Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 10:28

rolistetv.pngJ'ai appris assez fortuitement qu'il y a quelques jours Rôliste.tv fêtait son 1er anniversaire. Je me souviens avoir été assez épaté à l'époque (il y a un an donc pour les moins forts en maths d'entre vous) par le lancement de cet ambitieux projet multimédia mais, à vrai dire, je suis assez rétif à tout ce qui est podcast, vidéos trop drôles sur Youtube, bandes annonces pop-up et autres trucs aggressifs qui font du bruit. Pour moi, le web, c'est avant tout la lecture autrement. Bref, je n'avais pas suivi plus que cela cet embryon de télé rôliste.

 

Et puis là, il se trouve qu'un changement dans ma vie personnelle me conduit à être plus souvent qu'à mon tour devant mon écran d'ordi avec les deux mains bien occupées... hein ? ... rooooh, qu'est-ce que vous pouvez avoir des idées dégoûtantes, vous, quand même ! ^^

 

Non, enfin, bref, par défaut voire par dépit, ne pouvant rien faire de ma souris et de mon clavier, je me suis replié sur les vidéos que l'on trouve à foison sur le site et, finalement, c'est bien sympa. Bon, OK, niveau technique et présentation, ce n'est pas Hollywood mais la qualité s'améliore de mois en mois et suffit très largement pour un média gratuit dans notre petit milieu. Une bonne adresse à conserver et à consulter au moins une fois par semaine, par exemple pour bénéficier de sortes de outtabox bien plus fraîches et surtout bien plus complètes que celles de MeC ; ces grands malades ont même l'idée farfelue de filmer le feuilletage intégral (donc, oui : feuille par feuille) de livres de base ou de gros suppléments.

 

L'idée à l'origine de ce petit billet de bonne humeur, c'est que, franchement, entre les fiches descriptives de ce bon vieux GROG, les vidéos de Rôliste.tv et, bien entendu, le Fix hebdomadaire, le rôliste branché web dispose vraiment d'une information de qualité, multiforme, et ultra-mise à jour sur la vie de notre petit milieu.

 

Hein ? Comment ça "le fix quoi ?" ? Mais vous êtes quand même dur à la comprenette alors ! Allez, je répète : le FIX ! C'est la lettre d'information hebdomadaire de Di6dent. Toutes les news de la sphère rôliste gentiment récoltées par la Redac6on dans ta boîte mail en début de chaque semaine sous forme d'un court PDF. Et ce pour pas un rond. Qui s'en passerait ?


De moins en moins de monde apparemment si j'en crois les chiffres d'abonnement que Vincent, le Grand Maître de ce projet au sein de la Redac6on, nous communique régulièrement. Alors si toi aussi, ami de MeC, tu veux participer à cette cyber-expérience, pense à aller t'abonner (un simple mail, en fait...) ici :

 

http://site.di6dent.fr/

 

abo fix

 

En tout cas, si vous vous intéressez à Terra Incognita ou si vous êtes tout simplement à l'affût des nouveautés, je vous conseille de vous abonner avant Lundi car le prochain Fix contiendra du lourd.

 

Bien sûr, je dis ça, je dis rien, hein ;-!

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 19:06

Juste un petit mot pour vous faire partager notre bonheur du jour à nous autres, les MeCs.

 

Ayé, il est là, il existe. Pour de vrai. Il a même été vu (et dûment photographié) dans le midi toulousain. C'est dire.

 

Qui ?

 

Et bien le mook, pardi ! L'édition papier tant attendue (au moins par nous, en tout cas ^^) de Di6dent.

 

Attention, photo !

 

photo-mook.jpg

L'est beau, hein ?

 

Pour être précis, rappelons qu'il s'agit en fait d'un double mook : le #1 et le #2 sont imprimés tête-bêche dans un méga-maxi-méta-combo de plus de 320 pages. Le tout pour 20 euros, prix d'ami. De quoi lire tout l'été sur la plage, dans le train ou en regardant la pluie tomber par la fenêtre (si vous êtes du genre à aller 15 jours à Dinard, par exemple...).

 

Normalement, vous devriez trouver tout ça chez votre revendeur habituel... s'il pense à le commander évidemment ! Le double mook se trouve sur le catalogue Millenium donc pas de problème. Au cas où, n'oubliez pas de demander à votre revendeur et à lui mettre une amicale pression. En effet, les principaux vendeurs en ligne proposeront dès que possible les produits Di6dent. A bon entendeur...

 

Pour s'abonner, se tenir au courant de la dispo et tout ça, c'est là où ça se tient : http://site.di6dent.fr/

 

Maintenant, vivement qu'on le tienne entre nos petites mains avides et toutes dégoulinantes de sueur !

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Work in progress
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 12:13

C'est comme ça : il y a des moments où rien de ce qui sort sur le petit marché du jdr ne vous arrache plus qu'un "oué, bof, j'ai déjà un jeu qui ressemble à ça et auquel je ne joue jamais" et d'autres où, tel une midinette en période estivale, la moindre image, le plus vulgaire teaser vous donne envie de vous endetter sur plusieurs générations pour compléter votre ludothèque.

 

Dans le précédent article sur Etonnants Voyageurs, j'évoquais ainsi la future sortie (à l'occasion de ce festival, donc) de l'intrigant Wasteland. Déjà, ça fait un.

 

Il y a quelques mois, j'avais aussi bavé comme un malpropre sur l'édition pro d'un remarquable jdra : Würm, de Manu Roudier. Le jeu où on joue des hommes préhistoriques. Cette sortie, désormais certaine, se précise même sacrément puisque l'auteur, qui est aussi le talentueux illustrateur et maquettiste de son jeu (le fils caché du Grümph ?), a récemment lâché des images du prototype du jeu qui est donc en instance de départ chez l'imprimeur. Je vous en mets une ci-dessous ; pour le reste, hop, le blog de Manu Roudier : http://roudier-neandertal.blogspot.com/2011/06/le-livre-de-wurm.html

 

WURM-INT1.jpg

Enfin, bref, tout ça sent bon la sortie de caverne d'ici la fin du mois. Pile-poil à temps pour l'emporter dans mes bagages du côté de Lascaux et des Eyzies !

 

Pour dans bien plus longtemps, je ne pouvais pas ne pas relayer ici cette enthousiasmante info : Monsieur Footbridge (la Bible du MJ) vient de confirmer la rumeur selon laquelle, en effet, il prépare la traduction de Mouse Guard RPG. Cooool ! L'éditeur est actuellement en phase de réflexion pour savoir s'il se lancera dans la traduction du seul livre de règles ou s'il prend le risque de produire l'ensemble de la boîte qui devrait sortir prochainement en VO si on en croit cette photo tirée du blog de l'auteur David Petersen :

 

mg-rpg-boite.jpg

Moi, personnellement, je ne dirai qu'une chose : la boîte, la boîte, la boîte ! 

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 10:56

Quand on aime les livres, les voyages, ce voyage immobile aussi qu'est l'exploration de l'imaginaire et que, qui plus est, on a des attaches familiales en Haute-Bretagne, il est un rendez-vous qu'il est difficile de manquer : le festival Etonnants Voyageurs.

 

EtonnantVoyageur11.jpg

David sera l'envoyé spécial de MeC à la session 2011 qui aura lieu ce prochain week end à Saint-Malo.

 

Surtout, ne soyez pas intimidés par le profil "festival de littérature" accolé à cet événement. Vous ne vous sentirez pas étouffé là-bas au milieu de titres inconnus de littérature blanche, d'auto-fictions branchouilles ou d'auteurs germanopratins hype. Dans le festival de Michel Lebris, toutes les littératures ont le droit de cité (corsaire, of course...) et si elles parlent de voyage, de rencontres et d'imaginaire, c'est encore bien mieux. Ce festival est LE festival des littératures ouvertes sur le monde. On pourrait dire, de notre point de vue de rôlistes, sur LES mondes.

 

Pour lever vos dernières craintes, voici ce que vous pourrez voir/rencontrer/acheter/faire dédicacer si vous vous déplacez à Saint Malo du 11 au 13 juin. Nous vous avons concocté une petite sélection "spéciale rôlistes" ^^ :

- un artbook de Aleksi Briclot

- les dicos de Yves Bosson (Dictionnaire visuel des mondes extraterrestres) et de Pierre Dubois (L'inventaire mondial des lutins)

- un roman sur Elric par Fabrice Colin

- les gens de la Brigade Chimérique (les BD mais ils viendront peut-être avec le jdr, non ?)

- le beau livre Kadath chez Mnémos (dont il existera un pendant jdr à paraître chez les XII Singes)

- la fantasy de Mathieu Gaborit ou celle de Robin Hobb

- les romans déjantés de Jasper Fforde... euh, quel rapport avec le jdr ?? ... bah, vous verrez bien un de ces jours ;-!

- enfin, last but not least, Etonnants Voyageurs 2011 sera cette année le lieu du lancement officiel d'un des gros projets de jdr francophone de l'année : Wasteland (si, si, francophone, je vous assure, autant que Nightprowler, Prophecy, Within...).

Pour ceux qui ne sont pas abonnés au Fix ou qui ne vont pas régulièrement sur le GROG, voici le pitch :

 

Wasteland plonge les joueurs dans un univers médiéval d’après l’Apocalypse.
Le monde tel que nous le connaissons a sombré dans des guerres dévastatrices, causées par la puissance sans limite des Prodiges. Mille ans plus tard, après les ravages et l’oubli, les survivants rassemblés autour du Détroit connaissent des jours sombres.
Le Malroyaume est miné par les rivalités et les intrigues. La magie clandestine des Psykers et la technologie de l’Hier sont condamnées par les Inquisiteurs de la Rédemption, qui érigent partout leurs bûchers. Les Haïsranders, des hommes-bêtes du Nord , déferlent sur des côtes mal défendues. Mais, en Bretagne, l’héritier d’Arthur fait naître de nouveau l’espoir.

Les cartes sont perdues, les savoirs oubliés, et les terres malades.
L’héritage maudit des Prodiges est enfoui au plus profond des ruines de l’Hier, mais aussi au cœur du Labyrinthe, la structure mentale des Psykers, ces hommes qui ont hérité de pouvoirs surnaturels.
Les Nains électriques, retranchés dans leur ville fortifiée, les fées dont tous se méfient, les hommes-rats nés des manipulations des Prodiges, et les indociles Kobolds peuplent cet ancien royaume aujourd’hui livré aux appétits des seigneurs de guerre et des ligues marchandes.
La Sainte Église Romaine de la Rédemption représente pour beaucoup la promesse d’un salut qui passe par la pénitence et la persécution des infidèles.
Pour d’autres, c’est au-delà du Wasteland, des Terres Gâchées, ces landes réputées impropres à la vie, que se dresse le seul espoir du Renouveau.

Les collaborateurs de ce projet ne sont pas tous des inconnus des amateurs de jeux, comme Vincent Blanchard, Sébastien Célerin (Agone, Cadwallon, Khaos : 1795, Nephilim, RétroFutur), Vincent « Yogh » Devault, Nicolas Fructus (Cadwallon ; Deadwood ; Kadath), David Lecossu, Jean-Baptiste « L'Ogre-Mercenaire » Lullien (Agone ; Guilde : El Dorado, AT-43), Yoann Passuello (AT-43 ; Cadwallon ; Dragon Rouge) Goulven Quentel (Deadwood ; Metal Adventure ; The Adventurers), Martin Terrier (Cadwallon), Solakine, Christophe Swal et Jérôme V. (Alkemy RPG, 2012 : Extinction).

Les auteurs de cet univers, Ismaël Saura et Jawad, ont été spécialement entrainés par le Département, afin de consacrer l'intégralité de leur espace de cerveau disponible aux jeux de rôles.

 

Intrigant tout ça, n'est-ce pas ? En tout cas, chez MeC, on va suivre tout ça de près.

 

wastelandcouv.jpg

 

D'ici là, pour tous les renseignements sur le programme et les infos pratiques concernant Etonnants Voyageurs : http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?rubrique1

Repost 0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 08:57

Mon rare temps libre de ces derniers jours a été consacré à une tâche bien ingrate mais pourtant indispensable: la mise à jour du planning des sorties du Fix.


La quoi ?


Rolala, mais vous êtes vraiment terribles, vous alors. Le FIX ! C'est la lettre d'information hebdomadaire de Di6dent. Toutes les news de la sphère rôliste gentiment récoltées par la Redac6on dans ta boîte mail en début de chaque semaine sous forme d'un court PDF. Et ce pour pas un rond. Qui s'en passerait ?


De moins en moins de monde apparemment si j'en crois les chiffres d'abonnement que Vincent, le Grand Maître de ce projet au sein de la Redac6on, nous communique régulièrement. Alors si toi aussi, ami de MeC, tu veux participer à cette cyber-expérience, pense à aller t'abonner (un simple mail, en fait...) ici :

 

http://site.di6dent.fr/

 

abo fix

 

Vous ne voyez pas trop ce que ça donne cette newsletter PDF ? Bon, parce que c'est vous, on veut bien vous mettre à disposition ici, les premiers numéros en téléchargement direct.

 

Alors, n'hésitez pas. Faites vous plaisir. Mais gare à l'overdose !

 

Téléchargez le fix n°1n°2n°3n°4n°5n°6n°7 et le n°8

 

strip fix 5

 

Je termine ce post par deux/trois petits trucs qui tournent autour du Fix :

- amis éditeurs, amis auteurs : n'oubliez pas d'envoyer vos anonces de fooooolie et autres scoops intersidéraux à Vincent (lefix@di6dent.fr) pour qu'il puisse faire du Fix un outil de communication qui serve à tout le monde, à vous comme aux fans. A bon entendeur !

 

stripfix3.jpg- le planning des sorties, c'est balèze. Vous savez pourquoi ? Je me suis auto-esbaudi en travaillant à un article de la rubrique Retro pour le Di6dent #3. Vous savez combien il y avait de gammes de jdr actives (au moins une sortie papier) en VF en 2010 (dernière année complète). 40 ! Dingue, non ? Enfin, moi, ça m'a bluffé. Clairement, j'aurais dit moins.

 

stripfix11.jpg- les petits strips à portée drôlatique qui maillent cet article émaillent aussi les Fix et sont l'oeuvre de David. Oui oui, le David de MeC. Mais vous aviez reconnu son humour inimitable, n'est-ce pas ? ;-!

Repost 0
Published by Narbeuh & David - dans Echangeurs
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 10:59

DI6DENT2 couvEnfin, juste en PDF pour le moment !

 

Et oui, en suivant l’adage «ce ne serait pas du jdr si l’imprimeur n’avait pas du retard (et autres excuses)», la version papier arrivera chez notre distributeur, Millennium, seulement début juin : les boutiques pourront donc commander le big bad mook dans la foulée !


Pour résumer :
- le PDF est en vente dès maintenant pour le vil prix de 3,00€ sur notre boutique rapide jdr
- le combo mook # 1 + # 2 (soit 324 pages à dévorer tout l'été sans la moindre pub pour seulement 20,00€) sera en boutiques vers la deuxième semaine de juin probablement. Si vous ne le trouvez pas, demandez à votre revendeur de le commander !
- les abonnés et les souscripteurs ulule concernés recevront le mook # 1 + # 2 le plus tôt possible avec un petit bonus de bon goût

 

Pour donner envie, deux aperçus de l'intérieur de la petite merveille. Bonne lecture à tous !

 

di6dent2_1.jpg

di6dent2_2.jpg

 


Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Echangeurs
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 18:17

chat-botte-cherbourg.jpg

 

Comme vous le savez sans doute (noooon ??), ce petit chat très en beauté travaille pour le Secret du Roy. Or, s'il vient ainsi nous voir sur la pointe des coussinets, c'est qu'il a quelque chose de très important à nous révéler sur Terra Incognita.

 

Quoi ?

 

Patience ;-!

 

PS : ce court Intermezzo cache-misère (beaucoup, beacoup de boulot sur Di6dent et sur, donc, TI...) est aussi l'occasion de vous montrer cet extrait d'un curieux tableau du 17ème siècle issu des collections du Musée Thomas Henry de Cherbourg. Promis-juré, j'en noterai le nom de l'auteur (et l'année !) lors d'une prochaine visite. 

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:50

En attendant la sortie d’un nouveau Casus Belli qui se fait tant attendre, les MeCs vous proposent un avant-goût de son thème alléchant : le voyage. Voici la suite de l'Invitation au voyage : Destination ailleurs. 

 

Le guide du Voyageur Galactique

Une des promesses du jeu de rôles c'est le voyage dématerialisé dans sa plus pure expression. Pas de contraintes, pas de frais, pas de polution... Tout le contraire du tourisme de la Vraie Vie qui n’est porteur à l’étranger que de germes négatifs, parce que d’un côté il contraint la population visitée à jouer une sorte de comédie de son folklore, par exemple… et d’autre part, le touriste se comporte lui-même comme un être d’une autre planète, ce qui, souvent, dégrade la réaction, le comportement de la population locale. Cette situation est très sensible, par exemple, pour des populations traditionnelles ou méditerranéennes, où l’on trouve de grandes traditions d’hospitalité : l’étranger, c’est celui que l’on reçoit, c’est l’hôte. Et alors, le touriste, par son caractère massif et sa façon trop lourde d’exister apporte avec lui un renversement total. Ce n’est plus le noble étranger qui vient rendre visite mais c’est un être bizarre, qui vient prendre des photos, qui s’intéresse à des choses biscornues, et on comprend très rapidement qu’il faut uniquement l’exploitervoyages.jpg

Ainsi, les populations connaissent un renversement total d’attitude selon qu’elles considèrent l’étranger comme touriste ou comme visiteur : le touriste n’est pas un vrai visiteur, le touriste est toujours senti comme une insulte à la population même si, bien entendu, elle peut en tirer des bénéfices secondaires à travers l’argent qu’il va dépenser. Mais le touriste regarde toujours la population qu’il va visiter comme un ensemble de bêtes curieuses ; il ne peut avoir aucun contact véritable, il n’apporte rien de positif.

 

Partir c’est crever un pneu*

Même si le touriste peut jouer un rôle économique utile, il ne joue aucun rôle culturel positif. De sorte, il se crée partout des sortes de gated communities de luxe, comme ces hôtels absolument fermés, hygiéniques, aseptisés, sortes de solarium-vivarium, conçus pour que les gens soient au bord de la mer, avec du soleil, mais tout à fait isolés du reste de la population.transferts_voyage_vacances.jpg

Le voyageur ne peut qu’essayer de rencontrer l’autre, alors que le tourisme n’est fait que pour empêcher les gens de rencontrer les autres, et donc de se rencontrer soi-même finalement, puisque la découverte d’autrui est nécessairement une expérience de connaissance permettant de mieux comprendre l’Humain.

 

Voyageurs immobiles

Pour se rencontrer et se connaitre soi-même, rien de tel qu'une bonne partie de JdR, une oeuvre imaginaire de création collective qui va inserer les joueurs  dans des univers construits et structurés de façon à favoriser leur activité imaginative, et leur implication personnelle dans le jeu, notamment par l’intermédiaire d’un processus d’identification/projection. Et en les rendant bien plus actifs qu'un pensionnaire du Club Mède, puisque ce sera à eux d'assumer le travail de reconstruction, de construire leur appréhension de ces univers imaginaires qui leurs sont proposés. Ainsi, à mon sens, ce rapport particulier du joueur au jeu induit par les jeux de rôles, du fait qu’ils mobilisent un principe de simulation et une implication personnelle des joueurs, est d'ailleurs à l’origine du statut particulier occupé par ces types de jeux, du sentiment d'être des résistants au vrai monde où on s'ennuie et à la société contemporaine qu'éprouve les rôlistes, et de l’hostilité qu’ils rencontrent. C’est une question complexe et profonde qui reste à approfondir, souhaitons qu'un magazine saura bientôt s'y intéresser !carnets-de-voyages-rolistes.gif

 

* : Coluche

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 12:32

Aha, vous avez cru qu'on n'y arriverait pas, hein, pas vrai ? Et bah si, na, na, na,nanèr-euh ! Di6dent #2, c'est pour ce mois de Mai (et après Septembre, Janvier, Mai, Septembre, Janvier... capito ?). Le numéro est bouclé, il ne reste plus qu'à confier le bébé à des gens de qualité pour vous permettre prochainement de saisir dans vos petits doigts avides ce fameux mook rôliste imprimé sur du beau et bon papier qui sent l'encre fraîche.

 

DI6DENT2_couv.jpg

Et la testostérone aussi un petit peu car, comme vous allez le constater avec le sommaire qui suit, notre théma est cette fois-ci consacré au style de jeu "décomplexé" : va y avoir de l'action !

 

Plus de précisions en ces pages sur le théma comme sur la disponibilité en papier dans les prochains jours. D'ici là, voici le sommaire :

 

6d6
le match : Pulp vs Poulpe - Hollow Earth Expedition vs. L'appel de Cthulhu
à table
critix, le comic-strip qui pique
y'a pas que le jdr dans la vie : Emmanuel Gharbi, Positive ID
retro : 1984
rôle over the World : l'Espagne
à froid : Metal Adventures (chronique + aide de jeu et scénarios officiels)
sur un plateau
jdra : les Livres de l'Ours
de MJ à MJ : envie de tuer ? / le Petit Peuple de la Nuit (Tenga - officiel) / Porte, Monstre, Histoire
pizza froide et coca tiède (comic strip)

PLAY :
Eauvive/Eaumorte (setting med-fan compatible Pathfinder)
Les Monstres de Couzeix (scénario officiel La Brigade Chimérique)
Infection : phase 2 (suite et fin de la campagne survival horror)

RÔLE ON THE BEACH : (des petits jeux sans matériel particulier, à faire en camping ou sur la plage)
Une aventure dont vous êtes le héros
Clay-o-rama
Mansion of Madness, scénario Parsely Game

THEMA "LA FIN DES COMPLEXES ?"
Les lois de Laws : interview de Robin D. Laws
Panorama : les jeux qui vous décollent la pulpe
Les objets du Culte
Interview Bloodlust : Rafael Colombeau

Histoire de jouer : décomplexez les jeux historiques
Inspi : Mission Terre
Inspi : Sucker Punch
Purification Point : scénario western générique (adaptable au kit démo de Deadlands)
La Femme aux Deux Visages : scénario belle époque / grand guignol générique

 

 

Alors ? Bien ou bien ? ;-!

 

 

http://site.di6dent.fr/


Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Work in progress
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 20:12

En attendant la sortie d’un nouveau Casus Belli qui se fait tant attendre, les MeCs vous proposent un avant-goût de son thème alléchant : le voyage.

 

Heureux qui comme un rôlyste…

Je demeurais longtemps errant dans Abyme, je battais le pavé Pavis, j’achetais des petits pains avec ce qui était supposé être des saucisses dedans à Ankh-Morpok, je me perdais dans les ruelles de Bejofa et avant cela dans celles de Samarande, je convoitais les joyaux de Pole, frôlais l’overdrive à Night City… En loup de mer j’abordais à Sartosa mais c’est en marin d’eau douce que j’arrivais à Laelith, je contemplais les champs du Pelenor depuis les remparts de Minas Thirith, je coursais le gobelin à trois pattes dans les égouts de Bogenhafen et passais de l’ombre à la lumière dans le Paris de la Belle Epoque. Je baguenaudais à Cadwallon et déambulais à Lankhmar. Et tout ça sans bouger de ma chaise !carnet_voyage_2005_hist.jpg

En effet, tout rôliste est un voyageur immobile : le voyage est l’étoffe dont sont faits les JdRs. Et ces pirates, ces conquérants partis ivres d’un rêve héroïque et lointain, ces chercheurs d’or qui nous ont tant fait rêver, que croyez-vous qu’ils avaient en tête pour prendre ainsi le large, au péril de leur vie, sinon d’autres récits, des scénarios, des aventures, des légendes, les sept villes d’or de Cibola, l’Eldorado lointain, le royaume du Prêtre Jean, sinon l’inguérissable blessure d’un royaume perdu ?

 

Pauvres touristes sur un globe trop petit…

Il est curieux de constater que l’apparition des jeux de rôles correspond approximativement à l’époque de l’essor du tourisme de masse. En effet, les trente glorieuses virent une formidable expansion des voyages. Tout le monde en parlait, tout le monde voulait en faire.Carte_voyage.jpg

Aujourd’hui, le problème se joue différemment. Il y a tout d’abord un besoin de se fuir qui est très profond dans le voyage. On veut fuir quelque chose et, surtout, de plus en plus, chez nous, on veut fuir une vie quotidienne assez monotone, très réglementée, très bureaucratisée, par la découverte de quelque chose d’autre, de conceptions, de notions différentes. Découvrir du mystérieux, de l’exotique, du nouveau. Et justement le voyage propose de montrer non pas ce que d’autres pays ont en commun avec le nôtre mais leurs différences, leurs coutumes, leur folklore, leurs vieux monuments, leurs paysages… Dans le JdR aussi il y a une poussée pour se fuir et pour partir dans un monde qui a les vertus du monde du rêve ou de l’imaginaire, parce qu’on rêve à des images, on rêve à des visions, on veut vivre une sorte de rêve.

 

Voyages voyages (air connu)

Le deuxième aspect est de se retrouver soi-même, car justement, dans le monde où nous vivons, la routine dans laquelle nous sommes englués fait que nous nous oublions, nous nous perdons ; alors on a envie de s’arracher à cette routine pour se retrouver soi-même, et se retrouver libre. On jouit de l’indépendance reconquise et on apprécie beaucoup l’idée de mouvement associée à celle de liberté, le fait d’avoir fait des milliers de kilomètres en quelques heures, en avion par exemple, donnant une impression de liberté. Brusquement, la planète est une chose que l’on peut arpenter, on se désenchaîne, on peut arriver peut-être à retrouver des goûts profonds. Les jeux de rôles vous proposent d’aller encore plus loin, plus vite, en des mondes qui n’existent peut-être même pas !

 

Du voyage et des voyageurs

Voilà les deux besoins obscurs poussant à voyager : il y a le mystère de l’inconnu, le côté rêve, et il y a soi-même, sa propre recherche de soi-même. Les deux choses se mélangent de manière très différente, et l’élément nouveau c’est que ces facteurs, qui ont commencé d’abord à jouer à la fin du XIX e siècle dans des couches sociales très restreintes de la population, parmi des gens très riches, voire fortunés, ont pu commencer à jouer sur une base un peu plus élargie, d’abord avec l’élévation du niveau de vie dans des populations plus larges, et aussi par des associations, des groupements qui ont pu permettre à des prix beaucoup plus bas, des voyages plus dépaysants. Les conditions matérielles ont permis une relative démocratisation de ce qui a été longtemps uniquement aristocratique, et dès que ce mouvement-là s’est amorcé, ceux qui sont entrés dans le circuit ont éprouvé, en plus des plaisirs du voyage, l’impression de bénéficier en quelque sorte des privilèges de l’aristocratie.nouveau_voyage_w.jpg

 

C’est pas moi qui ai fait les voyages, c’est les voyages qui m’ont fait… (air connu)

On revient, fier, en disant : « vous savez, moi, j’étais à Bangkok, je compte aller à Bali » et tout ceci joue beaucoup dans les compétitions de personnalité, comme il en existe tant dans nos types de société. Chacun sort ses photos, ses vidéos, et le voyage devient une des façons de vouloir manifester sa différence, du reste assez stéréotypée. C’est-à-dire qu’au lieu de trouver dans le voyage une vérité, une vertu, finalement on n’en a vu que les apparences, une comédie artificielle, et on se sert de ceci pour se vanter et être content de soi. C’est alors que le voyageur se transforme en touriste. Un tourisme vide, superficiel. C’est devenu le contraire de ce qui devait être sa fonction, puisqu’il devait permettre aux gens de se libérer ; or, nous trouvons là, en même temps, un monde hyper-organisé : tous les logements sont réservés, les horaires préparés. Le tourisme ne montre que des événements déjà très stéréotypés, il sélectionne d’avance les choses à voir et les choses à ne pas voir : ainsi, le tourisme tel qu’on le connaît maintenant est une forme extrêmement dégradée qui est le contraire, je crois, du voyage. Car le voyage doit avoir toujours quelque chose de personnel, des découvertes, des essais, des erreurs, des errances…voyage-297x300.png

 

(à suivre...)

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens