Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 00:38

Pour découvrir en douceur l'Etroit Royaume d'Alaconie, cadre d'un scénario pour Rêves de Dragons que nous espérons, à terme, pouvoir vous proposer en pdf, le blog des Mondes en Chantier vous propose aujourd'hui de vous rendre à la Grande Bibliothèque de Caliope, ancienne capitale dudit royaume, afin d'y feuilleter l'Herbier Royal...

Plantes du bord des chemins d’Alaconie

 

L’Herbe à cloques : La surface rugueuse de cette plante des marais est puissamment urticante et provoque des douleurs atroces et des paralysies nerveuses, mais sa sève est recherchéherbeàcloquese par les sages-femmes pour ses propriétés anesthésiantes. Marais. 30d la botte.



L’Arbousier
: pour préparer une gelée d’arbouse, il faut cueillir les fruits pas trop mûrs et les faire cuire pendant une demi-heure draconique dans très peu d’eau. Il convient ensuite de presser et de passerarbousier le jus. Ensuite encore, il est nécessaire de lui ajouter le même poids en sucre et de faire cuire en remuant jusqu’à ce que le jus prenne en gelée. Il faut alors mettre aussitôt en pots. Cette préparation est très nutritive, se conserve longtemps, a très bon goût et de ce fait une bonne valeur marchande : environ 1s le pot. Forêts de conifères.


 

La Belle-étoile : Avec les feuilles en forme d’étoile à 6 branches de cette herbe grasse séchées, fumées et finement broyées, on peut faire un mélabelleetoilenge à tabac qui a la faculté de plonger le plus insomniaque des quidams dans un profond sommeil. Si on a la chance d’en découvrir, la variété à 7 branches possède, dit-on, des propriétés encore plus merveilleuses… Une autre utilisation bien connue des Voyageurs prudents consiste à en répandre une bonne quantité de ces petites étoiles séchées  autour du campement afin d’être réveillé par les craquements que ne manqueront pas de provoquer d’éventuels visiteurs nocturnes en les piétinant par inadvertance… Forêt. La variété à 6 branches ne vaut presque rien, celle à 7 branches en revanche, quand on en trouve, ce négocie à partir de 2s l'étoile...


  gigant

L’Oreille de Gigant : on peut en manger les racines bouillies, à la manière de salsifis. On peut aussi utiliser les jeunes pousses comme celles depointedefleches asperges. Mais à chaque fois il faut que ce soit préparé par un cuisinier qui connait son affaire, parce qu'on peut enfin en mélanger la sève avec de la graisse pour obtenir un poison de lame. 50d la plante. Montagnes.


 

La Bourrache : pour faire des feuilles de bourrache confites au sucre il convient de faire bouillir de jeunes feuilles de bourrache dans un sirop de sucre parfumé à l’eau de rose. Egoutter et étaler avec soin les feuilles cuites puis les saupoudrer de sucre fin et laisser sécher.bourrache

Mais ce n’est pas tout : la bourrache a encore deux autres propriétés merveilleuses. Ses feuilles, convenablement préparés, peuvent en effet se transformer en une matière qui a les propriétés d’un papier très fin et de bonne qualité (c’est le célèbre bourrache-papier, bien csireneonnu des érudits). Enfin, cueillie à l'heure de la Sirène, elle rentre aussi dans la composition de l’un des filtres d’amour les plus puissants qui soient, à l’origine de l’expression populaire : « s’abourracher du premier venu ».

 prairies et collines. 5s le brin si il a été cueilli à l'heure de la Sirène, 5d sinon.


 herbeàmillefleurs

L’Herbe à Mille Fleurs : cette plante est particulièrement recherchée pour son polen qui sucre et poivre en même temps. Prairies de montagne. 50d la pousse.


 

L’Oreille de Chamule : Les jeunes feuilles de cette plante, cueillies au mois de la Sirène, cuites à l’eau bouillante, peuvent être consommées en guise d’épinards. Et c’est tout. Prairies et collines.

 


La Truffe d’eau
: la Truffe à l’eau a la réputation de rendre idiots ceux qui les consomment en grandes quantités (« vas donc, eh !, truffe à l’eau », dit l’expression populaire.
Quoi qu’il en soit, la saveur de ce fruit ressemble étrangement à celle des châtaignes. On les fait cuire à l’eau bouillante et on en mange la chair. Marais, bords des lacs, des étangs et des rivières.

 


oiseauLe Cerisier des oiseaux
: cette variété de cerisier que l'on trouve surtout dans les prairies de la Haute Alaconie fleurit bleu et porte ensuite des fruits qui attirenmillepertuist tous les oiseaux, quels qu'ils soient. En revanche ils provoqueront de forts désagréments gastriques aux voyageurs gourmands qui voudraient s'en rassasier.


 

Le Millepertuis : on peut faire une liqueur digestive avec cette plante, très utile après les repas trop avantageux. Faire infuser 2 branches de feuilles sèches dans un litre d’eau. Laisser au soleil pendant quinze jours. Presser et passer, sucrer à volonté. Prairies. 2d la botte.

 sangisorbe


La Sanguisorbe
: il faut la cueillir au mois des Epées, la laver, la faire bouillir à l’eau et l’appliquer sur les plaies pour favoriser la cicatrisation. Marais et nécropoles. 20d la pousse.

La Dent-de-lion : outre de la salade, on peut en faire une excellente purée avec les feuilles hachées et cuites à l’eau.
dentdelion Les bourgeons de fleurs peuvent être confits comme des câpres ou bien broyés et mélangés avec de la graisse d’oie (et pourquoi pas de la menthe) pour obtenir une pâte destinée à l’hygiène dentaire. Forêts. 5d la botte.

 toutebonne


La Toute-bonne
: comme condiment (haché menu menu) ou en thé, sucré avec du miel. Plaines et forêts. 1d la botte.


La Grenade carnivore : contrairement à ce que son nom  semble indiquer, cette plgrenadecarnivoreante parasite qui étouffe ses hôtes à la manière du lierre n'est pas, à proprement parler, une plante carnivore. Ce sont ses fruits qui lorsqu'ils tombent à portée d'un animal tentent de l'attraper à l'aide d'appendices préhensibles, puis répandent un acide très puissant pour en dissoudre les chairs afin de préparer un substrat idéal pour ses graines. Ceci dit, l'accident le plus ballot qui puissent arriver au Voyageur endormi sous un arbre qui en est porteur est encore de recevoir une grenade sur la tête : il faut alors des réflexes de loup et une volonté de fer pour se l'arracher du visage avant qu'il ne soit proprement dissout. Forêts. Commerce illégal en Alaconie.

 

Repost 0
Published by David@lpha - dans Préfabriqués
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 17:39
Non, non, je ne parle pas des posts plutôt espacés sur ce blog depuis quelques semaines, je vous parle de Eclipse, une des conventions de jeux de rôles se tenant à Rennes. Et bien, cette année, contrairement à la précédente, nous y serons !

eclipse-8-affiche.jpg

La convention Eclipse, organisée par le club de la Lune Rousse, se tient depuis 8 ans déjà au mois de Mars. Il se trouve que ce mois est traditionnellement hautement chargé en boulot pour moi comme pour David. Non seulement il n'est pas toujours facile de s'absenter tout un week end pour jeter des dés, pousser de petits morceaux de plomb et manger des Granola durant cette période. Mais, surtout, de fourbes réunions et autres contraintes pénibles peuvent sortir quasiment à tout moment du bois où elles nous attendaient terrées, prêtes à frapper là où ça fait mal. D'où une quasi impossibilité de s'organiser sérieusement des semaines en avance. Mais là, c'est bon, on y est, quasiment plus rien ne peut faire obstacle à notre expédition donc, contrairement à ce qui s'était passé l'année dernière, Rennes, nous voici !!!!

Alors, ceci expliquant cela, c'est en parfaits dilettantes que nous allons nous rendre à Eclipse 8. Nous aurions aimé y défendre Terra Incognita, nos amis des Carnets de l'Assemblée, d'Ikosa ou parler d'autres projets qui nous tiennent à coeur mais, en fait, non. Participation longtemps incertaine, peu de temps pour préparer = grosse glande. Donc, nous allons aller à Eclipse essentiellement pour jouer et bavarder. David va peut-être mener un petit Rêve de Dragon mais même ça, c'est encore sujet à conditionnel comme disent les excellents journalistes de la télévision. On essaiera de faire mieux l'année prochaine...

Il y a de bonnes choses de prévues lors de cette Eclipse 8 (qui s'étale cette année du vendredi soir 26 mars au dimanche soir 28 mars). Nous nous étions déjà rendus à Eclipse 6 et avions eu l'occasion de rencontrer quelques signatures du jeu de rôles francophone actuel. Les parties étaient aussi très prometteuses (démo d'une nouveauté de l'époque et une rareté quasiment antique) mais quelques soucis d'organisation (inscriptions, heure de début de partie, bruit...) avaient gâché l'ensemble. Espérons que tout se passera bien car avec du Tenga, de l'Yggdrasill, du Sombre (3 ? 4 ? on ne sait plus...) avec leurs auteurs respectifs, les nouveaux projets top secret de Monsieur Le Grümph et bien d'autres encore, il y a de quoi faire.

Je vous laisse découvrir tout cela sur le site de la Lune Rousse : http://www.ascreb.org/clubs/jdr/convention/edito.php

Si jamais, ami lecteur, tu t'y rends aussi, n'hésite pas à laisser un petit commentaire que l'on s'y reconnaisse ! IRL quoi comme disent les jeunes...
Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 23:30

Justice or just Us ?


De la civilisation de masse naît nécessairement la criminalité de masse, comme des médias de masse naissent les mensonges massifs. Aujourd’hui, la police ne peut plus s’offrir le luxe de ne rechercher qu’un criminel à la fois, de n’enquêter seulement que sur une seule affaire. Aujourd’hui, on faitArt02a d’énormes rafles, à quoi participent conjointement les différentes brigades spécialisées : brigade des stupéfiants ; brigade des mœurs – laquelle a fort à faire avec la traite des Blanches, des Noires, des Jaunes – brigade antigang ; brigade financière ; brigade des jeux. La police n’opère plus maintenant que de cette façon dans la mer de fange et de crime qu’est devenue Heaven Harbor. C’est ainsi qu’elle ramène dans ses filets de bien répugnants poissons – menu fretin et gros requins – c’est ainsi qu’elle « nettoie ».

 

Les coupables sont toujours parmi les auvergnats


Ils ne sont pourtant pas tous dans la nasse, loin de là ! Le Chef de la Police est au milieu de la grande rue. De chaque côté les caïds se sont retranchés dans un tripot, entourés de leurs porte-flingues.


Art07a


« Des expressions parfaitement innocentes sont braquées, violées, dépouillées de toute véritable signification et de toute décence, puis envoyées faire le trottoir pour assurer le contrôle de l’actualité au profit du gang au pouvoir » proclame le journal du matin : « Les coupables sont toujours parmi les prévenus ». Je dirais même plus : les coupables sont toujours parmi les auvergnats.

 

Mais qui nous protège de la police ?


To Protect and Serve. Voilà son slogan, mais qui sert-il réellement ? A première vue on pourrait croire que tout va bien, mais très peu de gros bonnets ont été inculpés récemment. Le Crime Organisé est à son plus haut historique dans cette ville, et il semble que la police soit contente de cet état de fait. Les criminels s’enrichissent à nos frais et personne ne les en empêche.


Art17a

Vous voyez ce jeune gandin sur le trottoir de droite ? C’est le fils du Maire. Ses obligés répètent à l’envie qu’il a peut-être encore plus de talent que son père au même âge. Son parrain c’est le boss des beaux quartiers d’Heaven Harbor. Comme les gangsters, lui et son père sont peu instruits, ostentatoires, vulgaires, avides de pouvoir et obsédés par les manifestations publiques de respect.


Sa belle-mère c’est la star locale. Une chanteuse, une actrice. Il y a quelque chose d’impassible dans son regard, son menton s’avance de manière royale. Elle ne peut pas être à notre portée. Mais ce n’est qu’un aspect de son numéro d’aguicheuse. Elle régalera d’un rire cristallin celui qui osera s’approcher, ou d’un trait d’esprit, un sourire aux lèvres, un poignard derrière le dos.

 

Vivre et laisser mourir

 

Le réglement de comptes habituel. Une espèce de macabre et stupide vendetta. Que vais-je faire ? Rien du tout ! Qu'ils continuent, pourquoi me fatiguer à les découvrir, à les arrêter ? Pour qu'ils soient condamnés à 6 mois avec sursis, voire blanchis de toute accusation comme hier encore le premier fusil du patron, un truand de la pire espèce surnommé "le sénateur", pourtant pris la main dans le sac celui-là... Ils vont se tuer si on les laisse faire ?... A leur aise ! Il y a des places libres à la morgue municipale.
Art18a
Oui, il ne va rien faire, et demain le téléphone va sonner et une voix inconnue dira : « Vous étiez tout, vous n’êtes plus rien. » C'est ainsi dans les grandes bandes : on gagne gros, on se trouve bien, et pourtant il en est qui sont tentés de se mettre à leur compte. Une telle tentative est un suicide, car le chef ne peut pas admettre le déviationisme et ne connaît pas de nuances dans le châtiment. Son code pénal ne contient qu'une seule peine : la mort. C'est le code le plus court du monde et son article unique n'offre pas matière à chicane.
 


Art15a

Repost 0
Published by David@lpha - dans Noir bitume
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 10:15
louise-michel-affiche.jpgRalala, quel scandale, mes amis, quel scandale ! Voilà encore les gens de la télé et du cinéma, ces vautours qui ne respectent rien ni personne, qui s'en prennent aux Mondes en Chantier, pillant sans vergogne nos meilleures idées pour leurs obscurs téléfilms. Et croyez-vous que l'on aurait ne serait-ce qu'un petit mail de remerciement ou un poke sur Facebook ou quoi ? Peanuts. Ah, bravo, messieurs de la télévision !

Bon, en fait, après visionnage de l'objet du crime, il semble tout de même que le forfait soit assez bénin. Donc, je me calme et je vous explique.

*prend ses gouttes*

Ahem.

Donc, samedi soir dernier, France 3 diffusait un téléfilm historique consacré à Louise Michel, grande figure de cette période historique que l'on aime tant par ici, celle des Maléfices et autres Crimes, une Belle Epoque très élargie en amont jusqu'à la Commune dont Louise fut accusée d'être une des "pétroleuses" et dont elle fut, assurément, une des pus belles âmes.

Hein ? Samedi soir ? Mékilékon : tu pouvais pas le faire AVANT ton billet ?

Aha, rassurez-vous, amis lecteurs, comme cela devient de coutume sur les chaînes de la télévision française, ce téléfilm s'apprête à devenir un film tout court et sera visible en salles de cinématographe au début du mois d'Avril (sous le nom subtilement différent de Louise Michel la rebelle...).

Bon, reprenons. Le sujet du Louise Michel de Sólveig Anspach n'est pas la vie de la passionaria (incarnée, très efficacement, à l'écran par Sylvie Testud), juste le récit d'un de ses épisodes : son séjour en déportation en Nouvelle-Calédonie sur la presqu'île Ducos de 1873 à 1880.

Bon sang mais c'est bien sûr !!! Nos plus fidèles lecteurs auront reconnu à la virgule rpès le contexte d'un des plus vieux fichiers disponibles via Mondes en Chantier : le scénario Mea Rouia pour Maléfices. Pour les ignorants et autres malpolis, vous pouvez étendre le champ de votre savoir simplement en cliquant là juste à droite, oui là, c'est ça.

Quoi ? Top petit ?

Et là, c'est mieux ?

mea-rouia-couv.jpg

Valaaaaa.

Donc, ce film ? Alors, bien sûr, son propos n'est pas de sentir le soufre. Ce n'est pas non plus de servir de prétexte à une bande de rôlistes du samedi soir en goguette cherchant leur dose de fumbles, fusillades et pizzas froides. On est d'accord. Mais, globalement, j'ai trouvé que le film ratait sa cible ou, en tout cas, exploitait fort mal ce qui aurait du être son principal sujet.

D'une part, le film veut absulement montrer TOUTE la péridoe de captivité de Louise Michel sur Ducos puis à Nouméa, soit 8 ans, ce qui fait beaucoup pour 90 mn. De plus, la réalisatrice s'attache (et y réussit fort bien) à nous montrer la solitude, l'isolement, la langueur et même l'ennui qui ne peut que saisir une femme déportée sur une presqu'île ingrate à l'exacte opposée sur le globe de son pays natal.

Malgré tout, il me semble que le film rate le climax, le moment de tension extrême, celui qui crée les meilleures lignes de force dans l'intrigue et le destin des personnages : la grande révolte kanak de 1878, celle menée par Ataï. Le film y consacre, à tout casser, 5 à 10 mn, passsablement bâclées à la fin. C'est très dommage.

Il n'appartient qu'à l'Histoire, la vraie, de nous réserver de tels moments de génie narratif. Alors que les ex-Communards moisissaient sur cette presqu'île Ducos pour avoir oser défier le gouvernement de Thiers et bousculer l'ordre établi, ils se retrouvaient soudain aux premières loges pour assister au soulèvement d'un peuple opprimé (les Kanaks pour ceux qui vraiment ne suivent pas du tout, du tout...) contre ses oppresseurs. Tout porte à croire alors que les ex-Communards vont se ranger comme un seul homme (et femme pour Louise Michel, bien sûr...) derrière les insurgés. Leur ennemi est commun (les soldats et l'administration coloniale), leur situation était, toutes proportions gardées, assez similaire... CQFD ? Pas du tout !

Le sel de l'Histoire est que, justement, les ex-Communards, par proximité culturelle avec leurs geoliers français, par peur de l'inconnu, par lâcheté personnelle (l'amnistie se dessinait à l'horizon avec la prochaine possibilité de rentrer chez môman)... bref, pour plein de bonnes et mauvaises raisons, la plupart des ex-Communards vont prendre faits et causes pour la coloniale et non pour les Kanaks. La majorité mais pas tous et, évidemment, dans les exceptions à la règle, l'intransigeante Louise.

Si, vous aussi, c'est ce cas de conscience, ce déchirement qui vous intéresse à donner à voir ou, ici, à donner à jouer, vous pouvez vous jeter sur Mea Rouia. Dans tous les cas, si vous voulez approfondir cette question, allez jeter également un oeil aux aides de jeu, photos d'époque, documents fac simile et autres annexes du scénario réunies et développées par l'infernal duo Philippe et Jean-Philippe. Qu'ils en soient ici, encore une fois, remerciés : que de bons moments !

Bon, ça, on n'a pas pu le mettre mais voilà une reproduction de la presqu'île Ducos en relief par un véritable maniaque de la précision historique

1soir2.jpg

Ah tiens, pour conclure, un point commun entre le scénario et le film, chacun laisse le suspens à la fin sur la question qui tue : mais où est donc passée la tête de Ataï enfermée dans un bocal et baignant dans le formol ?

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Préfabriqués
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 00:17

Un en janvier, non  février, euh… mars  pour attendre l'été…


Et encore un p’tit  Bisounours de plus, sans doute le dernier en ce qui me concerne (pour cette année) ! Ouais, bon, en fait de revue de début d’année, c'est franchement l'arnaque : on est déjà en Mars ! C'est plus pour moi le prétexte de remettre ce blog en mode "journal intime" et ainsi graver dans le silicium un petit panorama de mes loisirs et évasions imaginaires récents… en essayant de vous dire ce qu’il y avait à reprendre pour le JdR à chaque fois. Or, vous nous connaissez, voilà un sujet devant lequel aucun M.E.C. ne saurait résister...bisounours3


Oué, et le rapport avec les Bisounours d'or, c'est quoi ?

Bah, attendons la fin de cet article mais un M.E.C., surtout drapé de lin blanc et de probité candide, retombe toujours sur ses pattes. Toujours...


Bon, alors, ce panorama. Il y aurait tant de choses à dire, pas facile de se décider et impossible de tout caser, à vrai dire. Donc je ne vais pas classer, juste citer, et je me contenterai de trois catégories : Romans, BD et Films. Et je vais m'accorder aussi un banc des remplaçants avec tous ceux qui n'entrent pas dans l’équipe type mais qui le pourraient tout autant.

 

Un en avril pour un printemps facile…*


Dans la catégorie romans, à tout seigneur tout honneur : je commence par la plus grosse claque de la fantasy française au XXIème siècle : Gagner la guerre de Jean Philippe Jaworsky. Bien sûr, j'aime beaucoup Te Deum Pour un Massacre, mais ce n’est rien comparé au plaisir que j’ai eu à découvrir l’univers du vieux royaume. Au passage, je précise qu’il me semble quasi indispensable d’avoir lu le recueil de nouvelles Janua vera** (dont notre estimé confrère Heuhh vous dit tout le bien qu’il en pense sur son blog :http://heuhh.over-blog.com/article-janua-vera-la-vraie-porte-vers-la-litterature-46216640.html ) avant de se lancer dans cette histoire et se laisser transporter par un récit sur pages. C’est du tout bon du début à la fin ! Je dirais seulement qu’à mon humble avis, le créateur de la ville de Ciudalia n’a pas intérêt à trop tirer vers la fantasy classique : dès que les nains et les elfes pointent le bout de leurs nez (qui a dit : pointus ?), il y a quelque chose d’impalpable qui s’évapore, et ça le fait moins.

 douglas-coupland

Sur le banc des remplaçant il y avait un roman d’un tout autre genre, mais un roman majeur, le troisième en 20 ans : J-Pod (il n’y a jamais de roman anecdotique avec Douglas Coupland, sauf peut-être Girlfriend dans le coma, mais Génération X, Microserfs et celui dont je parle sont hors du commun). Il s’agit de dresser le portrait de la génération Y, celle qui désigne les personnes nées entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1990. Ils n'ont pas eu à subir la menace d'apocalypse de la guerre froide, ils considèrent comme acquises (et parfois dépassées) les transformations morales des années 1960-1970 et incarnent à merveille ce que Cornélius Castoriadis appelle des ilotes, en étant les vrais consommacteurs responsables/victimes de l’actuelle gogolisation de la société.


Un roman absolument essentiel pour comprendre ce qui nous arrive depuis 5 ou 6 ans donc (pourquoi je vois des zombis partout, si vous suivez un peu ce blog ;=D ) et comme inspi pour un jeu d'anticipation proche... genre TAZ ! On ne peut d'ailleurs que regretter qu’un éditeur français ne se soit pas un peu plus pressé pour le traduire, les quatre années qui se sont écoulées entre sa parution en américain (canadien ?) et aujourd’hui l’ayant fortement défraichi. Mais rétrospectivement cette capacité d’analyse et d’anticipation laisse pantois.

 

Un en juillet pour danser et chanter…


Le plus paradoxal : le deuxième tome de Ghost Money, la BD signée Smolderen et Bertail, dont nous avons déjà eu l’occasion de vous parler sur ce blog. L’histoire n’est pas nouvelle (cette idée du container fantôme qui sillonne les mers du globe se trouvait originellement dans les romans de W. Gibson et a aussi inspiré une série américaine, mais ça reste une très bonne source d’inspi pour Cyberpunk… ou TAZ un de ces jours (pinaise, on sera bientôt contemporains de Cyberpunk 2013...) !

 abyme-couv

Ce n’est pas vraiment une BD, mais c’est illustré (et très joliment même, par Gérard Trignac et Julien Delval pour les illustrations et Eric Paris pour la cartographie), alors ça compte : Abyme, Guide de la Cité des Ombres a été finalement édité par Mnémos, dans la nouvelle collection OUROBORES. Même si j’y ai joué quelques fois fut un temps, je n’ai jamais été un fanatique d’Agone et globalement je trouve que ce que fait Mathieu Gaborit ne vaut pas tripette, mais un guide de ville imaginaire, je ne pouvais pas passer à côté.


Le livre se présente comme un guide touristique de luxe et non comme un supplément de jeu de rôle, mais les éditions Mnemos et les XII singes sont en discussions pour l’utiliser comme cadre de jeu et écrire des scénarios de jeu de rôle s'y déroulant, donc tous les espoirs nous sont permis ! Je me prends d’ailleurs à rêver qu’un traitement similaire permettant de les faire découvrir à un (plus) grand public soit réservé à Cadwallon, à Bejofa ou à Laelith... Les guides de villes de JdR, je les aime presque tous. Un guide de ville imaginaire, c'est quand même un objet culte pour tout rôliste, non ?


Je tiens d’ailleurs à préciser à ceux que la question passionne que Narbeuh a signé il y a quelques mois un article sur le sujet sur ce blog (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-32628479.html ). Comme ça, vous aurez bien, bien fait le tour de la question quand même...

 

Un à Noël ça rend la vie plus belle !


Depuis quelques années le temps me manque pour me rendre dans les salles obscures, aussi ai-je apprécié de pouvoir me faire une toile ou deux lors des vacances de fin d’année, en choisissant les films en fonction de mes activités rôlistes du moment, quitte à me farcir des navets. En parlant de navets, vous me direz, mieux vaut Avatar que jamais***… avatar-bo-film-james-cameron-airtist

Il y a déjà eu de nombreuses séries à succès (Harry Potter par exemple ou encore le Donjon de Naheulbeuk) et de nombreux films (Le Monde de Nemo) dont les auteurs ont été accusés de plagiat. Il faut dire que les accusations sont rarement convaincantes (voir grotesques en ce qui concerne PoC)… Mais là, là quand même, sous nos yeux en plus ! Bon d’accord, il fallait être rôliste pour s’en apercevoir, mais avouez, quand même, Avatar, c’est honteusement pompé sur Shaan, non ?


Hum, je réalise soudainement qu’il est temps de ressortir Shaan du placard pour rappeler aux plus jeunes de nos lecteurs petra zo exactement Shaan ?!?


Alors voilà : ce jeu fait partie des nombreux jdrs que j’ai pu acheter au fil des années mais sans jamais y jouer ou y faire jouer. L’univers de jeu, c’est la planète Héos, située aux confins de notre univers. Une planète qui vivait en paix, peuplée de ses neuf races anthropoïdes... jusqu'au jour où les humains débarquèrent, apportant avec eux la violence et la destruction sous couvert de la civilisation. Comme de bien entendu, une résistance s'est organisée, qui a pour principale mission de lutter contre la technologie des humains… Il faudrait quand même être sacrément miro pour ne pas reconnaître dans les Na'vi de Pandora les cousins copier-coller des Felings des Grands arbres habitant Héos dans le jeu de rôles ! Ou plus exactement leurs cousins, à la sauce américaine. Des US Na’vi, en quelque sorte… Alors la question se pose : l’auteur du jeu (Igor Polouchine) se fendra-il d’un procès contre J. Cameron ? Bon courage garçon, on est avec toi !

 kane

De la même façon, toujours pendant les fêtes, bien calé dans mon fauteuil défoncé dans la salle de cinéma locale, je me suis dit que ces gros méchants chaotiques dans Solomon Kane ressemblaient quand même foutrement aux guerriers du chaos de Warhammer. Mais là ça s’explique facilement puisque les nombreux créatifs concepteurs de cet univers ne se sont jamais caché d’avoir pioché à un partout leurs idées, et notamment chez Howard. Il y a là comme un effet retour, la boucle est bouclée, et ça me permet au passage vous signaler un très sympathique JdR centré sur le personnage de Salomon Kane : http://solomonkane.free.fr/

 

Bisou bisou, gentil bisounours !


Ah ? Fort bien, tout cela est bel et bon, mais et le Bisounours d'or alors ? Bah, même pas peur : le Bisounours d'or du plus beau support d’inspiration rôliste est attribué à Jasper Fforde, pour l’ensemble de sa série Thursday Next.


L’intrigue s’y déroule à l’intérieur d’un livre, dans les histoires que racontent les livres, pourrait-on dire. Le monde y est régi par les besoins du récit (Gérard Genette serait content), on y communique grâce aux notes de bas de page, les cheveux et les ongles n’y poussent et on n’y va pas aux toilettes. Et, chose bien pratique, on y connait d'avance le méchant qui nous pourrira l'existence (sauf contingence de l'histoire en question, bien entendu).


Thursday est un agent de la "Jurisfiction", une sorte de police de la littérature, chargée de régler les problèmes existant au sein du monde des livres. Capable de passer de livre en livre, d'entrer dans leurs histoires, de vivre, parler et interagir avec ses personnages, Thursday est une sorte de "super-agent" de la littérature (littéralement à la MEGA si vous voyez l’idée ^^ ). Elle est même capable de changer la fin d'un récit jugé trop triste ou trop ennuyeux !

thursdaycar2signedEt parmi les romans de la série, s’il ne faut en retenir qu’un, alors je vote pour Le Puits des Histoires Perdues chez Fleuve Noir, dont l’intrigue ferait une magnifique trame pour un scénario de JdR…


Attendez un peu ! Un JdR ? Mais quel JdR justement ? Ah, si un jour un jeu pouvait permettre de se lancer dans ce type d’aventures, ce serait cool. Je pense même que  ce serait quelque chose de jamais fait, jamais vu... Ah, mais attendez, on me dit que peut-être les dangereux activistes des Mondes en Chantier auraient le projet de…


Affaire à suivre !

 

* : Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire « un printemps facile » ?! Si vous avez la réponse, merci de la transmettre au gouvernement qui risque d’en avoir besoin…

** : Message personnel pour Heuhh : Qui vivra vera pied et allo et vera et scoubidou ?

*** : J’ai l’impression que je vais me faire plein de nouveaux amis :=D

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 18:42
bateauterraincognitaFunPhotoBox 4039104220972 

Bon, les petits moments d'autocongratulation, c'est bien mais des infos sur le jeu, c'est mieux, non ?

L'actualité de Terra Incognita, en ce moment, c'est le travail en cours sur le prochain scénario : Un sinistre voyage. L'originalité de ce work in progress est que, après des mois de travail en misanthrope, j'ai le plaisir de peaufiner ce troisième scénario en tandem avec mon compère David.

C'est en effet lui qui a eu l'idée du scénario et en a livré la trame essentielle. Je l'ai retravaillée, renvoyée vers David et ainsi de suite jusqu'à aboutir à une version définitive qui nous satisfasse tous les deux.

Cette collaboration se poursuit à l'heure de la rédaction des copieuses annexes du scénario. En effet, comme pour les deux scénarios précédents, chaque nouveau supplément édité est l'occasion de vous livrer en annexes quelques compléments de background voire de règles. Pendant que je m'occupe de la rédaction d'une annexe sur l'Arabie Heureuse en 1720 et, surtout de la descritpion d'une nouvelle ville au format du L'Orient de Monsieur de Quatre Pattes, David, lui, se charge des cartes et plans qui accompagneront le scénario.

Il est trop tôt pour vous donner une date de mise à disposition car le travail avance plutôt lentement en ce moment mais cela ne devrait plus trop tarder tout de même.... En attendant, voici, en guise de teaser, quelques lignes dans lesquelles David tente de vous initier à l'ambiance de ce prochain scénario :


Je t’écris d’Alcibiade où nous attendons le premier jour de pluie. Ici tout est sec, et quand le vent repart avec la marée, il fait voler la poussière rouge du haut-plateau. C’est une poussière soufrée. Le soufre jaillit quelques fois, par delà la jungle, aux confins du Royaume du grand Achabé.


Nous attendons la pluie et son cortège festif. Ce sont les hommes qui dansent ici, avec sérieux et application, à grands pas lourds et compassés, comme on pile le raisin, et à chaque reprise on voit leur chair qui tremble.


D’ailleurs, c’est tout le pays qui tremble avec eux, c’est un pays de séisme, un pays de failles et de craquelures.


Lorsque l’augure qui mène la caravane aura donné le signal, nous partirons vers l’intérieur des terres. On m’a désigné ce matin, au caravansérail, une carne apathique. Je l’ai détestée à première vue, j’ai peine à croire qu’elle me portera beaucoup plus loin que la Porte du Désert.


Enfin, nous verrons…

 

Man_in_Oriental_Costume.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Terra Incognita
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 17:52
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/83/Jean_Louis_Th%C3%A9odore_G%C3%A9ricault_002.jpg/800px-Jean_Louis_Th%C3%A9odore_G%C3%A9ricault_002.jpgBon, voilà, c'est la totale louze, Terra Incognita n'est pas le vainqueur du prix du jeu de rôles alternatif désigné par la FFJDR. C'est finalement Shell Shock, le jeu de Kobayashi, qui l'emporte.

Toutefois, dans un style oecuménique louable qui n'est pas sans rappeler celui de feu Jacques Martin ("Tout le monde a donc une booooonnnne note, les enfants") les Dimanche après-midi où on s'emmerdait quand on était minots, la Fédération a tenu a donné un prix de consolation aux quatre louzeurs, accompagné d'un petit commentaire rédigé dans un registre loyal-bon. Voilà ce que ça donne pour nous :


Julien "Narbeuh" Clément reçoit pour Terra Incognita le
Prix du Merveilleux pour la qualité des référence qui servent de toile de fond à ce jeu magnifiquement présenté et dont la qualité rivalise avec les standards de l'édtion professionnelle... un petit prodige !


Ouahouh, merci les gars de la fédé, un commentaire comme ça, ça vaut bien un parchemin moisi ou un autocollant siglé FFJDR ! Compte-tenu de la démarche sous-jacente au projet TI ( = tout faire de A à Z avec ses gros doigts et ses petits moyens), c'est une appréciation qui nous va droit au coeur.

Ce qui me console aussi, c'est le pedigree de notre vainqueur. Si quelqu'un méritait bien d'être distingué pour son oeuvre en faveur d'un "autre" jeu de rôles, c'est bien Kobayashi et ses Livres de l'Ours. Si vous ne connaissez pas encore, vous trouverez sur son site de nombreuses productions de jeux indés, courts et nerveux comme, donc, Shell Shock, consacré à la condition humaine du soldat dans les conflits déshumanisants (un jeu sur la brutalisation, en quelque sorte) mais aussi 10 000, que j'aime beaucoup, consacré à l'expédition décrite par Xénophon dans l'Anabase ou encore Tranchons & Traquons, un jeu de dungeon crawling tentant de concilier classicisme et modernisme en jeu de rôles. Il y en a d'autres, y compris des en anglais que je n'ai pas lu. Et sans oublier l'oeuvre de médiateur joué par Kobayashi pour faire connaître Barbarians of Lemuria dans nos contrées. 

Bref, un master of masters des jdr amateurs qui a amplement mérité son prix et pour son jeu et pour l'ensemble de son oeuvre comme le fait remarquer l'argumentaire de la FFDR : "ce prix donne l'occasion à la FFJDR de remercier Alexandre pour ses créations souvent marquées par le traitement original des thématiques qu'il aborde".

Ouais, c'est ça, tiens bien ton slip Kobayashi, tu verras un peu quand MeC aura produit à son tour 5 jeux dont certains disponibles en leur traduction moldo-valaque.

http://2.bp.blogspot.com/_64xZk4X5msg/SW8PFy79I9I/AAAAAAAAAKM/9hDLKkraJu0/S1600-R/banniere.jpg

Pour finir, juste un petit bémol à toute cette saine émulation. L'objet du prix de la FFJDR mériterait d'être mieux défini. Ce terme "alternatif" est bien ambigue. Des jeux amateurs. Des jeux gratuits. Des jeux PDF. Des jeux indés. Des jeux expérimentaux. Mais des jeux alternatifs, c'est quoi ? Voilà ce qu'en dit la Fédé :

Le à 2010 du jeu de rôle alternatif, récompensant les créations des passionnés qui font ou on fait avancer le jeu de rôle sur table sans bénéficier nécessairement d'un soutien financier.

Mouaif, pas limpide, ni précis-précis.

Cela conduit à mettre en lice des jeux aussi différents que Shell Shock (23 pages, surtout un système expérimental, pas d'univers précis, encore moins de scénario) et Terra Incognita (260 pages, des règles mais aussi un univers et une gamme composée pour le moment de scénarios de plusieurs dizaines de pages chacun, une approche dans l'ensemble classique, en tout cas pas expérimentale). Comprenons-nous bien : il ne s'agit pas de prétendre qu'un de ces deux types de jeu est du vrai jeu de rôles et l'autre pas, encore moins de jauger de la qualité d'un jeu à son poids mais il me semble que l'on a là deux jeux bien différents et que les mesurer entre eux ne peut qu'être source de frustrations et d'incompréhensions pour certains observateurs comme, j'imagine, pour les jurés eux-mêmes. Faire des catégories (mais y aurait-il suffisamment de candidats ?) ou, plus simplement, adresser le prix sans publier de liste préalable de nominés pourraient être des pistes à explorer.

Je termine en vous renvoyant vers le site de la Fédé pour lire leurs commentaires sur les autres candidats malheureux et aller voir, si ce n'est déjà fait, leurs oeuvres :
http://www.ffjdr.org/actions/jdra/jdra_2010
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:30
Non mais dites-moi que ce n’est pas vrai ! Je venais à peine d’investir une petite fortune dans un super jeu de figurines qui avait l’air top trop bien et mon magasin local – après six mois d’hésitations comme d’habitude – avait même commandé quelques blisters. J’avais fait quelques frais de peinture, trouvé un club qui allait s’y mettre, un forum avec quelques passionnés, bref toute une petite communauté prometteuse. Et là, tout à coup c’est le drame, tout s’arrête, la raison économique qui semble être toujours la plus forte signe l’arrêt de mort de tous ces beaux projets, et mes figouzes sont priées d’aller prendre la poussière sur l’étagère de la relégation où les attendent le FCNA et tous leurs prédécesseurs.

 

 heretic

Amalgame de plomb dans les dents


Les jeux avec figurines ont une franche tendance à s’arrêter sans crier gare depuis toujours et depuis quelques temps particulièrement. Concurremment, et avant que ca n’arrive, ceux qui les commercialisent mettent aussi un temps infini à vous proposer les figurines pour tous les types de troupes développés sur le papier. Alors qu’est-ce qu’on peut faire ? Pleurer à longueur de lignes sur les forums que la vie est moche ? Attendre d’être à la retraite que les gars de chez Kraken Editions aient fini de sortir tout ce qui est annoncé pour le livre de base Genesis ? Ou alors renouer avec l’esprit des années ’80, lorsque faute de merles on mangeait des grives, on mélangeait les marques et les jeux sans se préoccuper de qui que quoi, on produisait du proxy* n’en veux-tu n’en voilà.


blin-bling-dragonC’est dans cet esprit œcuménique que se pointe aujourd’hui l’Hérétique, une nouvelle série d’articles qui entend vous filer quelques tuyaux impies pour vous transformer en flibustiers qui ne respectent ni les marques, ni les gammes. Elle contiendra moult exemples de conversions de figurines qui seront tour à tour transformées, resoclées, repeintes ou réaffectées à un nouveau jeu et vous pourrez la retrouver régulièrement dans la rubrique Du plomb dans la tête des Mondes en Chantier. En attendant toutes ces belles choses, chantons, frères saturniens !

 


Je joue aux wargames (MeC)   ( Air connu) 

 

Intro :

Tu es fada, en figouzes je crains dégun, je vous prends tous ici, un par un !

Au début des années 80, je me souviens des parties

Où l`ambiance était chaude et les MeCs rentraient

Malette à la main le regard froid

Ils scrutaient la salle le rouleau de feutrine calé sous le bras

Critérium sur l’oreille survêtement taché de peinture

Pour les plus class un exemplaire de Rogue Trader

Dès qu`ils passaient non mais oh vise la Star

SOS il est dans ma pool de départ

Tout le monde se levait des tables se formaient

Des tournois de Battle un peu partout s`improvisaient

Je te propose un voyage dans le temps, via planète Wargame


jetdundesix


Refrain/Chorus :

Je joue aux wargames

Hey femme débarrasse donc la table, que je joue aux wargames

 

Je joue aux wargames

Fais rouler des sauts de dés pour jouer aux wargames

 

Je joue aux wargames

Ce soir les dés rouleront pour jouer aux wargames

Je joue aux wargames

Hey femme débarrasse donc la table, que je joue aux wargames

 

Je joue aux wargames jusqu`à c`que la partie bascule

Un Grosbill au fond et tout le monde s`égosillait

On râlait que c`était nul
que ça craignait

 


Le samedi d`après on revenait tellement qu`on s`emmerdait

J`entends encore le rire des filles

Qui assistaient au ballet des figouzes sur la feutrine

A l`intérieur, pour elles c`était moins rose

"Oh cousine, t’arrive encore à respirer, t’as l’air toute chose ? "

 

ticketimagewfb

Voilà comment tout s`aggravait en un quart-d`heure

Le vendeur rappliquait : "oh comment tu parles aux clientes ?"

Viens avec moi, on va se filer

Tête à tête je vais te fumer dans l’arrière boutique

Et tout s`arrangeait ou se réglait sur un jet de dé

L`un disait "fils t`as aucune chance "

Eh les gars, mes dés sont bénis,

hop un lancé double six

Je tablerase tu te rhabilles et moi je joue aux Wargames

Comme pour la peinture c`était le défi

GWK494 double zéro Citadel mon petit

De la bête de concours au pauvre petit newbie

La main sur la poignée de la mallette

Autocollant Games Workshop sur l’arrière

G et W écrit en gros ; sur mon père!

La bonne époque où on sortait  les figouzes avant les Magic tarlouzes

On se collait la bande rouge et jaune à la Games Workshop

J`avais la nuque longue Fred aussi Juju Mika

La coupe à la Marley Nono était rasta des affro

Sur Stéphane et Arnaud déjà à Warhammer à côté d`eux

 

Personne ne touchait une bille

On jouait aux wargames

 

Refrain/Chorus

 Warhagarmeur Battle

DJ Speech :

En direct de la salle municipale, en duplex live avec

le méchant Club des trolls du chaos c`est tout de suite 3, 2, 1, Dj :

merci à toutes et à tous d`être encore avec nous ce soir

au Club des méchants trolls du chaos,

Nous sommes ensemble ce soir pour un tournoi de Battle infernal

avec un grand concours de peinture.

De nombreux super cadeaux pour les heureux gagnants,

il y aura les blisters de nains du chaos, les autocollants Citadel,

les vieux CB, les fanzines,

à la technique c`est Michel, l’arbitre c`est Momo,

on pose la feutrine sur les tables, on installe les décors comme il faut,

allez c`est parti...

 

Je joue aux wargames (x2)

whbswing

 

 


Je joue aux wargames, pas de pacotille
T-shirt sale, dés nacrés qui brillent

Des gestes lents ils prenaient leur temps pour déployer

Les armées qu`ils avaient élaborées dans leur grenier

C`était vraiment trop Geek

Un mec assurait tout le monde criait : ah oui Nono !

La salle s`enflammait et tous les yeux convergeaient

Les différents s`effaçaient et les rires éclataient

Beaucoup disaient que nos soirées étaient sauvages

Et qu`il fallait rentrer avec une calculette micropinaillage

Foutaises, c`étaient les ragots des jaloux

Et quoi qu`on en dise, nous on s`amusait beaucoup

 

Aujourd`hui, encore on peut entendre des fans dire

Hayya, MeC, ils jouent aux wargames.

 


6a00d83451ede869e20120a7be840e970b-800wi

* : pour celles et ceux qui ne sauraient pas, on désigne par Proxy les figurines du commerce d’une autre marque ou les conversions maison destinées à prendre la place d’une figurine donnée, que ce soit pour introduire un peu de variété au sein d’une unité, parce que cela permet quelques économies ou tout simplement pour satisfaire l’instinct du convertisseur fou qui sommeille en beaucoup de figuéristes. Dans ce cas précis on observe d’ailleurs au moins autant de proxys miteux que de proximité.

Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 12:30

Il y a 6 mois de cela sur ce même blog, (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-36263733.html) Narbeuh répondait publiquement à la question lancée par Wyatt, le créateur de Warsaw) sur le forum rôliste de Antonio Bay : "mais pourquoi en fait vous vous faîtes chier à bosser comme un Romain pendant des heures et des heures sur votre jeu de rôles/supplément/scénario qui sera acheté/téléchargé par une poignée d'individus, lu par la moitié d'entre eux et joué au final par 0.25 x 1D20 personne(s) ?".


Je crois qu’il était largement temps que je me collette à mon tour à cette question tout à fait fondamentale, en la transformant quelque peu et en vous proposant une réponse à ma façon à cette question qui doit en tarauder plus d’un…

roliste

Au pays des chaussettes perdues


En ce qui me concerne tout a commencé voici maintenant plus de 25 ans, lorsqu’un matin dans ma chambre j’ai ouvert un tiroir à chaussettes. Oh, je sais ce que vous êtes en train de vous dire : il va nous servir l’histoire classique du gars qui ouvre son tiroir à chaussettes et se retrouve aspiré à l’intérieur, dans l’espace inter-dimensionnel  où les chaussettes perdues se transforment en cintres métalliques, ce qui est responsable du fait qu’on se retrouve toujours avec trop de cintres et pas assez de chaussettes. Le fameux Plan des Chaussettes, qui est légèrement parallèle au plan des cintres*. 1998Voilà voilà. Eh bien non, la réalité est beaucoup plus extraordinaire que cela : j’ai découvert dans ce tiroir la boite rouge de Donjon et Dragon qui était planquée là en attendant d’être emballée cadeau pour m’être offerte lors de mon onzième anniversaire. Et ma vie a basculé dans une dimension pour le compte absolument sans intersection avec celle des Kévins.


Complètement cintrés


Mais tout cela se passait il y a bien longtemps, à l’époque mythique des pionniers, entre les années qui virent surgir les Livres Dont Vous Etes Le Héros et Casus Belli, et l’avènement des fils d’Internet, lors d’un âge dont nul n’ose plus rêver le retour, alors que de brillants fanzines s’épanouissaient à travers le monde comme autant de futurs cornets à frites…


Je ne savais pas alors ce que mon destin ludique me réservait, personne n’avait encore entendu parler de Davidalpha**, le Bretonien, à la mauvaise foi incroyable, aux articles implacables, D20 à la main, un rôliste, un rêveur, un figuriniste, aux tristesses gigantesques et aux joies démesurées, choisi par les Dieux pour recouvrir avec des curlys et du café froid les tables de jeu de ce monde… mais j’étais jeune et large d’épaule, et l’odeur de souffre qui entourait les jeux de rôles m’attirait.

v2701w500
Las, aujourd’hui nous ne faisons même plus peur aux braves gens. Malheur aux vaincus, pauvres de nous, nous ne sommes même plus maudits ! Fut un temps pas si lointain où notre loisir commun (à savoir le JdR si vous tombez sur ce blog par hasard et qui ne comprennez rien aux subtiles allusions…) avait régulièrement les honneurs de la Presse (surtout à scandales), lorsque des journalistes bien malins appelaient le Rédac’ chef d’Old Casus pour qu’il leur confirme que bien entendu, dans les GNs, on sacrifie des animaux à nos dieux impies lors d’ignoble messes noires…


Rôlistes, vos papiers !


Mais elle est bien finie notre jeunesse folle, notre père fondateur n’est plus et le JdR est enterré – de jolies petites fleurs roses et bleues ont poussé sur sa tombe et les habituels imbéciles stipendiés ont changé de cible. Signe des temps, ce sont depuis quelques années la culture gothique ou les jeux vidéo qui sont considérés comme nocifs (pour ce qui est des jeux vidéo, ouverture officielle de la chasse en France le 17 août 2006 signée du Dr Karen Ritchie dans un article intitulé « Des études attestent que les jeux vidéo violents rendent les jeunes agressifs » et paru dans Libération).


Depuis lors, je ne peux me retenir de crier (par intermittences) sur ce blog : mais non, eh, c’est nous les méchants gamin !

barrieres-de-chantier-MeC
« Parlez-moi de moi Y'a que ça qui m'intéresse Parlez-moi de moi Y'a que ça qui me donne de l'émoi » - air connu


Et c’est ainsi que de temps en temps j’applique le principe de base des blogs : se regarder le nombril ! Pour cette fois j’ai décidé de vous infliger mon Curriculum Vitae Rôliste. J’ai donc établi une liste des jeux auxquels j’ai déjà joué (J), que j’ai déjà maîtrisés (M) ou pour lesquels j’ai simplement tiré une fiche de perso (F), que ce soit récemment ou dans la nuit des temps. Cette liste ayant été dressée à partir de la base des jeux pros et amateurs du Grog (http://www.legrog.org/home.jsp), qu’ils soient ici remerciés encore une fois de leur fantastique travail d’intérêt rôliste commun. Il se peut que quelques uns m’aient échappé et je pourrais en avoir une plus longue (si vous croyez que je ne sais pas ce que vous êtes en train de penser bande de gros malins), mais de toute façon, comme on dit dans Mondes en Chantier, c’est Work in Progress !


jeuderolesaffiche
Les jeux par ordre alphabétique :


AD&D - Al Qadim (J)

AD&D - Dark Sun / AD&D - Dark Sun (J)

AD&D - Dragonlance / AD&D - Dragonlance (J)

AD&D - Greyhawk / AD&D - Greyhawk (J)

AD&D - Oriental Adventures (J)

AD&D - Planescape / AD&D - Planescape (J)

AD&D - Règles Avancées Officielles de Donjons et Dragons / AD&D - Advanced Dungeons and Dragons (J)

AD&D - Royaumes Oubliés / AD&D - Forgotten Realms (J)

Aftermath! (J)

Age des Ténèbres (L') / Dark Ages (J)

Agone / Agone (J)

Aliénoïds (J)

Alkemy (F)

Almogàvers (F)

Alter Ego (J)

Ambre / Amber (M)

Animonde (J)

Appel de Cthulhu (L') / Call of Cthulhu (M)

Ars Magica / Ars Magica (M)

Athanor (J)

Aux Armes, Citoyens ! (J)

BaSIC / Basic Role-Playing (J)

Berlin XVIII (J)

Bitume (J)

Bloodlust (J)

Bushido / Bushido (M)

Cadwallon (M)

Capharnaüm (J)

Château Falkenstein / Castle Falkenstein (J)

Chill / Chill (J)

Chimères (M)

Chivalry & Sorcery (J)

Conspirations / Over the Edge (J)

Crimes (F)

Cthulhu / Trail of Cthulhu (F)

Cyberpunk / Cyberpunk (J)

D&D3 - Dungeons and Dragons Troisième Edition / D&D3 - Dungeons and Dragons Third Edition (J)

D&D3 – Eberron (J)

D&D3 - Kingdoms of Kalamar (J)

D&D3 - Royaumes Oubliés / D&D3 - Forgotten Realms (J)

D20 Modern (J)

D20 System (J)

D6 System (J)

Dark Earth (J)

Deadlands / Deadlands : The Weird West (F)

Disque-Monde / GURPS - Discworld (J)

Divisions de l'Ombre (Les) (M)

DK System (F)

Donjons et Dragons / Dungeons and Dragons (J)

Dragonlance Fifth Age (J)

Dying Earth, la Vieille Terre / Dying Earth (M)

Earthdawn / Earthdawn (J)

Elric / Elric ! (J)

Empire Galactique (J)

Empires & Dynasties (J)

Feng Shui / Feng Shui (M)

Game of Thrones (A) (J)

Guildes (J)

GURPS / GURPS (J)

Hawkmoon / Hawkmoon (M)

Heavy Metal (M)

Hellywood (F)

Héritiers de Kadesh (Les) (M)

Hero Wars / Hero Wars (F)

HeroQuest (J)

Hollow Earth Expedition (F)

Hurlements (J)

Image (F)

In Nomine Satanis / Magna Veritas (J)

James Bond 007 / James Bond 007 (M)

Jeu de Rôle des Terres du Milieu / Middle-Earth Role Playing (J)

Joe Bar Team (J)

Judge Dredd (J)

Kuro (F)

Laborinthus (J)

Légendes Celtiques (1ères Légendes) (J)

Légendes des Contrées Oubliées (M)

Los Angeles 2035 (J)

Loup Solitaire / Lone Wolf (M)

Lycéenne (J)

Macho Women with Guns (J)

Maléfices (M)

MEGA (M)

Men In Black (J)

Mercenaires (M)

Mercenaries, Spies & Private Eyes (J)

Metal Adventures (F)

Méthode du Docteur Chestel (La) (M)

Miles Christi (J)

Mousquetaires de l'Ombre (J)

Mutants & Masterminds (J)

Nephilim (M)

Nightprowler (M)

Ninjas & Superspies (J)

Noir (M)

Oeil Noir (L') / Schwarze Auge (Das) (J)

Palladium (F)

Paranoïa / Paranoia (J)

Pathfinder / Pathfinder (J)

Pavillon Noir (J)

Pavillon Noir : La Révolte (F)

Pendragon / King Arthur Pendragon (F)

Polaris (J)

Prince Valiant (J)

Raôul (M)

Red Dwarf (J)

RétroFutur (J)

Rêve de Dragon (M)

Rifts (M)

Rolemaster / Rolemaster (J)

RuneQuest / RuneQuest (J)

Scales (J)

Seigneur des Anneaux (Le) / Lord of the Rings (J)

Shaan (M)

Shadowrun / Shadowrun (J)

Silhouette (J)

Simulacres (M)

Skyrealms of Jorune (F)

Space 1889 (J)

Space Opera (J)

Spycraft (J)

Star Drakkar (F)

Star Wars D20 (J)

Star Wars D6 / Star Wars D6 (M)

Stella Inquisitorus (J)

Stormbringer / Stormbringer (J)

Talislanta (J)

Te Deum Pour un Massacre (F)

Teenage Mutant Ninja Turtles (J)

Tékumel (J)

Terra Incognita (MeC) (J)

Terre Creuse (La) (F)

Thoan (J)

Toon / Toon (M)

Top Secret / S.I. (F)

Torg / Torg (J)

Trauma (F)

Traveller (J)

Twilight : 2000 (M)

Underground (M)

UnDéSix (F)

Usagi Yojimbo (J)

Vie Courante (MeC) (M)

Warhammer / Warhammer (J)

WH40k - Dark Heresy / WH40k - Dark Heresy (F)

WH40k - Rogue Trader (F)

Whog Shrog (J)

Wushu (J)

Wuxia (J)

Zone (J)


 

* : Vous avez déjà lu ça quelque part ? Lord Démon de Roger Zelazny et Jane Lindskold.

** : Qui a dit « quoi de nouveau sous le soleil ? »

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 19:01
J'ai récemment appris que Terra Incognita était nommé (nominé, ça fait quand même plus classe ;-!) en vue de la prochaine attribution du prix du meilleur "Jeu de Rôle Alternatif" 2010. Cool ! Il s'agit d'un prix attribué par l'excellente FFJDR, la Fédération Française de Jeu de Rôles (meuh non, ce n'est pas celle qui est chargée de nommer le Raymond Domenech du jdr !!).

Je vous copie ici l'annonce publiée par la FFJDR :


logo-ffjdr.gif


2ème EDITION DES Ã, Prix de la FFJDR récompensant le Jeu De Rôle Alternatif 


Les 13 et 14 février aura lieu le Festival des Mondes Imaginaires - Zone Franche, se tenant à Bagneux dans les Hauts-de-Seine. A cette occasion, la FFJDR remettra pour sa deuxième édition le à 2010 du jeu de rôle alternatif, récompensant les créations des passionnés qui font ou on fait avancer le jeu de rôle sur table sans bénéficier nécessairement d'un soutien financier. Ce genre créatif est dénommé JDRà pour "Jeu de Rôle Alternatif".


- Légendes Tahitiennes de Stéphane Legrand

- Terra Incognita de Julien "Narbeuh" Clément

- Sombre Light 3 de Johan Scipion

- Shell Shock d'Alexandre "Kobayashi" Jeannette

- Mazes & Minotaurs d'Olivier Legrand



Comme on le voit, il y a du beau monde en lice : Johan Scipion, cotoyé à Provins, est un polisseur acharné, test après test, de son système dédié à l'horreur, Kobayashi, entrevu (de dos ;-!) à Terminus Ludi est bien connu des internautes pour ses jeux indé aussi bien en anglais qu'en français, Olivier Legrand est un grand (arf, arf) ancien du jdra fréquentant les Salons de la Cour d'Obéron... C'est déjà un honneur d'être nommé aux côtés de tout ce joli monde. Je ne connais pas encore Légendes Tahitiennes et son auteur mais je vais aller me renseigner et c'est d'ailleurs certainement un des principaux intérêts de ce genre de remise de prix.

L'année dernière, le prix a été à Manu Roudier pour Würm, son jdr préhistorique en développement sur la Cour (décidément !). Cette année, il sera à nouveau remis dans le cadre de la convention Zone FRanche à Bagneux, le samedi 13 février.

affiche big borderie
Jeux indé, jdra, jeu alternatif... il risque en fait d'y avoir débat sur ce qu'est exactement l'un ou l'autre et donc sur la pertinence de les mettre en compétition dans une seule catégorie. Tant pis, l'essentiel est de permettre, sans doute, à chacune de ces créations de passionnés de trouver un court instant une petite place au soleil dans l'impitoyable jungle de la visibilité sur le Net.

A ce titre, c'est bien ma veine : le site Aux Pays de Nulle Part connaît actuellement de gros soucis techniques puisque les menus ont purement et simplement disparus dans la nature ! Pour le moment, je me contente d'une rustine car si je bricole plus avant le site, je risque de le rendre indisponible, ce serait ballot quand même dans un tel moment !


En attendant les résultats, déjà un grand merci à la FFJDR pour cette nomination !
Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens