé (je pense à Terra Incognita, surtout) a été tenu dans des délais approximatifs et l'année a été émaillée de quelques bonnes surprises (comme Ikosa notamment). Si j'y ajoute la qualité des jeux lus (Warsaw, BIA, Eclipse Phase...) cette année et la participation à quelques conventions sympathiques, cela fait de 2009 une belle et bonne année rôlistique.

2010 est déjà commencée, quant à elle, depuis quasi un mois et là, par contre, c'est assez mou : comme le suggère le Monsieur en haut à gauche, il va falloir s'activer et c'est bien là la vertu essentielle de ce genre de post.

Alors, d'abord, Terra Incognita. Ce n'est pas parce que 2009 avait été déclarée "année TI" chez MeC que 2010 ne doit pas aussi lui être largement consacrée. Après un très bref post partum, me voici repartit vers de nouvelles aventures dans les Pays de Nulle Part ! Le chantier actuel concerne un gros scénario intitulé "Un sinistre voyage" qui sera sensiblement au même format que les deux précédents. Il s'agit d'un scénario plein d'aventures, d'exotisme et d'humour. Je le trouve excellent e tje me permets cette immodestie car la trame en est de David et non de moi-même. Je ne fais que la reprendre, la développer et faire en sorte qu'elle colle parfaitement à l'univers de TI. Je ne sais pas trop quand ça sera prêt mais c'est déjà en bonne voie. J'ai envie de dire "1er trimmestre 2010" comme on dit sur les plannings de pro. La suite est nettement plus indéterminée. J'aimerais lancer une série de petits suppléments fourre-tout avec règles, aventures courtes, développements du background... mais cela n'aurait guèère de sens que s'il est possible de regrouper une petite équipe de rédaction. Comme pour moi jeu de rôles rime vraiment avec scénario, il faudra aussi prévoir le 4ème gros scénario pour TI avant la fin de cette année 2010. Beaucoup de pistes parmi mes notes mais pas encore d'heureux élu sur la table de travail.

Les autres projets d'écriture ont pas mal morflé du temps requis par la finalisation de Terra Incognita et par les tâches de routine (blog, Ikosa, glande monstrueuse...). Par exemple, TAZ, le jeu de rôles sur le choc du futur postmoderne, a certes un peu avancé, notamment question documentation et élaboration d'un système spécifique, mais il reste encore bien loin de ce qu'on peut appeler un jeu de rôles jouable. Le problème de ce projet, c'est qu'il est assez ambitieux et sans doute au moins aussi long à mener que ne l'était TI. Aurai-je du courage ?

En fait, mes lectures actuelles (comme Warsaw et BIA) et mes aspirations post-Grand Registre pour Terra Incognita me conduiraient plutôt vers un projet de jeu au format court. Ce serait un défi vraiment passionnant. Là aussi, plusieurs idées surgies de mes carnets de notes manuscrites se bousculent. Celui qui paraît le mieux jouer des coudes et marcher sur la tête de ses petits congénères semble être un projet commun avec David mais vraiment rien de suffisamment concret pour en parler ici pour le moment.

Parmi les bonnes résolutions 2010, il faut asbolument accorder à nouveau à ce bon vieux blog toute l'attention que, à mon avis, il mérite. Ne nous voilons pas la face : la participation à Ikosa, aux Carnets, aux forums, à Facebook, le boulot sur TI et la Vraie VieTM, pas toujours très marrante, ont entraîné un recul du nombre d'articles publiés. La moyenne de ces denrier smois n'est guère supérieure de beaucoup à 1/semaine, c'est trop peu. Pas mal de séries sont aussi restées inachevées. Il va falloir reprendre tout ça. Il faut peut-être rédéfinir un peu le partage des tâches et des objectifs. Il faut aussi alimenter la colonne de droite, celle des téléchargements. A la réflexion, il y a encore pas mal de trucs et de machins divers qui se promènent de gauche et de droite sans qu'il en soit fait mention. Oublis à réparer pour donner à ce blog un rôle de portail (bi-)personnel plus affirmé.

Cela ne veut évidemment pas dire lâcher les camarades d'Ikosa et des Carnets de l'Assemblée : bien au contraire ! Il y a là-bas pas mal de projets excitants et je compte bien donner tous les coups de main qu'il sera possible et, qui plus est, d'y entraîner encore plus David !

Parmi les autres espaces de créativité auxquels j'entends bien continuer de me frotter, je n'oublie pas les Salons de la Cour d'Obéron et leurs fameux concours de scénarios, les conventions comme les incontournables Rencontres du Club Pythagore et les rennaises (Terminus Ludi, Eclipse...) voire d'autres et bien sûr les boutiques spécialisées qui, j'espère, seront alimentées par les éditeurs en nouveautés aussi savoureuses que durant l'année écoulée.

Allez, comme on dit dans Terra Incognita, 2009 est mort, vive 2010 ! 
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 09:01
bisounoursdorAlors donc voilà, je prends mon tour de veille avec le présent article pour le compte de notre inénarrable série des Bisounours d'or 2009.

Je rappelle pour celles et ceux qui dorment dans le fond près du radiateur qu’il s'agit d'une liste de coups de cœur, des choses que l'on a pris plaisir à lire, jouer, voir ou écouter durant l'année écoulée. Tout cela est très imprudent, sans aucun souci de susceptibilités ou d’explosivité. La seule prétention de cette série des Bisounours d'or est de vous permettre de découvrir à votre tour ces pépites et, grâce à elles, de filer un bon coton en collant aux bons filons.

Comme nous sommes toujours parfaitement synchronisés et totalement raccord, chaque article de cette série précise si les Bisounours sont attribués par moi-même ou par Narbeuh. Ainsi, vous saurez à qui expédier les petites enveloppes garnies de billets pour nous remercier de nos choix judicieux ;-!


Bisous bisous, gentil Bisounours…


Commençons directement par le truc le plus exigeant qui soit : les conventions !! Depuis quelques années de déjà, on note un net renouveau des conventions qui fleurissent un peu partout (sans compter les vieilles branches qui se maintiennent bien) : pas un coin de France qui n'en ait une. Et c’est salvateur !


En effet, ça parait con à dire mais pour socialiser un peu et humer des parfums autrement plus entêtants que de l’air conditionné de la Blogosphère Rôliste autour de laquelle nous gravitons habituellement ou goûter autre chose que les ersatz et la saccharose de la jeuderôlogie virtuelle, il faut commencer par sortir de chez soi, prendre la route, des trains, des cars, des métros, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, partir parce qu’on sait qu’on est attendu, aller par la forêt, aller par la montagne (je dis ça pour les Suisses), parce qu’on ne peut demeurer loin de ses frères de rêve plus longtemps. Marcher les yeux fixés sur ses idées de scénarii, sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, seul, inconnu (et l’air vaguement inquiétant au goût des quidams que vous croisez), le dos courbé par un gros sac à dos, les mains croisées sur le programme de la conv’.


Un p’tit bisou, y a rien de plus fou…


Partir, partir*, même loin de quelqu'un ou de quelqu'une, même pas pour aller chercher fortune, même loin loin de la région du cœur, d’accord, mais pour allez où ? Quels sont donc les événements rôlistes que les MeCs fréquentent avec le plus de plaisir ? Verdict.


En voici trois auxquelles nous primes plaisir à participer et que nous vous relatâmes dans notre rubrique dédiée au nom si finement trouvé de Réunion de chantier.


A tout seigneur tout honneur, je commencerai ce tour de France en rappelant que le Club Pythagore de Provins organisait les 5 & 6 septembre derniers ses 22èmes Rencontres (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-33581531.html ). Il s’agit d’une des conventions de jdr les plus anciennes de France. Une convention vénérable, certes, mais qui, grâce à sa régularité et à la qualité des ses invités, des participants et des scénarios qui y sont joués surpasse en intérêt la plupart des jeunots. Et son impeccable maître de cérémonie s’adonne aussi aux jeux de mots laids, ce qui ne peut que réjouir !

 

provins2009tableti.jpg

Toujours en septembre dernier dans le Maine et Loire, une semaine seulement après Ludo’délire (le très réussi Festival du jeu des Alleuds), j’ai comme chaque année bien apprécié de participer au Festival des jeux organisé à Angers par l’association Au Tour du Jeu ! et les magasins La Luciole et Sortilèges, à l’occasion des 10 ans de cette manifestation de rue. L’occasion pour moi de tester ma pointe de vitesse en échappant à quelques kevins et quelques zombis, comme je vous le relatais naguère (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-23382116.html et http://mondesenchantier.over-blog.com/article-les-visiteurs-contre-les-zombis-mutants-37190021.html ).


Un gros bisou, y a rien de plus fou…


Pas forcément besoin d’aller bien loin pour trouver son bonheur ludique : c’est en local de l’étape je me suis rendu les samedi 6 et dimanche 7 Juin 2009 au second tournoi de jeux de figurines organisé à l'occasion du Festival des jeux de Saumur par le club Vae Soli. Ce fut un moment fort sympathique de compétition et de convivialité (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-32752043.html ).


Toutefois, si ne devait en retenir qu’une cette année, je choisirais Terminus Ludi où nous nous sommes rendu cette année pour participer à un festival multi-jeux qui a la bonne idée de se trouver dans notre fief rennais et qui se bonifie d’édition en édition. Nous y avons retrouvé bien des anciens compagnons et bien évidemment du jeu de rôles mais aussi tous les autres genres de jeux de société, de jeux traditionnels, de cartes, en bois, pour les enfants, des murder-party et plein d'autres choses trop longues à détailler ici mais dont vous lirez les relations complètes sur le site internet du festival : http://www.terminusludi.fr/ Un weekend d’autant plus notable que ce fut l’occasion de voir mon copain le Grümph, qu'on ne présente plus, sortir de son Terrier, avec sous le bras un nouveau système en phase de test et un nouveau jeu en prévision. Quel talent, mais quel talent !

 

tludi2.jpg

Un p’tit bisou, y a rien de plus doux !


Pas vraiment des conventions de jeux de rôles mais des conventions quand même (et jamais loin de nos imaginaires), il y eut aussi le Festival malouin Quai des Bulles qui m’a donné l’occasion d’une petite parenthèse poétique dans ce monde de rôlistes ainsi que de quelques belles rencontres… (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-cale-des-bouteilles-lointaines-39074457.html ) et les célébrissimes Utopiales de Nantes où j’ai croisé de sympathiques GNistes et quelques dingues de figouzes qui m’ont vite adopté. A l’année prochaine les gars ! (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-les-utopiales-juste-au-poil--39724252.html )


Et enfin, dans un autre genre, mais quand même je m’en serais voulu de ne pas le citer tellement c’était bien, François Place a animé un atelier de création, d’écriture et de dessin, autour de son travail (dont les merveilleux Géographes d’Orbae), à l'abbaye de Fontevraud (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-33365029.html ) entre le 6 et le 10 juillet derniers, qu’en auteur et dessinateur amateur et fan de Terres Inconnues, je n’aurais manqué pour rien au monde !


Vous l'aurez compris, ce vrai-faux palmarès n'a d'autre but que de dire un grand merci à tous ces organisateurs pour toutes ces heures de jeu tout aussi passionnantes que (le plus souvent) gratuites. Continuez, on veut vous épouser !


* : c’est crever un pneu comme disait l’autre…

Repost 0
Published by David - dans Quel chantier !
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 19:10
Logo-ACHERON.jpgRappelez-vous, il n'y a pas si longtemps, nous aviosn vécu une véritable frénésie de sorties de jeux de rôles prenant pour cadre une fin 19ème/début 20ème plus ou moins historique, plus ou moins fantastique. Il semblait bien jusqu'à aujourd'hui que le phénomène se soit tassé. La sélection naturelle avait été impitoyable. Les Héritiers ne sont jamais sortis. Hex a été furtivement édité mais n'a guère connu de postérité. Même le grand Maléfices est vite rentré dans sa léthargie après l'édition d'un nouveau livre de base et d'un seul supplément. A propos de ce dernier, la dernière mise à jour du site web de l'éditeur date de... plusieurs années, ce qui n'augure rien de très bon pour l'avenir. Restait donc, seul, Crimes, le challenger vainqueur par KO généralisé. Soutenue par son désormais éditeur, les Ecuries d'Augias, la gamme devrait encore voir de belles choses paraître en 2010.

Et là, paf, sorti du bois, voici que nous arrive un mystérieux Acheron au pitch pour le moins familier. Allez, ça faisiat longtemps, le voilà ce pitch, tel que proposé par l'éditeur, CDS Editions :


"Qui peut se targuer de connaître toutes les capacités de l’esprit humain ? A-t-on jamais trouvé une limite à notre imagination ? Et où vont ces rêves, qui n’arrivent jamais à destination ? Où disparaissent ces peurs que nous refoulons au plus profond de notre âme ? Bien des hommes ont tenté, en vain, de répondre à ces questions…
Et s’il existait un lieu où dorment ces illusions perdues, ces rêves brisés et ces moments disparus ? Peut-être n’abriterait-il pas ce qui n’est plus, mais ce qui n’aurait jamais dû être…


Directement inspiré de la littérature gothique et fantastique du XIXe siècle, Achéron est un jeu de rôle d’enquêtes et d’horreur, qui vous mènera à la frontière du réel et d’un Ailleurs de cauchemar.
Des brumes de White Chapel aux volutes envoûtantes des fumeries d’opium de Shanghai, vous traquerez les créatures de l’Achéron et d’effroyables criminels. Vos dons et votre foi vous permettront de combattre des spectres de l’au-delà et de préserver votre raison – à moins que votre pragmatisme scientifique vous pousse à nier leur existence ?  
Entre Sherlock Holmes et Dracula, Dorian Gray et Frankenstein, Achéron vous entraînera de l’autre coté du miroir, sur les rives troublées de l’esprit humain..."



Familier mais bien alléchant. Mais bien familier quand même. On attend avec impatience d'ens avoir un peu plus sur ce jeu en termes de règles, scénarios type, gamme prévue, identité graphique...  et voir ainsi en quoi il diffère de ses prédecesseurs.

Pour le moment, les rares renseignements glanés permettent de penser que le contexte du jeu sera plus centré sur l'ère victorienne (disons la deuxième moitié du 19ème siècle ) plutôt que sur la Belle Epoque chère à Crimes et Maléfices. Toutefois, le terrain n'est pas moins miné par là-bas. Horreur + ère victorienne = Cthulhu by gaslight pour encore pas mal de joueurs expérimentés (qui a dit "vieux con" au fond ?).

Perspective intéressante, le jeu semble centré sur le thème des voyages et les scénarios devraient se dérouler, apparemment, assez loin de Paris, Londres ou Vienne. C'est vrai qu'en dehors du "Voile de Kali", la campagne pour Maléfices ou de notre propre Mea Rouia (voir téléchargements colonne de droite du blog) pour ce jeu quis ent le soufre, les escapades 1900 (ou victoriennes...) sont rares. On imagine pourtant très bien les empires coloniaux respectifs des grandes puissances européennes, la jeune Amérique encore sauvage ou encore les concessions chinoises et leurs intrigues vénéneuses. Ca tombe bien ! Si succès il y a pour le livre de base de Acheron, le 1er supplément pourrait présenter le contexte de la Shanghai de l'époque. Miam , voilà un gros potentiel scénaristique sur lequel je m'étais un temps penché avant de n'en rien faire faute de motivation précise. J'espère que cette nouvelle gamme arrivera bien au moins jusqu'à ce stade afin de nous faire profiter de tout ça.

Enfin, chose singulière, il semble bien que ce jeu ait d'abord été développé sous la form d'un PBF, un play by forum, que l'on peut trouver ici : http://acheron.forumperso.com/forum.htm Les liens entre les deux sont encore à confirmer mais, à première vue, cela semble bien être la même chose. Aux curieux d'aller y farfouiller !

De notre côté, on va suivre ça avec intérêt et nous vous tiendrons au courant des dernières infos dispos sur Achéron.
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 18:50
bisounoursdorOuais, bon, en fait, c'est un peu l'arnaque.

C'est plus pour moi le prétexte de remettre ce blog en mode "journal intime" et ainsi graver dans le silicium un petit classement fait au détour d'un des fils du sympathique forum rôliste Antonio Bay. Il s'agissait en fait de donner son top 5 des écrans de jeux de rôles. Or, vous nous connaissez, voilà un sujet devant lequel aucun M.E.C. ne saurait résister...

Bref, je voudrais donc garder la trace de ce post mais aussi l'amender un peu et, enfin, donner un peu plus d'ampleur aux vignettes (merci le GROG pour la plupart !).

Oué, et le rapport avec les Bisounours d'or, c'est quoi ?

Bah, attendons la fin de cet article mais un M.E.C., surtout de mauvaise foi, retombe toujours sur ses pattes. Toujours...

Bon, alors, ce classement des 5 plus beaux écrans de jdr de tous le temps. Pas facile de se décider, à vrai dire. Il faut pondérer avec l'effet de la nostalgie, l'évolution des moyens techniques à disposition des graphistes, du nombre de volets, de l'usage ou non qu'on en fait en fonction de la pratique du jeu... donc je ne vais pas classer, juste citer. Et je vais m'accorder aussi un banc des remplaçants avec tous ceux qui n'entrent pas dans les 5 cités mais qui le pourraient tout autant.

Bien sûr, j'aime beaucoup celui de Rêve de Dragon 2. Outre qu'il avait le bon goût d'être fourni avec le jeu de base (aha, on va y revenir...), l'illustration de Florence Magnin est magnifique et offre une mise en abîme du jeu de rôles (décors en carton, rideau cramoisi, feux de la rampe...) vraiment bien trouvée. De plus, c'est un vieux compagnon.

http://3.bp.blogspot.com/_8DK9nsnS5Js/SkTxuABs4tI/AAAAAAAAAyQ/6_25lw9lfgQ/s400/optRdD_petit.jpg
Le plus paradoxal : celui de Capitan Alatriste. Le jeu que je ne pratiquerai jamais faute de maîtrise de l'espagnol mais quelle illustration de Joan Mundet ! Attendez moi, compadre, je viens à vous !! Franchement et très sérieusement, cet écran mériterait que j'écrive le jeu (en français !) qui va avec. Et pourquoi pas ?

ecran-alatriste.jpg
L'illu signée Boris Courdesses pour Nightprowler 2 est du même tonneau. Elle donne tout de suite envie de se plonger dans les ruelles sombres de Bejofa. Cela vaut aussi pour l'oeuvre du même artiste pour Capharnaum, hélas sortie trop sombre de chez l'imprimeur.

ecran-nightprowler-2.jpg
Toujours même remarque en ce qui concerne la très inspirante illu de Jee pour l'écran de Trail of Cthulhu. On connaît la polémique à propos de celui de la v6 de l'Appel de Cthulhu qui, euh, "ressemble un peu" dans sa composition. Mais au final, Jee fait taire la polémique de la meilleure des façons en mettant plus de mystère et surtout d'horreur latente dans sa composition sepia.

ecran-toc.jpg
Et, tiens, alors que j'ai jamais été fan de son travail (mon dieu, ces armures de plaques...), j'aime beaucoup l'écran de Gassner pour Cyberpunk 2020, bonne ambiance, très bon choix de couleurs mais aussi vertus pédagogiques pour expliquer au béotien certains détails de l'ambiance cyber. Là aussi, un très, très vieux compagnon (pinaise, on sera bientôt contemporains de Cyberpunk 2013...).

ecran-cp-2020.jpg
J'aurais pu tout autant mettre l'écran de Maléfices 1 (un peu dépassé techniquement quand même...), celui pour Exil illu superbe mais pas très bien adaptée à l'ambiance, AMHA), celui de Miles Christi (pour l'originalité), les différnets écrans pour Runequest et leurs scènes épiques... bref, plein. Je les aime presque tous. Un écran de MJ, c'est quand même un objet culte pour tout rôliste, non ?

Je continue ce message en précisant à ceux que la question passionne que David avait publié sur Mondes en Chantier une typologie en deux parties des écrans de jdr, finement nommée "écran total".

C'est là (1ère partie) : 
http://mondesenchantier.over-blog.com/article-22218698.html

Et là (2ème partie) :
http://mondesenchantier.over-blog.com/article-22218856.html

Comme ça, vous aurez bien, bien fait le tour de la question quand même...

Ah ? Et le Bisounours d'or alors ? Bah, même pas peur : le Bisounours d'or du plus bel écran de jdr pour l'année 2009 est attribué à...

... bah pas à celui de Yggdrasill, pourtant vraiment somptueux (on sait choisir les illustrateurs chez le 7ème Cercle) mais qui compte pour 2010. Celui pour Eclipse Phase est un peu moche par rapport à la moyenne des illus de ce jeu. Alors je vote (à nouveau) pour le petit mais élégant écran fourni avec BIA. Très bonne ambiance rendue par Matthias Haddad, illustrateur de grand talent que l'on retrouve désormais dans quasiment toutes les productions de jdr françaises.

bia-ecran.jpg
Ah, si tous les jeux pouvaient être fournis avec leur écran, ce serait cool. Je pense même que John Doe devrait en étudier la faisabilité budgétaire pour ses DOA car c'est un vrai argument de vente à mon goût.

Bref, encore bravo à l'équipe de BIA et à bientôt pour les Bisounours de David (et peut-être d'autres à moi, on verra).
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 19:08
bisounoursdorContinuons notre série des Bisounours d'or 2009. Comme il s'agit d'une toute récente série d'articles, j'en rappelle d'abord le subtil principe. Il s'agit donc d'une liste de coups de coeur, des choses que l'on a pris plaisir à lire, jouer, voir ou écouter durant l'année écoulée. Tout cela est très informel, sans aucun souci d'objectivité ou d'exhaustivité. La seule prétention de cette série des Bisounours d'or est de vous permettre de découvrir vous aussi ces pépites et, grâce à elle, d'y prendre plaisir, nous l'espérons, à votre tour.

Comme nous ne nous sommes pas non plus vraiment consultés auparavant, chaque article de cette série précisera si les Bisounours sont attribués par moi-même ou par David (ouhou, David ?). Ainsi, vous saurez à qui expédier les petits cercueils en balsa si vous êtes scandalisés par nos choix ;-!

Poursuivons dans les trucs bien casse-gueule avec, cette fois-ci, les Bisounours d'or des meilleurs jeux de rôles de l'année écoulée. Un truc parfait pour se fâcher avec une bonne moitié des acteurs du (petit) milieu...

Et le gagnant est... les jeux de rôles en petit format !

Aha, trop fort, vous pensiez que j'allais me griller avec tout le monde ou bien ? Tout le monde a 10, c'est MON ammmiiiii, bon Dimanche sous vos applaudissements et tout ça....

Mais dis donc, il est pas gonflé, lui. Il nous pond un Terra Incognita de 260 pages, il chronique Eclipse Phase (400 pages) et Earthdawn Classic (500 pages) dans les Carnets de l'Assemblée et il va défendre des pitis bouquins, c'est ça ?

Et ouais. Même pas peur.

warsaw-couv.jpgJ'ai déjà eu l'occasion de vous dire beaucoup de bien en ces mêmes pages d'une production de petit format parue en cette année 2009 chez John Doe : Warsaw. Pour son univers novateur (en jeu de rôles, du moins), pour son système dédié bien adapté, pour son aspect graphique très réussi malgré les contraintes induites par le petit format, Warsaw reste un (le ?) coup de coeur de l'année.

En termes éditoriaux, Warsaw est, chez John Doe, un DOA (Dead on arrival, mort à l'arrivée des secours quoi mais c'est vrai que ça sonne un peu moins bien...) comme Final Frontier par exemple. Outre les petites dimensions des livres au format comics, désormais traditionnel chez JD, un DOA est aussi un format court en termes de pagination et de prix (moins de 30 euros). Enfin, ça l'est également par l'absence de suivi papier. Pas d'écran, pas de supplément, pas de campagne. One shot. Cela peut, bien sûr, vite devenir le point faible d'un tel jeu, particulièrement frustrant lorsqu'on a bien flashé sur l'univers de jeu. C'est encore plus vrai pour Warsaw. L'univers est original et nécessite donc pas mal de descriptions. Guerre et fantastique uchronique obligent, les règles ont nécessité d'être un tant soit peu fouillées. Du coup, il reste vraiment très peu de place pour les scénarios : un seul, guère épais (guerre et paix, arf, arf) et un synopsis de campagne vraiment très peu détaillé. Bien sûr, on peut exiger du ou des auteurs du suivi PDF gratuit mais c'est encore charger la barque du « pas gratuit mais presque » qui est en train de devenir quasi endémique au milieu du jeu de rôles francophone.

Si ce Bisounours d'or ne va pas, finalement, au seul Warsaw mais aux formats courts, c'est en fait qu'en les derniers jours de l'année 2009 je me suis laissé aller à une bluette inattendue (ah, coeur artichaut !) pour un autre jdr de petit format : BIA. Je parlerai sûrement plus en détails en ces pages ou ailleurs de certaines caractéristiques de ce très bon jeu mais voici déjà succinctement les remarques qui lui valent de se trouver là aux côtés de Warsaw.

bia-cover.jpgBIA est un représentant de la gamme Intégrales des XII Singes comme Khaos 1795. L'éditeur réalise en l'occasion un véritable tour de force en proposant pour moins de 35 euros non pas un seul livret mais bel et bien tout un pack comprenant un livret à couverture couleurs pour la présentation des règles et de l'univers de jeu, un autre livret en noir et blanc mais au papier épais pour les secrets et les scénarios et... un petit mais splendide écran 4 volets ! Manque plus que la boîte et les gurines en carton à découper ;-!

Le gros point fort de BIA est de traiter un sujet qui peut, par ailleurs, passionner ou laisser froid mais qui est objectivement parfaitement adapté au traitement dans un petit format. Alors qu'un Warsaw aurait bien supporté un gros livre de 300 pages pour prendre toute sa saveur. Dans BIA, on joue des enquêteurs (du Bureau of Indians Affairs éponyme) aux prises avec les mystères, humains ou surnaturels, des réserves indiennes des USA d'aujourd'hui. On a là un sujet à la fois suffisamment familier (aujourd'hui, USA, enquêtes policières façon séries TV...) pour ne pas nécessiter ouatemille pages de descriptions (le BIA, les réserves indiennes, le surnaturel amérindien et c'est marre) et en même temps suffisamment spécifique et typé pour justifier de ne pas se contenter d'un simple scénario ou campagne pour un jeu existant (Esoterrorists, Cthulhu now...).

Les auteurs déploient en outre tout au long de l'ouvrage une vraie volonté de plug and play qui correspond parfaitement aux exigences comme aux possibilités de ce format court. Ils utilisent un système familier (du Dk adapté). Le jeu est « à missions », facilitant un début sans complications excessives ou tâtonnements. 5 réserves indiennes sont décrites, permettant en cas de fainéantise aiguë ou d'urgence absolue de n'en lire qu'une seule avant le début de la partie. Enfin, un très astucieux procédé de présentation des scénarios (dont il faudra que l'on reparle) est déployé afin d'en faciliter par le MJ la prise en main.

Au final, BIA réussit, en économisant des pages dans les autres sections, à présenter pas moins de 5 scénarios complets et 6 synopsis relativement développés. Tout cela permet d'envisager d'épuiser le sujet avec ses joueurs avant que ceux-ci n'aient envie de passer à autre chose, ce qui est un autre des buts de ce format court.  

On pourrait encore ajouter à cette liste certaines des productions du 7ème Cercle de cette année comme Devâstra (dont je ne pourrai rien vous dire faute d'intérêt a priori pour le genre du shonen manga auquel le jeu, paraît-il, se réfère...) ou encore Sable Rouge, le Planet Opera medfan de Willy Favre (que, lui, j'ai acheté _ le jeu, pas Willy Favre... - mais qui est tombé pour moi au mauvais moment et dont je vous reparlerai quand j'aurai enfin trouvé le temps de le lire). Ce sont, là aussi, deux formats relativement courts façon Kuro. Toutefois, notons que Sable Rouge aura prochainement le droit au minimum à un écran.

Je rajouterais même volontiers dans cette liste les petits scénarios à 10 euros pour Crimes produits par les Ecuries d'Augias comme Reaped roses par exemple. Pas chers, tout à fait prêts à jouer avec personnages prétirés et indices matériels de qualité à distribuer aux joueurs, ils appartiennent au même esprit d'un jeu de rôles bon marché, facile à lire et rapide à jouer.

Il ne faut pas conclure de cela que les formats courts sont désormais l'alpha et l'omega ou les lendemains qui chantent du jeu de rôles mais ils sont indubitablement une nouvelle tendance qui se confirme en l'année 2009 et qui vient de façon tout à fait bienvenue renouveler les standards éditoriaux du genre. Pourvu que ça dure !

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Comptes rendus
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 08:08
bisounoursdor.jpgAlors donc voilà, nous ouvrons par le présent article notre série des Bisounours d'or 2009. Il s'agit d'une liste de coups de coeur, des choses que l'on a pris plaisir à lire, jouer, voir ou écouter durant l'année écoulée. Tout cela est très informel, sans aucun souci d'objectivité ou d'exhaustivité. La seule prétention de cette série des Bisounours d'or est de vous permettre de découvrir vous aussi ces pépites et, grâce à elle, d'y prendre plaisir, nous l'espérons, à votre tour.

Comme nous ne nous sommes pas non plus vraiment consultés auparavant, chaque article de cette série précisera si les Bisounours sont attribués par moi-même ou par David. Ainsi, vous saurez à qui expédier les petits cercueils en balsa si vous êtes scandalisés par nos choix ;-!

Commençons directement par le truc le plus casse-gueule qui soit : les collègues !! En effet, quels sont les blogs rôlistes que je fréquente avec le plus de plaisir ? Verdict.


Il ya quelques années de cela, une véritable frénésie de création de blogs a saisi le petit monde du jeu de rôles francophone : pas un acteur du milieu, auteur pro ou amateur éclairé qui n'ait alors cédé à la mode du blog. Et c'est ainsi que Mondes en Chantier naquit.

Mais, à l'orée de 2010, nous ne sommes plus si nombreux.

Il y a ceux qui se sont lassés et n'ont plus guère mis à jour leur blog depuis 2006.
Il y a ceux qui ne s'en servent désormais plus que pour communiquer autour de la sortie de leurs productions pro.
Il y a ceux qui sont restés actifs mais qui ont réorienté leur blog au gré de leurs propres envies, parfois éloignées des préoccupations du jeu de rôles (là, je pense très fort aux excllents Hu-Mu dont je suis resté un fidèle lecteur mais qui parlent désormais surtout de littérature).
Il ya enfin ceux qui sont restés ou sont revenus aux sources de ce qu'était le blog et en font surtout une vitrine de leur vie privée, affichant leurs goûts personnels en matière musicale (souvent) ou culinaire (plus rarement...).

Une fois réalisé cet écrémage de fait, il ne reste guère que 3 blogs qui, à mon goût, sortent nettement du lot.

Commençons par la très récente boîte à Heuhh, de notre estimé collègue de chez Ikosa. Un blog  jeune, certes, mais qui, grâce à sa régularité et à la consistance de ses posts a rattrapé en intérêt la plupart des papys du genre. On trouvera surtout des compte-rendus critiques de jeux de rôles et de jeux de plateaux mais aussi des interviews intéressantes, bref tout ce qu'on lisait auparavant dans feu la presse spécialisée. Heuhh s'exerce aussi aux jeux de mots moisis en intertitres... ce qui ne peut que nous réjouir :-) Bravo jeunot !

Le Terrier du Grümph, qu'on ne présente plus, est bien moins souvent mis à jour. Mais quand il l'est, c'est rarement pour nous informer de son mal de tête ou nous présenter le dernier mp3 téléchargé. En général, ça envoie sévèrement du bois et on a le droit à une carte inédite, un scénario voire un jeu complet. Quand ce n'est pas une BD. Si, si, si... Bref, du travail de pro qui force le respect.

Toutefois, s'il ne devait en rester qu'un, je choisirais une bonne Tartofrez, le blog de Brand. Ce dernier est le seul auteur de ma connaissance à si bien évoquer la trop fameuse "jeuderôlogie" (la façon de bien maîtriser, concevoir les scénarios voire les jeux) en réussissant tout à la fois à éviter une pédanterie hors de propos et un enfonçage de portes (monstres-trésors) ouvertes par trop fréquent en ce domaine. Oui, j'ai les noms... Le blog est mis à jour de façon très irrégulière mais, dans ses bons moments, Tartofrez vaut un bon bouquin sur le sujet (ce qui d'ailleurs, en  français, n'existe pas depuis un vieux HS de Casus). Brand publie de temps en temps un billet de type échangeurs pour s'y retrouver dans l'archivage du blog. Le dernier est tout récent : http://tartofrez.canalblog.com/archives/2009/12/22/16240198.html Bonne lecture.

Vous l'aurez compris, ce vrai-faux palmarès n'a d'autre but que de dire un grand merci à tous ces auteurs pour toutes ces heures de lecture tout aussi passionnante que gratuite. Continuez, on vous aime !
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 14:02
bobanniversairechaussette.jpg

Voilà, j'ai envie de dire : tout est dit ! Mais quand même je le répète : David et moi vous souhaitons plein, plein de bonnes choses pour l'année à venir.

Revenez souvent nous lire, trouvez-y bonheur, laissez nous des bisous en commentaires et tous ces petits riens qui peuvent contribuer, certes modestement mais quand même, à une bonne année.

Si, justement, vous venez souvent par ici, vous avez du noter un certain ralentissement de notre activité avec guère plus d'un post par semaine (deux les bonnes semaines...). Pas de panique : n'y voyez pas une quelconque désaffection pour les Mondes en Chantier ! D'une part, les aléas de la Vraie VieTM nous ont pris pas mal de temps à l'un et à l'autre ces dernières semaines. D'autre part, en ce qui me concerne, mon temps libre disponible pour les jeux de rôles a été pas mal absorbé par la mise au point final du Grand Registre pour Terra Incognita. J'entrevois un peu plus de liberté et de diversité pour les mois à venir.

D'ailleurs, nous allons faire feu de tout bois sur Mondes en Chantier avec le retour des anciennes rubriques (même le Cyberpunk Reload va reprendre ses aventures au long cours !) mais aussi une série d'articles attribuant des Bisounours d'or à nos coups de coeur respectifs de l'année écoulée dans tous les domaines qui nous passerons à travers l'esprit et sans aucun soucis de rigueur ou d'exhaustivité. A très vite, donc.

Hein ? Des étrennes ?

Bah, déjà, allez donc télécharger tout Terra Incognita sur http://www.paysdenullepart.fr/

Repost 0
Published by Narbeuh & David - dans Quel chantier !
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 09:42
Un très court message en ces périodes de fêtes tout d'abord pour remercier tous ceux qui m'ont adressé un mot chaleureux suite à la mise à disposition du Grand Registre, que ce soit en commentaires sur ce blog ou sur les divers forums où j'ai posté l'annonce ou encore par mail personnel : un grand merci à vous !

D'autre part, on me signale sur le forum des Salons de la Cour d'Oberon des difficultés à télécharger le fichier du Grand Registre via la plate-forme SteekR que j'utilise pour la première fois à cette occasion. Me voilà bien embêté car, de mon côté, même en changeant d'ordinateur, cela fonctionne correctement.

Donc, si certains d'entre vous éprouvent ou ont éprouvé les mêmes difficultés de téléchargement, n'hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article afin que je m'en fasse une idée plus précise. Merci d'avance !

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:23
banniereti.jpg
Bon, Grand Prélude, Grand Registre... qu'est-ce que c'est que tout ce bordel ? Peuh, peuvent pas appeler ça "livre du joueur" ou je sais pas !?

Bref, faisons un petit tour d'horizon des fichiers déjà disponibles pour le jeu de rôles Terra Incognita. On a donc :

• évidemment le fameux Grand Registre ! Rappelons aux lecteurs indélicats qu'il s'agit de la version complète du jeu (voir le post précédent pour de plus amples détails).

• le Grand Prélude, conçu comme une version de démonstration du jeu, est bien entendu assez largement obsolète à présent. Toutefois, il peut encore faire de l’usage à ceux qui aimeraient dipsoser d’une présentation plus synthétique de l’univers et des règles ou, surtout, qui recherche des personnages prétirés.

Le Grand Prélude présente en effet un condensé de l’univers de jeu ainsi qu’une version simplifiée des règles. Cette version est toutefois conçue pour être suffisante pour jouer un véritable scénario de Terra Incognita. Malgré cette volonté, certaines règles décrites paraîtront peut-être insuffisamment détaillées ou expliquées par manque de place. A défaut de système détaillé de création de personnage, le Grand Prélude propose 12 modèles de personnages prétirés (8 hommes et 4 femmes), un pour chaque Figure (ou archétype) du jeu.

• le Petit Prélude, premier document lisible publié pour le jeu, est lui aussi désormais largement obsolète (la majeure partie de son texte est repris dans le Grand Registre) ; toutefois, ce court livret peut encore trouver son utilité par la présence d’un scénario en misanthrope (en solo, si vous préférez…) permettant de découvrir sans attendre l’univers de jeu ou qui peut même faire l’objet d’une rapide adaptation pour être joué à plusieurs et avec les règles proposées par le Grand Registre.

L’Isle aux Marmousets est le premier scénario complet publié pour Terra Incognita. Il permet de découvrir concrètement l’esprit d’une aventure aux Pays de Nulle Part. Sa lecture est tout particulièrement conseillée en parallèle de celle du chapitre du présent livre consacré aux « Conseils au Maistre » .

Monsieur de Quatre Pattes est un autre gros scénario (avec de nombreuses annexes). Il peut être lié au précédent ou joué de façon indépendante. Il est plus long à jouer que L’Isle aux Marmousets et, contrairement à celui-ci, permet de faire évoluer les personnages également au Pays d’Ici.


Finissons ce tour d'horizon en rappelant que toutes ces belles et bonnes choses sont en téléchargement libre sur notre site (cliquez sur la vignette en haut de cet article). Enjoy !

automate collage

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens