Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 10:39

« Comme une meute de loups hors du fjord natal, fatigués de porter nos misères hautaines, nous partions, ivres d'un rêve héroïque et brutal. Penchés à l'avant de nos puissants drakkars nous regardions monter en un ciel ignoré du fond du Maelstrom des étoiles nouvelles… »

 

yggdrasil.jpg

 

Au nord, c’était les Vikings…


Je ne sais pas si c'est Croc, avec sa manie de coller des vikings partout, qui a influencé les autres créateurs d'univers de jdr, mais toujours est-il qu'on les retrouve plus souvent qu'à leur tour, dans tout un tas d'univers, y compris dans l'espâââce (à tel point que je m'étonne qu'il n'y ait pas encore de vikings dans Terra Incognita ^^ ) !!!

Il faut bien avouer que conquérants voyageurs, mi-commerçant, mi-pirates, mus par le goût de l’aventure font de très bons clients pour les joueurs de tous poils. Dans notre "réalité", ces hardis aventuriers se répandirent sur le monde connu et découvrirent les premiers nombres de pays alors inconnus, tel l’Islande, le Groenland, le nord de l’Amérique…

De fait, les vikings ont fait preuve d’une grande habileté, venant tantôt en commerçant, tantôt en pirates disparaissant dès leur raid accompli, tantôt enfin en conquérants.

C’est ainsi qu’on les vit établir des comptoirs de commerce, ou bien dévaster une région avant de rentrer chez eux chargés de leurs rapines, ou encore conquérir des terres, s’y installer et les organiser avec succès.

Bien qu’il soit difficile de les départager, on admet aujourd’hui que les Danois se portèrent vers l’Angleterre et la France, les Norvégiens vers l’Ecosse, l’Irlande et l’Islande, tandis que les suédois allèrent vers l’Est fonder le tout premier empire russe.

C’est ainsi que du Ive au XIe siècle, on les retrouva de l’Amérique à la mer Caspienne, de la mer du Nord jusqu’au Maroc et en Tunisie.

 

wasteland-20ecran.jpg

 

Des commandos en périples


Venus tout d’abord en commerçants, on trouve leurs comptoirs, parfois fortifiés, à partir du IIIe siècle, en Bretagne, en Belgique, dans le dessin. Certains d’entre eux sont déjà installés près de Caen et de Bayeux, dans ce qui sera plus tard la Normandie, pays des hommes du Nord, ainsi qu’en Angleterre, en Cornouailles et dans l’île de Wight.

Vers le Ive siècle, commencent progressivement des « commandos » dévastateurs en France et en Angleterre, ce qui ne les empêche nullement de se faire la guerre dans leur propre pays, souvent fractionné et divisé en une multitude de petits royaumes hostiles : la Norvège compte à un moment 40 roitelets se donnant des noms d’oiseaux. Mais c’est surtout du IXe au XIe siècle que les Vikings, à leur apogée, vont déferler partout.

Dès la mort de Charlemagne, en 814, ils mettent à sac l’abbaye de Noirmoutier et s’installent dans cette île qui leur servira de repaire pour d’autres expéditions fructueuses. C’est ainsi qu’outre Noirmoutier, ils ont choisi d’autres îles, comme Walcheren aux Pays-Bas et Oyssel, près de Rouen.

S’ils sont volontiers pillards et dévastateurs, les Vikings ne sont pas des hordes. Au contraire, ils sont fort bien organisés, sachant, en vrais diplomates talentueux, utiliser les faiblesses de leurs adversaires, les rois de France qui, fréquemment, devront acheter sans gloire leur départ…

 

YGGDRA-2.JPG

 

Les rois des mers


En 842, les voici à Rouen. Le jour de Pâques 845, ils pillent Paris après que leur chef, Ran Ragnard Lodbrok, ait vaincu d’un cheveu Charles le Chauve, petit-fils de Charlemagne. Sur une rive de la Seine, face aux troupes royales, par défi, Ragnard fait pendre plus de 1000 prisonniers. Il utilise ensuite les poutres de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés pour réparer ses navires amarrés sur le fleuve et Charles le Chauve doit promettre une somme fabuleuse – plus de 7000 livres d’argent – pour obtenir leur départ.

La France et l’Europe occidentale de façon générale sont alors à feu et à sang. Le roi de France crée des « Ducs » pour défendre les points menacés du royaume. Du Rhin aux Pyrénées, les côtes de France sont bloquées par les navires vikings.

En 848, le chef viking Hastings accomplit un périple invraisemblable, s’emparant de Bordeaux, d’Agen et de Toulouse, tandis que Tarbes, seule, lui résiste victorieusement. Il reste dix ans en Aquitaine, puis reprend son avance vers le Sud : Porto, Lisbonne, Cordoue, Séville tombent tour à tour.

Franchissant le détroit de Gibraltar, les Vikings s’emparent alors de Barcelone et de Marseille, s’installent en 859 en Camargue, abandonnée par les Arabes, vont à Florence et finissent par prendre Rome !

En 862, un autre chef viking, Voelrund, installé dans la Basse-Seine, accepte de rendre hommage à Charles le Chauve, roi de France, poussant même le zèle jusqu’à se faire baptiser chrétien, faisant très vite rembarquer en Scandinavie les soldats de son armée qui ne se convertissent pas.

 

Vous pourrez prochainement lire la suite de cette incursion viking dans les Mondes en Chantier dans le prochain et dernier chant de la série : SAGA III !

 

Ygg_Carte.jpg

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 11:54

… La voix suave de la belle Frykka, la chanteuse aux longues nattes blondes berce encore un temps les voyageurs fourbus, l’envoûtante musique qui formait jusque-là comme un chaud manteau de fourrure en arrière plan de toutes les conversations s’arrête alors, les musiciens posent leurs instruments et chacun fait silence. Tous les regards se tournent vers le coin de la salle, dans la pénombre sous l’escalier où Hastings - le vieux guerrier devenu scalde - s’est installé comme à son habitude. Il lève sa choppe et prend une dernière gorgée, paraît savourer la bière en passant la langue entre ses dents et sur sa lèvre inférieure pendant qu’il prend la mesure de son public, fixe un moment la table comme s’il se recueillait, puis il commence son récit, tout en cherchant à capter le regard de la jeune femme :

 

« Comme une meute de loups hors du fjord natal, fatigués de porter nos misères hautaines, nous partions, ivres d'un rêve héroïque et brutal. Penchés à l'avant de nos puissants drakkars nous regardions monter en un ciel ignoré du fond du Maelstrom des étoiles nouvelles… »

 

drakkars_1.jpg

 

Les loups de mer

A l’heure où notre président nous bassine avec des billevesées sur les supposées racines chrétiennes de la France (s’il était allé un peu plus longtemps à l’école, il saurait peut-être avec l’historien Paul Veyne qu’en Histoire, les racines n’existent pas*), pourquoi ne pas profiter de la sortie récente du supplément Rois des mers pour Yggdrasill ou du débarquement des Loups du Nord dans Wasteland pour nous pencher sur les vikings de la France ! En effet, après leurs invasions, les vikings se sont en quelque sorte intégrés parmi nous : leur chef, Rollon, n’est-il pas en effet l’ancêtre de la presque totalité des maisons royales d’Europe ?

 

vikings-1316787849.jpg

 

Légendes nordiques

Dans les temps les plus reculés, l’Histoire et la légende se confondent. D’où venaient donc ces grands blonds courageux et parfois cruels qui, des pays nordiques descendirent à maintes reprises, plusieurs siècles durant, vers les terres verdoyantes, pour fonder, chez nous, la Normandie ? Seuls les récits des vieilles « sagas » scandinaves alliant poésie, merveilleux à l’Histoire avec une grande hache, nous révèlent leur origine lointaine.

Odin, prêtre du dieu éponyme, était à la tête d’un royaume situé entre la mer Caspienne et la mer Noire, en même temps que l’allié de Mithridate. Lorsque Pompée battit Mithridate, vers l’an 73 av. J.-C., Odin quitta son pays afin de se rendre chez les Germains, vers le nord.

De conquête en conquête, il arriva au Danemark et fonda dans la grande île de Fionie, au Danemark, la ville qui porte encore son nom : Odense.

Après avoir soumis entièrement le Danemark, il réussit à s’emparer de la Suède, puis de la Norvège, pour créer autour de la Baltique, un empire Viking**.

En quittant le domaine de l’Histoire légendaire, on observe que les anciens scandinaves admettaient que des asiatiques étaient venus chez eux en leur imposant une civilisation et une religion nouvelles. Odin apparaît, avec le recul, comme un chef militaire et religieux qui fut ensuite divinisé et qui finit par être confondu avec le dieu dont il se réclamait et portait le nom.

L’origine des Viking n’est donc pas uniforme. Ces géants blonds semblent bien être, à l’origine, des Goths, venus d’Asie, qui se mêlèrent à la population déjà installée dans les pays nordiques. Cet instinct de voyageurs aventureux qui les avait conduits d’Asie en Germanie, puis en Scandinavie, fut un trait essentiel de leur caractère durant des siècles.

On sait à quel point ces barbares païens eurent une magnifique civilisation : on a tout dit de leurs bijoux, de leurs monuments en bois, des runes gravées dans la pierre, comme de leurs légendaires drakkars peints et sculptés, maniables à la voile comme à la rame, qui servirent si souvent de tombeaux à leurs chefs.

 

vikings-plus-beau-deguisement_166482.jpg

 

La suite de cette invasion viking des Mondes en Chantier dans SAGA 2 !

 

* : On peut plutôt parler de terreau commun, composante parmi d’autres d’une civilisation. Cf : P. Veyne, Quand notre monde est devenu chrétien, Ed. Albin Michel, 2007.

 

** : L’étymologie du mot « Viking » est controversée mais viendrait du mot vik qui veut dire fjord.

 

 

Repost 0
Published by David@lpha - dans Quel chantier !
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 18:05

Depuis quelques années l'Anjou, longtemps en friche ludique, est redevenue un coin très joueur. Voici un petit retour sur un festival de ville (Deux jours en jeu à Angers) et un de la campagne (le Festival des jeux Ludodélires des Alleuds) qui ont eu lieu il y a quelque temps dans le Maine et Loire.

 

 

DSC06530.JPG

 

Alleux zenfants de la partie !

Le temps n'était malheureusement pas de la partie, surtout pour les jeux en extérieur lors de cette édition, mais malgré tout c'était champêtre et bien agréable, avec une thématique préhistorique quelque part entre Würm et la Vallée des Mammouths.

 

DSC06508

 

DSC06526

DSC06529

 

Les conjurés du Temporel

Sur place, j'ai trouvé la trace des Conjurés du Temporel : voilà une association bien dynamique qui fait parler d'elle en ce moment en Anjou. Allez donc faire un tour sur leur site très dynamique aussi :  http://lesconjuresdutemporel.fr/

 

 

Un salon de qualité dans des salons magnifiques

D'ailleurs ils étaient aussi présents la semaine suivante à Deux jours en jeu, en compagnie de la sémillante équipe de Sortilèges, une des boutiques locales, dans une salle magnifique pour ce salon du jeu en plein coeur d'Angers. Une belle affluence et de nombreuses tables avec des jeux surdimensionnés, du wargame, des démos de jdrs et de jeux de cartes, il y en avait pour tous les goûts.

 

DSC06549

DSC06565

DSC06555 

 

Le jeu envahit les rues

Et pendant ce temps là, toute la journée du samedi, les jeux en tous genres avaient aussi envahit les rues piétonnes du vieux centre d'Angers. Une très bonne ambiance et l'occasion pour toutes les petites têtes blondes de découvrir des jeux conviviaux et intelligents. Rendez-vous à l'année prochaine !

 

DSC06537

 

Repost 0
Published by David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 11:21

Ayé, le dream est presque coming true : la boîte hyper deluxe de la VF du jdr Mouse Guard est sur les rails et ne devrait plus dévier de son objectif.

 

En effet, Footbridge Editions, qui s'est lancé avec beaucoup d'à propos et de courage dans ce beau et ambitieux projet, a désormais ouvert sur le super site Ulule (bien connu de tous les Di6dents) son appel à financement. Et à l'heure où je vous parle avec mes doigts, nous sommes déjà à plus de 70 % de l'objectif atteint après à peine 48 h. Le jdr est en effet un marché de niches mais il y a visiblement quelques roquets prêts à tout pour qu'elles restent debout, ces niches. Et j'en suis : ouaf, ouaf !

 

les-legendes-de-la-garde-2.png

Si vous voulez recevoir chez vous le beau et gros livre des règles de Mouse Guard, il vous en coutera 45 euros. Pour la boîte bourrée de matos, ça monte à 75 euros. Cher ? Bah, comment dire ? Un livre épais de 360 pages tout couleurs à 40 euros, ça le fait, non ? Des FDP à 5 euros, c'est honnête, OK ? Un écran, c'est disons 15 euros, OK aussi ?

Il reste 15 euros pour le livret bonus (avec notamment une campagne inédite signée Brand et Xaramis, du beau linge !), les cartes, les dés, les gurines...

CQFD

 

Au contraire même, cet achat direct et groupé permet de serrer les prix et de disposer en un seul coup d'une mini-gamme à prix très raisonnable.

 

mg rpg boite

Bon allez, ne trainez pas trop sur ce blog vu que des boîtes, il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde (200 max). Allez apporter votre obole au projet ici : http://fr.ulule.com/les-legendes-de-la-garde/

 

Moi, c'est fait et vous savez ce que j'ai pris ?

 

[...]

 

La boîte, la boîte, la boîte !

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 11:50

 

Tard ne veut pas forcément dire trop tard, non, non, non.

 

Certes, Di6dent #3 est disponible dans les bonnes boutiques ou par abonnement depuis environ 3 semaines et ce n'est plus du scoop. Mais, justement, vous aviez peut-être raté l'info. Ou oublié. Ou hésité (vous attendiez le Casus v4, hein, chenapans !). Alors, hop, Mondes en Chantier en rajoute une petite couche avec quelques photos bien senties d'un de nos exemplaires auteurs pour vous faire baver d'envie.

 

Et, comme la dernière fois, on va en profiter pour faire le point sur quelques articles signés MeC.

 

SAM 2137 (Copier)

La couv'. Rouge sang. Di6dent annonce la couleur. Superbe travail de Ju, je trouve.

 

SAM 2139 (Copier)

Coup double. Le controversé Y a pas que le jdr dans la vie ! à gauche (featuring Benoît Attinost) et le début du Retro à droite. MAis où vont-ils chercher tous ces titres de folie ?

 

SAM 2140 (Copier)

Un article laborieux à écrire : le Rôle over the world sur le Benelux. Au final, avec le recul de la relecture, je le trouve pas trop mal : on a sauvé les meubles avec l'ami Sanne.

 

SAM 2141 (Copier)

Une contribution au théma : quelques pistes pour tenter d'expliquer pourquoi pleins de rôlistes aiment jouer les poor lonesome rebelles de la nuit.

 

SAM 2142 (Copier)

Une ITW d'un grand Môôôsieur du jdr francophone : Tristan Lhomme. Classe.

 

SAM 2143 (Copier)

La honte de ce numéro. Ma contribution à l'article sur Miles Christi a été attribuée à ce faux-frère de David. Mon avocat planche sur l'affaire. On va lui faire vendre son slip à ce voyou.

 

Pour plus de renseignements mais aussi pour vous abonner sans oublier le Fix et les bonus web (déjà une inspi bonus sur le théma Résistance et les annexes du scénar M+C), rendez-vous sur le site Di6dent ici : http://di6dent.fr/

 

Sinon, bien évidemment, on planche sérieusement en ce moment sur le contenu du #4, notamment sur le brûlant théma consacré au nerf de la guerre. Sortie en Janvier 2012, comme prévu. Di6dent, le mook qui est à l'heure pourrait être notre slogan.

 

A bientôt, donc !


Repost 0
Published by Narbeuh - dans Presse rôliste
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 20:21

Alors voilà, les MeCs sont de retour des 24e Rencontres du Club Pythagore de Provins. Depuis un moment même, mais avec tous les fers que nous avons au feu, le temps passe vite !

 

Cette année a vu une belle affluence au pélerinage mythique des rôlistes francophones. Un savant mélange d'anciens jeux à succès et de nouveaux jeux auxquels on souhaite la même chose, des scénarios inédits, des auteurs venus faire jouer et présenter leurs créations, trois scémillants envoyés spéciaux du magazine Di6dent pour occuper le terrain et une ambiance conviviale... que demander de plus ?

 

DSC06609.JPG

 

Ah si, des gâteaux ! C'était prévu, et copieusement : on a beau être rôlistes, on n'en est pas moins, euh... rôlistes ! ^^

 

DSC06608.JPG

 

Ne ratez pas les 25e, et restez à l'écoute des Mondes en Chantier, car mon petit doigt me dit qu'au printemps, il pourrait bien flotter comme une odeur de soufre dans la belle ville de Provins... 

Repost 0
Published by Narbeuh & David@lpha - dans Réunions de chantier
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:15

Et oui, c'est dingue. Un projet énorme dont on est enfin en train de voir le bout. Wahou.

 

Pour rappel, il s'agissait donc avec l'autorisation du regretté François Nedelec de proposer gratuitement mais légalement tout le matos de jeu pour Empire Galactique au format PDF. L'aventure a duré plusieurs années, a connu des moments d'euphorie et des traversées du désert, des changements d'équipe... et enfin, nous y voici. Depuis quelques heures, la dernière pièce de la gamme Empire Galactique est en ligne sur le site dédié : http://empiregalactique.fr/

 

Comme il se doit, last but not least. Ce dernier morceau est un morceau de bravoure. Rien moins que le scénario Marine (rien à voir avec qui vous savez, bien entendu...).

 

marine1.jpg

 

Voici la présentation que je faisais de ce magifique scénario de Pierre Zaplotny lors de ma revue de l'intégralité de la gamme publiée :

 

 

"Marine" par Pierre Zaplotny (Frontières de l’Empire, pp. 200-269) :

Sans doute le meilleur scénario pour Empire Galactique ! Moins original que "La nuit des bourrins", il possède une qualité rare pour les scénarios Empire : il est gros et permet d’envisager une campagne entière sur la planète éponyme.

Il s’agit en effet avant tout d’un Planet Opera. La planète aquatique de Marine est décrite en long, en large et en travers : données naturelles, faune, autochtones, colons humains, technologie spécifique, plans... vous avez tout ce qu’il faut pour développer de nombreuses aventures se passant entièrement ou en partie sur une planète qui n’est pas sans offrir de troublantes ressemblances avec la BD Aquablue.

Qui plus est, l’aventure elle-même est menée de main de maître : action, enquête, découverte exotique, négociation... tout ce qui fait le sel des aventures de SF se retrouve ici dans un savoureux cocktail bien équilibré. A noter d’ailleurs que pour une fois, l’aventure exploite bien le contexte politique du jeu : relations entre les Guildes et les Corporations, relations entre l’Empire et les autres entités politiques frontalières…

Enfin, le scénario débutant par un ordre de mission émanant des Guildes, le début du scénario est également bien balisé. Bref, tout bon de bout en bout !

 

 

Alors, c'est fini ?

 

Bah, quasiment, oui. Toutefois, il n'y a pas de raison de laisser ce beau site web tout endormi maintenant qu'on a réussi avec Stéphane a remobiliser le projet juste avant qu'il ne soit happé par un trou noir destructeur.

 

Déjà, on peut améliorer ce qui a été déjà fait. Ainsi, le tenace MrBolt vous propose dès à présent une nouvelle version de sa numérisation du scénario Le dernier des Kandärs réalisée avec un scanner de meilleure qualité. Dont il s'est aussi servi pour ce scan de Marine. Pour tout ça : merci à lui !

 

Les plus pointilleux d'entre vous auront remarqué qu'au-delà de nos vantardises, il reste encore à mettre en ligne les fiches techniques des vaisseaux contenues dans l'Encyclopédie volume 1. OK  : on est démasqués ! Ces pages nous posent un petit problème technique qu'on va essayer de résoudre dès que possible.

 

Et puis il y a aussi les interviews des membres de l'équipe originelle à terminer.

 

Et puis des contributions de fans à vous proposer.

 

Et le matos paru dans des revues si on retrouve les ayant-droits.

 

Et puis...

 

Bref : longue vie à Empire Galactique et à très bientôt ! 

 

marine2.jpg

 

Et en plus, si il y a des femmes nues, alors...

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 20:00

Une nouvelle étonnante nous est parvenue des contreforts des Sagouines : on a retrouvé les concurents lexandriens disparus lors du dernier Tour d'Alaconie !

 

Meurtres Mystérieux dans la Montagne

Les dépouilles des quatre infortunés participants au Grand Tour Alacon ont en effet été retrouvés dans la montagne entre la Trompette et l'Enclume il y a deux semaines. Très loin, donc, du dernier endroit où ils avaient été signalés. Les restes de leur char ainsi que quelques plumes des ziglutes qui composaient leur attelage ont été découverts aux alentours immédiats du lieu du massacre. L'hypothèse la plus probable est qu'ils aient été victimes de harpies, très fréquentes dans ces parages. On ne s'explique en revanche pas comment ils ont pu arriver aussi haut et aussi loin de la route. Et la raison pour laquelle ils ont quitté le parcours et négligé de présenter leur Jalon à Almata pour indiquer leur arrivée à la première étape de la course restera sans doute à jamais un mystère.

 

untitled2

 

Ce n'est pas la première fois que des concurrents du Grand Tour se tuent pendant la course (on se souviendra notamment de l'embuscade tendue par des glous près des chutes de l'Epile il y a dix années draconiques à l'équipe du Duché d'Alonzo), mais il semble que toutes les nations n'acceptent pas le risque de la même façon. Depuis Lexandrie, la nouvelle du rappel de l'ambassadeur de Lexos nous est parvenue hier. Elle devrait logiquement être suivie du retrait de l'équipe nationale de nos voisins d'Outreprisme pour la prochaine édition. Souhaitons en tout cas que les choses en reste là : Caliope craint un possible embargo sur les importations de papyrus...

 

untitled

La Course doit continuer !

Pour calmer le jeu, l'idée d'une annulation de la prochaine édition a un temps été évoquée, mais le responsable de l'organisation, le Grand Chambelan Alacon, a rassuré tout le monde en indiquant que l'épreuve serait maintenue quoi qu'il arrive, car elle est le garant de l'unité des Trois Royaumes d'Alaconie. Néanmoins, dans le souci d'éviter de tels drames à l'avenir, des battues seront organisées dans la région du drame, et il est même question de renouer avec l'ancien parcours (qui passait - rappelons-le pour les plus jeunes de nos lecteurs - plus à l'ouest, au coeur des sagouines puis à travers la Forêt des Pins Bêches avant de rejoindre le port oriental de Sulfur. Accessoirement, cela éviterait aussi aux participants d'avoir à passer trop près du Pic Noir...

 

Repost 0
Published by David@lpha - dans Comptes rendus
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 11:25

Alors non, pas encore un ultime et mythique scénario (patience !) mais c'est bien aussi.

 

Mieux même : c'est de l'inédit.

 

En effet, pendant que MisterBolt s'escrimait avec sons canner, le fameux Capitaine Gurvan (aka Stéphane) menait l'enquête. Sa mission ? Retrouver impitoyablement, un à un, jusqu'au dernier des contributeurs à la gamme Empire Galactique pour leur faire avouer tout ce qu'ils savent. Sa méthode ? Les coller contre un mur, leur appuyer sur la tempe un pistolet à rayons noirs (il a essayé avec un fusil à fusion mais il y a eu des accidents...) et enregistrer tout ce qu'ils avouent alors sur son implant cortical. Ah il est fort le bougre !

 

fusil-fusion.jpg

La preuve, cette fois-ci, c'est Philippe Sallerin qui passe à table.

 

Qui ? Bah oui, c'est un des problèmes de Empire Galactique. Le jeu est passé à la postérité sous le double patronage imposant de Nedelec et Manchu et les nombreux autres contributeurs de qualité sont passés un peu inaperçus. Nous nous effroçons avec toute l'équipe du site à leur rendre un peu de (triche ?) lumière.

 

Pour lire cette instructive interview, c'est toujours ici : http://empiregalactique.fr/

 

Bientôt la suite, j'espère !

 

rayons-noirs.jpg

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Work in progress
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 10:10

On le saura : le jdr est un marché de niche (ouaf). Les courageux éditeurs qui se lancent là-dedans le font plus par passion que par amour de leur compte en banque et sortir un livre de base pour un nouveau jdr est donc toujours un pari risqué pour l'équilibre précaire de leurs finances. 

 

Du coup, on imagine bien que sortir un supplément, c'est pire. Le livre de base peut se vendre aux futurs MJ de ce jeu, c'est logique. Mais il peut se vendre aussi aux lecteurs curieux (qui ont déjà assez de jeux auxquels jouer réellement), aux simples joueurs assidus (pour minimaxer... euh... approfondir l'interprétation de leur personnage, bien sûr). Et il y a aussi ceux qui pensaient sincèrement devenir MJ à ce jeu et qui, finalement, sont déçus ou ne trouvent pas leur compte pour une raison ou une autre et ne donneront donc pas suite.

 

Bref, par nature, un supplément, ça se vend moins qu'un livre de base. Or, ça reste un bouquin avec dedans des textes, des images et tout autour du papier, du carton, des agrafes... tout ça se paye. Un pari encore plus risqué donc qui conduit certains petits éditeurs à ne pas se lancer dans l'aventure du suivi d'une gamme.

 

Mais, comme les choses sont décidément bien compliquées en ce bas monde, on remarquera qu'un livre de base privé de tout suivi est bien peu engageant et dissuadera nombre d'acheteurs potentiels. La quadrature du cercle éditorial, quoi.

 

Nous autres MeCs avons déjà par le passé relayé des initiatives audacieuses qui tentaient de briser ce cercle vicieux comme par exemple la solution de la micro-édition en impression numérique des scénarios de la collection Carnets de Crimes des Ecuries d'Augias. Nous ne pouvions donc passer sous silence ce qui se trame chez les amis des Salons de la Cour d'Obéron.

 

Là bas, quelques irréductibles défenseurs du jdr de création francophone ont décidé de venir au secours de deux de leurs jeux préférés quelque peu délaissés par leur éditeur respectif. Toutefois, ne jetons pas la pierre à ces derniers (bien relire le début de l'article) et félicitons les de s'être associés à cette initiative.

 

Donc, la Cour d'une part, Icare et Le Matagot d'autre part co-organisent respectivement pour Würm et Te Deum pour un Massacre un concours de scénario qui aboutira à la sélection des meilleures oeuvres, le tout étant alors édité sous forme de recueil par l'éditeur du jeu en question. Bonne idée, non ?

 

TeDeumConcours.pngWurmConcours.jpg

 

Il y a certes toujours un côté un peu déprimant de voir que les rôlistes doivent faire des pieds et des mains et, qui plus est, abandonner toute prétention à des droits d'auteur dignes de ce nom pour espérer faire vivre leur loisir favori. Mais, bon, une fois qu'on a réussi à avaler ça, ça va tout seul et on ne peut que'être ravi de telles initiatives auxquelles, qui sait ?, les hôtes de céans participeront peut-être...

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Echangeurs
commenter cet article

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens