Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 14:32
Bon, allez, un petit work in progress pour vous rappeler à notre bon souvenir. Terra Incognita, le jeu de rôles des voyages aux Pays de Nulle Part, n'est pas abandonné, loin de là. Je travaille en ce moment même à l'édition du Grand Prélude qui serait, plus qu'une suite au Petit Prélude déjà disponible dans ces pages, une vraie version jouable (mais très allégée) du jeu complet. Elle sera accompagnée d'un grand scénario : "L'isle aux Marmousets".

A l'heure où je vous écris, les textes sont finalisés à 95 %. Je vais m'attaquer à tous les aspects cosmétiques des fichiers finaux. C'est loin d'être ma spécialité et cela pourrait prendre un peu plus de temps que prévu à l'origine. Dans l'idéal, j'aurais bien aimé en faire le cadeau de Noël des Mondes en Chantier mais compte tenu de la vraie vie et toutes ces genres de choses, tout début de 2009 me semble être un poil plus raisonnable. On vous tient au courant.

En attendant, en guise de preview, voici un des 12 personnages prétirés qui seront disponibles dans le Grand Prélude :


Louis-Marie Vaugrenard , Artiste en quête d’Inspiration

Issu d’une famille de modestes artisans parisiens, Louis-Marie eut la chance d’être très tôt remarqué pour sa grande beauté et ses grands yeux expressifs par un intermédiaire fournissant aux meilleurs ateliers d’artistes de jeunes modèles pour créer leurs angelots et autres amours. Plusieurs peintres ou sculpteurs remarquèrent alors que le jeune garçon avait l’esprit vif et le cœur sensible autant qu’il avait les traits réguliers et la peau blanche. Ils le prirent sous leur aile et, au fur et à mesure, en échange de séances de poses et menus travaux d’atelier, Louis-Marie reçut une solide formation artistique. Sans y exceller, le garçon, devenu jeune homme, devait sans peine trouver à s’employer comme copiste ou aide d’un maître.

A cette époque, la vie était facile, le travail ne manquait pas et, il faut bien le dire, l’esprit de Louis-Marie était tourné vers d’autres préoccupations. Il ne tarda pas en effet à découvrir que son charme ne touchait pas seulement le cœur de vieux peintres barbus. D’un naturel sensible et romantique, Louis-Marie tomba éperdument amoureux de la première jeune fille lui témoignant un intérêt vraiment prononcé, la belle Emeline, une lavandière qui travaillait à deux pas de l’atelier où il trouvait le plus souvent à s’employer. Hélas, alors qu’il filait le plus pur amour qui soit sur cette Terre, le Grand Hyver survint et la douce Emeline, dont les parents n’étaient guère riches, ne tarda pas à contracter une terrible fluxion de poitrine qui finit par l’emporter, accompagnée seulement des larmes de son jeune amant.

Louis-Marie, ivre de chagrin, se réfugia dans son art. Il multipliait, dès qu’il pouvait réunir le matériel nécessaire, les portraits de Emeline, désireux plus que tout de ne jamais perdre le souvenir de ses traits adorés. Le plus souvent, rageusement, il détruisait le résultat final dont il semblait ne jamais être satisfait. Portant,e ssai après essai, sa technique comme son style s’affirmaient et il devint sans doute à ce moment là, sans même s’en rendre compte, un véritable artiste. A l’issue d’une nuit de création fiévreuse, il fut pour la 1ère fois pleinement satisfait du portrait réalisé : plus il observait l’image de Emeline, plus il lui semblait qu’elle était encore là, à ses côtés, bien vivante. Cela en était troublant, dérangeant même.  Si, au début, il était heureux de la sensation que lui procurait la vue de ce portrait plus vrai que nature, la présence à ses côtés de la peinture lui devint en fait vite obsédante et, pour tout dire dérangeante. Conscient du fait qu’il ne réussissait plus à peindre depuis la réalisation de son obsession, il trouva la force de se séparer du tableau pour un bon prix auprès d’un collectionneur qui sembla fort impressionné par l’œuvre.

Quelques mois plus tard, Louis-Marie finit par admettre que le portrait inspiré par Emeline lui manquait cruellement et qu’il était ridicule d’avoir eu peur d’une simple peinture. Il tenta de la racheter auprès du collectionneur mais celui-ci refusa tout net. Il essaya de la reproduire mais n’obtint rien de satisfaisant. Louis-Marie, après en avoir parlé avec d’autres artistes, est désormais persuadé qu’il a besoin de voir d‘autres techniques, d’autres arts, d’autres paysages… bref, d’autres Inspirations pour pouvoir un jour refaire un tableau d’une telle intensité. Qu’il représente le visage d’Emeline ou d’une autre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Narbeuh - dans Terra Incognita
commenter cet article

commentaires

Mais C'est Qui Ces M.e.c. ?

  • : Mondes en chantier
  • Mondes en chantier
  • : Jeux de rôles et autres mondes en kit à monter chez soi par David et Narbeuh.
  • Contact

Notre page Facebook

 

d6-grand.jpg

Recherche

Téléchargements

Le garage où les M.e.C. rangent leurs fichiers PDF étant devenu un fameux bordel, en voici une nouvelle version plus mieux. Un clic et c'est parti !


http://img.over-blog.com/625x881/0/06/06/51/n-6/tangerine_quarantine.jpg
Du matos pour Hellywood préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : la description d'un rade comac et un scénario qui s'y déroule entièrement (ou presque).

http://img.over-blog.com/500x706/0/06/06/51/n-6/glas.jpg
Du matos pour Warsaw préalablement publié dans les défunts Carnets de l'Assemblée : une faction atypique accompagnée du scénario qui va bien.

http://img.over-blog.com/500x702/0/06/06/51/n-5/factions-warsaw-cover.jpgUne mini-aide de jeu pour Warsaw (la liste des factions).
http://img.over-blog.com/625x884/0/06/06/51/n-6/avocats-du-diable.jpg
Un scénario expérimental car bi-classé Te Deum pour un massacre et Hellywood (et ouais). Publié jadis dans les Carnets de l'Assemblée.
http://img.over-blog.com/150x206/0/06/06/51/n-4/verbatim-couv.jpg
Une contribution à l'ouvrage Jouer avec l'Histoire proposée par l'éphémère éditeur en bonus sur son site web. Sujet : le surnaturel dans les jeux historiques.

Mea Rouia, un gros scénario exotique
pour Maléfices avec les aides de jeu et les prétirés qui vont bien (voici aussi la couv' pour les plus bricolos d'entre vous)

Three Card Monte, un scénario sans fantastique pour Hellywood


Fleetwood & Studebaker, une aide de jeu sur les poursuites en voitures pour Hellywood


Deadline !, une variante des règles d'investigation pour le système Gumshoe


Aventures aux Pays de Nulle Part, un jeu hybride entre jeu de rôles sans MJ et de société dans l'univers du jdr Terra Incognita

Voyage, une tentative d'adaptation du système de Dying Earth à l'univers de Rêve de Dragon

Le site dédié à Terra Incognita

http://www.paysdenullepart.fr/wp-content/uploads/2012/03/TI-logo-950x631.png

Articles Récents

Le portail Di6dent

http://i49.servimg.com/u/f49/15/29/51/87/logo_211.jpg

 

Les news sur le prochain numéro du mook, les bonus web, l'abonnement au Fix, le forum, etc.

Téléchargez tout Empire Galactique !

Les fichiers de toute la gamme originale Empire Galactique se téléchargent librement et légalement sur le site http://empiregalactique.fr/ 

Un autre univers de créations

Quoi ? Tu es une fille ??

Bon, tu as sûrement dû t'égarer sur ce blog ^^

Je te conseille putôt de te rendre sur ce site de création de bijoux fait main.

http://atelier-creation-bijoux.fr/fr/

On reste en tout cas entre gens de bon goût.

capture-site-petit-copie-1.jpg

Liens