Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 20:10

Bon, ayé, je suis énervé.

 

Voilà ce que la rumeur apporte à mes oreilles depuis quelques semaines. Di6dent version papier ? C'est bien mais c'est cher. Le livret de découverte Within ? C'est bien mais c'est cher. etc.

 

Que l'on se comprenne bien. Dépenser 20 euros pour un mook de jdr quand on crève la dalle, je suis OK : ça fait cher. Payer un livret avec un seul scénario 10 euros quand on peine à régler sa facture d'EDF, je suis OK aussi : c'est trop cher.

 

Justement, ce qui m'énerve, c'est que le "trop cher" ne peut qu'être une notion subjective : c'est trop cher "pour moi", c'est trop cher "en l'état de mes finances"... "c'est trop cher" tout seul, ça ne veut rien dire. A moins de penser sérieusement que les auteurs et éditeurs de jdr s'en mettent plein les fouilles en se gavant de marges indécentes, la notion objective, c'est "ça coûte ce que ça coûte".

 

J'ai par exemple lu aussi bien dans JDR Mag #15 que sur le net des gens qui disent que dépenser 10 euros pour un kit de découverte (je parle de Within là pour ceux qui ne suivent pas), c'est limite de l'arnaque sachant qu'une tradition bien établie veut que, en général, les éditeurs en publient un en PDF pour 0 euros.

 

OK. Mais là, c'est sur du papier (et hop, je paye l'imprimeur) et on le trouve sur les étales (et hop, je paye le distributeur) des boutiques spécialisées (et hop, je paye le revendeur). D'un, ce n'est pas le même produit. De deux, c'est le prix, c'est tout. Sincèrement, il m'étonnerait que les Ecuries d'Augias aient prévu de se faire un fric monstre avec ce petit livret. Au mieux, ils seront à l'équilibre (ah oui, au fait : c'est eux qui avancent l'argent donc, en attendant d'en vendre, à strictement parler, ils en perdent, de l'argent) et auront fait le buzz pour la version complète du jeu.

 

Evidemment, vous me voyez venir avec mes gros sabots : ce que je vous dis là, ça vaut pour les mooks aussi. C'est vrai, le numéro double de Di6dent est vendu 20 euros. Certains crient au scandale car ça fait cher "pour un magazine" (je cite).

 

Honnêtement, bien que je peine à comprendre pourquoi un magazine devrait être moins cher qu'un autre imprimé (c'est du papier avec des mots dedans écrits avec de l'encre), c'est vrai que ça fait des sous.

 

Mais c'est comme ça.

 

Déjà, ce n'est pas un magazine mais deux. Et il y a 164 pages par numéro. Et il n'y a pas de pub. Et c'est tout en couleurs. Et le dernier mag' (ou presque) qui a essayé de se vendre à prix raisonnable (CB à 5.5 euros) s'est planté.

 

CQFD

 

argentjdr3.jpg

Allez, je suis vraiment très énervé alors j'enfonce le clou.

 

Sans doute qu'on ne sait pas s'y prendre pour négocier avec nos intermédiaires. Les vrais pros doivent faire mieux que nous et que ces jeunes blancs-becs d'Augias alors ? Prenons le 7ème Cercle. Voici une maison qui a de l'expérience, du savoir-faire. Or, que vois-je ? Un supplément comme Uppsala pour Yggdrasill, c'est 23 euros pour 88 pages (grand format) couleurs sous couverture souple. C'est pas donné non plus si on va pas là. Alors ? Eux aussi sont trop chers ?

 

Bon, au pire, ça devait être mieux avant (mauvaise imitation de l'accent de Francis Cabrel requise ici) alors ? Prenons un module (comme on disait alors au temps jadis) pour Maléfices que j'ai justement sous la main.C'est le scénario Délivrez-nous du Mal ! Sorti en 1986, il se présente sous l'allure d'un modeste livret de 48 pages en bichromie sous une couvertue souple couleurs. Il était vendu 59 FF. D'après l'INSEE, en tenant compte des 65 % d'inflation cumulée, cela correspond tout pile à 15 euros. Vous achèteriez 15 euros un produit d'une telle pauvreté formelle (je ne parle pas du remarquable contenu) aujourd'hui ? Non : "trop cher" !

 

http://www.legrog.org/visuels/couvertures/2932.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Quel chantier !
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:00

Pour agrémenter les quelques photos qui composent le coeur de ce Outtabox consacré à Wasteland, je me permets de vous coller le texte que j'ai rédigé sur le sujet pour le Fix d'il y a 2 ou 3 semaines.

 

Le quoi ??

 

Non mais là, c'est plus possible, vous le faîtes exprès ! ^^

 

Allez, je répète : le FIX ! C'est la lettre d'information hebdomadaire de Di6dent. Toutes les news de la sphère rôliste gentiment récoltées par la Redac6on dans ta boîte mail en début de chaque semaine sous forme d'un court PDF. Et ce pour pas un rond. 

 

Alors si toi aussi, ami de MeC, tu veux participer à cette cyber-expérience, pense à aller t'abonner (un simple mail, en fait...) ici :

 

http://site.di6dent.fr/

 

abo fix

 

Bon, bref, en attendant, voici ce que je disais dedans à propos du jeu des kobbolds et des bretons réunis :

 

 

"Wasteland est la première production du Département des Sombres Projets, un collectif d'auteurs collaborant avec l'éditeur Titam. Le jeu provient d'une idée originale de Jawad et Ismaël Saura. Elle a su (raggamuffin ?) séduire et attirée à elle des plumes reconnues comme Sébastien Célerin, JB Lullien ou encore Jérôme V. Cet attelage donne un ouvrage de très belle facture, très pro, aussi bien dans son fond que dans sa forme, impeccable.

Le livre de base de Watseland se présente sous la forme d'un gros ouvrage de 286 pages doté d'une reliure en béton armé (au moins...) et d'une splendide couverture signée Nicolas Fructus. Ce même talentueux dessinateur œuvre également dans le cahier couleurs qui enrichit l'ouvrage pour le reste entièrement en noir et blanc. L'idée de réunir les illustrations couleurs pleine page de l'artiste dans un seul cahier est évidemment une question de coût mais on peut regretter qu'elles perdent un peu de sens loin du texte. A vrai dire, certaines n'étant même pas légendées, on ne sait ce qu'elles sont sensées représenter. Dommage. Le reste de l'ouvrage est donc noir et blanc mais sa maquette efficace et lisible lui donne tout à fait belle allure.

L'univers de Wasteland est du genre médiéval-fantastique à tendance post-apocalyptique. Ce mélange détonnant semble être un des préférés des rôlistes francophones quand on songe aux précédents Dark Earth, Empires & Dynasties (pas tout à fait post-apo mais le résultat est le même) ou encore Hawkmoon (qui n'est pas français mais auquel l'édition française par Oriflam a donné toutes ses lettres de noblesse). De fait, ce type de cross over permet de réutiliser les repères fondamentaux partagés par nombre de rôlistes (grosses épées, monstres ou, ici dans Wasteland, nains et kobbolds) tout en les saupoudrant de références au passé technologique qui, en général, sert surtout à justifier la présence d'artefacts et de pouvoirs étranges (sinon magiques...).

On peut se demander quelle originalité ce nouveau jeu apporte à un style déjà bien balisé. D'une part, Wasteland fait bien le boulot. Les races non-humaines s'intègrent bien au contexte post-apo (les hommes-rats qui peuplent les ruines des anciennes cités, les nains spécialisés dans la technologie d'avant l'apocalypse...), il y a des règles pour gérer la technologie (l'Artifex), les professions disponibles pour les PJ sont bien trouvées, etc.

D'autre part, Wasteland a décidé de s'ancrer dans un contexte restreint qui correspond en fait à l'ancien univers arthurien : Grande et surtout Petite Bretagne ainsi que les terres alentours. Le retour maintes fois prophétisé du grand roi depuis sa retraite d'Avalon s'accorde ainsi avec l'ambiance post-cataclysme de l'univers du jeu. A vrai dire, cet apport reste encore un peu flou, sans doute par faute de place. Ainsi, la description des sites figurant sur la carte reste encore assez évasive. Tout ceci gagnera probablement à être développé dans les futurs suppléments de la gamme. Dès à présent, un écran du MJ est disponible. L'illustration est splendide et donne un aspect plus « sauvage » à l'ambiance du jeu. Le livret qui l'accompagne ne comporte pas de scénario mais, justement, des précisions sur la nouvelle dynastie arthurienne.

En ce qui concerne les scénarios, pas de panique ! Il y en a déjà deux dans le livre de base. Celui-ci, définitivement, est prévu pour pouvoir commencer à jouer rapidement puisqu'on y trouve également la description détaillée d'un espace restreint, le Comté de Lambrefeux, qui sert de cadre de jeu aux premiers pas des Voyageurs, les aventuriers de Wasteland.

Finissons par le système de jeu. Il est simple et fonctionnel. Sa principale originalité réside dans la gestion bienvenue de la prise de risque à travers le choix par le joueur d'un D10 ou d'un D20 qui ne lui donneront pas les mêmes chances de réussite... ou d'échec critique ! Cela simule un monde dans lequel le danger rôde et où il faut en effet faire preuve de témérité pour sortir des abris et se lancer à l'aventure. A vous de voir si vous oserez !"

 

 

Maintenant, comme promis, les photos sans lesquelles un Outtabox seraient un peu comme un Milan sans Remo.

 

SAM 0979 (Copier)

 

Une bien belle couverture signée de Nicolas Fructus (Kadath, Cadwallon...). En même temps, je me demande à la lecture si elle reflète tant que ça l'ambiance du jeu...

 

SAM 0982 (Copier)

 

Des illus du cahier central, du même Fructus. C'est beau mais cela perd en efficacité si loin du texte qui concerne ces personnages.

 

SAM 0983 (Copier)

 

Là, c'est bien pire. Il n'y a pas de légende. Euh, koikecé ?

 

SAM 0984 (Copier)

 

Magnifique carte de l'univers de jeu qui se concentre donc sur la Bretagne et la Normandie. Ce scandale ! Cherbourg a bel et bien été rasée des Terres Gâchées. Dès que j'ai un moment, je vais réparer tout ça avec une aide de jeu, un scénar ou une lettre d'insultes, je ne sais pas encore. ^^

 

SAM 0985 (Copier)

 

L'intérieur est noir et blanc du coup mais qui s'en plaindrait ? Comme on le voit, la mise en page est agréable et lisible et les illus en tons de gris s'accordent bien, je trouve, à l'ambiance post apo. Et à l'ambiance bretonne encore mieux (spéciale dédicace à tous ceux qui sont en vacances à Dinard ou ailleurs lors de cet été pourri).

 

SAM 0980 (Copier)

 

Y a un truc avec ce genre très particulier medfan post-apo. Les rôlistes semblent adorer cela. Je crois que cette planche d'illus nous donnent une piste de réflexion sur le sujet : des grosses épées ET des gros guns. Pourquoi choisir ?

 

SAM 0981 (Copier)

 

 La fiche de perso n'est pas très sexy, je trouve. Elle est assez intimidante alors que le système de jeu, à la lecture, ne m'a pas semblé si complexe. Le syndrome Cadwallon ?

 

Bon, quoi qu'il en soit, voilà un jeu que les deux MeC ont désormais dans leur ludothèque. Du coup, il m'étonnerait que vous n'en entendiez pas à nouveau parler de notre part. Ici ou ailleurs.

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 17:27

Pour le moment nous sommes encore endormis par la touffeur de l'été (hum hum...) mais la rentrée s'annonce déjà bouillonnante, incandescente même. En effet, outre l'habituelel mais néanmoins excellente Convention du Club Pythagore dont nous vous reparlerons, outre les Utopiales, outre Octogones, outre... outre... la LYRE (Ligue Yonnaise des Rôlistes Extraordinaires) organisera sa première convention de jeux de rôles, INCANT'D100, les 29 et 30 octobre 2011 à la Roche-sur-Yon. Et votre serviteur y sera !

  

 

 

 

bandeau_incantd100.png

 

Firework

 

Comme l'indique leur blog (http://incantd100.blogspot.com/), cette toute nouvelle convention qui pète le feu s’articulera autour de plusieurs points :

  

• Des jeux de rôles, bien sûr, que ce soit pour rôlistes débutants ou confirmés avec des scénarios inédits, voire des séances de découvertes sur de nouveaux jeux...

• Mais également des jeux de plateau et de figurines, présentés par des associations ludiques yonnaises. Ces sessions de jeux seront libres d'accès et ouvertes au publique.

• Mais aussi un concours d'écriture de scénario amateur dont les contributions seront jugées par des professionnels du monde du jeu de rôles et pourront être découvertes (voire maîtrisées par leurs auteur) au cours de la convention.

• Enfin, la convention sera l’occasion de rencontrer des auteurs qui viendront dédicacer leurs œuvres, dont Willy FAVRE, président du jury du concours de scénario!

 

 

flyer_conv_incantd100.png

 

Un jury populaire

 

En parlant de ce fameux concours d'écriture de scénario amateur, qui sera jugé par un jury de professionnels (auquel on m'a fait l'honneur de me convier) et dont le lauréat sera publié dans Jeu de Rôle Magazine, vous trouverez tous les renseignements nécessaires pour participer sur le susdit blog. Le thème ("Et si...") laisse une grande liberté créative, mais ne trainez pas : la date limite du concours est en effet fixée au 15 septembre 2011 !

 

•LA COMPOSITION DE L'IMPITOYABLE JURY :

 

◦Willy FAVRE (président du jury) (Mes respects mon Président ^^ )

◦Guillaume FRERY

◦Sébastien CELERIN

◦David ALPHA 

◦Emmanuelle ROUX

Repost 0
Published by David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 00:13

On pense souvent que derrière toute grande puissance se cachent de grands hommes... mais on oublie que ce sont des petits hommes qui ont construit la gloire de Venise !

 

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ces nains qui, au Moyen Âge, cherchaient des trésors au nord des Alpes pour le compte de la République de Venise, et des légendes qui ont été construites autour de leurs particularités : ils trouvent des trésors, mais ils sont toujours radins et grincheux, pour ne pas attirer l’attention ils se baladent seuls ou en petits groupes ; et bien qu’ils soient en réalité très méfiants en ce qui concerne la magie, ils sont toujours soupçonnés d’être des magiciens, des alchimistes ou quelques esprits malins. Eh bien ces nains, je suis allé les chercher il y a peu de temps dans l'arrière pays vénitien, et je les ai trouvés !

DSC06056.JPG

 

Ou plus exactement, j'ai trouvé leurs traces, quelques siècles après leur apogée, près d'une carrière gigantesque sous une petite montagne, dans le jardin d'une villa magnifique gardée par les lions de la sérénissime...

 

DSC06035.JPG

 

 

A la grande époque, c’étaient les nains qui avaient le contrôle de tout le commerce avec l’Orient. Dans leurs échanges commerciaux, ils achetaient toute marchandise contre des pièces d’or trouvées dans les mines. Mais à force de donner de l’or en échange des épices de l’Orient, leur réserve venait à s’épuiser. L’hégémonie de Venise risquait d'en être menacée et c’est alors qu'elle a mandaté les nains pour en chercher dans le plus grand secret en dehors de ses frontières à l’insu des populations locales qui ignoraient les richesses de leur propre sol.

 

DSC06055-copie-2.JPG

 

Et pas tant l'or que des minéraux précieux qui permettaient aux verriers de Murano de produire ces formidables mirroirs que la noblesse de France leur achetait fort cher, et dont on trouve encore aujourd'hui de nombreux exemplaires à Versaille ou le cobalt qui a servi pour les vitraux de la cathédrale de Chartre... 

DSC06047.JPG

 

Les nains remplissaient leur office à merveille car il est très difficile de percer des galeries dans des grottes de pierre aussi dure que celle des alpes, on était donc obligé de creuser le minimum, juste de quoi pouvoir passer pour un nain. D'ailleurs si vous observez les nains de jardin, vous verrez qu'ils portent un bonnet phrygien rouge, porté en Grèce il y a 4000 ans, et qui a longtemps servi comme protection pour éviter les chocs contre les parois étroites des galeries minières...

 

 

DSC06054.JPG

De ces nains aventuriers, j'en ai retrouvés 6. Oui, je sais, il en manque un ! C'est une des énigmes qu'il me reste à résoudre.

Il me reste aussi à imaginer les aventures de ces mystérieux personnages statufiés : le Poète, l'Homme à la lanterne, le Porteur de clés (bon celui-là, vous l'avez déjà reconnu, avouez, je vous ai entendu penser ^^), le Noble, le spadassin et le Navigateur... pour vous faire partager leurs aventures dans un prochain scénario de Terra Incognita !

DSC06044.JPG

DSC06046.JPG  DSC06048.JPG 

Repost 0
Published by David@lpha - dans Terra Incognita
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 07:30

La blogosphère rôliste et le microcosme ludique bruissaient de rumeurs depuis plusieurs semaines, et cette fois-ci c'est confirmé : qu'on se le dise, Casus Belli est de retour ! Cette nouvelle tentative initiée par Black Book Edition porte le nom de code Casus Reboot et voit le retour aux manettes du Rédac' chef historique du titre. Nous vous livrons ici le communiqué officiel.

 

 

C’est officiel. Casus Belli ne s’arrêtera pas.

 

Mais un peu plus de 31 ans après sa création dans une petite cuisine parisienne, c’est Black Book Editions qui récupère le bébé de Didier Guiserix et François Marcela-Froideval. Mais laissons la parole à Stéphane Gallot de feu Casus Belli Presse et à… Didier Guiserix, qui signe son grand retour à la tête du vaisseau-mère.

Stéphane Gallot
 
" Salut les gars !
« Le monde réel est un univers cruel où le MJ n’est pas corruptible à coups de gâteaux et à grands renforts de cafés. Un univers cruel où lorsque la banque vous tourne le dos, aucun jet de sauvegarde ne peut vous aider à vous relever.
Mais le monde réel est aussi un lieu formidable ! Un lieu où quand on se fait backstabber au cœur d’un donjon, quelques fous furieux ressortent leurs armures d’antan et s’enfoncent dans les ténèbres à votre suite pour vous tendre la main. C’est ce qui nous est arrivé.
Voilà près d’un an que l’aventure Casus a repris, que notre magazine de jeu de rôle a retrouvé le chemin des kiosques. Ce fut une année faste, de vraies montagnes russes pour toute l’équipe du mag’. En faisant le bilan, on doit admettre quelques fumbles, mais aussi de franches réussites. Finalement, il y a deux mois, au terme de nombreuses tentatives désespérées pour relancer la machine, nous avons été vaincus. La faute à pas de bol, à l’époque, au manque de couilles de certains, et la nôtre aussi certainement – car nous aurions pu faire mieux, c’est une certitude.
Mais point de tristesse, la société Casus Belli Presse est morte, mais Casus Belli est un phénix, destiné à renaître toujours de ses cendres, plus beau, plus grand, plus fort, et dopé aux XP par des accrocs du minimaxage. Casus s’apprêtent bel et bien à se relever, répondant à l’appel de son plus vieux maître, à qui je laisse la place derrière l’écran. »

couvcasusreboot.jpg

NB : Couvrante tout ce qu'il y a de plus temporaire !
 
Didier Guiserix
  
 
« Avé les gens, Ugh, pied-tendre. Tout le monde reconnait que vous aviez le feu sacré pour relancer Casus, mais attendez-vous à ce que les pros de la profession qui vous avaient donnés les « bons-conseils-pas-écoutés » vous tirent les oreilles à votre prochaine rencontre.
Bon, quoi qu’il en soit, quand les gars de Black Book, appelés à la rescousse pour la distribution et des conseils de gestion, ont vu que c’était trop tard, ils ont proposé de rattraper le titre au vol pour ne pas le laisser disparaître à nouveau. Ayant grandi avec Casus et vécu eux-mêmes l’expérience magazinistique avec Black Box, ils m’ont proposé de rejoindre la rédaction pour y faire le vieux sin... sage dans le siège de red-chef. Merci de votre accueil et... au boulot !
Ma mission, par délégation de confiance de David Burckle, c’est de réunir ce qu’il y a eu de mieux dans toutes les incarnations de Casus, d’y faire collaborer toutes les générations de contributeurs (nouveaux, moins nouveaux, grands anciens, et pas QUE de Casus) et toutes les sensibilités. Le but est de jouer les qualités particulières que conserve un magazine papier pour participer à l’essor de tout ce qui fait de créatif dans le domaine du JdR, mais pas d’hésitation à recuisiner dans les vieux pots des recettes oubliées (ce qui ne veut pas dire faire du réchauffé). Il y aura plus de rubriques et plus de facettes dans celles qui existent. Pour le détail, il faudra attendre la surprise de ce Casus Belli reboot...
Dans la forme, le premier apport de David et Damien (Coltice, qui maquettera) a été de proposer de muter vers le format « mook » façon IGmag (et Di6dent) et nous avons tout de suite été sur la même longueur d’onde. La périodicité va (re)passer en bimestriel. C’est le rythme cardiaque du jeu de rôle, il faut assumer ses gènes. Vu le marché et les dernières aventures du magazine, la distribution va plus que probablement passer en librairies : pour ceux qui l’ignorent, les kiosques sont si nombreux (30 000) que pour y être « vu » on saupoudre un exemplaire par ci, un par là ; le résultat est que près de 60% de ces numéros sont « invendus », des milliers de magazine qui ont été imprimés et qui coûtent encore des frais de « retour et destruction ». Un gâchis qui n’est compensé qu’avec des ventes importantes, et des sous qui seraient mieux employés dans la réalisation du mag que dans sa distribution. Là, les adresses des points de vente seront disponibles sur le site Casus, et l’avantage est qu’il sera plus facile de servir la Belgique et la Suisse...
Vu les changements, il était impossible de sortir avant les vacances, et stupide de le faire pendant celles-ci, donc Casus Belli ressortira courant septembre. Bimestriel et plus gros, il sera donc forcément d’un prix plus élevé.
Phénomène bizarre inévitable, le Casus Belli nouveau doit redémarrer au numéro 1 : Casus Belli Presse est en liquidation, Black Book n’a pu reprendre que le titre et l’équipe. Cela pose le problème des abonnements, BBE ne souhaitant pas abandonner les piliers d’un mag que sont les abonnés, ils recevront prochainement un mail leur proposant plusieurs solutions pour ne pas perdre le bénéfice de leur abonnement et continuer de recevoir Casus Belli dans leur boite aux lettres.

Stéphane
 
Donc pour résumer… pas de Casus cet été mais un retour en force en septembre, une distribution orientée vers les librairies et boutiques de JdR plutôt que centrée en kiosque, un changement de format vers le mook, un mag’ plus balèze, un rythme de parution plus régulier avec retour au bimestriel, et une équipe agrandie avec entre autres des vétérans de la belle époque. Il va y avoir du boulot !

Didier
 
Et ça commence maintenant ! Tu m’accompagnes Stéphane ? J’ai l’intention de rendre visite à un vieil ami gob increvable…

 

Space Cowboys

En attendant de voir ce que la bande de Space Cowboys réunie pour l'occasion (à laquelle les mercenaires du JdR que vous connaissez bien se joindront peut-être - qui sait ?) réussira à faire, et en leur souhaitant d'avance bonne chance et bon courage, MeC a décidé de faire un geste comme à chaque fois qu'une grande cause rôliste se présente, en composant l'hymne de cette renaissance, destinée à être diffusée sur Rôliste TV...

Chantons mes frères !

 

Pour toi Casus Belli (air connu)

 

[Refrain] :

Tes printemps fleuriront encore

Tes beaux jours renaîtront encore

Après l'hiver

Après l'enfer

Il te reste un point de vie

Pour toi Casus Belli

Tes lecteurs te suivront encore

Tes enfants bâtiront plus fort

 

Malgré les banques

L'argent qui manque

Black Box soignera ton public meurtri

Pour toi Casus Belli

 

Les rôlistes se sont levés

Tout le monde est avec toi

Pour toi magazine aimé

Didier a ouvert son cœur

Il a tendu ses bras

 

[Refrain]

 

Et même si tu maudis ton sort

Dans tes yeux je veux voir

Casus Belli

Une lueur d'espoir

 

Une flamme, une envie

De prendre ton destin

Entre tes mains

A bras le corps

 

[Refrain]

 

Casus Belli !!!

 

bobcasusbelli

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 08:47

Ceux qui suivent ce blog savent peut-être déjà que l’horreur et moi ça fait deux (ou trois même s'il y a un truc qui est au dedans de moi...) et là, paf, ni une, ni deux, je me suis acheté le petit livret de découverte de Within, le jdr de Benoît Attinost (et Brand) qui fait peur. Le jdr, pas Benoît. Ni Brand. Suivez un peu, merde.

 

Qu'est-ce qui m'a pris ? Bah, déjà, pour moi, c'est du fantastique contemporain avec une petite touche à la Twin Peaks, pas de l'horreur genre zombies et tueur à la tronçonneuse. J'aime plus mieux. Et puis, surtout, le concept est top.

 

Attention, roulements de tambours, blagues en escadrille : alors ce Within mais qu'est-ce qu'il y a-t-il dedans (arf, arf) ? Partons ensemble à la découverte (arf, arf) de ce petit livret bien sympathique.

 

Donc, l'idée, d'abord, c'est celle d'une démo comme dans les jeux vidéo. Pour 10 euros, vous avez un joli petit livret avec le condensé jouable des règles et de l'univers (très succinct par contre sur ce point mais cela permet de jouer le scénario sans problème et puis bon ça ne fait que 80 pages donc...) et surtout un bon gros scénario avec les prétirés, les aides de jeu qui vont bien et tout.

 

Voilà donc, déjà, là, j'adore. J'aime les Carnets de Crimes pour la même chose : 10 euros et hop, tu as directement ce qui faut pour jouer sans avoir à acheter, lire ou trimbaler une gamme égale à 10 bottins. 

 

En plus, il y a la qualité. Brand sait faire des règles et celles-là m'ont tout de suite plu à la lecture. Il faut tester et je vous en reparle dès que possible mais, en gros, pour situer, je rêverais d'un truc aussi simple et néanmoins riche de potentialités ludiques et narratives pour motoriser des parties de Maléfices. Après tout, pourquoi pas un hack ? A méditer...

 

Maléfices, justement. Rien à voir en termes d'univers mais Benoît Attinost est fan du jeu et lui a donné plusieurs très bons scénarios en revue ou sur le net. Ca se sent dans la présentation du scénar' qui occupe la majeure partie de ce livret : rédaction soignée et très détaillée (un peu old school lui reprocheront les fâcheux...), petits encarts avec conseils au MJ et surtout belles et grosses aides de jeu (trucs à remettre aux joueurs, dossiers de personnage...). Moi, ça m'a tout de suite donné envie de faire jouer.

 

Bon, rubrique Outtabox oblige, quelques photos du bouzin pour finir.

 

SAM 0986 (Copier)

J'accroche pas du tout à la couv' mais les illus intérieures de Willy Favre (aussi) sont vraiment top.

 

SAM 0987 (Copier)

 

C'est bien qu'est-ce que je disais, non ? ^^ Maquette agréable, par ailleurs.

 

SAM 0988 (Copier)

Le scénario au texte très dense. Bien écrit.

 

SAM 0989 (Copier)

Les dossiers de personnages à la fin. Les caractéristiques chiffrées sont plus que discrètes. Il faut dire que le système est sans dé, ça aide.

 

Le plus joli, ce sont les indices à remettre aux joueurs mais je n'ai pas pu les mettre pour cause de spoiler. :-(

 

Donc, évidemment, qui dit livre de découverte dit suite de la gamme. Si l'expérience vous plaît, hop, faut participer à la souscritpion dont vous trouverez le bulletin dans le livret ou en ligne :

http://ecuries-augias.com/site-ecuries-augias/jeux-within/75-souscription-within.html

 

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 08:46

Bon, voilà, vous avez eu le temps de vous remettre de l'effet d'annonce, non ? ^^

 

Qu'en est-il alors de cette future édition de Terra Incognita chez les XII Singes sous le nom complet de Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part ?

 

Tout d'abord, si vous êtes un fidèle de ces pages, je vous dois quelques excuses pour le silence de plusieurs mois autour du jeu. Pas d'annonce de nouveautés, pas de "kick ass" sur le futur du jeu... Difficile en effet de dire quoi que ce soit lorsqu'on est en négociation et en réflexion sur le futur d'une gamme.

 

Pire même, le scénario joué à Provins l'année dernière et donc prêt à être publié ne l'a pas été. Enfin, suprême désagrément : la plupart des fichiers du jeu ont été retirés du site et de la boutique Lulu. Même si, comme vous le verrez, la plupart du matériel qui sera prochainement publié sera inédit (ou au moins largement réécrit), certains scénarios pourraient être réemployés sous une forme ou une autre donc, prudence... A l'heure actuelle, il ne reste que les Préludes (Petit et Grand) pour se faire une idée du jeu et de son univers ainsi que le scénario L'isle aux Marmousets qui permet de le tester en live autour d'une table.

 

banniereti-copie-1.jpg

Donc, reprenons. Terra Incognita va recevoir une édition pro dans les mois à venir chez les XII Singes. Depuis le début de l'aventure TI, je n'avais jamais démarché d'éditeur, ayant au fur et à mesure eu envie de mener à terme ce projet tout seul comme un grand, comme un défi à moi-même (textes, mise en page, « illustrations », site web, com', définition d'une ligne éditoriale pour la gamme... Le jeu (car, dans notre petit milieu, il est préférable de prendre tout cela comme un jeu...), c'était donc aussi d'être mon propre éditeur.

 

Ceci dit, on a discuté avec les XII Singes et j'ai accepté bien volontiers. Ce n'est pas l'argent qui m'a convaincu (non, non, vraiment pas ^^) mais, pour moi, les arguments des XII Singes étaient bien plus attractifs que ce qui est sonnant et trébuchant. D'abord, le contact est bon, ce qui compte dans tous les petits milieux, le nôtre en particulier, souvent agité de querelles d'égo et de fâcheries plus ou moins passagères.

 

De plus, et ceux qui sont habitués aux excellents produits de cet éditeur le savent déjà : les XII Singes ont un format spécifique de bouquins (petit format, pagination limitée par un prix raisonnable), ce qui m'oblige à repenser le livre de base et le reste de la gamme et m'offre donc la possibilité d'écrire une version 1.5 (pas de tentation de rajouter deux agrafes à la version actuelle et roule ma poule !). Il ne faut pas se le cacher : malgré ses immenses qualités ^^, le TI actuel a besoin d'un bon coup de ponçage et de lustrage. C'est l'occasion. Sur le métier, 100 fois, tu remettras ton ouvrage...

 

Enfin, on partirait sur l'idée d'une vraie gamme à la Trinités et non sur un one shot. Et ça, c'est cool. Sur ce dernier point, pas d'emballement. Le contrat signé ne porte que sur deux ouvrages sur lesquels je reviendrai plus loin. Toutefois, nos discussions ont dessiné quant à elles les contours d'une gamme très ambitieuse qui peremttrait d'ancrer TI sur la durée et lui donner, pourquoi pas ?, une dimension supplémentaire. Il est toutefois évident qu'une telle gamme est subordonnée au niveau des ventes des deux premiers ouvrages.

 

poursuite-fabuleuse-petite.jpg

 

Parlons du concret maintenant : les deux premiers ouvrages.

 

Le 1er ouvrage est donc le livre de base. La contrainte manifeste est que le ldb de TI version amateur faisait 260 pages A4 sans scénario... alors qu'un ldb version XII Singes fait + ou - 164 pages petit format avec obligatoirement un scénario ! D'où la nécessité de réécrire assez largement ce que j'appelle une version 1.5 de ce ldb avec des simplifications et des raccourcis. La ligne éditoriale de ce livre est vraiment de n'offrir que du matériel très accessible et utile en jeu lors de 2 ou 3 premières parties. Un esprit un peu « plug and play ».

 

Le 2ème ouvrage est classiquement un écran du Maistre accompagné d'un livret assez gros (sans doute 64 pages) qui permettra de donner quelques compléments au ldb ainsi qu'un autre scénario formant mini-campagne avec celui du ldb et, sans doute, un ou deux autres scénarios qui seront disponibles via la presse ou en PDF gratuit.

 

Tout ceci est en cours d'écriture mais le livre 1 est entré dans une phase de finalisation depuis hier pendant que je m'attelle au livret de l'écran et aux scénarios. Tout ceci ne présage toutefois pas des dates de sortie de ces livres, donnée que je ne maîtrise pas entièrement, comme on s'en doute. Vous serez évidemment tenus au courant dans ces pages. A ce propos, promis-juré, ces pages bruisseront à nouveau de previews, inspis et autres news consacrées à Terra Incognita dès la rentrée de septembre. Il est temps en effet de remettre les voiles vers les Terres Inconnues !

 

De mon côté, en effet, me remettre pour de bon dans TI me fait bien plaisir, ce qui confirme ma passion pour cet univers créé de mes mains. Réécrire en élagant d'une main et en rajoutant de l'autre est aussi un plaisir certain. On verra bien ce que cela donnera au final !


 image012.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:37

Alors, OK, c'est vrai, ça fait un peu la louze vu qu'on doit être quasi les derniers à en parler (à part le GROG...) mais ce blog a aussi et surtout pour vocation d'être un journal de bord rôliste et nous ne pouvions guère envisager de faire l'impasse sur ce grand moment dans la vie d'un rôliste : la réception de notre exemplaire du double mook Di6dent en dur et en papier !

 

Rooooh, comment qu'il est beau ! :-))

 

Bon, y a pas vraiment de boîte à ouvrir vu qu'un mook, j'en profite pour le rappeler, c'est une revue sous forme de livre (mag + book = mook). Ca veut dire que vous avez un format compact, une grosse pagination (+ de 320 pages !!), pas la moindre pub, tout couleurs... et, important, ça ne se trouve qu'en boutiques spécialisées, notamment celles en ligne. Sinon, on peut aussi s'abonner et ça, c'est là que ça se tient : http://site.di6dent.fr/?p=231

 

Bon, trêve d'objectivité, c'est vraiment bien. Le dedans, on le savait déjà ^^ mais le plumage du ramage le fait bien aussi. L'imprimeur a fait du bon boulot, le maquettiste encore plus, le papier est vraiment d'une qualité bluffante (genre glacé, en fait). C'est cool. Le format est vraiment super pratique aussi pour emmener dans les transports, sur la plage et tout.

 

Allez quelques photos pour le plaisir et on retourne bosser au contenu du #3 (et oui...).

 

SAM 0970 (Copier)

 

Face.

 

SAM 0971 (Copier)

 

Pile. A moins que ça ne soit l'inverse ??

 

SAM 0972 (Copier)

 

Le mook bi-goût : fraise et... euh... poulpe.

 

SAM 0974 (Copier)

Tant qu'à faire, on vous colle des photos avec du MeC dedans. A gauche, la fin du "Y a pas que le jdr dans la vie" consacré à Yno, à droite le début du "Retro" 1991.

 

SAM 0975 (Copier)

Là, le "Role over the world" consacré au beau pays pas plat qui est celui de Sanne.

 

SAM 0976 (Copier)

Mon scénar' post-cyber avec du sexe dedans. Faut bien vendre, ma bonne dame... ^^

 

SAM 0977 (Copier)

 

Une ITW qui va finir par être collector si ça continue comme ça... :-(

 

SAM 0978 (Copier)

 

Un article de conseils pour aborder à la coule les jeux historiques. Co-signé avec Xaramis.

 

Alors, sympa ou bien ? :-)

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Outtabox
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 06:26

'tain, la louze, vous n'êtes pas abonné au Fix ?

 

Bon, bah, lundi matin, dans votre boîte mail, vous avez raté cette info :


 

Les XII Singes exploreront les Terres Inconnues

Le jeu de rôle Terra Incognita, un temps disponible via le web dans une version amateur, fera prochainement l'objet d'une gamme éditée par les XII Singes (Trinités, BIA...).

Terra Incognita propose aux joueurs de faire évoluer leur personnage dans une fantaisie baroque située dans des années 1710 uchroniques et baignées dans un fantastique influencé par les références littéraires de l’époque (les aventures de Robinson Crusoé et surtout celles de Gulliver, par exemple). Le postulat de départ est que l’essentiel du contenu de la littérature d’imagination (contes, fables, voyages extraordinaires, utopies…) de l’époque, grosso modo entre le milieu du 17ème et le milieu du 18ème siècle, existe réellement. Ainsi, le Chat Botté, les animaux anthropomorphes, les voyages sur la Lune, les Pays de Nulle Part, les îles volantes… existent tous et toutes et interagissent dans l’univers du jeu. Ce sera aux personnages, guidés par leur seule Sérendipité, de les explorer, et d’y vivre de nombreuses aventures dans une veine picaresque.

Cette version, qui prendra le nom de Terra Incognita : Voyages aux Pays de Nulle Part, sera une édition 1.5 intégrant des modifications de règles, du matériel inédit (ainsi, les scénarios), une nouvelle charte graphique ainsi qu'une volonté affirmée de rendre cet univers baroque encore plus facile d'accès aux joueurs et au MJ. Pour le moment, les XII Singes prévoient la sortie d'un livre de base au format habituel puis d'un écran du Maistre accompagné d'un livret contenant des options supplémentaires pour les personnages, la description clef en main d'un port d'attache et un scénario inédit.

Plus de nouvelles sur tout ça dans les prochains mois...


 

Alors, groovy ou pas ?

 

Allez, je vous laisse reprendre vos esprits deux minutes et on en reparle bien en détails prochainement.

 

barque-volante-collage.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 08:34

Bon, nous vous aurions bien présenté un Outtabox express mais ni moi ni David n'avons encore reçu notre double mook alors même qu'il est dispo dans certaines boutiques en ligne et en dur (précipitez-vous !!). Argh, que d'impatience !

 

Nous allons en attendant nous rabattre sur quelques photos prises par notre redac' chef préféré (oh, vous alors, qu'est-ce que vous êtes fort, patron !) et postées sur Facebook il y a 2 jours. Vous voyez, si vous n'êtes pas connecté à Facebook, vous êtes carrément de la louze ;-! Heureusement, ami technophobe, MeC pense à toi.

 

mook-1.jpg

'tain, le bordel... euh, je veux dire : quel gros bosseur ce redac' chef ! ^^

 

mook-2.jpg

 

D'où l'expression : s'en payer une bonne tranche.

 

mook-3.jpg

Ouaip, c'est un gars avec un gros gun. Etonnant, non, dans un mag' pour rôlistes ?

 

Pour le reste, les abonnés et autres ululiens devraient avoir leur mook dans leur boîte aux lettres aujourd'hui ou demain au plus tard. En tout cas, ils ont été envoyés ce samedi.

 

Les autres vous pouvez trouver dès à présent votre Di6dent double en boutiques physiques (signalé à Paris, à Toulouse... là où on trouve de grosses et bonnes boutiques quoi) et sur le web (il semblait déjà en rupture samedi soir sur Ludikbazar : à vérifier...).

 

Si vous n'y tenez plus et regrettez déjà de ne pas être abonné au bon, au bon, au brutal mook, vous savez ce qu'il vous reste à faire ici : http://site.di6dent.fr/?p=231

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens